[DOSSIER] Fréquentation des musées et lieux culturels français en 2023 : +11.30% par rapport à 2022 (14/02/2024)

Partager :
Temps de lecture : 83 min

Le mauvais souvenir de la pandémie et la chute de fréquentation des musées et monuments en 2020 et 2021 s’éloignent. En 2023, malgré la très faible présence des touristes asiatiques, les musées et lieux culturels français ont vu leur visitorat physique connaitre un nouveau rebond confirmant celui de 2022. La plupart des destinations ont même retrouvé voire dépassé leur audience pré-covid. Dans ce dossier, le CLIC rassemble les chiffres de fréquentation 2023 publiés par les institutions patrimoniales, publiques et privées.

A la date du 12 février 2024, le CLIC a reçu les chiffres de fréquentation 2023 de 408 sites culturels français. Ces musées, monuments et centres de science ont globalement accueilli plus de 110.06 millions de visiteurs, soit une progression de 11.30% par rapport à 2023. La progression globale par rapport à 2019 atteint 9.80% (5.79% si l’on exclut les sites fermés ou pas encore ouverts en 2019).

Synthèse 2023

. Evolution annuelle 2022/2023

Entre 2022 et 2023, l’évolution atteint donc 11.30% pour l’ensemble des lieux du baromètre mais seulement 10.9% pour les 10 et 22ers sites, et 10.4% pour le Top 100.

La progression est légèrement plus forte pour les lieux de Paris Ile de France (11.5%) que les lieux en région (11.1%). 

Plusieurs types de lieux sont au dessus de la moyenne: Musées art histoire et société (12.3%), Musées d’art (12.6%), Monuments (12.7%). Les catégories en dessous de la moyenne sont : Musée d’histoire et de société (8.5%), Lieux de sciences (6.6%), Lieux de Sciences (hors Palais Découverte) (6.6%), Museums hist nat (6.6%), Museums hist nat (hors MNHN) (8.3%) et Zoos et aquariums (2%).

. Evolution entre 2019 et 2023

Entre 2019 et 2023, l’évolution atteint donc 9.8% pour l’ensemble des lieux du baromètre mais la tendance est encore à la baisse pour les 10ers lieux (-0.6%), et en hausse de seulement 2.9% pour le Top 22.

La progression est de 6.1% pour le Top 30 et de 9.3% pour les lieux du Top 100.

La progression est beaucoup plus forte et au dessus de la moyenne pour les lieux en région (+14.4%) que pour les lieux de Paris Ile de France (5.9%).

Plusieurs types de lieux sont au dessus de la moyenne: Musées histoire et société (23.4%), Monuments (13.6%), Museums hist nat (16.6%), Museums hist nat (22.3%) et Zoos et aquariums (12.4%). Les catégories en dessous de la moyenne sont : Musée art histoire et de société (9.4%), lieux de sciences (5.2%) et Lieux de Sciences (hors Palais Découverte) (7.6%).

Les 22 premières destinations muséales et patrimoniales de France en 2023 

Pour les 22ères destinations culturelles dont les données ont été publiées, la fréquentation pour l’année 2023 (54.75 millions de visiteurs) est en progression de 10.9 % par rapport à l’année 2022 (+5.31 millions de visiteurs) et de 2.9 % par rapport à 2019 (+ 1.53 millions de visiteurs).

Les 22 lieux ayant accueilli plus d’1 million de visiteurs en 2023 :

Les performances muséales et patrimoniales de 20 gestionnaires multi-sites en 2023 

La fréquentation 2023 des 20 institutions ou entreprises gestionnaires de plusieurs sites a atteint 50.27 millions de visiteurs, en progression de 15.8 % par rapport à l’année 2022 (+6.84 millions de visiteurs) et de 5.18 % par rapport à 2019 (+ 11.5 millions de visiteurs). 

Les performances muséales et patrimoniales de 35 collectivités territoriales en 2023 

La fréquentation 2023 des musées et monuments de 35 collectivités territoriales a atteint 19.89 millions de visiteurs, en progression de 14.1 % par rapport à l’année 2022 (+2.46 millions de visiteurs) et de 28.9 % par rapport à 2019 (+ 4.46 millions de visiteurs). Si l’on retire les musées de la ville de Paris, la progression est de 13.2% (2022/23) et 17.4% (2019/23).

Les fréquentations des musées et monuments de 35 collectivité territoriales:

Plusieurs records historiques battus 

En 2023, plus de 25 gestionnaires ou sites ont battu leur record historique de fréquentation.

Gestionnaires multi-sites: Centre Monuments Nationaux (CMN), Musée Orsay Orangerie (EPMO), Culturespaces digital France, Kleber Rossillon (sites France), SPL Monuments Avignon, MAD Paris.

Sites individuels: Bassins des Lumières, Aitre Saint Maclou Rouen, Domaine de Chaumont, Zoo Amneville, Musée de la Tapisserie de Bayeux, PBA de Lille, Château d’Angers, Vulcania, Les Abattoirs Toulouse, Zoo d’Amiens, Théatre antique Orange, Grand Palais Immersif, Centre Historique Minier Lewarde, Lugdunum Musée Lyon, Maison Magie (Blois), Abbaye aux Hommes Caen, Château de Falaise Guillaume-le-Conquérant, Musée cour d’Or Metz, musée maritime et portuaire de Dunkerque, Historial Jeanne d’Arc Rouen, Musée du Paléospace Villers-sur-Mer et musée de la Poste.

Le baromètre (statistiques 2019-2023 des lieux) en format xcel sera prochainement disponible pour les membres.

Les principales fréquentations muséales en 2023 (nombre de visiteurs, évolution par rapport à 2022, évolution par rapport à 2019) (détail ci-dessous)

Centre des monuments nationaux (CMN): 11,523 millions de visiteurs (+15%, +10.3%)

Musée du Louvre : 8,9 millions (+14%, -7.3%)

Château et domaine de Versailles: 8 168 062 millions (+18.4%, +0.1%)

Tour Eiffel : 6,318 millions de visiteurs (+8%, +2.8%)

Paris Musées : 5,3 millions (+17%, +76.7%)

Musées Orsay et Orangerie: 5,1 millions (+19.3%,+8.3%)

Musée d’Orsay: 3 871 498 visiteurs (+18.4%, +6%)

Centre Pompidou Paris : 2,621 millions de visiteurs (-12.9%, -20%)

Universcience, Cité des sciences et de l’industrie et l’espace Etincelles au Palais de la découverte: 2 455 663 visiteurs (+17%, -16.1%)

Espaces numériques français de Culturespaces: 2.44 millions de visiteurs (+7.3%, +12.9%)

Cité des sciences et de l’industrie (Universcience): 2,333 millions de visiteurs (+17%, -2.2%)

ZooParc de Beauval : 2 millions de visiteurs (-, +25%)

Arc de triomphe (CMN): 1,75 million de visiteurs (-, +7%)

Sainte-Chapelle (CMN) : 1,63 million de visiteurs (+13%, +14.2%)

Abbaye du Mont Saint-Michel (CMN): 1,52 million de visiteurs (+23%, +2.8%)

Fondation Louis Vuitton : 1,5 million de visiteurs (+19.6%, +40.8%)

Bibliothèque nationale de France BNF : 1,45 million de visiteurs (+37.5%, +11.5%)

Musée du Quai Branly-Jacques Chirac: 1.4 million de visiteurs (+40%, +25.9%)

MuCEM Marseille : 1,3 million de visiteurs (+4%, +7.6%)

Musée de l’Orangerie : 1,2 million de visiteurs (+14%, +16.5%)

Musée de l’armée : 1,2 million de visiteurs (+13%, -4.3%)

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de Paris (Paris Musées) : 1,18 million de visiteurs (+8.7%, +24.2%)

Musées de Toulouse : 1.154 million (+37.2%, +45.3%) 

Château de Chambord: 1,148 million de visiteurs (+ 8.97%, -4.9%)

Musée Carnavalet-Histoire de Paris (Paris Musées) : 1,05 million de visiteurs (-1.3%, nd)

Panthéon (CMN) : 980 000 visiteurs (+13%, +10.1%)

Musée d’art moderne de Paris (Paris Musées): 927 023 visiteurs (+65.7%, +220%)

Nausicaa : 907 305 visiteurs (+9.1%, +6.7%)

Aquarium de Paris : 847 116 visiteurs (+7%, +20.9%)

Musées de la Ville de Strasbourg : 688 000 visiteurs (+19 %, +2.4%)

Musées de Nice : 674 884 visiteurs (+12.5%, +27.7%)

Musée des Confluences Lyon: 671 597 visiteurs (+2.3%, +0.1%)

Palais de la Porte Dorée: 635 363 visiteurs (+26.7%, +20.9%)

Château et les remparts de la cité de Carcassonne (CMN) : 594 990 visiteurs (+23%, -4.2%)

Musées de Rennes: 574 943 visiteurs (+61.3%, +202%)

Château de Fontainebleau : 560.000 visiteurs (+29%, +3.8%)

Musées de Bayeux: 557 000 visiteurs (-10.1%, +0.3%)

Louvre-Lens: 555 607 visiteurs (-2.7%, +4.7%)

Musées de la ville de Dijon: 484 688 visiteurs (+11.7%, -0.1%)

Château de Chantilly : 461 747 visiteurs (+3.3%, +9%)

Musée d’arts de Nantes : 422.328 visiteurs (+78%, +41.4%)

Pôle des musées d’art de Lyon : 418 160 visiteurs (+17%)

Cité du Vin Bordeaux : 385 000 visiteurs (-1.5%, -7.5%)

Palais des Beaux-Arts de Lille: 380 000 visiteurs (+11.7%, +28%)

Vulcania: 380 000 visiteurs(+16.5%, +16.6%)

Châteaux et musées d’Indre-et-Loire : 368 000 visiteurs (+7.8%, nd)

Musées de la ville de Nancy : 355 760 visiteurs (+23.5%, +94.1%)

Musée national de la Marine : 347 812 visiteurs (+34.5%, +24.2%)

Musées de la de la Métropole du Grand Nancy : 337 824 visiteurs (+2.2%, +30.9%)

Centre Pompidou Metz : 301 449 visiteurs (+35%, +0.5%)

Château des ducs de bretagne Nantes : 297 831 visiteurs (+13%, +9%)

La Piscine de Roubaix: 297 667 visiteurs (+11.18%, +6.13%)

Château d’Angers : 283 000 visiteurs (+16.6%, +7.5%)

Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge: 273 894  visiteurs (+24%, +26.7%)

Abbaye de Fontevraud : 270 000 visiteurs (-14%, +43.7%)

Musée Granet Aix en Provence: 256 000 visiteurs (+93.9%, +46.2%) 

Musée des Abattoirs Toulouse: 250 612 visiteurs (+55.7%, +17.8%)

Zoo d’Amiens : 247 891 visiteurs (+6.8%, +43.3%)

Musée national de l’automobile de Mulhouse / Musée Schlumpf : 243 173 visiteurs (+29%, +18%)

Grand Palais Immersif : 205 925 visiteurs (+217.1%)

Musée du Luxembourg (RMN-GP) : 201 885 visiteurs en 2023 -21.1%, -43.5%)

Château de Murol Puy-de-Dôme: près de 190.000 visiteurs (+12%, +18.8%)

Musées et château de Tours: 183 284 visiteurs (+6.8%, +43.3%)

Centre Historique Minier de Lewarde : 180 229 visiteurs (+11.9%, +14.2%)

Musée de Montmartre (Kleber Rossillon): 180 000 visiteurs (+44%, +60.9%)

Musée Unterlinden Colmar : 180 000 visiteurs (+12.7%, -3.3%)

Musée Lugdunum de Lyon : 160 000 visiteurs (+30.5%, +34.7%)

LaM musée d’art moderne de Villeneuve-d’Ascq : 156 400 visiteurs (+14.5%, -19.3%)

Musées de l’agglomération de Concarneau : 154 234 visiteurs (+7.2%, +12.4%)

Musée de Reims: 134 003 visiteurs (+66.6%)

Musée des Impressionnismes de Giverny: 133 000 visiteurs (+6.4%, -16.9%)

Musée Toulouse-Lautrec Albi : 127 501 (-, -27.6%)

Musée de la Romanité Nimes : 124 800 visiteurs (-9.2%, -43.8%)

Étincelles du Palais de la découverte (Universcience) : 121 947 visiteurs (+13%, -77.7%)

Musée d’Art et d’Histoire du Judaisme : 110 657 visiteurs (+13.8%, -11.4%)

Château de Compiègne : 101 619 visiteurs (+2.5%, +7.9%)

Musées de Granville : plus de 85 000 visiteurs (+32.9%, nd)

Musée de La Cour d’Or Metz: 80 767 visiteurs (+34.1%, +40%)

Musée national Eugène-Delacroix : 53 800 visiteurs (-34.4%, -33.1%)

Château de Bussy-Rabutin Côte-d’Or : 35 000 visiteurs (+39%, +27.4%)

Château de Carrouges Orne : 30 000 visiteurs (+16.7%, +67.2%).

Détails de la fréquentation 2023 par organismes ou lieux.

  • Centre des monuments nationaux (CMN): 11 millions de visiteurs (+15% par rapport à 2022)

Le 16 décembre 2023, le Centre des monuments nationaux (CMN), qui gère une centaine de sites culturels a annoncé un «record historique» avec 11 millions de visiteurs (+15% par rapport à 2022). Durant l’année, le Panthéon a dépassé pour la première fois le million de visiteurs annuels. Le chiffre global de fréquentation des sites du CMN pour toute l’année 2023 atteint 11 523 213 visiteurs.

Le Centre des monuments nationaux (CMN) confirme ainsi sa place de premier acteur culturel et touristique français.

Top 5 des sites culturels du réseau CMN:

. L’Arc de triomphe : 1,75 million de visiteurs (+ 7 %)
. La Sainte-Chapelle : 1,63 million de visiteurs (+ 13 %)
. Abbaye du Mont Saint-Michel : 1,52 million de visiteurs (+ 23 %)
. Le Panthéon : 980 000 visiteurs (+ 13 %)
. Le Château et les remparts de la cité de Carcassonne : 594 990 visiteurs (+ 23 %).

18 monuments reçoivent plus de 100 000 visiteurs par an (contre 16 en 2022).

Pour Marie Lavandier, présidente du Centre des monuments nationaux : “Nous avons déjà largement dépassé la fréquentation de l’an dernier, qui était déjà un record. Nous
suivons une très belle trajectoire. Pour la première fois, nous franchissons le cap symbolique des 11 millions de visiteurs. Cela marque l’intérêt constant de nos publics pour le patrimoine et les histoires que nos monuments racontent. Notre engagement collectif contribue grandement à notre ascension ; qu’il s’agisse de l’accueil, des travaux de restauration ou de la programmation artistique. Là est le pari gagnant de notre réseau : un label de qualité, un travail d’équipe, des atmosphères authentiques et modernisées pour entretenir et sans cesse renouveler l’esprit des lieux du CMN”.

La dynamique territoriale

Dans toutes les régions, les monuments ont profité de la très forte dynamique touristique en France, qu’elle soit nationale ou internationale. Les deux-tiers des 110 monuments ont bénéficié de cette augmentation.

Les progressions les plus spectaculaires sont :
. Le château de Fougères sur Bièvre (Loir-et-Cher) : 30 726 visiteurs (+ 95 %)
. La villa Savoye de Le Corbusier à Poissy (Yvelines) : 36 545 visiteurs (+ 58 %)
. et Le château de La Motte Tilly (Aube) : 19 020 visiteurs (+ 56 %).

Une programmation plébiscitée

Chaque année, le CMN déploie une programmation riche de plus de 450 événements pour tous les publics (expositions temporaires, installations d’art contemporain, festivals, spectacles vivants, animations jeune public). Notons les performances de : “Paris, Capitale de la Gastronomie”, à la Conciergerie : 220 000 visiteurs; “L’Arbre de vie” de Joana Vasconcelos, au Château de Vincennes : 71 300 visiteurs et “Salses l’imprenable, à la forteresse de Salses” : 54 000 visiteurs.

Le sens de l’accueil

Une politique active et volontariste d’éducation artistique et culturelle a permis d’accueillir 100 000 scolaires de plus cette année (+ 31 %). Le nombre de jeunes ressortissants de l’Union européenne (18 – 25 ans) a atteint les 1,2 million et le public payant
augmente davantage (+ 16 %) que le public gratuit (+ 12 %).

Réouverture et nouveaux parcours de visites

Le CMN mène de grandes campagnes de travaux. Les fins de chantiers offrent autant de nouveaux parcours à visiter :
Avril 2023 : Le château de Bussy-Rabutin (Côte d’Or) : 28 790 visiteurs
Juillet 2023 : La chapelle Jean de Bourbon de l’abbaye de Cluny (Saône-et-Loire)
restaurée avec des vitraux et deux autels commandés à l’artiste Sarkis : 138 874 visiteurs.

Près de 30 000 visiteurs à la nouvelle La Cité internationale de la langue française

La Cité internationale de la langue française s’est installée au château royal de Villers-Cotterêts. Inaugurée officiellement par le Président de la République le 30 octobre 2023, elle a déjà conquis près de 30 000 visiteurs. “Un véritable succès qui témoigne de l’intérêt pour ce nouveau lieu culturel au cœur de l’Aisne”.

(CMN, 16/12/2023)

  • Musée du Louvre : 8,9 millions de visiteurs (+14% par rapport à 2022, -7.3% par rapport à 2019)

Au cours de l’année 2023, l’établissement public du musée du Louvre a accueilli 8,9 millions de visiteurs. Cette fréquentation, en augmentation (+14 % par rapport à 2022), se rapproche du niveau pré-pandémique. “L’attachement des visiteurs français au musée se confirme, nourri par une riche programmation culturelle qui fait la part belle au contemporain” indique le musée.

32 % des visiteurs individuels sont français, soit, de loin, la nationalité la plus représentée. Parmi eux, plus de 62 % sont franciliens et 38 % viennent d’autres départements.

68 % des visiteurs sont étrangers. Comme en 2022, ils sont principalement originaires des Etats-Unis (13 %) et des pays frontaliers (Italie 7 %, Royaume-Uni et Allemagne 5 %, Espagne 4 %). Les visiteurs asiatiques reviennent très progressivement (Japon, Corée, Chine : 2,5 %).

43 % des visiteurs du musée du Louvre ont moins de 26 ans. 40 % des visiteurs ont bénéficié de la gratuité en 2023, soit près de 3,5 millions de personnes. 6 visiteurs français sur 10 franchissent gratuitement les portes du musée.

440 000 visiteurs sont venus en nocturne le vendredi jusqu’à 21h45, dont 95 000 lors de la nocturne gratuite (le premier vendredi de chaque mois sauf juillet et août).

60 % du public a découvert le musée du Louvre pour la première fois. 95 % des visiteurs se déclarent satisfaits ou très satisfaits de leur visite.

20 000 participants à la première édition du festival « Les Etés du Louvre ».

Repenser la visite 

Le Louvre s’emploie à repenser ses offres de visite et à imaginer de nouveaux formats plus adaptés aux pratiques culturelles de ses publics. Le musée est ainsi resté ouvert jusqu’à 20h (au lieu de 18h) pendant les fêtes de fin d’année, offrant aux visiteurs un temps privilégié de découverte des collections nationales. Une seconde nocturne, chaque mercredi, est envisagée à partir d’avril 2024, en complément de la nocturne du vendredi.

2024, année olympique, verra le maintien de la jauge de 30 000 billets disponibles chaque jour, mesure indispensable pour favoriser le confort de visite et garantir de meilleures conditions de travail aux agents.

Les principales expositions 2023 du musée du Louvre :

– « Les Choses. Une histoire de la nature morte » (Hall Napoléon) : 249 520 visiteurs entre le 12 octobre 2022 et le 23 janvier 2023.

– « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan » (Galerie Richelieu) : 280 000 visiteurs entre le 23 novembre 2022 et le 6 mars 2023.

– « Le Trésor de Notre-Dame de Paris. Des origines à Viollet-le-Duc » (Galerie Richelieu) : 134 000 visiteurs entre le 18 octobre et le 31 décembre 2022. L’exposition se poursuit jusqu’au 29 janvier 2024.

– Présentée dans le parcours des collections permanentes, l’exposition « Naples à Paris. Le Louvre invite le musée de Capodimonte » (7 juin 2023 – 8 janvier 2024) a été plébiscitée par le public et la presse (600 retombées médiatiques), tout comme l’exposition « Aux origines de l’image sacrée. Icônes du musée Bohdan et Varvara Khanenko de Kyiv », présentée depuis le 14 juin 2023 et prolongée jusqu’au 29 janvier 2024.

Le musée national Eugène-Delacroix a accueilli 53 800 visiteurs, porté par l’accrochage « Delacroix et les arts. Un pont mystérieux ». Il est fermé pour travaux depuis le 19 septembre 2023 et jusqu’en mars 2024.

Les expositions présentées hors du musée du Louvre

En France :

– « Victoires ! » au Musée national du sport de Nice, du 7 avril au 17 septembre 2023 : 41 175 visiteurs

– « Champollion. La voie des hiéroglyphes » au Louvre-Lens du 28 septembre 2022 au 23 février 2023 : 156 809 visiteurs

– « Paysage. Fenêtre sur la nature » au Louvre-Lens du 29 mars au 24 juillet 2023 : 70 914 visiteurs

Dans le Monde :

– « Les fouilles de Byblos » au Musée des antiquités de Leyde, Pays-Bas, du 14 octobre 2022 au 12 mars 2023 : 106 353 visiteurs

– « Les femmes collectionneuses de la famille Rothschild » au musée de La Boverie de Liège, Belgique, du 20 octobre 2022 au 26 février 2023 : 48 734 visiteurs

– « Amour » au National Art Center de Tokyo (Japon) du 1er mars au 12 juin 2023 : 449 015 visiteurs

– « Amour » au Kyocera Museum of Art de Kyoto (Japon) du 27 juin au 24 septembre 2023 : 288 611 visiteurs.

Communiqué de Presse

www.lefigaro.fr/culture/le-louvre-retrouve-sa-frequentation-d-avant-le-covid-avec-pres-de-9-millions-de-visiteurs-en-2023-20240103 (03/01/2024)

www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/en-2023-le-louvre-a-retrouve-une-frequentation-pre-covid-avec-pres-de-9-millions-de-visiteurs_6280212.html (03/01/2024)

www.liberation.fr/culture/arts/louvre-avec-pres-de-9-millions-de-visiteurs-en-2023-le-musee-se-rapproche-de-sa-frequentation-pre-covid-19-20240103_OALMDOCEVFFJ7BTTA33UYFGLCM/ (03/01/2024)

(Musée du Louvre, 03/01/2024)

  • Château et domaine de Versailles: 8 168 062 millions de visiteurs (+18.4%, +0.1%)

Le Château et domaine de Versailles a accueilli 8 168 062 millions de visiteurs en 2023. Soit une fréquentation en hausse de 18.4% par rapport à 2022 (6.9 millions) et une fréquentation similaire à celle de 2019 (8 177 695 millions de visiteurs).

En tête des nationalités de fréquentation de 2023 :

– les Français représentent 19 %

– les Américains  18 %

– viennent ensuite les Européens ( Italie 6%, Allemagne 5%, Royaume Uni 4%)

– et les Brésiliens (4%)

En 2019, La Chine représentait la deuxième nationalité étrangère avec 13% des visiteurs, suivi par le Japon 4% et la Corée du sud 4%.

(Source: Château de Versailles)

  • Tour Eiffel : 6,318 millions de visiteurs (+8%, +2.8%)

La tour Eiffel enregistre un bilan de fréquentation en hausse avec 6,318 millions de visiteurs accueillis en 2023, soit une augmentation de 8% par rapport à 2022.

L’année a été marquée par les nombreux hommages rendus à Gustave Eiffel à l’occasion des 100 ans de sa disparition mais également par la mise en place de nouveaux services pour ses admirateurs et visiteurs.

Les Français toujours nombreux, la part des visiteurs internationaux en hausse

Alors que les Français restent les premiers visiteurs de la tour Eiffel (18,9%), ils sont suivis de près par les visiteurs d’Amérique du Nord (18%) notamment en provenance des Etats-Unis (13,2%).

Fortement présents, les Européens (hors France) représentent à eux seuls 44% des visiteurs, une hausse comparé à 2019, avant l’épidémie de Covid, où ils représentaient environ 40% du visitorat. Les Allemands sont en tête (7,8%) suivis des Anglais (6,8%) et des Espagnols (6,4%).

A noter, une légère augmentation des visiteurs en provenance d’Océanie, en lien avec la Coupe du Monde de Rugby qui fut organisée en France en 2023 (2,6% de visiteurs en provenance d’Australie et de Nouvelle-Zélande contre 2% en 2019).

Une année ponctuée d’événements en hommage à Gustave Eiffel

Temps-fort de la programmation en hommage au créateur de la Tour, l’exposition « Eiffel toujours plus haut » déployée sur le parvis du monument en partenariat avec l’Association des Descendants de Gustave Eiffel (ADGE) a permis aux visiteurs d’en savoir plus sur le célèbre ingénieur, tout comme l’expérience en réalité superposée proposée dans les étages du monument.

Pour clôturer cette année exceptionnelle, la tour Eiffel s’est également associée à l’artiste Michael Canitrot pour une collaboration inédite « le Monumental Tour célèbre Eiffel ». Ce concert audio-visuel a été diffusé le 27 décembre à la télévision et sur les réseaux sociaux de l’artiste et du monument ; une date symbolique marquant l’anniversaire de la disparition de Gustave Eiffel.

Des partenariats ont également été noués avec des institutions telles que La Poste et la Monnaie de Paris rendant hommage à Gustave Eiffel respectivement à travers un timbre spécial et une collection de monnaies à son effigie.

De nouvelles offres pour prolonger l’expérience tour Eiffel

L’offre de restauration de la tour Eiffel s’est étoffée en 2023, avec le lancement des brunchs Madame Brasserie. A travers un billet couplé, les visiteurs peuvent (re)découvrir le monument et terminer leur visite par la dégustation d’un brunch savoureux signé Thierry Marx, Chef du restaurant Madame Brasserie au premier étage de la tour Eiffel. Une seconde offre couplée permet désormais d’accéder au monument jusqu’au sommet et d’y déguster une coupe de champagne, avec vue imprenable sur la Capitale.

La Tour propose également depuis le 1er juin de nouvelles expériences de visites, avec un accompagnement par un guide officiel Tour Eiffel. Ainsi, ce sont plus de 8 000 visiteurs qui ont pu découvrir à travers des visites guidées, la petite et la grande histoire du monument, bénéficiant d’un accueil personnalisé, en français ou en anglais.

Le développement de la marque tour Eiffel se poursuit également avec l’arrivée en 2023 de nouvelles collections exclusives et de produits mettant en avant les savoir-faire français. En 2024, ce sont de nouvelles collaborations avec de belles marques françaises qui sont attendues ainsi que l’arrivée d’une boutique en ligne Tour Eiffel.

(Source: Tour Eiffel)

  • Paris Musées : 5,3 millions de visiteurs (+17% par rapport à 2022)

Pour la deuxième année consécutive, Paris Musées enregistre un record de fréquentation, “témoignant de l’engouement et de la fidélité des publics à l’égard des 14 sites et musées de la Ville de Paris”.

Parmi le total des visiteurs, 3 046 426 personnes ont été accueillis dans les collections des musées qui sont en accès gratuit, ce qui représente une augmentation de près de 30% par rapport à 2022. Les différentes études des publics, consolidées au premier semestre 2023, montrent notamment que parmi les actifs en emploi, 29% des visiteurs des collections étaient issus des CSP « employé, ouvrier et professions intermédiaires ».

Les expositions temporaires et les sites patrimoniaux ont attiré 2 254 453 visiteurs, soit une augmentation de 6% par rapport à 2022.

Avec 26% des visiteurs, les 11-25 ans sont au premier semestre 2023 la seconde tranche d’âge la plus représentée dans les musées. 2 460 jeunes de 18 à 30 ans ont participé à des soirées événementielles et musicales au cœur des collections, lors de la « closing party » de l’exposition 1997 au Palais Galliera, des soirées Sarah Bernhardt au Petit Palais ou encore du concert de LaBlue au musée d’Art moderne à l’occasion de l’exposition Nicolas de Staël.

“La qualité des expositions, l’augmentation du nombre de visiteurs internationaux, la diversité et la gratuité des parcours au sein des collections, les nombreuses activités culturelles conçues pour tous les publics, ont ainsi permis de confirmer une fréquentation globale déjà exceptionnelle en 2022 (4.54 millions) et en hausse de 17% en 2023 se réjouit Paris Musées.

“2023 est à nouveau une année inédite pour Paris Musées. Ce succès de fréquentation est celui des 14 musées et sites de la Ville de Paris, un réseau unique par sa diversité, ses valeurs et sa complémentarité. Le grand plan de rénovation qui s’est achevé avec la réouverture du musée Bourdelle en mars 2023, le soutien constant de la Ville de Paris, le développement des ressources propres permettent à Paris Musées de mener depuis dix ans, une politique ambitieuse au bénéfice de tous les publics. Cette fréquentation est un formidable encouragement à poursuivre nos engagements et nos actions pour que nos musées soient toujours plus inclusifs, éco-responsables et accueillants” explique Anne-Sophie de Gasquet, directrice générale de Paris Musées.

L’exposition ayant attiré le plus de monde est de loin celle des Catacombes de Paris. Ouverte du 1er janvier au 31 décembre, elle a accueilli plus de 600.000 visiteurs. Elle est suivie par l’exposition “Nicolas de Staël” du MAM avec 330 202 visiteurs et La Mode en Mouvement au Palais Galliera avec 143 484 visiteurs.

Le «record de fréquentation» de Paris musées est favorisé par le succès de trois lieux culturels en particulier.

. Le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de Paris est celui qui détient le record de visites en 2023 avec 1,18 million de visiteurs (+8.7% en un an). Son exposition de Sarah Brandt, Et la femme créa la star, a enregistré 154.500 visiteurs du 14 avril au 27 août 2023.

. Le Musée Carnavalet-Histoire de Paris enregistre 1,05 million de visiteurs. L’exposition qui a rencontré le plus succès est celle de Philippe Starck, Paris est pataphysique, avec 50.000 visiteurs du 29 mars au 27 août 2023.

. Le Musée d’art moderne de Paris enregistre 927.023 visiteurs sur l’ensemble de l’année (+65.7% en un an). L’exposition Nicolas de Staël, qui proposait une grande rétrospective de l’artiste peintre, a accueilli 330.000 visiteurs depuis le 15 septembre 2023.

Autres données de fréquentation 2023

. 980 667 visiteurs ont pu découvrir 6 expositions hors-les-murs à l’international, comme l’exposition Raoul Dufy, le peintre de la joie au Palazzo Cipolla à Rome (35 467 visiteurs), Balenciaga in Black au Kunstmuseum den Haag à La Haye organisée en collaboration avec le Palais Galliera (160 000 visiteurs) ou encore Oskar Kokoschka au
Guggenheim Bilbao (780 000 visiteurs).
3 384 auditeurs suivent les «Paris de l’art», cours d’histoire de l’art des musées de la Ville de Paris en ligne ou en présentiel.
33 929 personnes sont adhérentes à la carte Paris Musées qui permet de découvrir et redécouvrir sans limites les expositions des musées de la Ville de Paris.
Plus de 126 000 enfants en temps scolaire ou périscolaire (soit 6 246 groupes) ont été accueillis tout au long de l’année. 1 604 groupes de personnes issus du champ social ou en situation de handicap ont été accueillis soit près de 24 000 participants.
9 654 visiteurs de tous âges ont participé aux « Week-ends en famille » organisés tout au long de l’année dans 10 musées de la Ville.
Le programme « Un été au musée », destiné aux publics du champ social, a permis à plus de 5 700 personnes (soit 400 groupes) de découvrir les musées du réseau sous l’angle du mouvement, du sport et des Jeux olympiques et paralympiques.
522 000 abonnés suivent les réseaux sociaux de Paris Musées. Chaque live Tiktok, rendez-vous désormais mensuel dans le réseau, réunit en moyenne plus de 15 000 spectateurs lors de chaque visite virtuelle des expositions et collections.

Communiqué de presse

https://www.paris.fr/pages/plus-de-5-millions-de-visiteurs-dans-les-musees-de-la-ville-en-2023-un-record-25964 (10/01/2024)

(Paris Musées, 06/01/2024)

  • Musées Orsay et Orangerie: 5,1 millions de visiteurs (+19.3% par rapport à 2022, +9.1% par rapport à 2019)

En 2023, l’Etablissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie a enregistré une affluence record, avec 5 111 037 visiteurs, contre 4 283 447 en 2022, dépassant ainsi de près d’un million le nombre de visiteurs de l’année précédente et surpassant largement les statistiques pré-Covid.

Cette augmentation de fréquentation s’observe dans les deux musées, avec une hausse significative au musée d’Orsay qui a accueilli 3 871 498 visiteurs (+6 % par rapport à 2019) et au musée de l’Orangerie avec 1 239 539 visiteurs (+20 % par rapport à 2019).

Le succès des expositions temporaires

Au Printemps 2023, au musée de l’Orangerie, l’exposition “Matisse. Cahiers d’art. Le tournant des années 30” a accueilli 347 549 visiteurs (soit 4 469 visiteurs par jour sur 77 jours d’exposition). Au musée d’Orsay, l’exposition “Manet/Degas”, organisée en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art de New York, a rassemblé 669 160 visiteurs (soit 6 509 visiteurs par jour pendant 102 jours d’ouverture). L’exposition “Pastels. De Millet à Redon/Collection du musée d’Orsay” a également attiré plus de 440 000 visiteurs.

Durant l’automne 2023, les expositions “Modigliani. Un peintre et son marchand” au musée de l’Orangerie et “Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Les derniers mois” au musée d’Orsay, réalisée en collaboration avec le musée Van Gogh d’Amsterdam, ont attiré un large public. L’exposition Modigliani, qui clôturera le 15 janvier 2024, a déjà accueilli près de 390 000 visiteurs (4 507 visiteurs par jour). Van Gogh, en cours jusqu’au 4 février, devrait être un record avec un total de 568 000 visiteurs au 31 décembre (7 253 visiteurs par jour, avec 12 100 catalogues vendus au musée jusqu’à présent).

“Nous avons anticiper l’afflux massif de visiteurs pour ces expositions, en espaçant au maximum les œuvres dans les salles d’expositions, en répartissant au mieux les visiteurs sur les plages horaires”, explique auprès de FranceInfo, Christophe Leribault, président des musées d’Orsay et de l’Orangerie.

Reconquête du public français 

Le public français a fait son grand retour, et devrait constituer environ 48% des visiteurs. Ce retour s’accompagne d’une fidélisation renforcée, comme en témoigne le nombre record d’adhérents à la Carte Blanche des musées d’Orsay et de l’Orangerie, qui a atteint 30 300 membres en décembre 2023, soit une hausse de 51 % par rapport à l’année précédente.

Les visiteurs étrangers, notamment américains et italiens, ont également contribué significativement à la fréquentation des musées.

Les primo-visiteurs, qu’ils soient français ou étrangers, représentent respectivement 42,3 % au musée d’Orsay et 54 % au musée de l’Orangerie.

“Plus que jamais, nos collections et nos expositions parlent à notre époque. Mais c’est surtout le retour du public français – de tous âges – que je souhaite saluer, car il est notre priorité. Pour rester populaires et ouverts à tous, nous engagerons prochainement de vastes chantiers de refonte des espaces d’accueil dans les deux musées”, se réjouit Christophe Leribault.

Un public plus jeune et familial

Les musées d’Orsay et de l’Orangerie accueillent de plus en plus d’enfants et de familles. La présence des élèves a augmenté de 21 % par rapport à l’année précédente, totalisant 180 000 écoliers cette année. Au musée de l’Orangerie, la salle pédagogique intégrée au parcours de l’exposition Modigliani a connu un vif succès.

De plus, la fréquentation des visiteurs de moins de 26 ans issus de l’Union européenne a progressé de 5 % au musée d’Orsay et de 6 % au musée de l’Orangerie par rapport à l’année 2022.

Maintien du tarif en 2024

Les musées d’Orsay et de l’Orangerie maintiendront leurs tarifs inchangés pour l’année 2024, afin de fidéliser et élargir leurs publics.

Les offres tarifaires en vigueur seront préservées, avec pour objectif de rendre l’accès aux expositions accessible à tous. Le succès des nocturnes à tarif réduit, initiés en mars 2022 au musée d’Orsay – ayant attiré 20% de visiteurs supplémentaires les jeudis soirs par rapport à 2019 – a prouvé leur attrait pour les jeunes actifs.

Cette réussite a conduit à proposer des nocturnes à 10 euros également au musée de l’Orangerie pendant les expositions de 2023, rencontrant un succès similaire.

Les dispositifs de gratuité ont bénéficié à 37 % du public au musée d’Orsay et à 35 % au musée de l’Orangerie. La gratuité sera maintenue pour tous les premiers dimanches du mois dans les deux musées, mais elle nécessitera une réservation obligatoire pour contrôler l’affluence.

www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/musee-orsay/record-de-frequentation-au-musee-d-orsay-ce-lieu-ne-doit-pas-etre-reserve-a-une-petite-elite-se-felicite-son-president_6282063.html (04/01/2024)

www.radiofrance.fr/franceinfo/podcasts/les-documents-franceinfo/record-de-frequentation-au-musee-d-orsay-notre-but-est-d-etre-populaire-se-rejouit-le-president-du-musee-2768141 (04/01/2024)

france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/le-public-de-retour-dans-les-musees-parisiens-un-record-historique-de-visiteurs-pour-le-musee-d-orsay-en-2023-2900243.html (04/01/2024

(EPMO, presse, 3/01/2024)

  • Muséum national d’Histoire naturelle : 3,8 millions de visiteurs (+8.3%, +22.8%)

Le Muséum national d’Histoire naturelle a accueilli, en 2023, plus de 3,8 millions de visiteurs sur l’ensemble de ses sites à Paris et en région (hors fréquentation des allées du Jardin des Plantes). Une fréquentation en hausse de 8,3 % par rapport à l’année 2022 qui constitue un record historique.

La riche programmation et les collections permanentes continuent d’exercer leur attrait sur un public toujours plus nombreux à franchir les portes du Muséum. La fréquentation pour l’année 2023 est en progression de 8,3 % par rapport à l’année 2022 (3,5 millions de visiteurs) et de plus de 15 % par rapport à 2019 (3,3 millions de visiteurs).

Cette année 2023 a été marquée par une forte progression de la fréquentation de la Grande Galerie de l’Évolution, qui fêtera ses 30 ans en 2024, et a accueilli pour la première fois plus d’un million de visiteurs (1 085 508 visiteurs, soit une hausse de fréquentation de 30 %).

Cet intérêt pour les collections permanentes se confirme également dans l’ensemble des galeries du Jardin des Plantes : la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée et la Galerie de Minéralogie ainsi que dans les Grandes Serres.

Le public était également au rendez-vous en cette année 2023 au sein des expositions temporaires du Jardin des Plantes : Félins en Grande Galerie de l’Évolution, prolongée jusqu’au 21 avril 2024 ; Mini Monstres puis Mondes Disparus en Galerie de Minéralogie ; Mille et une orchidées dans les Grandes Serres, Jungle en voie d’illumination…

Fort de son parcours permanent et des expositions Arts et Préhistoire, Picasso et la Préhistoire puis Préhistomania, le Musée de l’Homme a accueilli plus de 245 000 visiteurs dans ses salles.

Par ailleurs, plus d’un million de visiteurs ont fréquenté les allées des trois parcs zoologiques du Muséum (Parc zoologique de Paris; la Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes et la Réserve zoologique de la Haute-Touche). A la fois lieux de diffusion des connaissances et de conservation, ces derniers jouent un rôle prépondérant dans l’éducation de tous les publics à la préservation de la biodiversité, notamment au moyen de la reconnexion à la nature.

Les sites en région ouverts au public (Arboretum de Versailles-Chèvreloup, Station marine de Concarneau, Harmas J.H Fabre, Jardin Botanique Val-Rameh) ont également bénéficié d’une importante fréquentation, accueillant près de 120 000 visiteurs sur l’ensemble des sites.

“Cette fréquentation record envoie un signal fort à l’heure où les enjeux environnementaux et notamment la préservation de la biodiversité ne cessent de monter en puissance dans le débat public. Preuve que notre offre permanente combinée à une programmation ambitieuse touche juste. Mais audelà des galeries du Jardin des Plantes qui ont atteint une fréquentation historique, je tiens à souligner le dynamisme de nos sites en région qui ne cessent d’attirer de nouveaux visiteurs et particulièrement l’Harmas de Fabre et le Jardin botanique Val Rhameh de Menton” Gilles Bloch, président du Muséum national d’Histoire naturelle.

La fréquentation 2023 pour les sites et évènements payants (ne prend pas en compte la fréquentation des événements gratuits tels que la Fête de la nature, Fête de la science, les week-end festifs, Journées du Patrimoine, Tribunes, conférences…).

(Source: MNHN)

  • Centre Pompidou : 2,621 millions de visiteurs (-12.9% par rapport à 2022)

En 2023, le Centre Pompidou a accueilli 2 621 696 visiteurs, soit une moyenne quotidienne de 8 978 visiteurs pour le Musée, les expositions et l’ensemble de la programmation vivante. 

Les premiers mois de 2023 avaient confirmé la reprise d’une fréquentation qui pouvait se rapprocher du niveau de 2019, 2.2 millions de visiteurs. Cette tendance a cependant enregistré un ralentissement en fin d’année 2023 en raison d’un mouvement social ayant généré plusieurs jours de fermeture. Sur l’ensemble de l’année 2023, la fréquentation connait une baisse de 12.9% par rapport au visitorat de 2022, qui avait atteint 3 009 570.

“L’année 2023 aura honoré les propositions pluridisciplinaires en lien avec les enjeux
majeurs de notre temps. Célébrant l’art et la création sous toutes ses formes, la pensée
dans toute sa complexité, mettant à l’honneur des artistes de tous les horizons géographiques et culturels, cette ouverture à un champ très large de disciplines tire toute sa vitalité d’une exceptionnelle collection. De Todd Haynes à Posy Simmonds, de Judith Butler à Pablo Picasso, de Bintou Dembele à Claron McFadden, l’énergie incroyable de la programmation à la fois exigeante et ouverte à tous n’aura cessé d’irradier tous les espaces du Centre Pompidou. Moviment, concentré de l’utopie originelle du Centre, en aura été l’un des témoins clés” déclare Laurent Le Bon, président du Centre Pompidou.

Les Grandes expositions

Les grandes rétrospectives « Germaine Richier » et « Norman Foster » ont accueilli respectivement 177 662 (2 019 par jour) et 214 309 visiteurs (2 748 par jour). « Over the Rainbow », relecture queer de la collection, a permis de partager à un très large public la manière dont les artistes ont participé aux luttes menées par les communautés LGBTQIA+ (120 115 visiteurs soit 1 072 par jour). Côté photographie, ouverte en septembre 2023 jusqu’en mars 2024, l’exposition « Corps à corps », collections de photographies du Centre Pompidou et de Marin Karmitz compte déjà 172 880 visiteurs, soit 2 083 par jour. 2 160 personnes ont par ailleurs déjà participé au concours photo lancé sur Instagram dont le jury est assuré par la commissaire de l’exposition.

Les expositions du dernier trimestre, « Gilles Aillaud. Animal politique » et « Picasso.
Dessiner à l’infini » ont accueilli pour leur part 57 0352 (soit 972 par jours) et 124 176 visiteurs (soit 2 587 par jour) en 2023, une fréquentation impactée par le mouvement social de fin d’année. Ces deux expositions se poursuivent en 2024.

La fréquentation de la collection du Musée national d’art moderne reste très élevée avec 1.4 million de visiteurs accueillis, soit plus d’un visiteur sur deux du Centre Pompidou malgré le mouvement social qui a généré une baisse de la fréquentation.

Des propositions artistiques innovantes

Les propositions artistiques innovantes et mettant en actes l’ADN pluridisciplinaire du Centre proposées en 2023 par le Centre Pompidou ont rencontré leur public. « Moviment », concept d’une galerie en constante évolution pendant 10 semaines, mêlant accrochages inédits et performances, a réuni près de 40 000 visiteurs. La projection en exclusivité du clip inédit de Daft Punk dans le cadre de cette programmation a notamment rassemblé près de 3 000 personnes. Toutes les places disponibles pour « Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin », première installation en réalité augmentée à la croisée des arts numériques et du spectacles vivants (21 avril au 29 mai), ont été réservées en l’espace de deux semaines (soit 4 057 spectateurs). Autre proposition immersive l’exposition « Evidence » (20 octobre 2022 – 6 mars 2023), spécialement conçue par Patti Smith et le Soundwalk Collective pour le Centre Pompidou, a rassemblé près de 40 000 personnes.

La riche programmation société a rythmé l’année 2023 de grands rendez-vous qui ont tous affiché complets. Les festivals d’image en mouvement « Hors Pistes » (1 008 spectateurs en séances d’auditorium, 8 600 visiteurs pour l’exposition) et « Move » (27 700 spectateurs) et de littérature « Extra ! » (Plus de 3 000 auditeurs cette année) maintiennent leur forte affluence. La Grande salle accueillant les spectacles vivants a également affiché complet presque toute l’année avec une programmation hétéroclite, surprenante ou expérimentale. 19 526 spectateurs étaient présents, soit un taux de fréquentation de 87%. Les rendez-vous cinéma, hors expositions des cinéastes invités, ont accueilli 11 444 spectateurs.

Succès du numérique

La forte croissance des visiteurs sur l’offre culturelle numérique constatée en 2022 s’accélère cette année. La visite en direct de la collection pendant près de 3 heures sur Twitch par Etoiles, Amine et le conférencier Philippe Maillet, a traversé tous les grands mouvements de l’art moderne et contemporain réunissant plus de 600 000 spectateurs. Déjà en forte progression en 2022 (+40% de visiteurs), le site internet enregistre une nouvelle hausse de 13,5%, atteignant son audience record de 6 360 000 visiteurs. Le magazine en ligne a cumulé 32 000 vues (soit une augmentation de 21,5%). Même tendance sur les réseaux sociaux qui enregistrent plus de 245 000 nouveaux abonnés (soit un total de 3 550 000 abonnés) et également une hausse d’engagement record de +37% sur Twitter et +58% sur LinkedIn.

Le Centre Pompidou a été cette année la première institution culturelle française à communiquer sur Threads, nouveau réseau social de Meta.

La Bibliothèque publique d’information (Bpi) a, quant à elle, accueilli 1 170 392 visiteurs. Elle a poursuivi sa riche politique d’expositions, son exploration exigeante du cinéma documentaire et le développement de ses deux festivals référents (« Cinéma du réel », et « Effractions »).

L’Ircam, Centre de recherche et de création musicale associé au Centre Pompidou, a connu un plein succès pour ses deux temps forts de 2023 : les concerts d’Ircam en Fête, événement de lancement de la nouvelle saison musicale à l’espace de projection, ont affiché complet, l’événement a réuni, dans son ensemble 1 838 spectateurs en 3 soirées et 5 concerts (les 12, 14 et 17 janvier). ManiFeste-2023, festival international et académie pluridisciplinaire, a rassemblé, quant à lui, 11 566 spectateurs, pour 22 événements dédiés à la création (7 juin – 1er juillet). À souligner également le succès de la salle virtuelle de concerts de l’Ircam, qui propose sur sa chaîne YouTube de revivre les concerts en son 3D au casque (son binaural) : plus de 50 500 vues pour les concerts d’Ircam en Fête, grâce aux têtes d’affiche Jean-Michel Jarre et, pour la jeune génération, Lucie Antunes, ainsi que 5 000 vues pour les concerts de ManiFeste-2023.

(Centre Pompidou, 03/01/2024) 

  • Universcience, Cité des sciences et de l’industrie et l’espace Etincelles au Palais de la découverte: 2 455 663 visiteurs (+17% par rapport à 2022)

En 2023, Universcience a accueilli plus de 2,4 millions de visiteurs : une fréquentation en hausse de 17 %, plusieurs records battus.

Avec 2 455 663 visiteurs, contre 2 100 251 en 2022, Universcience a augmenté sa fréquentation de 17 % en 2023.

Elle se répartit entre 2 333 716 visiteurs à la Cité des sciences et de l’industrie et 121 947 aux Étincelles du Palais de la découverte.

Avec plus de 2,333 millions de visiteurs accueillis en 2023, la Cité des sciences et de l’industrie a connu une excellente fréquentation. Cette dernière est en hausse de 17 % par rapport à 2022 où la Cité avait accueilli 1 992 646 personnes.

Plusieurs records ont été battus en 2023 :
• Cité des enfants : 833 193 visiteurs ont été accueillis, une fréquentation historique, la meilleure depuis son ouverture ;
• Visiteurs en groupes : plus de 462 000 personnes en groupe cette année, un record depuis 2015 ;
• Fréquentation estivale : les mois de juillet et août ont vu passer plus de 445 000 visiteurs. Il s’agit du meilleur été depuis l’ouverture de l’établissement en 1986.

Des expositions a succès 

La fréquentation de 2023 a également été portée par les expositions permanentes et temporaires (894 819 visiteurs au total), dont :
. Évolutions industrielles (exposition temporaire) : 146 226 visiteurs du 14 juin 2022 au 2 avril 2023 ;
. Cancers (exposition temporaire) : 248 085 visiteurs du 6 septembre 2022 au 17 septembre 2023 ;
. Urgence climatique (exposition permanente) : 205 000 visiteurs depuis le 14 mai 2023 ;
. Mission spatiale (exposition permanente) : 108 000 visiteurs depuis le 17 octobre 2023.

Les Étincelles du Palais de la découverte

En 2023, les trois salles de médiation et le planétarium des Étincelles du Palais de la découverte – structure éphémère ouverte pendant les travaux du Palais de la découverte – ont attiré 121 947 visiteurs, contre 107 605 visiteurs en 2022 soit 13 % d’augmentation.

Le Blob

Média de culture scientifique en ligne et « troisième lieu numérique » d’Universcience,
leblob.fr a comptabilisé 5 394 554 de vues sur ses vidéos YouTube, soit 48 %
de plus qu’en 2022.

Communiqué de presse

(Universcience, 02/01/2024)

  • Espaces numériques français de Culturespaces: 2.44 millions de visiteurs (+7.3%, +12.9%)

La société Culturespaces a connu une belle fréquentation en 2023 : plus de 2.44 millions de visiteurs pour ses 3 centres d’art numérique français (+7.3% par rapport à 2022) et plus de 4,3 millions de visiteurs en France et à l’international, ce qui représente une progression de 13 % par rapport à 2022.

. Les Bassins des Lumières, situés dans l’ancienne base sous-marine de Bordeaux, ont connu une hausse de fréquentation de 15,7 % par rapport à 2022 : 752 000 visiteurs sont venus découvrir les expositions immersives « Dalí, l’énigme sans fin » et « Gaudí, architecte de l’imaginaire » ainsi que l’exposition à succès « Tintin, l’aventure immersive » qui a attiré 180 000 visiteurs.

. La fréquentation aux Carrières des Lumières (Baux de Provence) affiche une progression de 10 % par rapport à 2022 : 688 000 visiteurs ont pu profiter des expositions immersives « De Vermeer à Van Gogh, les maîtres hollandais », « Mondrian, l’architecte des couleurs » et «Tintin, l’aventure immersive ».

. L’Atelier des Lumières (paris) a accueilli 1 million de visiteurs en 2023 dont 200 000 pour l’exposition spéciale « Océans, l’Odyssée immersive ».

Hors de France, 584 000 visiteurs ont franchi les portes de la Fabrique des Lumières à Amsterdam, soit une progression de 30 % par rapport à 2022, pour admirer les expositions « Dalí, l’énigme sans fin », « Gaudí, architecte de l’imaginaire » et « Cosmos, l’expérience spatiale immersive ». Pour son année d’ouverture, le premier centre d’art numérique en Allemagne, le Phoenix des Lumières à Dortmund a accueilli 501 000 visiteurs pour découvrir les expositions inaugurales « Klimt, d’or et de couleurs » et « Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise », ainsi que l’exposition spéciale « Cosmos, l’expérience spatiale immersive ».

(Source: Culturespaces)

  • ZooParc de Beauval : 2 millions de visiteurs

Le ZooParc de Beauval a de nouveau franchi la barre des 2 millions de visiteurs en 2023.

Une fréquentation identique à l’année 2022, qui a connu son pic pendant les vacances d’été et l’arrière-saison. Divers événements ont permis de maintenir l’afflux de visiteurs, comme l’ouverture de la plus grande volière d’Europe en avril, ou le départ de Yuan Meng, premier bébé panda né en France, vers la Chine au mois de juillet 2023.

“Nous transformons l’essai, ça nous place définitivement dans les premières destinations de France” se réjouit Rodolphe Delord, le directeur, précisant qu’il s’agit “principalement” d’un public français.

Pour améliorer l’expérience et répondre aux critiques de certains visiteurs, en 2024, la direction va limiter les accès au site à “20.000 ou 25.000 entrées par jour maximum, certains week-end, certains jours comme le vendredi de l’Ascension explique Rodolphe Delord pour qui le plus important reste “la satisfaction des clients“.

(Presse)

  • Domaine de Fontainebleau : plus de 1.780.000 visiteurs (+15% par rapport à 2022)

En 2023, le domaine de Fontainebleau a accueilli plus de 1.780.000 visiteurs (+15% par rapport à 2022), avec plus de 560.000 visites dans le château (+29% par rapport à 2022).

C’est «une année référence» pour le domaine qui a même battu les chiffres de 2019 (+5%).

Parmi les différents temps forts de l’année, l’évènement qui a rencontré le plus grand succès est le parcours d’art contemporain, “Grandeur Nature. 18 artistes au jardin”, avec 61.000 visiteurs.

(Domaine de Fontainebleau, presse)

  • Bibliothèque nationale de France BNF: 1,45 million de visiteurs (+37.4% par rapport à 2022)

La Bibliothèque nationale de France bat son record historique de 2019 avec 1,45 million de visiteurs dans ses salles de lecture, musée, expositions et manifestations sur ses quatre sites parisiens : Richelieu qui a rouvert en septembre 2022 (2e arrondissement), Arsenal (4e arrondissement), Opéra (9e arrondissement), François-Mitterrand (13e arrondissement) et dans son antenne du département des Arts du spectacle à Avignon.

Le pic historique atteint en 2019, année ayant précédé la crise sanitaire qui avait enregistré plus de 1 300 000 personnes accueillies, est ainsi dépassé en 2023. Entre 2022 (1 055 556 visiteurs) et 2023, la BNF augmente son visitorat de 37.4%.

Avec plus d’1 million d’entrées dans les salles de lectures et près de 400 000 visiteurs pour l’offre culturelle, l’établissement établit ainsi en 2023 un nouveau record historique et figure parmi les bibliothèques les plus fréquentées du monde.

Les Pass annuels BnF ont également rencontré un vif succès auprès des lecteurs, chercheurs ou visiteurs avec plus de 70 000 adhésions enregistrées au cours de l’année.

Après la mise en place d’un service de prêt numérique en 2023, après l’ouverture de la Salle Ovale à tous, la Bibliothèque poursuit sa politique d’ouverture en 2024 en rendant accessible aux jeunes dès 14 ans les salles de lecture publique du site François-Mitterrand, et en accueillant les enfants et leurs familles tous les jours de l’année dans la salle I du site François Mitterrand dédiée à la littérature jeunesse.

Communiqué de Presse

(BNF, 03/01/2024)

  • Musée du Quai Branly-Jacques Chirac: 1,4 million de passages (+40% par rapport à 2022)

Avec 1,4 million de visiteurs (+40% par rapport à 2022), le musée du Quai Branly-Jacques Chirac annonce “une fréquentation exceptionnelle” en 2023, supérieure aux années d’avant la crise sanitaire du Covid.

  • MuCEM Marseille : 1,3 million de visiteurs (+4% par rapport à 2022)

Le MuCEM, à Marseille, a modérément profité de la célébration de ses 10 ans. Le visitorat 2023 se stabilise autour de 1,3 million de visiteurs, selon les chiffres publiés par l’institution dans un communiqué le 4 janvier 2024.

L’an passé, 1.250.000 personnes s’étaient déplacées dans les galeries du Mucem, soit une augmentation de 50.000 personnes entre 2022 et 2023 (+4%).

Parmi les expositions, “Fashion Folklore” (11 juillet – 31 décembre 2023) a été vue par près de 150 000 visiteurs, ce qui la place dans les 7 expositions les plus visitées depuis l’ouverture du musée. L’exposition “Barvalo” (9 mai – 4 septembre 2023) a, quant à elle, conquis 100 000 visiteurs.

La programmation artistique et culturelle a attiré 50 000 personnes en 2023 (+ 52% par rapport à 2022). Le succès des événements offerts aux publics pour son 10e anniversaire (les festivités du week-end des 3-5 juin, la journée « Se nourrir en Méditerranée » en septembre en partenariat avec Aix Marseille Université, la manifestation « Un musée dans la ville » en octobre et « J’ai 10 ans », où 600 enfants de CM1-CM2 ont fêté leur anniversaire au musée le 30 novembre) a permis d’attirer de nouveaux publics.

45 000 élèves ont participé aux activités proposées par le musée en 2023 (+ 11%).

www.bfmtv.com/marseille/1-3-million-de-visiteurs-la-frequentation-en-hausse-au-mucem-de-marseille-en-2023_AV-202401040761.html (04/01/2024)

(Presse)

  • Musée de l’armée: 1,2 million de visiteurs (+13.4%, -3.1%)

En 2023, le Musée de l’armée enregistre une augmentation de 13% par rapport à 2022 grâce à 1 214 913 million de visiteurs. Le musée de l’Armée conforte ainsi sa place parmi les institutions culturelles et touristiques parisiennes les plus fréquentées en 2023.

Cette année fut notamment marquée par le succès de l’exposition La Haine des clans.
Guerres de Religion, 1559 – 1610 (5 avril – 30 juillet) qui a accueillie 74 428 visiteurs, ce
qui la classe parmi les 6 expositions les plus fréquentées du musée de l’Armée. Les événements du Musée ont également permis d’accueillir un public nombreux tout au long de l’année avec un second semestre particulièrement riche avec notamment les Journées européennes du patrimoine qui ont rassemblé 31 808 visiteurs sur deux jours (+3%
par rapport à l’édition 2022), soit le premier site français visité à cette occasion. Mais aussi, l’événement réalisé en partenariat avec Cultival et Moment Factory, mettant en lumière l’architecture du Dôme, AURA Invalides, qui se joue plusieurs soirs par semaine depuis le 22 septembre. Il a d’emblée rencontré son public en accueillant déjà 60 449 spectateurs.
Le musée de l’Armée référent pour l’histoire de la France, s’ouvre plus largement
aux questions de société.

Expositions à succès 

En 2023, 74 428 personnes ont visité l’exposition La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610 présentée du 5 avril au 30 juillet, un succès de fréquentation qui la place juste derrière Napoléon stratège (100 698 visiteurs), Forces spéciales (96 247 visiteurs), Guerres secrètes (95 769 visiteurs), Napoléon à Sainte-Hélène (90 265 visiteurs) et Picasso et la guerre (86 885 visiteurs). “Dans une scénographie immersive forte, l’exposition retraçait l’histoire de ces querelles religieuses et de ces troubles civils qui ont jalonnés la seconde moitié du XVIe siècle, donnant aux visiteurs les clés pour comprendre ce moment décisif de l’histoire nationale et interrogeant les conséquences actuelles de ces conflits du XVIe siècle. Ce succès confirme la place du musée de l’Armée en tant que musée d’Histoire et marque sa volonté, reconnue, d’offrir à tous un éclairage sur notre société actuelle”.

Une performance renouvelée sur Youtube et des réseaux sociaux toujours attractifs

En 2023, la chaîne Youtube du musée de l’Armée se hisse dans le top 5 des comptes Youtube des musées de France. Avec plus de 49 000 abonnés, soit +77% par rapport à 2022 et 3,2 millions de vues en 1 an, la chaîne Youtube du Musée connaît une très belle performance. Cette très forte progression est notamment due au succès des vidéos réalisées par le musée de l’Armée, ainsi que par les sujets porteurs que la chaîne véhicule.

Ainsi, la vidéo de décryptage de la bande-annonce du film Napoléon de Ridley Scott, publiée le 14 juillet 2023, compte actuellement plus de 1 million de vues. La mise en avant des collections contemporaines du Musée, participent également du succès de la chaîne.

Parallèlement, le musée de l’Armée continue de progresser sur TikTok, avec plus de 130 000 abonnés pour 1,1 million de “j’aime” réunis. Le compte TikTok du Musée est le second compte d’une institution culturelle sur ce réseau, après celui du château de Versailles.

Une année tournée vers le public scolaire

Cette année est également marquée par la très large représentation du public scolaire, avec plus de 70 000 élèves accueillis dans le cadre de visites libres ou guidées, (+39% par rapport à 2022). Cette hausse relève d’une volonté du Musée de proposer au public scolaire une offre mieux dimensionnée, plus claire et plus adaptée à leurs attentes. En 2023 le musée de l’Armée et le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse ont signé un partenariat pour une durée de 3 ans afin de développer de façon commune leurs actions pédagogiques dans les domaines de l’Histoire et de la mémoire.

À nouveau le musée de l’Armée et les Invalides confirment leur place de site
touristique incontournable à Paris

En 2023, la part des visiteurs internationaux atteint 68% de la fréquentation globale, ce qui représente une hausse de 3% par rapport à 2022. Le Dôme des Invalides abritant le tombeau de Napoléon Ier confirme donc son attraction touristique.

Les jeunes de moins de 26 ans venus individuellement continuent de représenter 30% de la fréquentation 2023, soit près de 360 000 visiteurs de moins de 26 ans.

Communiqué de Presse

(Source: Musée de l’Armée)

  • Musées de Toulouse : 1.154 million (+37.2%, +45.3%) 
  • Château de Chambord : 1,148 million de visiteurs (+ 8.97% entre 2022 et 2023)

Le 10 janvier 2023, le château de Chambord a annoncé un record de fréquentation avec plus d’1.1 million de visiteurs en 2023.

Depuis 1821, année de la première ouverture au public, Chambord n’avait jamais accueilli autant de visiteurs. Les recettes annuelles 2023 enregistrent une hausse de 20% avec 20,3 millions d’euros. La fréquentation 2023 dépasse celle de 2019, de 1.5%.

Le château de Chambord (Loir-et-Cher) a battu son record de fréquentation annuelle avec près de 1,15 million de visiteurs en 2023, en augmentation de 94 563 visiteurs, soit 8.97% de plus par rapport à 2022.

“1 148 509 personnes sont venues visiter le château et acheter des billets pour les activités de loisir. Depuis 1821, année de la première ouverture au public, Chambord n’avait jamais accueilli autant de visiteurs”, écrit le domaine national dans un communiqué.

Le site se place ainsi en deuxième place des châteaux le plus visités en France (après Versailles) et atteint la première place des monuments les plus fréquentés du Val de Loire.

L’année du château a notamment été marquée par le dévoilement des lanternons restaurés durant l’été 2023 ainsi que par les expositions des artistes Lionel Sabatté et Wang Keping.

En 2019, 1 130 852 personnes avaient fréquenté le château et ses activités.

Des recettes en hausse de 20%

Les recettes du monument enregistrent une hausse de 20% avec 20,3 millions d’euros contre 16,8 millions d’euros en 2022.

68% des visiteurs sont français et 23% sont des jeunes de moins de 26 ans ayant bénéficié de la gratuité. Le nombre de visiteurs étrangers, en croissance, représente 31% de la fréquentation 2023, un taux en hausse de 31% par rapport à 2022. Les touristes américains représentent près de 4,3% des visiteurs, devant les Allemands 3,7% et les Espagnols 3,4%. Le nombre de visiteurs chinois a plus que doublé par rapport à l’année précédente.

(Presse)

  • Grotte Cosquer Marseille : 800 000 visiteurs

Ouverte en juin 2022, la grotte Cosquer, reconstituée dans la Villa Méditerranée et gérée par la société Kleber Rossillon, à Marseille, a fait le plein avec 800 000 visiteurs. 

(Presse)

  • Nausicaa : 907 305 visiteurs (+9.1% par rapport à 2022)

Le Centre national de la mer de Boulogne a terminé une année 2023 exceptionnelle avec 907.305 visiteurs. Soit une augmentation de 9.1% par rapport à l’année 2022. Cette fréquentation dépasse même l’objectif fixé des 850.000 visiteurs.

Nausicaá a réalisé en 2023 ses meilleurs mois de février et de mai depuis l’ouverture en 1991.

“L’été 2023 a aussi été remarquable, enregistrant une hausse de fréquentation de 8,2 % par rapport à 2022”, précise le service communication. Les mois de juillet et août ont été particulièrement attractifs, attirant près de 318 000 visiteurs.

Depuis son inauguration il y a 32 ans, Nausicaá a accueilli plus de 20 millions de visiteurs. Nausicaá se positionne comme le deuxième site touristique le plus fréquenté au Nord de Paris.

(Presse)

  • Aquarium de Paris : 847 116 visiteurs (+7%, +20.9%)

Si 2022 avait déjà été l’année de tous les records pour l’Aquarium de Paris, les chiffres de fréquentation en 2023 poursuivent leur ascension, avec 847 116 visiteurs, soit plus 7% par rapport à l’année dernière.

En effet, l’Aquarium de Paris a accueilli près de 550 000 visiteurs en journée et un peu plus de 300 000 visiteurs dans le cadre des privatisations, qui ont pu découvrir par surprise la magie de l’Océan, à l’occasion des événements nocturnes.

Côté chiffre d’affaires, il dépasse les 23 millions d’euros en cumulant les revenus de l’Aquarium, de la boutique et du restaurant.

“Grâce à une bonne gestion des flux, la fréquentation a été homogène avec des périodes de forte affluence lissées sur plusieurs jours. Cette gestion rigoureuse a permis d’améliorer le confort de visite et développe la fidélité de nos visiteurs” explique la société d’exploitation de l’Aquarium.

L’engouement du public pour les activités culturelles familiales est en effet toujours en hausse. Et l’Aquarium de Paris a bien pris en compte cette demande en développant toujours plus d’animations porteuses de messages éducatifs.

Les visiteurs de l’Aquarium

Le public qui découvre l’Aquarium pour les expositions temporaires et permanentes représente 75% de nos visiteurs, venus découvrir l’Aquarium en journée ou en soirée
(visites nocturnes). Ce sont donc 550 000 visiteurs qui ont pu profiter de nos actions d’éducation informelle à l’environnement, à la découverte de la magie du vivant.

A noter que nous avons reçu 30 000 enfants dans le cadre scolaire, pour qui nous proposons des ateliers pédagogiques spécifiques, en lien avec les programmes de l’Education nationale.

Les événements privatisés organisés dans l’enceinte de l’Aquarium participent au rayonnement de l’Aquarium en le faisant découvrir sous un angle différent. Les visiteurs nocturnes admirent le spectacle de la nature qui est un formidable outil d’éducation informelle à l’environnement. Les activités sont diverses : privatisation d’espaces pour les entreprises, pour les CSE, soirées dansantes, tournages de film ou séries. L’Aquarium devient ainsi lui-même l’outil de diffusion de l’éducation informelle à l’environnement en participant à l’émerveillement de ce nouveau public. La fréquentation en événementiel correspond à 25 % de nos visiteurs.

En 2024, La magie de l’Océan devient la magie du vivant à l’Aquarium de Paris

Depuis plusieurs années, l’Aquarium de Paris a fait le pari de devenir l’un des plus grands établissements de recherches sur les méduses et plus largement sur les cnidaires. Cette famille d’animaux a traversé les âges depuis les origines de la vie sur Terre. Certaines espèces renferment même des secrets de rajeunissement qui passionnent les chercheurs. Et l’Aquarium fera peut-être partie des laboratoires qui participeront à décrypter ce secret grâce à une bourse de recherche accordée en 2023 pour les travaux de Tomasz Jurkowski, sur la méduse immortelle Turritopsis nutricula, qui se tiendront à l’Aquarium. Ces recherches visent à étudier les séquences génétiques de cette méduse, impliquées dans son processus de rajeunissement. L’Aquarium intègre, également un LabCom (Laboratoire commun) qui deviendra “l’Académie de la méduse”. Les membres de ce réseau réuniront les plus grands professionnels de
l’aquariologie sur le sujet des cnidaires dans un but d’échange de connaissances et de
compétences jusqu’alors inexistant.

Depuis 2016, l’Aquarium offre également un service de recueil des poissons rouges dont les propriétaires ne peuvent plus s’occuper. Les poissons rouges accueillis intègrent l’espace RAKUEN, qui signifie le repos et la plénitude en japonais. Ce service a déjà réceptionné près de 4 000 poissons rouges. En 2024, l’Aquarium va redonner à ce poisson ses lettres de noblesse en présentant une grande exposition qui lui sera consacrée. Cette exposition présentera l’évolution du carassin vers le poisson rouge d’aquarium ou comment l’animal sauvage devint un animal domestique par la sélection humaine.

(Source: Aquarium de Paris)

  • Musées de Lille: 695 051 visiteurs (+4.4%, +36.2%)

En dépit d’une année 2023 marquée par l’absence des services de billetterie pour cause d’intrusion informatique, 695 051 visiteurs ont été accueillis au sein du Musée d’histoire naturelle, du Palais des Beaux-Arts et du Musée de l’Hospice Comtesse, soit 40 000 visiteurs de plus qu’en 2022.

. Le Musée d’histoire naturelle a enregistré un total de 154 072 visiteurs en 2023, une année équivalente à 2022 qui constituait un record de fréquentation inégalé depuis l’ouverture du musée avec 154 655 visiteurs).

. Le Palais des Beaux-Arts a enregistré un total de 380 979 visiteurs en 2023, ce qui constitue une nouvelle année record avec une hausse de fréquentation de 12 % par rapport à l’année précédente.

. Le Musée de l’Hospice Comtesse a enregistré un total de 160 000 visiteurs en 2022.

(Source: Ville de Lille)

  • Musées de la Ville de Strasbourg : 688 000 visiteurs (+19 % par rapport à 2022)
En 2023, les Musées de la Ville de Strasbourg ont établi un record de fréquentation et atteignent 688 000 visiteurs et visiteuses, soit une augmentation de 19 % par rapport à 2022. 

visiteurs à l'exposition SIDA au musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg

Cette fréquentation record dépasse celle de 2019. Les musées ont donc véritablement retrouvé leurs visiteurs, et ont su attirer de nouveaux publics grâce à une ambitieuse programmation d’expositions et d’actions culturelles en direction des publics.

“La fréquentation exceptionnelle des Musées de Strasbourg en 2023 montre le grand intérêt des habitants et des visiteurs pour une programmation riche et éclectique, pleinement ancrée dans la vie de notre ville. Elle se déploie grâce à des équipes très engagées, que je remercie sincèrement. Sous la direction d’Émilie Girard, les musées seront pleinement mobilisés en 2024 pour contribuer à ” Lire notre monde “, dans le cadre de Strasbourg Capitale mondiale du livre.”, Anne Mistler, adjointe aux arts et aux cultures.

Chiffres clés de l’année 2023

. 688 000 visiteurs accueillis en 2023, soit une hausse de 19 % par rapport à 2022

. Nuit des musées : 15 500 visiteurs

. Journées du matrimoine et du patrimoine : 22 500 visiteurs.

. 90 635 visiteurs accueillis en groupes (scolaires, champs social, associatif, médical et personnes en situation de handicap)

. 680 étudiants accueillis au Musée Historique dans le cadre de la nocturne étudiante du 25 octobre 2023

. 600 enfants issus de 25 classes d’élémentaires accueillis au Musée Alsacien dans le cadre de ” Capitale de Noël”.

Audience des expositions :

. “SurréAlice” : 78 540 visiteurs et visiteuses ont découvert les deux volets de cette exposition déployée au MAMCS et au Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration,

. “Catherine Meurisse. Une place à soi” : 33 783 visiteurs et visiteuses au Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration du 18 mars au 8 octobre 2023,

. “Les MNR des Musées de Strasbourg” : 33 700 visiteurs et visiteuses sont venus à la Galerie Heitz, entre le 1er janvier et le 15 mai 2023, découvrir cette exposition (soit un total de 52 917 visiteurs du 22 octobre 2022 au 15 mai 2023).

. “Aux temps du sida” : 36 700 visiteurs et visiteuses au MAMCS depuis son ouverture au public le 6 octobre 2023.

Fréquentation des musées au cours des 6 dernières années :

. en 2018 : 652 000 visiteurs

. en 2019 : 671 000 visiteurs

. en 2020 : 250 000 visiteurs

. en 2021 : 370 000 visiteurs

. en 2022 : 576 000 visiteurs

. et en 2023 : 688 000 visiteurs.

Communiqué de Presse

(Ville de Strasbourg)

  • Musées de Nice : 674 884 visiteurs (+12.5%, +27.7%)

Les 10 musées de la Ville de Nice ont accueilli en 2023 674 884 visiteurs, soit une augmentation de 12,5% par rapport à 2022.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a déclaré : 2023 a à nouveau été une année exceptionnelle pour nos établissements culturels. Nice a, encore une fois, rayonné à l’échelle nationale et à l’international ! Je remercie nos responsables de musées pour avoir mené 24 ambitieuses expositions qui ont conquis 674 884 visiteurs. Preuve de l’attractivité de nos musées niçois en France et à l’étranger, parmi ces visiteurs, 67% n’étaient pas originaires du territoire métropolitain. Conformément à notre engagement de rendre accessible la culture à tous les publics, y compris aux plus jeunes pour les sensibiliser au monde de l’art, la fréquentation du public scolaire a augmenté de plus de 46% cette année”.

24 expositions en 2023

En 2023, les Musées de la Ville de Nice ont inauguré 24 expositions.

Parmi elles :

. Au Musée Matisse, Matisse Années 1930. A travers cahiers d’Art (du 23/06 au 24/09) 74 800 visiteurs – 171 744 visiteurs sur l’ensemble de 2023 (+4%),

. Au MAMAC, THU-VAN TRAN – Nous vivons dans l’éclat (du 9/06 au 7 janvier 2024) 76 665 visiteurs – 140 356 sur l’ensemble de 2023 (+5%),

. Au Musée Massena – 90 386 visiteurs en 2023 (+15%),

. Au Musée de la Photographie Charles Nègre, Une ode à la nature de Jeffrey Conley (du le 9/06 au 24/09/2023) 18 181 visiteurs – 69 031 sur l’ensemble de 2023 (+ 21,5%),

. Au Palais Lascaris, Le Baroque de A à Z. La Chambre des Merveilles. Œuvres de Sylvie T. (du 4/02 au 8 janvier 2024) 55 805 visiteurs – 59 437 sur l’ensemble de 2023 (+14%).

. Au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky On est tous fous – Carte blanche à Ben (du 6/05 2023 et jusqu’au 6 mai 2025) 17 620 visiteurs

. Au musée de Préhistoire de Terra Amata, Des legos® et des hommes (préhistoriques) (du 30/06 au 24/09/2023) 9 218 visiteurs. 29 301 sur l’ensemble de l’année (+52%)

La journée festive de clôture du MAMAC du 7 janvier 2024 aura rassemblé 3 000 visiteurs venus profiter de spectacles artistiques au détour des salles. A présent, durant 4 ans, le MAMAC vivra hors-les-murs avec de nombreux événements dont 2 expositions majeures : mi-juin 2024, l’exposition Fernand Léger et les nouveaux réalismes, coproduite par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais et les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, sera présentée dans le très bel écrin du Musée Fernand Léger à Biot et à la mi-octobre 2024, un face à face inédit entre Henri Matisse et Yves Klein sera présenté au musée Matisse. Deux des plus grandes signatures artistiques de Nice dialogueront enfin dans un accrochage au cœur des salles de la Villa.

Les musées de Nice voyagent

L’offre culturelle niçoise se déploiera également au-delà des frontières, tout d’abord au Japon (National Art Center de Tokyo), où 140 œuvres des collections du musée Matisse seront exposées à compter du 13 février et jusqu’au mois de mai 2024.

Entre avril et juillet 2024, le MAMAC présentera au prestigieux Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City, Missouri (Etats-Unis), 80 œuvres de Niki de Saint-Phalle (dont il possède l’une des trois collections de référence dans le monde) pour la première grande rétrospective aux Etats-Unis de l’artiste franco-américaine.

Enfin, à l’automne, les collections de la Ville voyageront en Europe (Espagne et Italie), avec « Matisse Métamorphoses », qui se tiendra à Madrid du 22 octobre 2024 au 11 janvier 2025, l’exposition « Miro – Matisse. Par-delà les images » qui se tiendra à la Fondation Miro à Barcelone du 24 octobre 2024 au 9 février 2025. Enfin, après avoir quitté le Musée des Beaux-Arts Jules Chéret, l’exposition « Escales Impressionnistes » se rendra au Palazzo Ducale de Gênes, du 11 octobre 2024 à février 2025.

(Source: Ville de Nice)

  • Musée des Confluences Lyon: 671 597 visiteurs (+2.3% par rapport à 2022)

Avec 671 597 visiteurs enregistrés en 2023, le musée des Confluences à Lyon enregistre une hausse de 2,3 % de visiteurs par rapport à 2022 et retrouve un niveau similaire à celui de 2019.

La fréquentation 2023 de 671 597 visiteurs représente une hausse de 2,3 % par rapport à l’année 2022 et permet au musée des Confluences, qui fête ses dix ans cette année, de retrouver un niveau de fréquentation similaire à celui de 2019.

La flux journalier est également en progrès, passant de 2 052 visiteurs en 2022 à 2 105 visiteurs en 2023.

Progression de touristes étrangers

Outre une augmentation globale de la fréquentation, le musée enregistre également une hausse de touristes étrangers en 2023, qui ont représenté 13 % de visiteurs contre 10 % en 2022. Les pays limitrophes à la France sont les plus représentés avec l’Italie, la Suisse, l’Allemagne ou encore la Belgique.

Les primo-visiteurs sont également en progression, 60 % du public, soit une légère hausse par rapport à 2022. Et pour 5 % du public il s’agirait même de leur première visite dans un musée en général. Le public le plus représenté reste les familles et 55 % des visiteurs auraient moins de 30 ans.

Le musée des Confluences réussit également à fidéliser ses visiteurs. 1 visiteur sur 5 serait un visiteur régulier du musée, c’est-à-dire qu’il serait déjà venu au cours des douze derniers mois.

www.lyoncapitale.fr/actualite/le-musee-des-confluences-retrouve-une-frequentation-similaire-a-celle-de-2019 (10/01/2024)

(Presse)

  • Palais de la Porte-Dorée: 635 363 visiteurs (+27.6% par rapport à 2022)

Avec 635 363 visiteurs accueillis en 2023, le Palais de la Porte-Dorée affiche une fréquentation en hausse de 27,6 % par rapport à 2022 (497 903 visiteurs).

La fréquentation 2023 dépasse même de 21% le pic déjà atteint en 2019.

Selon sa directrice générale, le public du lieu culturel est particulièrement jeune. “Au Palais, 53% des visiteurs ont moins de 26 ans”, précise Constance Rivière. “Ce fort intérêt des jeunes générations nous rappelle notre rôle clé d’institution auprès des acteurs de demain pour faire vivre [notre] histoire commune». Avec une double mission, faire connaître l’histoire de l’immigration et partager l’urgence pour la sauvegarde du vivant”.

Le Palais de la Porte Dorée propose 2 expériences à ses visiteurs:

. l’Aquarium tropical (396 461 de visiteurs en 2023, soit un record de fréquentation historique) permet de se familiariser avec plus de 500 espèces aquatiques et l’importance de la préservation de la biodiversité. À la croisée de l’émerveillement et de la sensibilisation, la nouvelle exposition ludique et immersive Il faut sauver le Joba Mena : Enquête à Madagascar plonge ainsi le visiteur au cœur d’une enquête scientifique pour le sauvetage d’un poisson en danger critique d’extinction, aujourd’hui conservé à l’Aquarium. Le public a aussi pu être transporté par le dispositif virtuel « Le Spot », une expérience immersive et interactive avec les baleines, visible à l’Aquarium jusqu’au 7 janvier 2024. La satisfaction de visite de l’Aquarium et de son exposition temporaire est toujours très bonne puisqu’elle s’élève à 8,4/10.

. le bâtiment art-déco abrite également le Musée national de l’histoire de l’immigration qui propose un récit chronologique de l’immigration en France de 1685 à nos jours. Le musée a rouvert ses portes en juin 2023 avec un nouveau parcours permanent et a accueilli en six mois 141.529 visiteurs. 57% des visiteurs sont venus pour la première fois au Musée national de l’histoire de l’immigration depuis juin 2023.
La nouvelle exposition permanente séduit les visiteurs puisque la note de satisfaction de visite s’élève à 8,8/10.

Depuis mai 2023, le MOOC « Le Palais de la Porte Dorée – 1931, Art déco et propagande coloniale », cours en ligne dédié et accessible à tous, a réuni 4 420 personnes curieuses d’en apprendre plus sur le Palais d’hier à aujourd’hui.

1,9 millions de visiteurs uniques (+ 19% par rapport à 2022) ont été comptabilisés sur le site internet de l’Établissement. La communauté de ses réseaux sociaux, dorénavant sous la dénomination « Palais de la Porte Dorée », est grandissante notamment sur Instagram avec près de 3 000 nouveaux abonnés sur l’année 2023.

Communiqué du musée

(Presse)

  • Musées de Rennes: 574 943 visiteurs (+61.3%, +202%)
À Rennes, la fréquentation des établissements culturels a affiché de belles couleurs en 2023 et c’est notamment pour les musées qui ont accueilli 574 943 visiteurs.

“Les équipements culturels rennais et métropolitains ont connu une forte hausse du nombre de visites en 2023 et un rajeunissement de leur public. La mise en place de la gratuité de l’accès aux collections permanentes des musées et de l’abonnement aux bibliothèques en septembre 2020, la démarche générale de développement de l’hospitalité et de la qualité d’accueil au sein de ces équipements et le renforcement de l’offre culturelle et la richesse des expositions notamment dans le cadre d’EXPORAMA 2023 sont autant de facteurs qui ont contribué à ces bons résultats” explique le communiqué commun de la ville et de la métropole de Rennes.

. Le Musée des beaux-arts a reçu 168 274 visites en 2023, soit une augmentation de 22,5 % par rapport à l’année précédente. Les scolaires, au nombre de 32 594, constituaient près de 20 % de ce public (+23,6 %). Quatre expositions temporaires ont été présentées durant l’année.

. Les Champs Libres ont comptabilisé 1 001 838 entrées, tous lieux confondus, en hausse de 37 % par rapport à 2022. La bibliothèque des Champs Libres a reçu 650 350 visites (+37 %), le Musée de Bretagne 143 188 (+15 %) et l’Espace des sciences 142 665 (chiffre constant).

. L’Écomusée de la Bintinais, qui a présenté deux grandes expositions en 2023 autour des races bretonnes et du cuir, affiche 75 147 visites, soit une augmentation de 7,3 % par rapport à 2022.

. La Criée centre d’art contemporain a quant à elle reçu 45 669 visites (dont 2 475 hors les murs) en 2023, contre 30 132 visites (dont 2 583 hors les murs) en 2022, soit une hausse de près de 52 %. 5 résidences d’artistes ont été accueillies (4 femmes et 1 homme) et 30 artistes soutenus (15 femmes et 15 hommes). L’équipement a présenté 6 expositions, organisé 12 évènements et produit ou coproduit 14 oeuvres au cours de l’année passée.

La hausse de la fréquentation s’explique par divers facteurs et notamment :

. La mise en place de la gratuité de l’accès aux équipements culturels : en septembre 2020, la Ville de Rennes et Rennes Métropole ont décidé de mettre en oeuvre la gratuité de l’abonnement aux 11 bibliothèques de quartiers de Rennes et à la bibliothèque des Champs Libres, ainsi qu’aux expositions permanentes du Musée des beaux-arts, du Musée de Bretagne et de l’Écomusée.

. Le travail de médiation culturelle mené pour renforcer la qualité d’accueil et l’accessibilité des institutions culturelles aux différents publics, notamment les scolaires et les jeunes.

. La nouvelle dynamique de la programmation culturelle pour répondre aux attentes des publics sur de nombreux sujets de société (écologie, rapport au travail, à l’information, etc.). En témoigne l’engouement autour de l’exposition Art is Magic, rétrospective consacrée au travail engagé de l’artiste britannique Jeremy Deller. La rénovation des esthétiques avec l’émergence de nouvelles générations d’artistes (art urbain) contribue à la politique de conquête de nouveaux publics, en particulier des jeunes. Les établissements élargissent leurs activités (sport, soin), qui s’organisent aussi ” hors les murs “.

Communiqué de presse

(Source: Ville et métropole de Rennes)

  • Musées de Bayeux: 557 000 visiteurs (-10.1%, +0.3%)

En 2023, à Bayeux, le musée de la Bataille de Normandie, le MAHB et le musée de la Tapisserie ont attiré plus de visiteurs qu’en 2019, année du 75e anniversaire du Débarquement. Au total, 557 000 personnes ont poussé leurs portes. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis une vingtaine d’années et une saison record pour le musée de la Tapisserie.

Avec 557 000 visiteurs, le musée de la Bataille de Normandie, le MAHB (Musée d’art et d’histoire Baron Gérard) et le musée de la Tapisserie on accueilli “près 2 000 personnes de plus qu’en 2019”, année du 75e, “qui faisait office de référence jusque-là”, précise Loic Jamin, l’adjoint en charge des musées.

Cette embellie pour la fréquentation s’accompagne d’une progression de 18% du chiffre d’affaires global (entrées et achats boutique) par rapport à 2022, soit une hausse de près de 860 000€.

. A lui seul, le musée de la Tapisserie a été fréquenté par près de 423 000 visiteurs (422 723), contre 375 000 en 2022, soit une hausse de 12% et une fréquentation record.

. Le musée de la Bataille de Normandie affiche 96 978 visiteurs.

. Le MAHB dont on a fêté les 10 ans de réouverture, maintient une belle attractivité régionale avec 36 985 visiteurs au total.

Concernant les différentes typologies de visiteurs, les 3 musées ont reçu près de 3 211 groupes, une clientèle qui est enfin revenue à un niveau habituel.

Cette année écoulée marque aussi le retour du public scolaire britannique dans les musées qui ont reçu au total 45 000 enfants de toutes nationalités. Des sorties scolaires favorisées côté français par la mise en place du Pass Culture dans les musées de Bayeux, un dispositif du Ministère de la Culture qui permet aux professeurs de financer des activités d’éducation artistique et culturelle pour leurs classes.

La Tapisserie de Bayeux, baromètre d’attractivité

Parmi ce demi-million de visiteurs, le musée de la Tapisserie de Bayeux a reçu 142 000 français (34 % de la fréquentation globale) dont la moitié avait pour origine la Normandie et l’IDF. Une clientèle en hausse grâce à l’attrait de l’exposition de l’œuvre de David Hockney « A Year in Normandie » qui a attiré plus de 53 000 curieux en 6 mois.

“La visibilité de cette exposition dans les médias, associée à la notoriété de l’artiste a eu
un impact très positif sur l’attractivité de la ville. On a d’ailleurs agréablement remarqué une hausse de 7% de Normands par rapport à 2022″ se satisfait Loïc Jamin.

La Tapisserie a accueilli 50 000 visiteurs étrangers de plus qu’en 2022. Les clientèles
internationales représentent les deux tiers de la fréquentation globale du musée (environ 280 000 personnes), dont certaines nationalités ont été très présentes. Dans le Top 5, la première place revient à la clientèle nord-américaine avec 72 000 personnes, puis viennent les britanniques avec 66 000 visiteurs, les 30 000 allemands et les 29 000 visiteurs du BENELUX. La 5ème position est tenue par un public italien venu en force surtout l’été avec 26 000 visiteurs accueillis dont la moitié en août.

De bons chiffres que pondèrent Antoine Verney, conservateur en chef des musées : “Parmi le public international, il nous manque toujours une partie du public britannique et américain par rapport à 2019 (environ 10 000 personnes de chaque). Nous avons bon espoir de les retrouver en 2024 avec la célébration du 80ème anniversaire du Débarquement en Normandie”.

Enfin 2023 aura été une année record pour les demandes de tournages. Documentaires, reportages, films ou séries TV ont été tournés dans les musées et plus largement dans la ville. On peut citer la série « Meurtres à Bayeux » dont la diffusion n’a pas encore eu lieu en France, la capsule vidéo « A toute Berzingue » de Lorànt Deutsch sur Bayeux et son patrimoine historique, ou encore le long-métrage de Fabrice Éboué « Gérald le Conquérant », une parodie qui devrait s’afficher sur grand écran en 2024.

Les musées en quelques chiffres 
. 557 000 visiteurs pour Bayeux Museum en 2023
.  3211 groupes
. 45 000 scolaires
. 57 000 Pass Bayeux Museum vendus
. 600 000 visites sur le site Internet www.bayeuxmuseum.com en 2023, en augmentation de 50% par rapport à l’année précédente. Une des pages les plus vues reste celle qui propose l’exploration en ligne du panorama de la Tapisserie de Bayeux.
. 5 500 fans sur la page Facebook, 3 900 abonnés sur Twitter et 3 270 abonnés sur Instagram.

(Presse)

  • Louvre-Lens: 555 607 visiteurs (-2.7% par rapport à 2022)

Avec 555 607 entrées, la fréquentation du Louvre-Lens dépasse de 4,2 % les scores de 2019, mais marque le pas par rapport à son année anniversaire de 2022. 

(Presse)

  • Château de Chantilly : 461 747 visiteurs (+3.3% par rapport à 2022)

Le château de Chantilly (Oise) signe un record historique avec 461 747 billets vendus en 2023. Une performance due aux expositions pointues et variées, au succès d’évènements phares, au retour marqué du public local et à l’augmentation du nombre d’évènements privés.

Le domaine a accueilli 461 747 visiteurs (individuels et scolaires) sur l’année écoulée. Un chiffre historique. Il représente une évolution de + 3 % par rapport à 2022 et de +9,2% par rapport à 2019 (année de référence pré-Covid). 

“Le public de proximité, parisien et picard, est très important pour nous. Et il est revenu assez vite depuis 2022, car on a fait l’effort d’avoir une programmation riche, diversifiée, pour tous les âges, toute l’année, et qui donne envie de revenir. On a aussi créé des pass annuels”, énumère Anne Miller, administratrice générale du château de Chantilly.

L’année 2023 a notamment été marquée par plusieurs succès : l’exposition “Ingres : l’artiste et ses princes”, les Journées des Plantes, les spectacles équestres qui ont attiré plus de 53 000 personnes, les offres familiales pendant les vacances et les visites à la lampe torche.

Parmi les visiteurs, les publics scolaires ont davantage fréquenté le château. Sur l’année, 31 773 scolaires ont été accueillis au domaine en 2023. (+22% par rapport à 2022). “C’est ma priorité absolue car c’est le public de demain. On a des publics qui n’ont pas forcèment accès à la culture” précise Anne Miller. “”On leur propose toute sorte d’ateliers : arts, spectacles, cheval, parc, crème chantilly…“.

Evènements privés et recettes commerciales

Au-delà de sa billetterie, le domaine de Chantilly propose également de louer ses espaces pour des évènements privés, des mariages, des tournages, ou encore des séminaires d’entreprises. En 2023, 238 événements ont été organisés au domaine, contre 216 l’année précédente.

Une augmentation qui a fait grimper les recettes du domaine à 2,4 millions d’euros en 2023 contre 1,7 million en 2022. Une somme qui va contribuer à rééquilibrer les comptes du château.

www.gazetteoise.fr/article/record-de-frequentation-pour-le-chateau-de-chantilly-en-2023 (09/01/2023)

(Presse)

  • Musée d’arts de Nantes : 422.328 visiteurs (+78% par rapport à 2022)

Le Musée d’arts de Nantes a battu son record de fréquentation en 2023 avec 422.328 visiteurs, soit une hausse de 78% par rapport à 2022.

Après les années Covid et un bon redémarrage en 2022, 2023 aura été “l’année du renouveau” pour le Musée d’arts de Nantes. Il a battu son record de fréquentation avec 422.328 visiteurs, c’est-à-dire 78% de plus que l’année précédente. Le précédent record datait de la réouverture du musée, en 2017, avec 400.000 visiteurs.

“Après deux années marquées par la crise sanitaire, la tendance de 2022 se confirme avec une très forte fréquentation du public régional (72 % des visiteurs en 2023 contre 69 % en 2022) et un fort ancrage nantais (54 % habitent dans la métropole )” précise l’établissement culturel.

Succès de l’exposition “Hyper sensible”

L’une des raisons à la fréquentation en hausse de 78 % par rapport à 2022 est l’augmentation du nombre de scolaires, passant de 21 500 en 2022 à 30 000 l’an passé. Le succès des expositions temporaires, en particulier cet été, est également pour beaucoup dans ces chiffres positifs.

L’exposition “Hyper sensible” , à elle seule, a attiré 255.678 visiteurs entre les mois d’avril et de septembre 2023. Le Voyage en train ( du 21 octobre 2022 au 5 février 2023) avait accueilli 107 447 curieux alors que l’actuelle exposition visible depuis le 27 octobre 2023, Suzanne Valadon. Un monde à soi, comptabilise déjà 66 556 personnes.

Autre élément contribuant à expliquer les bons chiffres, le musée a finalisé en septembre 2023 une première phase de ré accrochage de ses collections permanentes, offrant “un parcours renouvelé et un nouveau regard sur les collections”.

(Presse)

  • Pôle des musées d’art de Lyon : 418 160 visiteurs (+17 % de plus qu’en 2022)

Le Pôle des musées d’art de Lyon se félicite d’une hausse significative de la fréquentation en 2023. Le musée des Beaux-Arts et le musée d’art contemporain de Lyon ont accueilli 418 160 visiteurs, soit 17 % de plus qu’en 2022.

En un an le musée des Beaux-Arts a augmenté sa fréquentation de 17% avec un total de 343 160 visiteurs et ses collections permanentes ont suscité l’intérêt de 81 % des visiteurs. C’est un succès notamment dû aux semaines gratuites en août et en septembre instauré par la Ville de Lyon et lors de la Coupe du monde de Rugby.

Les semaines de gratuité du 23 au 27 août et du 6 au 11 septembre au musée des Beaux-Arts, décidées par la Ville de Lyon en raison de la canicule, ont attiré un public nombreux, fréquentation confirmée pendant la période de la coupe du monde de Rugby“, analyse le Pôle des musées d’art dans un communiqué de presse.

Le macLyon attire les jeunes

Le MACLyon a accueilli 75 000 visiteurs 2023, contre 108 484 en 2022.  Cette forte baisse est largement due à la fermeture du musée du 10 juillet dernier au 21 septembre pour travaux de montage. Cependant, le musée d’art contemporain atteint son objectif de rajeunir sa cible avec la création de nocturnes, de conférences et des collaborations. La fréquentation 2023 du musée est composée à 40% de moins de 26 ans.

“Ces chiffres s’expliquent notamment par une programmation ciblée comme les nocturnes, les rencontres/conférences et la collaboration pérenne avec les établissements de l’enseignement supérieur de la Métropole de Lyon – des filières de l’apprentissage aux grandes Écoles”, poursuit le Pôle des musées d’art.

En 2024, le musée des Beaux-Arts accueillera sept nouvelles expositions. En mars, le macLyon mettra la lumière sur Sylvie Selig et dévoilera River of no Return, l’immense toile de 140 mètres de long obtenue grâce à une campagne de financement participatif, rassemblant 275 donatrices et donateurs du MAC.

(Presse)

  • Palais des Beaux-Arts de Lille: 380 000 visiteurs (+11.7%, +28%)

Le Palais des Beaux-Arts enregistre un nouveau record avec 380 979 visiteurs en 2023, grâce à une programmation plus moderne et accessible à tous.

En 2023, le Palais des Beaux-Arts de Lille a accueilli 380 979 personnes, soit 12% de plus qu’en 2022 et 28% de plus qu’en 2019. 

A elle seule, la 8ème édition de l’« Open museum Jeu video » a réuni 164 895 visiteurs.

L’autre exposition à succès de l’année, l’exposition “Prière de toucher, l’Art et la matière“, une expérience sensorielle a permis à 64 521 visiteurs de poser leurs mains sur des reproductions de sculptures de l’Antiquité à nos jours.

Bruno Girveau l’actuel président du Palais des Beaux-Arts de Lille et du Musée de l’Hospice Comtesse, quittera ses fonctions fin mars 2024 pour s’investir dans d’autres projets. Il cédera la place à Juliette Singer, la conservatrice en chef du Petit Palais à Paris depuis 2020; anciennement en charge des arts modernes et contemporains du Louvre Abu Dhabi, responsable de l’Art Contemporain au Musée-Château d’Annecy, conservatrice des musées de Boulogne-Billancourt.

(Source: Presse)

  • Vulcania: 380 000 visiteurs(+16.5%, +16.6%)
Entre l’inauguration du plus grand planétarium de France, l’accueil du départ de la 10e étape du Tour de France et la venue de plus de 380.000 visiteurs, la saison 2023 du parc Vulcania, qui a fermé ses portes début novembre 2023 pour sa clôture annuelle, a été historique.

En plein cœur des volcans de la Chaîne des Puys, le parc à thème autour de la découverte des volcans, des phénomènes naturels et de la planète Terre a accueilli plus de 380.000 visiteurs en 2023, soit une hausse de 16,5% par rapport à l’année précédente. Un palier franchi par le parc qui signe sa quatrième performance annuelle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par En Vrai | Auvergne (@envrai_tv)

Outre les nombreuses animations sur la thématique des 3V (Vélo Volcans Vulcania) organisées toute l’année à Vulcania, la saison a notamment été marquée par l’ouverture du plus grand planétarium de France ou encore l’accueil du départ d’une étape du Tour de France.

Le planétarium de Vulcania mesure 22 mètres de haut et peut accueillir 314 spectacteurs.

Vulcania, un moteur touristique régional

Même si les Auvergnats représentent la première origine du public, le parc Vulcania est aussi un vecteur important du tourisme régional avec plus 77% des visiteurs ne venant pas d’Auvergne. 

Fermé depuis le 5 novembre 2023, pour sa clôture annuelle, le parc rouvrira ses portes le 20 mars 2024 pour une nouvelle saison.

(Presse)

  • Châteaux et musées d’Indre-et-Loire : 368 000 visiteurs (+7.8%, nd)

Les huit sites dont est propriétaire le département d’Indre-et-Loire ont connu un beau succès en 2023. La fréquentation a augmenté de 7,8 %, avec près de 368 000 visiteurs, soit 27 000 visiteurs supplémentaires.

Le monument qui a accueilli le plus de visiteurs est, de très loin, la Forteresse royale de Chinon (134.600 entrées), et celui qui a connu la plus forte progression en un an est le domaine de Candé à Monts (+19 % avec 17.600 visiteurs).

“Une bonne année 2023”, se félicite le Département à travers son communiqué. “Ils ont su attirer un public nouveau autour de grands événements (…) et également faire revenir les habitants du territoire notamment à l’occasion des nombreuses animations proposées à chaque période de vacances scolaires pour les familles”.

Le Département ajoute que le chiffre d’affaires global des huit monuments et musées est également en hausse de 5,63 % par rapport à 2022.

Evolution de la fréquentation par site :

. Forteresse royale de Chinon : une légère augmentation de la fréquentation par rapport à 2022 (+1,10%) soit 134.600 visiteurs

. Cité royale de Loches : +9% soit 86.600 visiteurs

. Prieuré Saint-Cosme, demeure de Ronsard : + 11 % soit 21.100 visiteurs

. Musée Balzac, château de Saché : + 11% soit 18.100 visiteurs

. Musée Rabelais, La Devinière : + 6% soit 12.950 visiteurs

. Domaine de Candé à Monts : + 19% soit 17.600 visiteurs

. Musée de la Préhistoire du Grand-Pressigny : +15% soit 16.600 visiteurs

. Hôtel Goüin à Tours : + 15% 60.350 visiteurs (lieu ouvert uniquement pendant la période des expositions, entrée libre).

(Sources: département d’Indre et Loire, presse)

  • Musées de la ville de Nancy : 355 760 visiteurs (+23.5%, +94.1%)

En 2023, 355 760 visiteurs ont été comptabilisés dans les musées de la Ville de Nancy entre janvier et décembre 2023 :

– 141 369 au musée des Beaux-arts (+5.6% par rapport à 2022)

– 56 805 au musée de l’École de Nancy (+21,5%)

– 51 436 à la villa Majorelle (+11.8%)

– 106 150 à l’église des Cordeliers.

“Ce sont des chiffres records, qui dépassent assez largement ceux de 2019, dernière année pleine avant le COVID” se félicite la ville de Nancy.

Quelques grands temps forts ont marqué l’année dans les musées de la Ville de Nancy : l’exposition reconnue d’intérêt national Architectures impossibles a connu un grand succès auprès du public et de la presse nationale. Les Rencontres urbaines de Nancy est désormais installée dans le paysage printanier comme un rendez-vous attendu. En fin d’année, l’exposition D’or, d’art et de science, est venue conclure une saison dédiée au 40e anniversaire de l’inscription au Patrimoine mondial Unesco des trois places XVIIIe de Nancy.

“Si les expositions temporaires provoquent traditionnellement une augmentation de la fréquentation, on assiste aussi au retour des visites de groupes ainsi qu’à une participation assidue aux événements et aux activités programmés par le service des publics. Les traditionnels rendez-vous nationaux, Nuit des musées et Journées du Patrimoine, génèrent toujours un grand flux de visiteurs. D’autres événements ont attiré une foule familiale enthousiaste, notamment Halloween” ajoute la ville.

(Source: Ville de Nancy)

  • Musée national de la Marine : 347 812 visiteurs (+34.5% par rapport à 2022)

Le musée national de la marine, qui est composé de cinq sites (Brest, Port-Louis, Rochefort, Toulon et Paris) comptabilise 273 312 visiteurs dans les musées des ports (258 550 en 2022).

Il faut y ajouter les 74 500 visiteurs qui ont découvert le Palais de Chaillot, place du Trocadéro, qui a rouvert ses portes le 17 novembre 2023, après sept ans de fermeture pour des travaux de restauration.

Au total, les Musées de la Marine ont donc accueilli 347 812 visiteurs.

(Presse)

  • Musées de la de la Métropole du Grand Nancy : 337 824 visiteurs (+2.2%, +30.9%)

En 2023, les 3 musées du Grand Nancy, co-gérés avec l’Université de Lorraine ont battu leur record historique de visiteurs.

. Le Muséum-Aquarium poursuit son ascension 

Le Muséum-Aquarium réalise sa meilleure année de fréquentation depuis son ouverture avec 153 491 visiteurs, soit +11,9% par rapport à 2022, qui était déjà sa meilleure année. L’exposition Cachettes, les animations, les événements et les collections ont donc été largement plébiscités par un public varié : 52,1% ont moins de 26 ans et 47,9% ont plus de 26 ans.

Le Féru des sciences, a franchi le cap des 15 000 visiteurs cette année. Le musée trouve son rythme et son public, notamment grâce à une programmation variée sur des thématiques scientifiques. La progression de sa fréquentation se poursuit, notamment avec une très bonne fin d’année autour du projet Espace et de la Murder Party. En 2024, le Féru des sciences poursuivra ses mini-festivals scientifiques et ses animations. Il lancera également une grande exposition sur le thème des Jeux vidéo ! Ce projet sera accessible sur deux étages et dans des espaces rénovés, dès le début du mois de juillet 2024. Ce sera également l’occasion de découvrir les nouveaux aménagements de l’Espace à bidouilles…

. Le Château de Montaigu affiche également une très bonne année, avec des visites régulières et de fortes affluences lors des événements nationaux ou métropolitains : Jardins de villes, jardins de vie ou Journées européennes du patrimoine.

. Jardin botanique Jean-Marie Pelt : une année qui confirme l’intérêt des visiteurs pour le site

Après une année 2022 dopée par l’exposition sur les dinosaures (184 930), le Jardin Botanique Jean-Marie Pelt a connu une très bonne année en 2023, confirmant l’intérêt des visiteurs pour le site avec 169 333 entrées payantes. Sa fréquentation a plus que triplé en 8 ans, même les années sans événement exceptionnel. l’origine des visiteurs s’est considérablement élargie, avec plus de touristes et de visiteurs issus de toute la région Lorraine.

La pluviosité particulièrement exceptionnelle en octobre et novembre, notamment pendant les vacances scolaires, a occasionné une chute de fréquentation pour l’exposition et le grand jeu d’Halloween, en extérieur, (20 000 visiteurs au lieu de 30 000 en 2022). En revanche, la soirée dédiée à Halloween a accueilli plus de 2 800 visiteurs, un record pour cette soirée ! L’exposition Playmobil a rencontré un grand succès et généré en décembre une très forte fréquentation dans les serres tropicales.  Rendez-vous marquant : la floraison de l’Arum Titan représente un flux d’environ 30 000 visiteurs sur 7 jours, du 10 au 17 juillet.

Le Jardin botanique Jean-Marie Pelt est cogéré par la Métropole du Grand Nancy et l’Université de Lorraine au sein des Jardins botaniques du Grand Nancy et de l’Université de Lorraine.

(Source: Métropole du Grand Nancy)

  • Centre Pompidou Metz : 301 449 visiteurs (+35% par rapport à 2022)

La fréquentation du Centre Pompidou de Metz est en hausse significative sur l’année 2023 avec plus de 301 449 visiteurs, soit 35% d’augmentation du nombre de visiteurs.

Un visiteur sur cinq était étranger en 2023, le centre profitant de sa proximité avec la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, mais des Suisses ou Néerlandais sont également venus, tandis que les Franciliens représentaient à nouveau 13% des visiteurs, comme avant le Covid-19.

En 2010, date de son ouverture, le Centre Pompidou-Metz avait attiré 800.000 visiteurs pour sa première année d’activité.

Rajeunissement du visitorat

La hausse de la fréquentation s’accompagne d’un rajeunissement des visiteurs. La moyenne d’âge entre 2022 et 2023 est passée de 45 à 35 ans, “grâce à une programmation qui a notamment fait la part belle à la jeunesse“.

Chiara Parisi, la directrice du musée explique ces deux phénomènes par une “programmation généreuse et ouverte qui fait écho à ce qu’il se passe autour de nous. C’est une exposition autant sentimentale, joyeuse qu’exigeante au niveau de l’histoire de l’Art”.

“Un dispositif de médiation innovant” a également permis au Centre Pompidou-Metz de “confirmer sa capacité à attirer un public large”, avec 40% de visiteurs non-cadres.

18 médiateurs sont à disposition des amateurs d’art dans le dédale du centre pompidou. Ils apportent les clés de lecture aux personnes qui les sollicitent.

Plus de 120.000 personnes ont découvert la rétrospective consacrée à la peintre Suzanne Valadon, “Un monde à soi“, présentée d’avril à septembre, avec en moyenne 949 entrées par jour d’ouverture.

Le musée fait de belles prévisions pour 2024 avec l’exposition Lacan, ouverte au public depuis le 31 décembre 2023 qui a déjà accueilli plus de 3 000 visiteurs en 1 semaine. Cette rencontre inédite entre l’art et la psychanalyse, qui présente notamment le chef d’oeuvre “l’origine du Monde” de Courbet est proposée jusqu’au 27 mai 2024.

Le Centre Pompidou-Metz ouvrira également un nouveau restaurant en juin 2024, dirigé par le jeune chef étoilé Charles Coulombeau, âgé de 31 ans.

www.virgule.lu/granderegion/le-centre-pompidou-metz-retrouve-ses-niveaux-de-frequentation-d-avant-covid/7005926.html (10/01/2024)

(Centre Pompidou Metz, 10/01/2024)

  • Château des ducs de bretagne Nantes : 297 831 visiteurs (+13%, +9%)

En 2023, le Château des ducs de bretagne, avec son musée d’histoire, consolide sa position au national et à l’international. En 2023, 297 831 personnes ont visité les espaces muséographiques du Château des ducs de Bretagne.

La fréquentation des collections permanentes du musée d’histoire de Nantes dépasse celle de 2019, année référence d’avant-Covid avec une augmentation de 13% par rapport à 2022 et de 9% par rapport à 2019.

35 500 jeunes visiteurs ont été accueillis dans le cadre d’une visite scolaire ou avec un centre de loisirs.

Un musée métropolitain identifié, et désormais référence, notamment au niveau national et international : la provenance des visiteurs confirme l’appétence locale (54% à l’échelle de la région), et souligne en effet l’intérêt suscité par le Château des ducs de Bretagne auprès d’un public national et international (33% de visiteurs hors Pays de la Loire et 13% de visiteurs étrangers).

Enfin, un signe fort de l’envie renouvelée des publics pour les grandes expositions
muséales : depuis l’ouverture le 14 octobre 2023 de l’exposition “Gengis Khan. Comment les Mongols ont changé le monde” près de 97 000 visiteurs ont été accueillis au château. Une fréquentation d’autant plus excellente quand l’on considère que la durée moyenne d’une visite Gengis Khan est estimée à 1h30 ainsi qu’au regard de l’exigence scientifique des contenus proposés. L’exposition Gengis Khan est présentée jusqu’au 5 mai 2024 et la saison culturelle mongole proposée dans ce cadre se poursuit.

L’exposition est accompagnée d’une programmation culturelle diversifiée pour une découverte de la Mongolie contemporaine. Des événements autour du cinéma, des musiques actuelles et traditionnelles, du conte, de la danse contemporaine, de la
culture populaire, des jeux traditionnels mongols, des traditions culinaires, de la calligraphie, de l’histoire, de la littérature et de la photographie constituent une véritable saison culturelle.

(Source: Voyage à Nantes)

  • La Piscine de Roubaix: 297 667 visiteurs (+11.18%, +6.13%)

La Piscine de Roubaix a réalisé une très bonne année 2023 avec près de 300 000 visiteurs, un record dans la configuration actuelle du musée et plus de 112 000 visiteurs pour l’exposition Chagall politique. Le cri de liberté.

Du 1er janvier au 31 décembre 2023, le musée a accueilli 297 667 visiteurs au total, soit un record dans la configuration actuelle du musée en progression de 11,18% par rapport à 2022 (267 726 visiteurs) et de 6,13% par rapport à 2019 après la réouverture (280 484 visiteurs).

La saison d’Automne 2023 autour de Chagall (du 7 octobre 2023 au 7 janvier 2024) a accueilli 112 859 visiteurs au total.

Cette fréquentation est la 2e plus importante pour une saison d’expositions depuis l’ouverture du musée en 2001. Devant l’automne 2022 avec William Morris (+ 7,31%) et l’automne 2014 avec Camille Claudel (+ 6,12%), et derrière l’automne 2004 avec Picasso.

  Année Exposition Dates Fréquentation
Top 1 2004 Picasso, peintre d’objets – objets de peintre 9 octobre 2004 – 9 janvier 2005     116 188
Top 2 2023 Chagall politique. Le cri de liberté 7 octobre 2023 – 7 janvier 2024     112 859  
Top 3 2014 Camille Claudel – Au miroir d’un art nouveau 8 novembre 2014 – 8 février 2015     106 351
Top 4 2022 William Morris – l’art dans tout 8 octobre 2022 – 8 janvier 2023     105 169
Top 5 2012 Marc Chagall. L’Epaisseur des rêves 13 octobre 2012 – 13 janvier 2013     103 295

L’exposition Chagall politique. Le cri de liberté dépasse donc également les 3 autres expositions Chagall à La Piscine de 2007 (Chagall et la céramique – 79 997 visiteurs), 2012 (Marc Chagall. L’Epaisseur des rêves – 103 295 visiteurs), et 2015 (Marc Chagall. Les sources de la musique – 101 122 visiteurs).

(Source: La Piscine / Ville de Roubaix)

Sur les dix dernières années, la fréquentation du Domaine national du château d’Angers a augmenté de 50%, chaque année battant le record de la précédente.

Avec une hausse de 20% en 2023 pour un total de 283 000 visiteurs, le Domaine national du château d’Angers confirme sa place de premier site culturel visité du Maine-Et-Loire.

la porte des champs vue depuis le boulevard

Après deux années marquées par la crise sanitaire, le Domaine national du château d’Angers avait retrouvé dès 2022 sa fréquentation pourtant record de 2019, et ce malgré des périodes de fermetures exceptionnelles dues aux travaux de restauration en cours sur le front Nord du rempart.

L’année 2023 et son chiffre de 285 000 visiteurs confirment donc cette tendance d’une fréquentation en hausse, pour le château d’Angers.

Parmi ceux qui franchissent le pont-levis pour découvrir ce joyau du patrimoine, près de la moitié bénéficie de la politique de gratuité (jeunes de moins 26 ans, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap…).

www.chateau-angers.fr/actualites/285-000-visiteurs-record-de-frequentation-battu-en-2023-pour-le-chateau-d-angers

(Sources: CMN, presse)

  • Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge: 273 894  visiteurs (+24%, +26.7%)

273 894 personnes ! C’est le nombre de visiteurs accueillis en 2023 par le musée de Cluny – musée national du Moyen Âge. 18 mois après sa réouverture, le musée de Cluny confirme l’engouement d’un public toujours plus diversifié.

“Au terme de cette première année pleine, au sortir de nos travaux et de la pandémie, nous prenons la mesure de ce que représente le musée de Cluny pour nos visiteurs :
un musée de référence pour le Moyen Âge, qu’un large public vient découvrir pour ses collections permanentes et un musée parfaitement implanté dans la vie culturelle des franciliens, dont les expositions temporaires sont attendues et bien identifiées dans la saison culturelle” précise Séverine Lepape, directrice du musée de Cluny.

Plus d’un visiteur sur deux sont franciliens. Cette forte fréquentation parisienne et de
banlieue répond à l’ambition du musée de s’ancrer dans les habitudes culturelles locales et de fidéliser ses publics grâce à une offre culturelle combinant des moments de découverte traditionnelle des collections (visites guidées, conférences, etc.) et des approches sensibles et participatives en des temps de visites nouveaux, dont une nocturne hebdomadaire tous les quinze jours.

Notamment, les visites « Les enfants philosophent », qui se déclineront également en 2024 pour les adolescents, offrent des moments d’échange sous la forme d’allers-retours entre les collections médiévales et des sujets de société contemporains.

En 2023, les moins de 26 ans représentent 23% de la fréquentation globale du musée, contre 18% en 2022. Parmi ces visiteurs, plus de 28 000 scolaires ont été reçus au musée de Cluny, en visite libre ou guidée.

Le retour de la programmation musicale, après plusieurs années d’absence, a également marqué cette année. Les concerts de musique médiévale ont fait salle comble et le public a pu découvrir une nouvelle proposition en nocturne et en extérieur, dans la cour de l’hôtel médiéval, pendant l’été.

Moment fort de l’année, l’exposition «Voyage dans le cristal » a ouvert le 26 septembre
2023 et fermé ses portes le 14 janvier 2024. Les 200 pièces présentées dressaient un aperçu de la production artistique en cristal de roche depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, avec un gros plan sur la création médiévale. Implanté dans les deux espaces d’exposition temporaire, le musée a accueilli le temps de l’exposition «Voyage dans le cristal » 86 811 visiteurs.

(Source: musée de Cluny)

  • Abbaye de Fontevraud : 270 000 visiteurs (-14% par rapport à 2022) 

Après une année record en 2022, l’Abbaye de Fontevraud a réussi un bel exercice 2023 en termes de fréquentation avec plus de 270 000 visiteurs.

Le lieu culturel d’inspiration bénédictine du Saumurois avait déjà connu en 2022 un pic historique de fréquentation avec plus de 314 000 visiteurs.

La stratégie de tarification à destination des jeunes, avec la gratuité pour les moins de 18 ans et les étudiants de moins de 25 ans, a notamment contribué à cette hausse de fréquentation. Les visiteurs jeunes sont passés de 6 000 à 23 000 en 2023.

La qualité de la programmation proposée chaque année contribue également au succès du lieu : une programmation sous forme de saisons, ainsi que les grandes expositions du nouveau Musée d’art moderne, comme celles dédiées à Monet ou Rembrandt.

Une des salles du Musée d’Art moderne de Fontevraud
Crédit photographique : Fontevraud, le musée d’Art moderne/Marc Domage

Le succès du Musée d’art moderne

Ouvert le 19 mai 2021, le musée et la collection permanente du fonds Cligman (peintures, dessins et sculptures d’artistes des XIXe et XXe siècles, ainsi que des antiquités et des objets extra-européens) ont clairement trouvé leur public. En 2022, 113 850 visiteurs avaient parcouru les étages du Musée d’art moderne, dont 80 000 lors de la rétrospective dédiée à Claude Monet.

Soutien majeur de la région des Pays de la Loire et de l’Etat

La programmation saisonnière de l’Abbaye est financée par la Région des Pays de la Loire, à laquelle l’état a délégué la gestion du site depuis 1975, à hauteur de 1,34 millions d’euros, avec l’aide de la Drac pour 130 000 €.

La politique culturelle s’accompagne d’une mise en valeur, d’une restauration et de l’entretien de ce monument historique. Entre 2007 et 2020, 18 M€ ont ainsi été mobilisés à parité par l’État et la Région pour financer la restauration de l’Abbaye, les travaux de mise en accessibilité et les aménagements d’accueil du public. Entre 2021 et 2027, ce soutien se poursuit à hauteur de 14 M€.

“L’Abbaye royale de Fontevraud est un site exceptionnel, qui allie la force du patrimoine que nous avons à cœur de perpétuer, et le dynamisme et l’audace de la création : 50 artistes y sont accueillis en résidence chaque année depuis dix ans. La Région consacre à Fontevraud son plus important budget culturel, avec 7 M€ en 2023. Et les chiffres de fréquentation en hausse illustrent clairement l’intérêt grandissant du public. C’est la plus belle des satisfactions que ce patrimoine que nous valorisons soit à la portée de tous, en particulier des jeunes qui sont de plus en plus nombreux” a expliqué à Ouest France Christelle Morançais, la Présidente de la Région des Pays de la Loire.

(Presse)

  • Musée Granet Aix en Provence: 256 000 visiteurs (+93.9%, +46.2%)

Cette fréquentation est considérée comme exceptionnelle pour l’institution aixoise, hors expositions – évènement, comme « Cézanne en Provence » en 2006, « Picasso – Cézanne » en 2009 ou encore « Le Grand Atelier du Midi » en 2013, année Capitale européenne de la culture.

“Cette très bonne fréquentation a été encouragée par le retour, après la période de crise sanitaire et les craintes liées à celle-ci, des visiteurs venant d’Aix-en-Provence et de la région PACA, de toute la France, d’Europe et du monde. C’est dans ce contexte favorable de « reprise » des activités culturelles que la programmation exigeante et éclectique du musée Granet a su séduire un large public” explique la ville.

Ainsi, l’exposition « David Hockney, collection de la Tate » programmée du 28 janvier au 28 mai 2023, a remporté un large succès, réussissant le pari de créer l’évènement en plein hiver et d’atteindre une fréquentation souvent réservée aux expositions estivales. Cette exposition a rassemblé un public majoritairement composé de visiteurs aixois et issus de la Région PACA. Du 15 juillet au 29 octobre 2023, l’exposition « Naples pour passion, chefs-d’oeuvre de la collection De Vito » a permis aux publics de découvrir une collection privée jamais présentée dans sa globalité. Elle a ainsi rassemblé de nombreux visiteurs qui ont pu découvrir la grande peinture napolitaine du XVIIe siècle à l’époque du Caravage.

L’année 2023 en quelques chiffres :

  •  76 % des visiteurs viennent de France (dont 70 % PACA, 57 % Bouches-du-Rhône, 30 % Aix-en-Provence, 9,5 % Île-de-France)
  •  Étrangers : 24 % (dont 17,4 % USA, 11 % Allemagne, 10 % Italie)
  • Le musée Granet a reçu 422 groupes adultes / 409 groupes de scolaires / 64 groupes du champ social / 46 groupes de personnes en situation de handicap.

(Source: ville d’Aix en Provence)

  • Musée des Abattoirs Toulouse: 250 612 visiteurs (+55.7%, +17.8%)

Alors que l’exposition Giacometti vient de dépasser les 100000 entrées, le musée des Abattoirs a battu son record de fréquentation en 2023 avec 250 612 visiteurs.

L’exposition “Le Temps de Giacometti (1946-1966)” vient de passer le cap des 100 000 visiteurs. “Nous pensons atteindre 119000 entrées”, estime Pierre Esplugas-Labatut, adjoint au maire délégué aux Musées et président des Abattoirs. “C’est un peu moins que pour Niki de Saint-Phalle mais l’exposition Giacometti est restée moins de temps”.

“Avec 250 612 visiteurs en 2023, le musée des Abattoirs connaît sa meilleure fréquentation depuis son ouverture”, annonce Lauriane Gricourt, nouvelle directrice qui connaît bien le musée pour en avoir été la conservatrice pendant deux ans. “L’une de nos grandes satisfactions est d’avoir eu beaucoup de primo-visiteurs”.

Fonds régional d’art contemporain, le musée des Abattoirs est aussi impliqué dans de nombreux projets artistiques d’Occitanie. Dans 24 lieux partenaires, les expositions en région ont attiré 149 340 personnes dont 1620 scolaires.

La prochaine exposition “Artistes et paysans – Battre la campagne” permettra de découvrir près de 200 œuvres d’une cinquantaine d’artistes du 1er mars au 25 août 2024, “avec des prêts du musée d’Orsay, notamment d’œuvres de Millet et de Rosa Bonheur mais aussi du Mucem qui dispose d’une collection importante sur l’agriculture et l’alimentation”.

(Presse)

  • Zoo d’Amiens : 247 891 visiteurs (+6.8%, +43.3%)

Avec près de 250 000 visiteurs en 2023, le Zoo d’Amiens a battu un nouveau record historique de fréquentation, avec une hausse de 6.8% en un an.

Fermé pour la période hivernale jusqu’au 1er février, le zoo d’Amiens va reprendre son activité en 2024 après une année record en 2023.

La fréquentation 2023 (247 891 visiteurs) a été dévoilée par Pierre Savreux, vice-président d’Amiens Métropole à la culture.

En 2024 les travaux d’extension du zoo commencé l’an dernier vont se poursuivre, avec notamment la réalisation d’une nouvelle entrée prévue en 2025.

(Presse)

  • Grand Palais Immersif : 205 925 visiteurs (+217.1%)

Les expositions produites par GrandPalaisRmn et ses filiales ont réuni 562 879 visiteurs en 2023.

A Paris, en attendant la réouverture du Grand Palais fermé pour aménagement et restauration depuis 2021, 2 lieux accueillent les visiteurs pour des expositions: le Grand Palais Ephémère et le Grand Palais Immersif.

En 2023, le Grand Palais Immersif a accueilli 205 925 visiteurs (+217.1% par rapport à 2022), avec 3 expositions:

. Venise révélée : 30 983 visiteurs en 2023 (21 septembre 2022  – 19 février 2023)

. Éternel Mucha : 162 097 visiteurs (22 mars – 5 novembre 2023)

. et Loading. L’art urbain à l’ère numérique : 12 845 visiteurs en 2023 (6 décembre 2023 – 17 juillet 2024).

Autre projet numérique de la RMN-GP  en région / MUSE : 29 485 visiteurs en 2023

Au total les 3 sites MUSE ont réunis près de 29 485 visiteurs en 2023 :

– MUSE Barentin : 2 246 visiteurs
– MUSE Saint-Dizier : 10 038 visiteurs
– MUSE Maubeuge : 17 201 visiteurs

L’exposition La Joconde, exposition immersive – MUSE à Maubeuge et Saint-Dizier (avril – novembre 2023) a accueilli 12 919 visiteurs au total, dont 3 570 élèves dans le cadre de visites scolaires :

– Maubeuge : 5 853 visiteurs dont 1 631 scolaires
– Saint-Dizier : 7 066 visiteurs dont 1 939 scolaires

L’exposition Venise révélée – MUSE inaugurée les 7 et 8 décembre 2023 à Saint-Dizier et Maubeuge est la troisième exposition présentée après Pompéi (11 942 visiteurs au total sur la période septembre 2022 – mars 2023 / 3 523 visiteurs Pompéi de janvier à mars 2023 ) et La Joconde, exposition immersive.

(Source: RMN-GP CP)

  • Musée du Luxembourg (RMN-GP) : 201 885 visiteurs en 2023 -21.1%, -43.5%)

Avec 3 expositions, le Musée du Luxembourg a accueilli 201 885 visiteurs en 2023 soit -21.1% entre 2022 et 2023, et -43.5% entre 2019 et 2023)

3 expositions:

. Miroir du Monde, chefs-d’œuvre du cabinet d’art de Dresde : 9 159 visiteurs en 2023
14 septembre 2022 – 15 janvier 2023

. Léon Monet, frère de l’artiste et collectionneur  : 108 677 visiteurs
15 mars – 16 juillet 2023

. et Gertrude Stein et Pablo Picasso. L’invention du langage : 84 049 visiteurs en 2023
13 septembre – 28 janvier 2024

Grand Palais Éphémère (exposition) : 15 892 visiteurs en 2023

Avec 1 exposition: Juergen Teller 15 892 visiteurs en 2023 (16 décembre 2023 – 9 janvier 2024)

Les événements du Grand Palais Éphémère ont accueilli quant à eux 510 000 visiteurs en 2023.

(Source: RMN-GP CP)

  • Musées et château de Tours: 183 284 visiteurs (+6.8%, +43.3%)

En 2023, les 4 musées de la ville de Tours et le château ont accueilli 183 284 entrées en 2023, contre 172 842 en 2022, soit une croissance annuelle de 6,8%.

. Le Musée des Beaux-Arts reste le site le plus visité de la ville avec 62 966 entrées comptabilisées l’an dernier, soit 7 700 de plus en un an, en hausse est de 14%.

. Le Musée du Compagnonnage totalise 44 176 entrées. Un chiffre en nette baisse par rapport à 2022 où il avait atteint une fréquentation exceptionnelle (51 277 personnes).

. En 3e position des musées les plus visités de Tours en 2023, le Muséum d’Histoire Naturelle surperforme avec 42 373 entrées. La hausse de 20% par rapport aux 35 767 personnes venues sur place en 2022 s’explique par les expositions temporaires proposées au rez-de-chaussée, en particulier celle autour des héros du film Les as de la jungle.

. Enfin, les expositions du Château de Tours ont également bénéficié d’un bon accueil en 2023 : avec 33 769 entrées, soit +10% en un an. Le lieu héberge notamment les expos photo proposées par l’institution parisienne du Jeu de Paume, mais aussi des expos de peinture ou d’art contemporain.

(Source: Presse)

  • Centre Historique Minier de Lewarde : 180 229 visiteurs (+11.9% par rapport à 2022)

En 2023, avec 180 229 visiteurs, le Centre Historique Minier de Lewarde a battu un record de fréquentation. À titre de comparaison, le centre avait accueilli 161 109 visiteurs en 2022, soit une progression annuelle de 11.9%.

Le nombre de personnes accueillies en 2023 place l’établissement de Lewarde dans les cinq musées les plus visités des Hauts-de-France, annonce l’équipe.

Parmi les plus de 180 000 visiteurs de 2023, on compte plus de 60% d’habitants des Hauts-de-France. Viennent ensuite des curieux d’autres régions, notamment d’Ile-de-France, ainsi que des étrangers venus essentiellement de Belgique, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, d’Allemagne et de Suisse.

L’année a vu aussi la 5 millionième visiteuse du centre, en mai. « Ce record de fréquentation est un cap symbolique pour les quatre-vingt salariés du Centre Historique Minier », commente la direction du musée.

Cette année 2023 a été riche en actualités pour le musée du Nord qui, en plus de ses collections permanentes et galeries reconstituées à visiter, a proposé des expositions temporaires originales : « La mine fait son cinéma » et « Mineur d’Ukraine, photographies de Youry Bilak » (jusqu’au 10 mars 2024).

À l’aube des célébrations de son 40e anniversaire, a attiré un large public, local, national et même international. Depuis bientôt quatre décennies, le Centre Historique Minier de Lewarde emmène ses visiteurs à la découverte de la mine, sur un ancien site minier d’exception.

actu.fr/hauts-de-france/lewarde_59345/une-annee-record-de-frequentation-pour-le-centre-historique-minier-de-lewarde_60523169.html (05/01/2024)

(Presse)

  • Musée Unterlinden Colmar : 180 000 visiteurs (+12.7%, -3.3%)

À Colmar, le musée Unterlinden a accueilli près de 180 000 visiteurs en 2023, dont 15 000 en groupe et 10 000 pour le public scolaire.

Ces chiffres sont en hausse de 12,7% par rapport à 2022, et reviendraient à leur niveau d’avant-Covid, selon l’institution.

Cette augmentation de la fréquentation est surtout liée au succès croissant que rencontre le musée auprès du public local : la part du public français venant d’Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin) est passée de 31% en 2022, à plus de 60% en 2023, d’après le musée Unterlinden.

(Source: presse)

  • Musée de Montmartre: 180 000 visiteurs (+44%)

Le Musée de Montmartre, géré par le groupe privé Kléber Rossillon, affiche une très forte  progression de 44 % avec 180 000 visiteurs, qui s’explique en grande partie par la formidable exposition « Surréalisme au féminin ? », qui a comptabilisé plus de 110 000 entrées en cinq mois.

(Presse)

  • Centre Historique Minier: 180 229 visiteurs (+11.3%, +14.2%)

À l’aube de son quarantième anniversaire d’ouverture au public en 2024, le Centre Historique Minier atteint une fréquentation record en dépassant la barre des 180 000 visiteurs en 2023, ce qui le place parmi les cinq musées les plus visités des Hauts-de-France !

En 2023, 180 229 visiteurs ont pu (re)découvrir le site, les galeries d’exploitation du charbon, les grandes expositions thématiques, les expositions temporaires comme La mine fait son cinéma ou Mineurs d’Ukrainephotographies de Youry Bilak, les évènements culturels, les espaces de séminaire ou encore le restaurant Le Briquet.

“Ce record de fréquentation est un cap symbolique pour les quatre-vingt salariés du Centre Historique Minier : en se préparant pour une année de célébration des quarante ans, c’est l’occasion de retracer ce chemin parcouru, de continuer à rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui ont travaillé dans les mines en France et qui y travaillent encore partout ailleurs dans le monde, mais aussi de se rendre compte de l’engouement constant du public local, national et étranger pour ce lieu chargé d’histoire. Alors que la production de charbon dans la région s’arrête au début des années 1990, l’intérêt du public pour le Centre Historique Minier ne s’est jamais démenti depuis son ouverture en 1984 jusqu’au record que nous connaissons aujourd’hui” explique le musée.

Source: Centre Historique Minier)

  • Musée Lugdunum de Lyon : 160 000 visiteurs (+30.5%)

La fréquentation du musée Lugdunum de Lyon est repartie à la hausse en 2023 avec 160 000 visiteurs, soit 30,5% de visiteurs en plus par rapport à l’année précédente.

Selon Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, le musée Lugdunum “fait rayonner notre histoire commune à l’international”. C’est pourquoi il insiste dans un communiqué sur l’importance “de le préserver et de le rendre accessible à toutes et tous”.

Cette augmentation d’audience s’explique en grande partie par la programmation et les expositions temporaires. L’exposition “Spectaculaire ! Le divertissement chez les Romains” a ainsi attiré plus de 72 000 visiteurs en sept mois. Plus récemment, le musée a proposé une exposition faite en briques Lego, qui rencontre déjà un franc succès, et qui restera visible jusqu’au 9 juin 2024.

Le site a également programmé la 3e édition du Festival romain qui a accueilli en l’espace d’un week-end plus de 35 000 personnes. Un événement qui permettait aux visiteurs de se plonger dans la vie romaine dans le temps, mené par différentes associations de reconstitution.

Une des salles du musée Lugdunum. ©Thierry Fournier – Métropole de Lyon

Par ailleurs, Lugdunum a continué de mener de nombreuses actions de médiation hors les murs. 1 741 personnes ont ainsi été touchées par des activités au sein des structures du champ social et médicosocial (Centres sociaux, EHPAD). Les expositions itinérantes ont quant à elles été prêtées à trois médiathèques du territoire métropolitain en 2023 : Couzon-au-Mont-d’Or, Fontaines-sur-Saône et Grigny.

Le site des théâtres antiques, dont fait partie le musée, a été visité par 766 000 personnes, en 2023. 

lugdunum.grandlyon.com/fr/Liens-d-acces-rapide/actualites/record-de-frequentation-en-2023

(Lugdunum, musée et théâtres romains, 05/01/2024)

  • LaM musée d’art moderne de Villeneuve-d’Ascq : 156 400 visiteurs (+14.5%, -19.3%)

Pour son année des 40 ans, le musée d’art moderne de Villeneuve-d’Ascq a accueilli 156 400 visiteurs dans ses collections et ses expositions, soit une progression de 15% par rapport 2022.

“L’année 2023 a ainsi témoigné de la capacité du LaM à se renouveler, tant dans son
rapport à la création, aux publics que dans son identité” se félicite l’institution.

Portée par l’exposition Noguschi (74 000 visiteurs), ainsi que celles consacrées à Anselm Kiefer et Mohamed Bourouissa (44 000 visiteurs), la fréquentation du LaM a également bénéficié de l’organisation d’événements organisés pour cet anniversaire ainsi que par un nouvel accrochage de ses collections permanentes.

Un engagement renouvelé auprès des publics

En 2023, le LaM a accueilli 156 400 visiteurs dont 66 % d’individuel et 34 % de groupes. 75 % du public provenait de la Région Hauts-de-France (dont 52 % de la métropole lilloise), 14 % du reste de la France et 11 % de l’étranger (dont 61 % de Belgique et 17 % des Pays-Bas). Parmi les groupes, 51 % ont bénéficié d’une visite dans le cadre scolaire, 29 % étaient issus du champ diversité et inclusion. Au total, 57 515 visiteurs ont participé à des actions de médiation (individuels et groupes confondus). 18% des actions de médiation pour les groupes ont par ailleurs été menées en hors-les-murs (centres pénitentiaires, centres hospitaliers, etc.).

De nouvelles actions

À l’occasion de cette année de célébration des 40 ans du musée, de nouvelles actions ont été proposées aux publics : des événements entièrement dédiés à la culture japonaise en lien avec l’exposition Isamu Noguchi (ateliers manga, cérémonie du thé, cours de yoga dans le parc du musée…), les après-midis en famille comme « Mercredi tout est permis » (activités gratuites proposées tous les premiers mercredis du mois) ou des vernissages pour enfants, ou encore les projets PEPS avec les lycéens, dispositif soutenu par la Région Hauts-de-France, en proposant aux élèves de rencontrer l’artiste Mohamed Bourouissa et en les invitant à exposer leurs créations dans les espaces du LaM du 13 février au 10 mars 2024.

Une année anniversaire

Cette année anniversaire a été l’occasion de proposer une programmation marquée par le dévoilement d’un nouveau parcours transversal de la collection permanente, la présentation de grandes expositions, mais aussi des événements conviviaux et festifs.

Les 13 et 14 mai 2023, le LaM était en fête et proposait un weekend anniversaire pluridisciplinaire qui mêlait activités ludiques, dj sets, un grand banquet artistique, un Bal chorégraphique, etc. Cet événement a rassemblé près de 10 000 personnes sur l’ensemble du week-end.

Trois expositions inédites ont été proposées au public en 2023. Au printemps, le LaM ouvrait la première grande rétrospective en France de l’artiste nippo-américain Isamu Noguchi, artiste majeur du XXe siècle (74 000 visiteurs entre le 15 mars et le 2 juillet 2023). À l’automne, ce sont des expositions consacrées à deux grandes figures de l’art contemporain qui ont lieu : la première consacrée à l’artiste franco-algérien Mohamed Bourouissa (44 000 personnes entre le 29 septembre 2023 et le 21 janvier 2024) et enfin, celle dédiée à Anselm Kiefer. Cette dernière se clôturera le 3 mars 2024.

(Source: presse)

  • Musées de l’agglomération de Concarneau : 154 234 visiteurs (+7.2%)

En 2023, 109 383 visiteurs pour le Musée de Pont-Aven, et un record pour le Musée de la Pêche à Concarneau : 44 851 visiteurs. Les musées de l’agglomération de Concarneau, ont dépassé leur objectif d’audience avec 154 234 visiteurs (en croissance annuelle de 7.2%), tout en assurant une diversification des publics.

“Notre idée, c’est de faire des musées citoyens, c’est-à-dire d’être attractif pour les visiteurs de tous les horizons et pour les scolaires. Au vu de la fréquentation, c’est une mission réussie”, se réjouit Christian Dautel, maire de Pont-Aven (Finistère) et vice-président de Concarneau Cornouaille agglomération (CCA) en charge de la culture.

50% du public est breton

“109 383 visiteurs au Musée de Pont-Aven en 2023, cela montre bien que c’est une institution du territoire”, se félicite Christian Dautel, maire de la ville et vice-président à la culture de Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA). “On remarque une extension de la saisonnalité, grâce aux expositions temporaires, qui permettent une attractivité régulière”.

Pour rappel, en 2022, 111 062 visiteurs avaient franchi le seuil du musée.

“50 % du public est breton, 15 % est étranger” explique Sophie Kervran, conservatrice des musées de CCA. “Si ces chiffres de 2023 nous réjouissent et récompensent le travail des équipes, ce qui est important c’est cet axe “musée citoyen” auquel nous avons travaillé”.

Le musée de la Pêche de Concarneau a explosé son audience, passant de 36 155 à 44 851 visiteurs, dont plus de 2 000 scolaires.

(Presse)

  • Musée de Reims: 134 003 visiteurs (+66.6%)

La gratuité des musées au premier trimestre 2023, relayée par une importante communication, a rencontré un succès notable conduisant à accueillir sur cette période 36 524 visiteurs (+ 148,4 % par rapport à 2019, + 266,7 % par rapport à 2022), près de 75 % des visiteurs étant de provenance rémoise, marnaise ou des départements voisins. Ce succès n’a pas nuit à la fréquentation des mois
suivants qui dépasse celle des années 2022 et 2019.
Le retour des visiteurs étrangers, notamment anglo-saxons, s’est aussi confirmé, de même que la demande scolaire (+
42,3 %). Enfin, on note que la part des -18 ans dans les musées a significativement progressé (+ 18 %).

A la rencontre de tous les publics 

Le musée nomade, enrichi d’une application numérique et d’une malle nomade, a accueilli 955 participants dans les secteurs Orgeval puis CernayEurope. 119 personnes ont participé aux propositions élaborées avec le Centre de rééducation motrice pour infirmes moteurs cérébraux Val de Murigny, tandis que 318 visiteurs sont venus découvrir le Tactile Tour conçu pour les mal- et non-voyants en partenariat avec l’association Valentin Hauÿ au musée Le Vergeur où deux visites audiodécrites ont aussi été proposées.

L’année 2023 a été marquée par le début du chantier du futur musée des Beaux-Arts, mais aussi par la programmation culturelle de la saison « Les musées prennent des couleurs » autour des créations du maître-verrier Jacques Simon au musée-hôtel Le Vergeur, de celles des élèves du Centre européen de recherche et de formation aux arts verriers au musée Saint-Remi, du langage historique des couleurs dans les musées militaires et de leur connaissance scientifique au Cellier. Le travail sur les collections s’est poursuivi tout au long de l’année pour accompagner les nombreux projets en cours.

Le chantier du musée des Beaux-Arts

Aboutissement de quatre années intenses de préparation, le début du chantier du nouveau musée des Beaux-Arts a été marqué par la pose de la première pierre le 22 mai 2023 par le maire Arnaud Robinet, le préfet Henri Prévost, l’architecte Francisco Aires Mateus et Catherine Delot, directrice du musée. L’impressionnante phase de déconstruction et de fouilles archéologiques a occupé les mois suivants.

Toujours verts 

Après la saison « Les musées se mettent au vert » en 2022, c’est dans la rédaction d’un plan de transition écologique que l’équipe s’est engagée à partir de l’été 2023 avec l’accompagnement du cabinet Climat Mundi.

Un bilan carbone de l’ensemble des activités a été établi, permettant d’élaborer un plan d’actions entre 2024 et 2030 afin de réduire l’empreinte environnementale des musées et de sensibiliser agents et visiteurs. Cette démarche a pu être partagée lors des Rencontres des Musées de France le 5 décembre 2023.

Le retour du Roi

La restauration de la tenture de la vie de saint Remi, débutée à l’été 2022 dans les ateliers de la manufacture De Wit à Malines, a connu un premier aboutissement avec le dévoilement des trois premières tapisseries – dont celle du baptême de Clovis – dans une salle entièrement repensée, le 15 septembre 2023. Ce nouvel écrin permet d’assurer une conservation et une présentation optimales de ces chefs-d’œuvre textiles de la Renaissance, et sera enrichi de nouveau outils de médiation numériques en 2024.

Dessine moi un musée

La capacité du futur musée des Beaux-Arts à attirer un large public, notamment le plus jeune, constitue une priorité forte de la municipalité et de l’équipe. Il semblait donc évident que les attentes des visiteurs devaient être placées au centre de la réflexion. Une série d’ateliers animés par le collectif Rethink, réunissant 70 participants, a permis des échanges enthousiastes avec des acteurs professionnels et bénévoles du territoire afin d’identifier les souhaits, les besoins et les idées des futurs usagers du musée rénové.

Des collections redécouvertes

Le chantier des collections du musée-hôtel Le Vergeur, débuté en janvier 2022 et confié à la société D-Muse, s’est achevé en décembre. 9 353 œuvres ont été récolées, informatisées et photographiées. Parmi elles, 7 666 ont été reconditionnées et transférées au sein du Centre de conservation des musées, 1 799 demeurant toujours exposées au public. 776 œuvres ont enfin fait l’objet d’une opération de conservation restauration afin d’assurer leur pérennité.

En 2023, 150 œuvres des collections des musées de Reims ont été prêtées à 34 institutions dans 8 pays.

(Source: musées de Reims, 29/01/2024)

  • Musée des Impressionnismes de Giverny: 133 000 visiteurs (+6.4% par rapport à 2022)

Pour sa saison 2023, close le 9 janvier 2024, le musée des Impressionnismes de Giverny a accueilli 133 000 visiteurs, contre 125 000 l’année précédente, soit une croissance annuelle de 6.4%.

La première exposition de la saison, “Les enfants de l’impressionnisme” a, de loin, attiré le plus de visiteurs, avec 73 227 entrées entre le 31 mars et le 2 juillet 2023.

Les événements annexes aux expositions, conférences, festivals ou visites thématiques, ont réuni “près de 3 000 visiteurs” pendant cette saison 2023.

(Presse)
  • Musée Toulouse-Lautrec Albi : 127 501 (-, -27.6%)

En 2023, le musée Toulouse-Lautrec a accueilli 127 501 visiteurs. Jamais autant de touristes étrangers n‘étaient venus, tout comme les Tarnais. Le nombre de familles est également en hausse.

Avec 127 501 visiteurs en 2023, le musée Toulouse-Lautrec se remet des années covid avec 85 000 visiteurs en 2021, même si le musée ne retrouve pas encore les chiffres de 2019, avec 176 079 visiteurs.

Les chiffres détaillés de 2023 montrent que s’il y a eu moins de visiteurs en été (comme sur l’ensemble de l’Occitanie), le printemps est très bon, avec des fréquentations entre 9 000 et 10 000 visiteurs par mois. Ce qui conforte la stratégie de l’établissement de proposer des expositions temporaires à cette période intermédiaire.

Outre le nombre de visiteurs, le musée à d’autres motifs de satisfaction. La part de visiteurs gratuits a augmenté (+10 %). Ce qui montre une hausse de la fréquentation des familles. La conservatrice, Fanny Girard souhaite d’ailleurs faire venir plus de scolaires (6 133 en 2023) et d’étudiants.

Autre enseignement, la part des visiteurs étrangers est en augmentation. “Il n’y a jamais eu autant de visiteurs étrangers”, indique la conservatrice. Les Espagnols restent loin devant mais le musée enregistre un retour des Américains, une fréquentation conséquente des Australiens et des Canadiens. Dans le même temps, les Tarnais représentent 11 % de la fréquentation. 

Les chiffres devraient encore augmenter grâce à la programmation 2024, et ses deux événements phares : Henri Toulouse- Lautrec et l’impressionnisme (du 6 février au 9 juin) et l’exposition consacrée à René Iché (30 mars-30 juin). Désormais, il y aura également une seconde exposition temporaire à l’automne basée autour des collections du musée. Cette année, ce sera les carnets de jeunesse de Toulouse-Lautrec. Une manière de célébrer le 160e anniversaire de sa naissance.

(Presse)

  • Musée de la Romanité Nimes : 124 800 visiteurs (-9.2%, -43.8%)

Le mercredi 10 janvier 2024, le Musée de la Romanité à Nîmes accueillait son 800 000ème visiteur depuis son ouverture le 2 juin 2018. En 2023, le lieu à accueilli près de 125 000 visiteurs.

En cinq ans et demi, soit 57 mois d’exploitation (dont 2 années marquées par la crise sanitaire du Covid ayant entrainé 10 mois de fermeture), le Musée de la Romanité
s’est imposé dans le paysage national des musées d’histoire et d’archéologie, en proposant notamment 8 expositions temporaires.

Musée Romanité Nîmes Gard Visiteurs Cap

“Sa programmation culturelle attractive et variée tout au long de l’année (visites, conférences, animations, participation aux évènements locaux, rendez-vous nationaux, etc.) participe largement à faire du musée un lieu de culture, de loisirs et de vie incontournable” explique le musée.

Près de 125 000 visiteurs en 2023

Une année mitigée en termes de fréquentation 2023 avec 124 800 visiteurs (-9% par rapport à 2022), dont 25 000 visiteurs qui ont découvert l’exposition temporaire « Mémoire vive. Oliver Laric » dans le cadre des 30 ans de Carré d’Art.

“Plusieurs raisons peuvent expliquer ce résultat : une fréquentation touristique estivale moins soutenue, davantage répartie sur le territoire national. L’impact de la baisse du pouvoir d’achat sur les ménages qui sélectionnent davantage leurs dépenses. Une exposition temporaire mêlant antiquité et art contemporain qui, si elle a permis le croisement des publics et attiré de nouveaux visiteurs férus d’art, a par ailleurs surpris les visiteurs habituels, notamment les familles, passionnés d’histoire et d’archéologie”.

Ces constats se retrouvent dans la typologie 2023 : renforcement de la clientèle étrangère, stabilité du visitorat groupes (scolaires et loisirs) et baisse relative de
la clientèle française.

(Presse)

  • Musée d’Art et d’Histoire du Judaisme : 110 657 visiteurs (+13.8%, -11.4%)

En 2023, le MAHJ enregistre 110 657 entrées en 310 jours d’ouverture, soit 357 entrées en moyenne journalière, en augmentation de 14 % par rapport à 2022.

Ces entrées se répartissent entre 99 906 visiteurs dans la collection permanente et les expositions temporaires (322 visiteurs par jour) et 10 751 spectateurs aux 95 séances de l’auditorium (113 spectateurs en moyenne). Elles correspondent à 222 044 visites
cumulées des différentes offres du mahJ.

Plus spécifiquement, le musée a accueilli 20 405 visiteurs de moins de 25 ans (21 % de sa fréquentation, en hausse de 39 %) et 8 334 jeunes venus en 402 groupes scolaires et étudiants (en hausse de 26 %).

4 635 visiteurs ont accédé au musée via le dispositif d’accueil du champ social (+ 25 %) et 3 029 visiteurs étaient en situation de handicap (+ 17 %).

La fréquentation du site internet est en forte hausse avec 627 800 sessions (+ 63 %) et 1 411 885 pages vues (+ 81 %).

Les expositions de 2023

. « Tu te souviendras de moi. Paroles et dessins des enfants de la maison d’Izieu, 1943-1944 » (26 janvier – 23 juillet) : 7 400 visiteurs en 135 jours (55 visiteurs par jour).
. « Pierre Dac. Le Parti d’en rire » (20 avril – 27 août) : 32 442 visiteurs en 127 jours (255 visiteurs par jour).
. « Yosef Joseph Yaakov Dadoune. Le Cri des fleurs » (3 juin – 8 novembre) : 15 450 visites en 132 jours (117 visiteurs par jour).
.  « Salonique. Jérusalem des Balkans. 1870-1920 » (19 septembre 2023 – 21 avril 2024) : 8 920 visiteurs en 90 jours en 2023 (99 visiteurs par jour) ; l’exposition s’achève le 21 avril 2024.
.  « Joann Sfar. La vie dessinée » (12 octobre 2023 – 12 mai 2024) : 23 580 visiteurs en 71 jours en 2023 (332 visiteurs par jour) ; 16 % de ces visiteurs ont moins de 25 ans ; l’exposition s’achève le 12 mai 2024.

(Source: MAHJ)

  • Château de Compiègne : 101 619 visiteurs (+2.5%, +7.9%)

L’année 2023 restera dans l’histoire du Château comme une année particulière. 101.656 visiteurs ont en effet franchi la grille d’honneur pour visiter les appartements historiques, les collections des trois musées, et assister aux événements proposés tout au long de l’année.

“Cela faisait quatorze ans que nous n’avions pas franchi le seuil symbolique des 100.000 visiteurs”, déclare Rodolphe Rapetti, directeur des Musées et domaine nationaux des Châteaux de Compiègne et Blérancourt. “L’année 2009 avait attiré 101.525 visiteurs, puis la fréquentation s’était progressivement érodée par la suite”.

Cette progression par rapport à 2022 (99.161 visiteurs) est dans la continuité d’une hausse régulière de la fréquentation annuelle depuis 2018 (85.627 visiteurs cette année-là).

Le Château de Compiègne a donc connu en cinq ans une progression de sa fréquentation de près de 19%.

“A chaque visite, le public doit voir quelque chose de nouveau. Nos visites guidées, les expositions « Trésors méconnus » composées d’objets sortis des réserves, ainsi que nos évènements offrent au visiteur un ensemble d’animations autour des collections. C’est grâce à ces actions conjuguées que la fréquentation progresse. Ces chiffres positifs récompensent le travail de toutes les équipes du château. C’est un formidable encouragement pour débuter l’année 2024 qui s’annonce encore plus animée que la précédente” déclare Rodolphe Rapetti.

Pour accompagner sa participation récurrente aux manifestations nationales telles que la Nuit des musées, les Rendez-vous aux jardins et les Journées européennes du patrimoine, le Château a innové en 2023 en créant de nouveaux rendez-vous comme le cinéma en plein air (reconduit en 2024 avec Les Trois mousquetaires ), en développant un partenariat avec le Château de Malmaison et le musée d’archéologie nationale de Sain-Germain-en-Laye dans le cadre de l’année Napoléon III, et en rouvrant la salle des Harnais du Musée national de la voiture en avril dernier, entièrement restaurée après trente années de fermeture.

“Une animation permanente à travers une programmation culturelle renouvelée permet de plus à chaque visiteur de s’approprier la vie et l’histoire du château. Visites guidées, théâtralisées ou contées donnent à chacun la possibilité de comprendre le passé prestigieux de notre établissement, grâce à des ateliers de médiation culturelle de qualité. Un effort a été enfin porté sur la communication, avec une présence accrue sur les réseaux sociaux pour informer le public au quotidien”.

Ces chiffres sont d’autant plus encourageants que le château n’a pas bénéficié en 2023, excepté les 15 derniers jours de décembre, de l’habituel effet d’augmentation sur la fréquentation des grandes expositions créées en partenariat avec la Réunion des musées nationaux.

(Source: Musées et domaine nationaux des Châteaux de Compiègne et Blérancourt)

  • Musées de Granville : plus de 85 000 visiteurs (+32.9%, nd)

Le musée Christian-Dior et le musée d’art moderne Richard Anacréon (MamRa) ont accueilli en 2023, plus de 85 000 personnes, en hausse de par rapport à 2022.

“Le MamRA n’avait pas franchi la barre des 15 000 visiteurs depuis le Covid-19. C’est très encourageant de voir les chiffres à la hausse, même s’ils n’atteignent pas ceux de 2019, année record dans les musées normands”, détaille Pauline Robin, coordinatrice de la communication des musées granvillais. 

L’année a démarré sur les chapeaux de roues au MamRA, avec l’exposition Colette, le Blé en Herbe, inaugurée en février 2023. Sur ce seul mois, la fréquentation a plus que doublé par rapport à 2022. 15 549 personnes se sont rendues au MamRA en 2023.

En avril, l’exposition Bons baisers de Granville , qui retrace l’histoire de la ville, a aussi séduit le public. “Nous avions nos habitués, mais aussi des habitants qui poussaient pour la première fois les portes du musée, avec l’envie d’en savoir plus sur l’histoire locale”ajoute Pauline Robin. Les portes du musée se sont fermées début novembre 2023.

70 376 visiteurs au musée Christian-Dior

Le musée Christian-Dior affiche lui aussi une belle fréquentation, en hausse de 10 % par rapport à 2022. Des données à pondérer en fonction de la durée d’ouverture de la maison d’enfance du couturier, variable selon les saisons.

Durant six mois, l’exposition Dior, le génie d’un créateur, a attiré les touristes, mais aussi les locaux. La gratuité du premier dimanche du mois en atteste tout particulièrement.

“3 000 personnes ont profité de ce rendez-vous. Les Manchois représentaient 46 % des visiteurs durant ces journées, contre 13 % en moyenne les autres jours de l’année”, précise le musée dans un communiqué.

(Source: Ville de Granville, presse)

  • Musée de La Cour d’Or Metz: 80 767 visiteurs (+34.1%, +40%)

Le musée de La Cour d’Or n’a jamais accueilli autant de monde avec 80 767 visiteurs qui ont découvert ou redécouvert gratuitement les collections du musée en 2023.

La fréquentation de 2022 était déjà historique avec 60 214 visiteurs, mais la progression entre les deux années est notable avec plus de 20 000 visiteurs supplémentaires.

En l’espace de 10 ans, la fréquentation du musée a presque doublé.

Evolution de la fréquentation du musée de La Cour d’Or de 2013 à 2023 :

Les raisons du succès

Le musée explique notamment l’augmentation de la fréquentation par “une gratuité qui commence à être de plus en plus connue”. “On a un certain nombre de personnes qui viennent et qui reviennent pour une demi-heure. Le fait de ne pas avoir de barrière à l’entrée libère le visiteur” se réjouit Claire MEUNIER, conservatrice en charge des collections Beaux-Arts et chef du service publics et sécurité au musée de La Cour d’Or.

L’évolution du parcours permanent et l’ajout de quelques nouveautés dopent également le visitorat. Les changements d’éclairage et de scénographie au niveau de la salle des Dieux ou encore de la salle des écoles flamandes contribuent ainsi à faire revenir les visiteurs.

Un public de plus en plus international

Le musée attire toujours plus d’habitants de l’Eurométropole de Metz, plus de scolaires grâce au recrutement d’une nouvelle médiatrice, mais également plus de touristes issus de pays étrangers (10 802 visiteurs étrangers en 2022 contre 17 225 en 2023), soit 21.3% du total en 2023.

Le musée accueille notamment beaucoup de touristes des pays limitrophes comme des Allemands, des Belges, des Néerlandais et des Luxembourgeois. Mais, plus surprenant, le musée a reçu plus de 1 000 Américains. La nationalité américaine est la 4ème la plus représentée parmi les visiteurs étrangers du musée. Metz héberge le campus américain de Georgia Tech-Lorraine, une antenne du Georgia Tech Institute of Technology, une université située à Atlanta aux États-Unis

Cette fréquentation historique devrait encore progresser avec l’ouverture prochaine du Pavillon de la biodiversité qui promet d’attirer un nouveau public.

“Les gens sont vraiment intéressés par la biodiversité. C’est une préoccupation actuelle forte et il y a une vraie attente autour du Pavillon. Il devrait nous aider à passer une nouvelle marche en termes de fréquentation”, explique au site toutmetz.com Claire MEUNIER, conservatrice en charge des collections Beaux-Arts et chef du service publics et sécurité au musée de La Cour d’Or.

(Source: presse, tout-metz.com)

SOURCES: Institutions, presse

PHOTOS: Institutions

Date de première publication: 6/01/2024

Laisser un commentaire