Le 12 mars 2015, la société de robotique et téléprésence Suitable Technologies a annoncé avoir conclu un partenariat avec 6 musées américains pour apporter des visites autoguidées aux personnes qui sont physiquement incapables de se rendre dans ces musées répartis à travers le pays. C’est une première aux Etats-Unis, mais le même robot est déjà utilisé en médiation culturelle France et ailleurs dans le monde.

beam-robot-780x439

De partout dans le monde, des utilisateurs peuvent donc visiter 6 musées américains grâce à la technologie et au robot de téléprésence BeamPro: une technologie qui combine la mobilité et la vidéoconférence pour permettre aux utilisateurs de se déplacer, de voir et d’interagir avec des correspondants (leur parler et les écouter) – indépendamment de leur emplacement. Les visiteurs seront ainsi plongés dans une exploration auto-guidée des galeries permanentes ou des expositions, leur permettant de visualiser des oeuvres depuis leur bureau ou dans tout lieu via le portable.

Cet accès à distance à des expériences autoguidées de musées ouvre un monde de possibilités. Les personnes handicapées physiques et les personnes âgées limitées dans leur capacité de déplacement vont pouvoir explorer et découvrir leurs œuvres préférées, les artistes et les collections des musées.

beam sam-kids

6 musées américains pilotes

Les musées impliqués dans ce projet pilote d’accessibilité via le robot Beam comprennent le Fine Arts Museum of San Francisco (Famsf), le Detroit Institute of Arts (DIA), le Computer History Museum, le Seattle Art Museum (SAM) et le National museum of Music.

. le Fine Arts Museum of San Francisco de San Francisco (http://www.famsf.org/) composé du Young Museum au Golden Gate Park et du Legion of Honnor à Lincoln Park, est la plus grande institution artistique dans la ville de San Francisco et l’un des plus grands musées d’art aux États-Unis. (Visite du musée via le Beam, inscription en ligne).

. Le Detroit Institute of Arts ( http://www.dia.org/), propose une expérience de visite à distance de la fresque géante intitulée Industry Detroit de Diego Rivera, considéré comme le plus bel exemple de l’art mural mexicain aux États-Unis.

. Le Computer History Museum (http://www.computerhistory.org/), est dédié à la préservation et à la célébration de l’histoire de l’ordinateur et abrite la plus grande collection internationale d’ordinateurs dans le monde. Le Beam permet ainsi d’explorer l’histoire de l’informatique.

. Le Seattle Art Museum (http://www.seattleartmuseum.org/) est l’un des principaux centres d’art de la côte du Nord-Ouest, connue pour ses galeries de peintures, sculptures et œuvres sur papier d’artistes du Pacifique Nord-Ouest.

. Le Musée national de musique (http://orgs.usd.edu/nmm/) est l’une des grandes institutions du genre dans le monde. Ses collections comprennent plus de 15 000 instruments américains, européens et non-occidentaux, issus de pratiquement toutes les cultures et périodes historiques.

« Suitable Technologies est ravi d’offrir aux personnes handicapées la possibilité de découvrir les musées et sites culturels qui étaient auparavant inaccessibles », a déclaré Scott Hassan, directeur général de la société. « Non seulement ce programme nous permet de réaliser notre mission de donner au public du monde entier un accès plus large à la technologie mais il consolide également notre engagement à favoriser le télé-tourisme au niveau local et global« .

Le programme pilote de test de la téléprésence dans les musées a fait l’objet de plusieurs présentations pendant le Consumer Electronic Show de janvier 2015, durant lequel les participants étaient invités à tester cette nouvelle expérience dans les musées.

sam_robot_01 komonews

16 000 $ par robot

Suitable Technologies explique que BeamPro peut être utilisé « par n’importe qui, de n’importe où », à condition que le musée soit équipé d’une bonne connexion Wi-Fi (ou éventuellement un réseau 3G) dans les galeries où le robot est censé se déplacer.

Selon plusieurs sources, chaque robot coûterait environ  16 000 $ (14 700 euros), avec huit heures d’autonomie, mais dans le cas des musées le robot serait loué ou prêté.

Le même robot Beam est actuellement déployé en France par la société Awabot. Les premières expériences ont été réalisées en partenariat avec le Clic France au Grand Palais, à la Cité des sciences, et au musée gallo-romain de Fourvière le 17 mai lors de la Nuit européenne des musées et plus récemment en décembre 2014 pour une dizaine de personnes lors de l’inauguration du musée des Confluences. Le robot Beam a également été installé en décembre 2014 dans le musée d’Autun comme outil de médiation.

sam_robot_06 komonews

SOURCES: Suitable Technologies

Date de première publication: 15/03/2015

Photos: le robot Beam au Seattle Art Museum (c) Suitable Technologies

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Robots et patrimoine: panorama des usages en France et dans le Monde (25/03/2015)

Mardi 24 mars 2015: Atelier #27 du Clic France sur le thème « Robot & patrimoine: premier bilan et perspectives »

V. Chauvet (Ville d’Autun): « nous souhaitons évaluer le rôle du robot dans une visite et médiation à distance »

La ville d’Autun adopte un robot Beam pour faire visiter ses musées à distance

Le Château Racconigi accueille Virgil, le premier robot italien pour visiter un musée

Du 13 au 17 août, le projet After Dark permet de visiter la tate la nuit via un robot