Depuis le 4 mars 2017, le vase qui parle, conçu à Lille, s’est installé au musée Saint Raymond de Toulouse. Dans le cadre de cette exposition, le jeudi 27 avril 2017, quelques privilégiés Twittos ont eu la possibilité de rencontrer le surprenant objet dans le musée fermé ce jour, accompagnés des conservateurs du musée pour une visite gratuite, prolongée sur twitter.

toulouse MSR vase qui parle affiche

Ce vase qui parle provient d’une céramique grecque du VIe siècle conservée au palais des Beaux Arts de Lille. Cette oeuvre a été reproduite en format géant et associé à un dispositif numérique qui lui permet de lui donner une voix.

toulouse msr vase soirée 10toulouse msr vase soirée 11

Ce dispositif numérique innovant, conçu par l’université Lille 3, contribue à diffuser et transmettre les savoirs au plus grand nombre. Il occupe le cœur de cette exposition et constitue une opportunité de présenter quelques vases grecs de la collection du musée, exceptionnellement sortis des réserves. Tandis que le vase original, rarement visible, est généreusement prêté par le musée de Lille pour une émotion encore plus forte. Un espace ludique et créatif permet ainsi, au jeune public comme aux adultes, de compléter cette immersion dans la mythologie grecque.

(c) J.-F. Peiré

(c) J.-F. Peiré

Le Vase qui parle a été conçu par l’Université Lille 3 et Devocité, porté par le Service commun de la documentation de Lille 3 avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’appel à projets 2012 « Services numériques culturels innovants ». Il a également été lauréat désigné par Pictanovo de l’édition 2012 d’« Expériences Interactives ».

le vase qui parleUne céramique grecque format géant couplé de numérique

Le vase renseigne alors les visiteurs sur la signification de ses propres dessins, les personnages content leurs péripéties comme la Guerre de Troie qu’ils ont vécu, les visiteurs peuvent écouter les pleures d’Andromaque devant le corps sans vie d’Hector ou encore la belle Hélène elle-même, seule et éplorée dans sa chambre.

Du 4 mars au 17 septembre 2017, le vase qui parle s’installe au musée Saint Raymond. A cette occasion, le musée des Antiques offrent aux visiteurs la possibilité d’admirer d’autre céramiques grecques, sorties spécialement de leurs réserve.

L’équipe du musée offre également des rendez-vous originaux.

Une visite très privée

Ainsi, le musée Saint-Raymond (MSR) de Toulouse a réservé une étonnante rencontre aux utilisateurs de Twitter qui, après s’être inscrit au préalable de la visite (en envoyant un tweet à @MSR_Tlse), ont pu partager leur expérience et leur ressenti en live-Twitt sur le réseau social. Ils sont ainsi devenus de ce fait des ambassadeurs du fameux vase qui parle, la nouvelle « installation » du musée des Antiques.

Une vingtaine de privilégiés ont participé à cette visite.

toulouse msr vase soirée 3

toulouse msr vase soirée 5toulouse msr vase soirée

toulouse msr vase soirée 4

vase qui parle 2Une prochaine visite pour ceux qui aiment les potins ! 

Au terme de la visite, les participants se sont vus remettre de petits cadeaux. La soirée avait également pour objectif de faire découvrir les collections du musée Saint-Raymond de manière amusante et ludique.

Dans la même veine, le musée organisera une visite pour « ceux qui aiment les potins », le mardi 2 mai 2017, à 19.00, en partenariat avec Mortelle soirée, la structure spécialiste des jeux enquête grandeur nature.

A l’issue de cette visite nocturne et décalée, les visiteurs seront incollables sur les petits secrets des hommes politiques romains dont les sculptures sont exposées au musée.

Source: MSR Toulouse, Actu côté Toulouse, Canopé

Sources images: Actu côté Toulouse, Canopé

Date de publication: 28/04/2017

a-lire-sur-le-site-du-clic

Le musée Saint-Raymond de Toulouse partage gratuitement ses modèles 3D d’oeuvres sur Sketchfab

Ask Mona : quand l’intelligence artificielle personnalise les conseils en matière de sorties culturelles

Le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires (MAMBA) propose à ses visiteurs de « chatboter » avec une oeuvre d’art

Le Musée du Palais et de la Cité Interdite de Pékin lance une nouvelle application pour tablettes consacrée à sa collection de céramiques