Depuis le 23 novembre 2013, au Château d’Oiron, dans les Deux-Sèvres, les personnes à mobilité réduite peuvent visiter l’étage du château grâce à la caméra d’un robot, dont elles dirigent les déplacements. Le Château d’Oiron est le premier site d’Europe à s’être doté d’un tel robot. Et sans doute pas le dernier en France !

(c) France Télévisions

(c) France Télévisions

« Norio » (anagramme de « Orion ») permet aux personnes à mobilité réduite de se promener virtuellement dans les salles de l’étage du château comme si elles y étaient. Norio mesure 1,60m de haut sur 40cm de large.

Pour diriger Norio, la personne est installée dans une salle du rez-de-chaussée équipée d’un ordinateur. Elle découvre sur un grand écran la galerie de peintures murales et l’exposition d’art contemporain des étages, filmées par une caméra sur le robot. Grâce à une souris, elle peut contrôler les mouvements du robot et de la caméra : rythme de déplacement, observation de gauche à droite ou de haut en bas. Le robot fonctionne et est connecté au poste de pilotage par le Wi-Fi.

Chateau Oiron Norio-droids-compagnie-940x534 syrobo

(c) Droïds Company

Le visiteur est lui même filmé par une webcam sur son ordinateur et son visage s’affiche sur l’écran situé sur la tête de Norio. Via son avatar, il est ainsi vu de ses amis et peut échanger avec eux sur ce qu’ils découvrent ensemble. La visite est donc à la fois interactive et communautaire.

Pour assurer la sécurité du lieu, des personnes et des œuvres en cas de mauvaise manipulation du robot, Norio est équipé de nombreux capteurs lui permettant de repérer et d’éviter les obstacles.

Pour le Centre des Monuments Nationaux, propriétaire du Château d’Oiron et à l’origine du projet, l’objectif est d’offrir les meilleures conditions de visite possibles à tous les publics. Norio constitue selon le CMN le moyen le plus adapté dans le cas de personnes à mobilité réduite, par l’autonomie et l’interactivité qu’il peut offrir.

robot2

(c) lanouvellerepublique.fr

3 années de recherche et développement 

Pendant trois ans, l’équipe du château d’Oiron et deux roboticiens français de la société Droïds Companyconseillés par une artiste handicapée ont travaillé à sa conception.

Ce robot devrait faire des petits dans plusieurs autres monuments dont Azay-le-Rideau pour commencer.

La visite par un robot de salles inaccessibles avait déjà fait l’objet d’une expérimentation au Château de Versailles, en 2007 (voir l’article). Associant un système de visiophonie à la technologie de la fibre optique, l’opérateur Orange avait proposé une visite virtuelle des salles fermées au public, telles les salles Chimay. L’initiative avait pour but de promouvoir le lancement de la « fibre » tout en montrant ses diverses possibilités. Tous les jours durant l’expérimentation, à heure fixe, Robulab 80 transmettait en direct et en haute définition ses images filmées accompagnées d’un commentaire audio, que les abonnés à la fibre optique d’Orange pouvaient découvrir depuis leur ordinateur.

Reportage vidéo de France 3 Poitou-Charente

Site web du château

Auteur: Carole Heulin

Date de première publication: 09/12/2013