Le 18 octobre 2016, Verus Art (partenariat entre Arius Technology, Larson-Juhl et Océ) et le Musée des Beaux-Arts du Canada ont lancé leur première collection d’œuvres recrées à travers leur collaboration. Avec ces recréations, les amateurs d’art pourront désormais encore mieux apprécier les œuvres.

clic

Une technologie qui fait entrer les chefs-d’œuvre dans les maisons

Au cours de l’année 2015, Verus Art a travaillé de concert avec le Musée des Beaux-Arts du Canada pour numériser et recréer 12 tableaux de sa collection, dont Iris de Vincent Van Gogh et Mer agitée de Claude Monet, ainsi que Coucher du soleil : effet de jaune de Tom Thomson et Rafales, baie Georgienne de Frederick Varley. La collection en édition limitée a été dévoilée au Musée des Beaux-Arts du Canada et le public peut dorénavant en faire l’achat.

« Le lancement de la Collection du Musée des Beaux-Arts du Canada est le fruit de prouesses techniques remarquables et d’années de recherche d’Arius Technology, de Larson-Juhl et d’Océ », a indiqué Drew Van Pelt, directeur de Larson-Juhl. « Jusqu’ici, les reproductions d’œuvres d’art, produites en deux dimensions, manquaient de profondeur et de texture. La reproduction précise de la couleur et du relief des coups de pinceau permet dorénavant aux amateurs d’art de vivre une expérience plus enrichissante, fidèle à l’intention et à la vision de l’artiste. »

clic

« Le Musée des Beaux-Arts du Canada s’est révélé un partenaire exceptionnel dans cette aventure, non seulement en nous donnant accès à sa collection, mais aussi en partageant avec nous sa vision de l’avenir de l’art et du patrimoine », a déclaré Paul Lindahl, cofondateur et administrateur d’Arius Technology. « Avec Larson-Juhl et Océ, nos partenaires dans Verus Art, nous sommes prêts à mener la transformation du secteur de la reproduction d’art, une industrie de plusieurs millions de dollars, pour le faire sortir de son passé en deux dimensions et le propulser dans un avenir en trois dimensions afin de permettre au public partout dans le monde d’avoir une nouvelle expérience des œuvres d’art. »

clic

Une collaboration au profit de l’éducation et de la science

Une partie des produits de la vente des recréations servira à mettre sur pied un fonds de Verus Art voué à l’éducation. Le Musée des Beaux-Arts du Canada recevra des redevances sur chaque recréation vendue, ce qui l’aidera à soutenir ses programmes éducatifs. Des recréations seront aussi mises à la disposition du Musée pour ses programmes éducatifs et de rayonnement, et les données numériques 3D seront partagées afin de contribuer à l’avancement des programmes de conservation et de l’analyse scientifique.

« Il était intéressant pour nous de pouvoir contribuer au développement d’une technologie qui révolutionnera la façon dont nous documentons et reproduisons le patrimoine culturel », a affirmé  Stephen Gritt, directeur de la conservation et de la recherche technique au Musée des Beaux-Arts du Canada. « Les données numérisées, d’une très grande richesse, ouvriront de nouvelles pistes de recherche en histoire de l’art technique. Les reproductions obtenues fournissent tellement plus d’information que les images planes – elles offrent un lien direct avec l’artiste en montrant la nature de son coup de pinceau, la texture de la peinture et les jeux de nuances. Mais ce qui compte surtout pour nous, c’est de pouvoir utiliser les reproductions à des fins éducatives pour notre programme d’apprentissage à distance – il s’agit d’une nouvelle voie prometteuse à explorer. »

clic

Sources : Verus Art

Photos : Verus Art

Date de première publication : 24/10/2016

a-lire-sur-le-site-du-clic

Verus Art Annonce la commercialisation d’une reproduction 3D d’un second chef d’oeuvre de la collection de la National Gallery Of Canada

Verus Art annonce une première coopération avec la Galerie Nationale du Canada pour commercialiser la reproduction 3D d’un chef d’oeuvre de Van Gogh

Le musée de l’Elysée (Lausanne) offre des photos en relief et en braille pour ses visiteurs malvoyants

Le « Baiser » de Klimt imprimé en 3D pour être accessible aux non-voyants dans les salles du Belvédère

Un «nouveau» Rembrandt conçu par les algorythmes et imprimé en 3D

Une start-up lilloise souhaite implanter des reproductions 3D dans les musées

Oeuvres en 3D pour enrichir l’expérience des visiteurs aveugles et malvoyants: un nouveau projet finlandais

Grâce à la numérisation et impression 3D, des artistes « restituent » à l’Egypte le buste de Néfertiti