« Bâtir un empire » : la nouvelle exposition immersive du Musée de la Romanité ouvre le 20 décembre 2019

Pour sa troisième exposition temporaire, le Musée de la Romanité à Nîmes propose dès le 20 décembre une exposition numérique inédite sous la forme d’une exploration virtuelle de l’empire romain. Modélisés en 3D par Iconem, les sites archéologiques Palmyre, Aphrodisias, Leptis Magna ou Pompéi se révèlent aux visiteurs dans des dimensions immersives et spectaculaires.

Comme l’expliquent le Musée de la Romanité et Iconem: « Grâce aux formidables capacités des nouvelles technologies de numérisation, le visiteur est amené à voyager dans l’Histoire du Monde Romain, au fil de projections spectaculaires des sites archéologiques de Palmyre, Aphrodisias, Leptis Magna ou Pompéi ».

Un voyage immersif dans les mondes romains

Sous l’empire romain, Rome a gouverné les destinées de centaines de peuples et de milliers de cités. Par l’unification de la langue et grace à un réseau dense de voies et de cités romaines, les échanges économiques, sociaux ou culturels ont pu se développer de manière extraordinaire, des sables d’Égypte au Mur d’Hadrien, des oppidums lusitaniens aux rivages de la Mer noire.

Grâce aux technologies numériques, le musée de la Romanité et la société Iconem peuvent proposer aux visiteurs d’aujourd’hui de faire ce voyage dans le Monde Romain en suivant les pas d’un voyageur imaginaire antique faisant étape dans ces villes de l’empire romain.

Amphithéâtre, cirque et colonnades … portant sur des monuments méconnus et symboles du patrimoine mondial, l’exposition « Bâtir un empire » invite à découvrir les modèles urbains et architecturaux des cités romaines, si différents et à la fois si semblables.

Le travail de relevés numériques 3D des sites patrimoniaux réalisé par la société Iconem s’appuie sur un travail scientifique rigoureux.

Cette modélisation 3D des sites romains permet de concevoir et proposer une exposition entièrement numérique et immersive avec des projections géantes plongeant le visiteur dans une visite virtuelle.

Les projections géantes seront complétées par des outils cartographiques, cartels, et autres outils de médiation.

La société Iconem avait déjà conçu deux expositions immersives numériques : en 2016 « Sites éternels » au Grand Palais avec la RMN-GP et en 2018 « Cités millénaires » à l’Institut du monde arabe,

La troisième exposition du musée

Depuis le 2 juin 2018, date de son ouverture, le Musée de la Romanité a déjà accueilli plus de 370 000 visiteurs. Ses collections permanentes permettent de découvrir 25 siècles d’Histoire de Nîmes et de sa région grâce à 5 000 œuvres exceptionnelles présentées autour de 65 dispositifs multimédia. Les deux premières expositions temporaires durant l’été 2018 (Gladiateurs) et en  2019 (Pompéi, un récit oublié) ont permis au musée d’enrichir et d’élargir son discours sur le concept de « romanité ».

Entièrement numérique, ce voyage inédit se veut le prolongement logique d’une visite de la ville de Nîmes et de ses monuments antiques, remis dans leur contexte, à l’échelle d’un empire, « dans une expérience sensorielle à la frontière du virtuel et du réel ».

Informations pratiques:

Du 20 décembre 2019 au 8 mars 2020

SOURCES: Musée de la Romanité, Iconem

PHOTOS: Iconem, Musée de la Romanité

Date de première publication: 14/11/2019

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

Avec l’exposition « cités millénaires », l’Institut du Monde Arabe invite à une visite immersive de 4 joyaux du patrimoine de l’humanité

Les chefs d’oeuvres de Gustave Klimt en immersion 360° au Musée d’Art Moderne de Milan jusqu’en janvier 2018

A la Grande Halle de la Villette, l’expo spectacle « Imagine Van Gogh » offre une immersion dans 200 œuvres XXL

Y. Ubelmann (Iconem): « l’expérience Sites Eternels nous a rapproché des musées et nous pensons avoir beaucoup à leur apporter »

. Détruite par Daech, l’arche de Palmyre sera bientôt reconstruite en 3D taille réelle et exposée à Londres et NY

Laisser un commentaire