Le projet Verspera reconstitue en 3D des salles disparues du Château de Versailles grâce à la numérisation de milliers de plans

Après la découverte de milliers de plans dans les trésors des archives nationales, le Centre de recherche du château de Versailles à numérisé en 3D des salles disparues du château. Le projet Verspera (Versailles en perspective aux archives) permettra à terme aux historiens, mais également au public de découvrir en 3D le Château de Versailles à différentes époques. Le 9 novembre 2017, le CNRS a dévoilé en avant-première la vidéo de modélisation 3D de la galerie Mignard, dans laquelle Louis XIV exposait ses tableaux. 

Le projet Verspera est né en 2013 suite à la découverte de 7 500 plans dans les archives de la Bibliothèque Nationale de France. Ces documents ont permis de visualiser des salles ou des espaces qui n’existent plus dans le château actuel, mais également des projets qui n’ont jamais abouti.

Ces plans furent numérisés et modélisé en 3D, et dès la mi-décembre les internautes pourront les découvrir via le Centre de recherche du Château de Versailles.  L’objectif, sur le long terme, sera de pouvoir retracer l’évolution du château sur plusieurs siècles.

La première vidéo a été réalisée par les étudiants en licence professionnelle « Métiers du numérique Patrimoine, visualisation et modélisation 3D » de l’Université de Cergy-Pontoise.

Un château en mouvement depuis sa construction

Du pavillon de Louis XIII en 1623, à l’espace muséal de Louis-Philippe, le château de Versailles n’a cessé d’être agrandi et modifié au gré des besoins ou des envies des différents souverains. Sans ces plans, il n’est pas aisé d’en faire un panorama précis et de reconstituer les différents changement fait selon les époques.

La galerie Mignard, présentée dans la vidéo est le premier espace recrée en 3D. Cette galerie fût d’abord les appartements de Louis XIV, situé au premier étage de l’aile droite du bâtiment central. Par la suite, la galerie accueilli Madame de Montespan, la maîtresse du roi, avant d’être remaniée en 1685 et de devenir un appartement de collectionneur.

O/1/1768/B/3/n° 4

Une reconstitution difficile

Cette reconstitution ne fût pas aisée en raison de la codification différente des plans du XVIIe et XVIIIe siècle. En effet, contrairement aux plans actuels, ceux-ci se rapprochaient plus d’un travail d’artistes avec des dessins ou des aquarelles. Les ingénieurs ont donc dû faire face à différents détails techniques, notamment à cause des dimensions des documents, ou encore à cause de la construction de certains plans avec des retombes de papier qui peuvent complexifier la lecture et la compréhension du plan.

O/1/1768/A, dossier 2, n° 8 recto toutes retombes relevées

Un long processus de numérisation et de modélisation

Le projet Vespera associe le Centre de recherche du Château de Versailles, les Archives Nationales, la Bibliothèque Nationale de France et le laboratoire ETIS (Équipes Traitement de l’Information et Systèmes) et dispose du soutien financier de la Fondation des Sciences du Patrimoine.

Au total, 9 000 documents graphiques ont été numérisé et forment l’une des plus vaste documentation sur l’architecture palatiale française des XVIIe et XVIIIe siècle.

verspera-petitegalerie

Il fût d’abord nécessaire de restaurer les plans avant la numérisation. Par la suite, le processus s’est déroulé en trois grandes étapes techniques:

  • L’extraction d’informations 2D pertinentes des plans, coupes et élévations
  • La mise en relation des informations extraites de différentes feuilles ;
  • La construction des modèles 3D

Le logiciel Verspera pourrait également être utilisé pour d’autres monuments, sur la base de plans anciens précis et en nombre suffisant. Cette technique permettrait ainsi la reconstitution d’autres bâtiments du patrimoine français.

Les documents utilisés seront progressivement mis en ligne sur la banque d’image du CRV entre 2017 et 2020.

Sources: Le Journal du CNRS, Le Point 

Date de première publication: 23/11/2017

Images: Archives Nationales, CRCV

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

. Le Château de Versailles et Orange lancent un MOOC pour découvrir la vie de Louis XIV

. Le château de versailles lance une nouvelle application mobile consacrée aux châteaux et jardins de Trianon

. Avec Google, les châteaux de Versailles et de Vaux-le-Vicomte créent ensemble une exposition virtuelle

. « Happy Versailles »: une application ludique et décalée pour découvrir le château et la ville autrement

Laisser un commentaire