Avec une application escape game, Valenciennes sort « le grand jeu » pour son exposition « une histoire du monde en 100 objets » du British Museum

A l’occasion de l’exposition « L’Histoire du monde en 100 objets », du 19 avril au 22 juillet 2018, le musée des Beaux Arts de Valenciennes déploie une panoplie d’outils numériques, tels qu’un site web dédié, un compte snapchat et une application mobile escape game virtuel.

Après avoir tourné 4 ans autour du monde, à Tokyo, Pékin, Shanghai, Canberra ou Abu Dabi, l’exposition du British Museum accroche ses oeuvres pour la première fois en Europe, à Valenciennes.

(c) France 3

100 objets ont été choisis par les équipes du British Museum parmi les 7 millions de sa prestigieuse et si riche collection, avec un seul objectif: raconter l’histoire du monde, de manière accessible et désacralisée.

Parmi les 100 objets des 4 coins du monde, les visiteurs pourront admirer un sarcophage égyptien, un poivrier anglais, une statuette péruvienne, une  lyre irakienne, un jeu d’échec écossais ou encore des marionnettes javanaises. Qu’ils soient sculptés dans la pierre ou finement ciselés dans l’or, les objets rassemblés ici évoquent deux millions d’années d’histoire humaine.

Tous ces objets de l’histoire de l’art racontent également la vie quotidienne depuis la préhistoire, les croyances, les échanges entre les peuples.

Comme l’explique le directeur du musée des beaux arts de Valenciennes, Vincent Hadot: « cette sélection d’objets raconte notre humanité, ses points communs entre l’homme d’il y a 2 millions d’années et l’homme d’aujourd’hui, entre l’homme du bout du monde et celui que nous connaissons. Ils montrent l’histoire des cultures humaines, qui est une grande histoire avec un grand H.

Cette exposition fera date et témoigne de la volonté de la Ville de Valenciennes de sa volonté de rendre la culture accessible à tous ».

Bande-annonce de l’exposition:

Des objets originaux

Dans la dernière salle consacrée à l’époque contemporaine, l’exposition permet de découvrir des objets plus étonnants comme des pins sur les candidats aux élections américaines, des gravures représentants un couple gay ou encore un maillot du joueur de foot Didier Drogba, un vêtement de contrefaçon fabriqué en Indonésie, acheté au Pérou, d’un joueur ivoirien qui jouait dans un club anglais financé par les Russes. Toute l’histoire de la mondialisation racontée par un simple maillot de foot !

A chaque étape, le dernier objet le 101° est choisi par le musée hôte.

En Chine, le musée des beaux arts de Shanghai avait choisi d’accrocher un qr code. A valencienne, il s’agit d’une création qui réunit les 2 fleurons du Valenciennois, la Yaris de Toyota et les films d’animation de Rubika, l’école numérique.

150  à 200 000 visiteurs attendus

Avec cette exposition qui fait l’événement et attire les foules à chaque étape, comme à Shanghai, avec plus de 450 000 visiteurs, la ville espère attirer entre 150 et 200 000 visiteurs, soit plus du triple de la fréquentation annuelle du musée.

Pour atteindre cet objectif ambitieux,  le musée sera exceptionnellement ouvert le mardi après-midi, 2 nocturnes sont aussi programmées, et de nombreuses animations sont programmées dans la ville et sa région, jusqu’au 22 juillet.

Un compte snapchat dédié

L’exposition et sa programmation font l’objet d’un site dédié à l’expositionBilingue (français et anglais), le site permet l’exploration interactive de 10 des 100 objets et le dépôt de message dans un livre d’or.

Sur sa page Facebook (3 000 abonnés), le musée des Beaux-Arts s’est contenté de teaser sans images jusqu’au vernissage du mercredi 18 avril 2018, largement partagé en live sur la page. Le même jour, un appel à contribution était lancé à l’adresse des Valenciennois pour commenter leur future visite.

Un compte snapchat a également été ouvert par le musée pour accompagner l’exposition.

L’ensemble de la communication et la conception des outils numériques ont été confiés à l’agence de communication Entrée Public.

Une application jeu vidéo escape game

A l’occasion de l’exposition « L’Histoire du monde en 100 objets » une application est proposée sous la forme d’un jeu vidéo pour vivre une aventure interactive et ludique.

L’application est disponible sur Android et IOS depuis le 5 mars 2018.

Dans cet Escape Game digital, le joueur reçoit une mystérieuse lettre de son voisin… Ce dernier, amateur de curiosités historiques est coincé dans une autre époque. Il besoin d’aide pour être sauvé ! Comment ? En résolvant des énigmes liées aux objets de l’exposition qui permettront de le ramener dans le présent.

Créé par le studio de jeu vidéo Valenciennois Ys Interactive avec le concours de l’agence Entrée Public, ce jeu vidéo invite l’utilisateur à découvrir l’exposition à travers une expérience ludique, innovante et facile d’accès, autant à destination des adultes que des plus jeunes.

Cette aventure ludique et pédagogique sous forme d’Escape Game « incite l’utilisateur à découvrir l’exposition par le biais d’une expérience de jeu amusante, facile d’accès et destinée aux jeunes comme aux plus grands ».

SOURCES: Ville de Valenciennes, Entrée Public, Ys Interactive

Date de première publication: 19/04/2018

DOSSIER / Tour du monde des Escape Games dans la culture artistique, historique et scientifique (16/03/18)

La BBC lance une application de réalité augmentée pour faire découvrir les objets des plus grandes civilisations

Le British Museum et Google proposent une exploration en ligne des sites et des trésors de la civilisation Maya

Laisser un commentaire