Yann Emery, Musée de la préhistoire Ile de France: « nous n’avions pas vraiment imaginé le succès rencontré par les visites guidées à distance »

Le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France, situé à Nemours propose depuis le premier confinement des visites virtuelles ou guidées à distance, notamment aux scolaires. À l’occasion de la 100ème visite live guidée à destination des scolaires ce vendredi 29 janvier 2021, le Clic France a interrogé Yann Emery, médiateur du musée et chef de projet, qui revient sur ce bilan et esquisse les nouvelles perspectives. 

Lien vers l’exposition virtuelle : https://my.matterport.com/show/?m=AUdv13hYvmd

Lien vers la visite virtuelle du musée : https://my.matterport.com/show/?m=37HYeQYFn6n

Article Clic France: Musée de la préhistoire d’Ile de France: 100e visite live guidée, à destination des scolaires, ce vendredi 29 janvier 2021

  • Pouvez vous présenter le musée en quelques mots ? 

Le musée de Préhistoire d’Île-de-France, propriété du Département de Seine-et-Marne, présente, depuis son ouverture en 1981, des collections archéologiques d’intérêt régional. Situé à Nemours, au sud du Département de Seine-et-Marne, il accueille chaque année environ 30 000 visiteurs et, parmi ceux-ci, de nombreux groupes scolaires.

  • Pouvez vous présenter votre parcours en quelques lignes ? 

J’exerce le métier de médiateur culturel depuis 20 ans. Après une formation universitaire en histoire et en archéologie à Lyon et des premières expériences professionnelles dans le département de l’Ardèche, j’ai rejoint en 2004 le musée de Préhistoire d’Île-de-France.

Depuis 2017, j’ai conçu plusieurs projets de médiation numérique pour le parcours permanent ou les expositions temporaires du musée.

  • Pourquoi avez-vous choisi la technologie Matterport pour vos visites virtuelles ? Quel prestataire les a produites ?

Nous avons choisi la technologie Matterport parce qu’il nous a paru que celle-ci offrait le meilleur rapport qualité/prix du marché. De plus, comme il s’agissait de notre première expérience de visite virtuelle, la perspective d’utiliser une technologie bien maîtrisée et couramment utilisée avait un caractère rassurant. Enfin, dans l’urgence du premier confinement, la technologie Matterport permettait de réaliser le projet dans des délais très courts.

C’est à la société Viséoo, basée à Nemours, que nous avons confié le soin de produire nos deux visites virtuelles.

  • Combien de personnes ont utilisé ces 2 visites virtuelles depuis juin 2020 en mode autonome ? ou combien de session ? quelle est la durée moyenne ? et l’origine géographique des  utilisateurs ?

Depuis juin 2020, 2237 visiteurs ont parcouru en autonomie la visite virtuelle de l’exposition. Depuis le 30 octobre, date de sa mise en ligne, 1259 visiteurs en ont fait autant avec celle du parcours principal.

Je tiens à préciser que ces chiffres n’incluent pas les visiteurs bénéficiant des visites à distance puisque ces derniers accèdent à la visite virtuelle grâce à un partage d’écran réalisé par le médiateur du musée et ne sont donc pas comptabilisés par les compteurs du compte Matterport.

  • Vous avez enrichi la visite virtuelle de l’exposition avec 4 vidéos. envisagez vous d’autres enrichissements dans cette visite virtuelle ou dans les suivantes ?

Les deux visites virtuelles ont été enrichies de vidéos, de photos en haute définition et de notices informatives. La visite des collections permanentes a également été enrichie de vues à 360 ° des jardins intérieurs du musée. Pour l’heure, il nous semble que ces enrichissements sont suffisants et la visite virtuelle de la prochaine exposition temporaire devrait reprendre le canevas des précédentes.

  • Avec quelle technologie gérez vous vos visites live, utilisant vos visites virtuelles Matterport ?

Nos visites live sont une association des visites virtuelles Matterport et d’un logiciel de visioconférence. Nous utilisons principalement le logiciel Starleaf qui est le logiciel de visioconférence choisi par notre collectivité. Plus rarement, nous utilisons également Zoom.

  • Depuis septembre 2020, combien de personnes (scolaires et grand public) ont participé à la visite guidée live à distance ?

Depuis septembre, ce sont presque 2000 élèves qui ont participé aux visites guidées à distance de l’exposition ou des collections permanentes. Jusqu’aux vacances de février, 3 à 4 visites sont déjà prévues chaque jour avec des écoles.

En ce qui concerne le grand public, nous n’avons réellement commencé que début novembre, lors du 2e confinement. Et ce sont environ 500 visiteurs qui ont découvert à distance l’exposition temporaire, le parcours permanent ou bien assisté à des visites « en famille » thématiques comme celle proposée sur le thème des animaux de la Préhistoire.

  • Comment les enseignants peuvent ils préparer leur visite guidée live ?  Y-a-t-il des documents envoyés au préalable au professeur avant la visite guidées live des scolaires ? Si non est-ce prévu ?

Nous organisons systématiquement un rendez-vous préalable à la visite avec les enseignants. Ce rendez-vous est essentiel pour s’assurer de la viabilité technique de la visite à distance au regard de l’équipement informatique dont les enseignants disposent dans leur classe. Ce rendez-vous d’une demi-heure environ est aussi l’occasion de leur présenter le dispositif, d’organiser avec eux les modalités de prise de parole des élèves et de leur indiquer des ressources pédagogiques pour préparer la visite et surtout l’exploiter après dans le cadre de leur enseignement.

  • Quel est le retour des enseignants sur cette visite live ? 

Il faut bien reconnaître que le retour des enseignants est très positif. Ils apprécient d’autant plus ces visites que dans le contexte actuel, ils ont le sentiment d’être confinés dans leur classe avec les élèves. Pour eux et leurs élèves, c’est une fenêtre qui s’ouvre sur le monde de la culture et même tout simplement sur le monde extérieur à l’école.

  • Quelle a été l’appréciation moyenne des participants aux visites live grand public ? proposez / envoyez vous un questionnaire en fin de session ?

Non, jusqu’à présent, nous n’avons pas élaboré de questionnaire de fin de visite pour le grand public. Cette démarche n’a été entreprise que lors de la première phase d’expérimentation avec une vingtaine d’enseignants, en juin 2020.

Mais, très souvent, à l’issue de la visite, des participants nous font part de leurs remerciements chaleureux au sujet de cette initiative. Les gens sont touchés par notre démarche et nous remercient de notre disponibilité, de notre accueil. Je crois que cette notion est importante : ils ont le sentiment d’avoir été accueillis, accompagnés avec attention dans la découverte de notre musée.

  • D’où venaient les participants ?

En ce qui concerne le public scolaire, nous avons exclusivement démarché les établissements scolaires d’Île-de-France. Ce que nous observons, c’est que les écoles des Hauts de Seine, des Yvelines ou du Val d’Oise sont très nombreuses à participer aux visites. Alors, qu’elles sont peu à fréquenter le musée habituellement, les temps de transport pour venir au musée étant trop importants.

En ce qui concerne les individuels, aucune enquête n’a été réalisée sur l’origine géographique des participants. Néanmoins, les échanges que nous avons avec eux font apparaître qu’elle est plus diverse que celle de nos visiteurs in situ. Les visiteurs parisiens ou de proche banlieue sont plus nombreux. De même, nous accueillons des visiteurs des 4 coins de la France et même de pays francophones comme le Québec.

  • Allez vous proposer d’autres visites live dans les Epahd en 2021 ?

Après avoir répondu aux attentes des écoles et du grand public, c’est notre objectif prioritaire aujourd’hui. Il nous tient à cœur de participer à rompre l’isolement de nos aînés. Plusieurs visites sont déjà prévues en 2021 et nous préparons une opération de communication en direction de ces établissements.

  • Après les Ephad et les classes scolaires avez-vous d’autres projets de visite live avec de nouveaux publics empêchés ?

Nous sommes actuellement en contact avec l’association « Culture et Hôpital ». Une expérimentation de visites live devrait bientôt commencer avec les publics pris en charge par cette association.

  • Comptez-vous renouveler l’expérience (visite virtuelle et visite live) pour les prochaines expositions ?

Tout à fait. « Mémoire de glace », notre prochaine exposition consacrée à l’archéologie glaciaire, que l’on espère ouvrir au mois de mai, bénéficiera elle aussi d’une version virtuelle.

  • Si oui, allez vous apporter des changements techniques ? ou éditoriaux ? de format ? de tarification ?(quel est le prix des visites live grand public ? et pour des groupes de combien de personnes)

Nous sommes très satisfaits de la technologie Matterport. Il n’est donc pas aujourd’hui prévu d’opter pour une autre technologie. Notre réflexion porte plutôt sur le choix du logiciel de visioconférence, la durée des visites, les publics ciblés et la mise en place d’une tarification pour certains publics.

Aujourd’hui, toutes nos visites live sont gratuites. Mais dès la mi-février, les visites scolaires et pour les groupes deviendront payantes. A hauteur de 30€ par groupe. Une somme encore modeste.

Pour le public individuel, tant que le musée restera fermé, les visites guidées à distance resteront gratuites.

  • Le projet de visite guidée live va-t-il se pérenniser quand les musées rouvriront ? Ou avez-vous prévu de privilégier des interventions réelles dans ces lieux (EPHAD, classes…) en plus d’accueillir à nouveau les visiteurs individuels et les groupes scolaires ?

Dès l’origine du projet au printemps 2020, notre volonté a été de répondre aux défis posés par le contexte sanitaire, mais aussi de s’inscrire dans la durée.

La pérennisation de ces dispositifs de visites guidées à distance a été acté dès la fin de la première phase d’expérimentation en juin 2020. Dès septembre, cette offre intégrait notre offre de médiation scolaire. Nous poursuivrons donc nos efforts après la réouverture du musée, au moins pour les groupes et les personnes empêchées.

Pour ce qui des interventions hors les murs, il est peu probable que nous en développions beaucoup au regard de notre petite équipe. Accueillir le public sur place et à distance ne nous laissera pas beaucoup de temps.

  • Combien de médiateurs du musée peuvent accompagner les visites Live ? vous n’avez pas rencontré trop de résistance de leur part ?

4 médiateurs sont aujourd’hui en capacité d’accompagner les visites guidées à distance : 3 agents à plein temps et un apprenti. Nous avons la chance d’être une équipe très soudée et chacun s’est emparé avec beaucoup de dynamisme de cette nouvelle possibilité d’exercer notre métier.

  • Avez vous d’autres projets numériques dans les cartons ?

Pour être honnête, je crois que nous n’avions pas vraiment imaginé le succès rencontré par les visites guidées à distance. Aujourd’hui, nous vivons le projet à cent à l’heure (3 à 4 visites par jour, 6 jours sur 7) et travaillons encore à son développement. J’ai donc un peu de mal à me projeter vers d’autres projets novateurs.
Néanmoins, je travaille d’ores et déjà sur l’installation de bornes multimédia dans le parcours permanent du musée et sur les dispositifs numériques et multimédia de notre prochaine exposition temporaire.

SOURCES: Musée de la Préhistoire (CP)

PHOTOS: Musée de la Préhistoire

PHOTO du carousel: Yann Emery pendant une visite live guidée

Date de première publication: 29/01/2021

Le musée de la Préhistoire et le département de Seine & Marne sont membres du Clic France 

. Musée de la préhistoire d’Ile de France: 100e visite live guidée, à destination des scolaires, ce vendredi 29 janvier 2021

.Covid-19 / Tour de France des initiatives musées & monuments dans un contexte de re-confinement (26/01/2021)

. DOSSIER / Tour du monde des visites scolaires virtuelles

. Atelier webinar Clic France 1: «Visites scolaires numériques » / compte-rendu et captations

. « Culture près de chez vous », le nouveau plan d’action du gouvernement Français en faveur des territoires culturels prioritaires

. Le Centre Juno Beach (Courseulles sur Mer) lance un nouveau parcours interactif destiné aux jeunes publics, en famille ou en classe

. Guidés par un robot de télé présence, des élèves d’écoles découvrent le Louvre-Lens depuis leurs classes

Laisser un commentaire