Pour son exposition «The Way of the Shovel : Art as Archeology», le musée d’art contemporain de Chicago et ses partenaires ont proposé la première campagne d’affiches publicitaires a gratter. 

musée art contemoporain chicago Interactive-Museum-Ad-That-Can-Be-Scratched-3-640x426

A l’occasion de son exposition “The Way of the Shovel : Art as Archaeology”, le Musée d’Art Contemporain de Chicago a imaginé avec des artistes et un imprimeur une campagne d’affichage pour le moins innovante : un abris bus à gratter !

L’art comme archéologie

MCA tony tasset robert smithson 1995 shovel1

Tony Tasset « Robert Smithson » (Las Vegas), 1995 Collection Museum of Contemporary Art Chicago
© 1995 Tony Tasset

Du 9 novembre 2013 au 9 mars 2014, le Musée d’Art Contemporain (MCA) de Chicago présentait «The Way of the Shovel : Art as Archeology» (Le chemin de la pelle : l’art comme archéologie).

Composée presque exclusivement d’œuvres réalisées après le 11 septembre 2001, l’exposition présentait le travail d’une trentaine d’artistes contemporains ancrés dans un mouvement artistique créant un lien entre l’archéologie et l’art.

Cinéastes, sculpteurs et autres artistes issus de plus d’une douzaine de pays ont puisé leur inspiration dans l’étude des civilisations disparues afin de présenter l’exploration de l’archéologie comme une vraie démarche artistique. Le titre de l’exposition, traduit par « Le Chemin de la pelle » s’inspire des outils de travail emblématiques de l’archéologue.

Bien qu’originale en elle-même, la singularité majeure de cette exposition est contenue dans la campagne de publicité qui en a été faite : des panneaux d’abris-bus à gratter.

Outil publicitaire inédit 

A première vue, les passants se trouvaient face à un panneau publicitaire tout à fait classique présentant l’affiche de l’exposition : une pelle sur un fond blanc. Mais à y regarder de plus près, le panneau était recouvert d’un revêtement spécial s’écaillant de la même façon que les jeux à gratter. Invitant le passant à gratter le panneau, l’affiche lui révélait alors l’une des photographies de l’exposition.

Le panneau était aussi équipé d’un système de rétro-éclairage afin que les zones exposées soient mises en valeur pendant la nuit.

Le projet a été développé avec Classic Color qui a imprimé ces posters et deux créatifs, responsables du concept et du design de cette campagne, Romain André et Michael Savona.

Une belle idée qui permettait ainsi de placer le passant, l’espace d’un instant, dans la peau d’un archéologue réalisant une découverte. Elle a également laisse libre court à l’ expression des plus créatifs, en leur donnant l’opportunité de graver des dessins ou inscriptions. Une sorte de dazibao promo-artistique !

musée art contemporain chicago Interactive-Museum-Ad-That-Can-Be-Scratched-1-640x568

SOURCES: Museum of Contemporary Artfubiz.netpiwee.net

Auteur: Aurélie Weigel

Date de première publication: 10/03/2014