Universcience, établissement issu du rapprochement entre la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte, se dote d’une application mobile de géolocalisation qui est mise à disposition du grand public à l’occasion de la Fête de la science. 

 

Après avoir été l’un des premiers établissements culturels en France à être couvert par Google Maps Indoor, la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte déploient leur propre service de géolocalisation « dans les murs ».

« Bienvenue », la nouvelle application mobile de l’établissement, réalisée en partenariat avec trois jeunes entreprises françaises, est proposée gratuitement aux visiteurs à partir du 11 octobre 2013. Comme l’explique Universcience, « le lancement de cette application mobile, disponible sur Android et iOS, concrétise la volonté de l’établissement de développer une stratégie d’accueil innovante au service du grand public ».

« Bienvenue » est une application mobile native gratuite que les utilisateurs de smartphones, équipés des systèmes iOS ou Android, peuvent télécharger assez rapidement puisqu’elle pèse moins de 20 Mo.

Le mobinaute peut y trouver de l’information actualisée quasiment en temps réel, alimentée par back office, mais aussi bénéficier des nouveaux services rendus accessibles par le moteur de géolocalisation « dans les murs » qu’offre la solution NAO Campus® de Pole Star. Itinéraires et déplacements se matérialiseront en 2D extrudée et 3D sur les plans interactifs issus de la solution VisioMapEditor, de Visioglobe. Le tout a été mis en application par Redshift qui a créé un univers convivial et fonctionnel au service de l’utilisateur.

Cette application dresse une véritable cartographie interactive des quelques 100 000 m² de la Cité des sciences et de l’industrie, du Palais de la découverte, de la Géode et de leurs espaces urbanisés attenants.

Informations et services géolocalisés

Le public pourra désormais repérer de façon intuitive tous les services d’assistance indispensables à la visite ainsi que les spécificités incontournables qui font le charme de sa visite, les parcours thématiques, le programme de la journée, des paroles de visiteurs et de médiateurs scientifiques et aussi géolocaliser d’autres amis en visite au même moment dans les espaces d’exposition.

Une fois installée, cette application permet d’accéder à l’ensemble des informations que l’on pourrait souhaiter sur le musée de son choix : outre les informations pratiques, les expositions permanentes et temporaires en cours sont présentées avec des vidéos de moins d’une minute (de membres du musées, ou de visiteurs). Des parcours thématiques sont indiqués avec une indication de l’âge minimum et de la durée de la promenade. Des présentations sont également proposées en langue des signes LSF. L’utilisateur peut également programmer sa visite en avance et créer son propre parcours. L’application permet également de charger d’autres applications ou webapps en relation avec la visite.

Une fois parvenu dans le musée, l’application le localise aussi bien en latitude et en longitude, mais également en altitude. Ainsi, s’il souhaite voir quelque chose située exactement à l’étage au-dessus ou au-dessous, l’application ne se trompera pas et ne lui indiquera pas qu’il est déjà sur place.

L’application permet aussi de localiser des emplacements pratiques comme les toilettes ou les restaurants. Elle permet même de créer des groupes de visiteurs pour se promener entre amis et planifier sa visite à l’avance, il suffit d’un simple mail pour envoyer l’application aux autres membres. Enfin, l’application embarque un lecteur de QRCode pour récupérer des informations ou des liens à volonté tout au long de sa visite.

Triangulation par deux techniques

En pratique, l’application ne se connecte pas aux satellites de la grille GPS (Global Positioning System) à la différence d’un GPS de voiture ou de Google Maps sur un smartphone. Elle utilise le même principe de triangulation mais se base sur deux systèmes, suivant le système d’exploitation qu’elle utilise.

. Sur les appareils Apple les plus récents (ceux capables de supporter iOS 7), elle utilise le Bluetooth LE (Bluetooth 4, ou Bluetooth à basse énergie) pour se connecter à des émetteurs Bluetooth positionnés tous les 25 mètres dans les musées.

. Sous Android, comme seuls les modèles les plus récents sont compatibles avec le Bluetooth LE, et pour les iPhone les plus vieux, l’application s’appuie sur les bornes Wifi qui arrosent largement les deux lieux de culture scientifique.

«Très clairement, le nouveau Bluetooth LE offre beaucoup de possibilité pour échanger sans contact à distance et la géolocalisation,» a précisé à digitalnews.fr Jean-Pierre Chemin, en charge de la stratégie et du développement numérique à UniversScience«Nous envisageons avec Pole Star (ndlr : la société française partenaire d’UniversScience pour la géolocalisation de l’application) de faire une triangulation mixte, basée à la fois sur le Wifi et sur Bluetooth LE. En ce moment la géolocalisation dans les murs est en train de passer un cap. Nous avons été l’un des premiers établissements culturels européens compatibles avec Google Indoor, mais Google n’est pas impliqué dans ce projet-ci.»

« Bienvenue à… La Cité des sciences », « Bienvenue au… Palais de la découverte », sont deux applications jumelles. Les applications, compatibles iOS, sont disponibles gratuitement à partir du 11 octobre 2013. Le version Android sera disponible à la Toussaint.

A l’occasion de la Fête des Sciences les 12 et 13 octobre prochains, des totems permettront de télécharger directement l’application à l’entrée des musées.

Les autres activités Universcience pendant la Fête de la Science

La Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte propose un week-end de festivités au cours duquel les nouvelles technologies sont à l’honneur avec un espace de 600 m² dédié, « Le village des innovations », et des activités familiales autour de la robotique.

Une dizaine d’organisations se rassemblent au sein d’un espace de démonstration de 600 m² et proposent au grand public de participer à des activités étonnantes : créer un programme informatique pour animer des robots en Lego, apprendre à fabriquer
une pile à hydrogène ou comment fonctionne un panneau solaire photovoltaïque, faire parler une machine, faire communiquer et interagir des environnements numériques entre eux, voir en 3D sans lunettes ou encore imprimer en 3D.

Durant tout le week-end a également lieu un Hackathon : pendant 36 heures, cinq équipes de hackers mettent en commun leurs compétences pour prototyper et imaginer la vie avec un robot humanoïde : Nao. Plus loin, un autre robot se fait artiste et reçoit les commandes des visiteurs qui contribuent à lui faire dessiner au sol une oeuvre d’art évolutive et collaborative, tandis que d’autres pourront apprendre à programmer et à faire fonctionner un bras robotisé qui pourrait avoir des applications courantes dans notre société, notre industrie, et constituer une alternative au handicap.

Informations fournies par Universcience

Date de première publication: 11/10/2013

ATELIER DU CLIC FRANCE

Le prochain atelier du Clic France aura lieu le mardi 19 Novembre 2013, de 14.30 à 17.00, à la Cité des Sciences, sur le thème de la géolocalisation indoor.

Atelier précédé d’une visite démonstration.

Interventions et retours d’expériences d’Universcience, Redshift, Pole Star et SmartApps

Atelier réservé aux membres du Clic France. Inscription obligatoire: ateliers@club-innovation-culture.fr.