Durant le mois d’août, l’artiste de performance Marina Abramovic a publié une vidéo de Lady Gaga nue pour attirer l’attention des internautes sur son projet de musée. Résultat: Kickstarter a dépassé ses objectifs de collecte !

Marina Abramovic, 65 ans, est une des artistes les plus innovantes et parfois provocatrice du mouvement d’art de performance. Représentante du courant artistique de l’Art corporel, elle étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental à travers ses performances. Elle s’est lacérée, flagellée, a congelé son corps sur des blocs de glace, pris des produits psychoactifs …

Alors qu’elle était engagée dans l’une de ses performances, un marathon de 736 heures pendant lesquels elle est restée assise sur une chaise, invitant les visiteurs à s’asseoir en face d’elle pour qu’elle puisse les regarder droit dans les yeux, elle a eu l’idée de créer un musée.

Le Marina Abramovic Institute (MAI) étant un musée basé sur la participation du public, elle a choisi de faire financer en partie ce projet en rejoignant la plateforme de financement participatif Kickstarter.

Fin août, pour pouvoir récolter les 600.000$ requis, elle a sortie une arme secrète : une vidéo artistique de Lady Gaga ou la chanteuse se met à nue. Lady Gaga n’a pas eu peur de se dévêtir entièrement et utiliser son corps comme moyen d’attirer l’attention des internautes sur le projet de son amie artiste.

Voir la vidéo

Durant 3 minutes, Lady Gaga se promène nue dans les bois, en pratiquant quelques exercices de la méthode Abramovic et tout en poussant de longs « Heey ».

Des cris stimulants et encourageants puisque le 25 août, Kickstarter annoncait une récolte de 661 450 $ auprès de 4 765 donateurs (soit un don moyen de 138 euros).

Les heureux financeurs seront gâtés puisque tous ceux qui donneront un dollar ou plus au projet sur Kickstarter pourront réclamer une étreinte de la part de Marina Abramovic.

Un bon coup de buzz pour la chanteuse à quelques semaines de la sortie de son prochain album, Artpop et un vrai succès pour l’artiste serbe qui peut maintenant lancer la phase 1 de son projet de musée.

Un projet de musée participatif unique

 

Les sommes récoltées vont couvrir le processus de conception, les éléments architecturaux, y compris la structure du bâtiment, l’éclairage, l’audiovisuel et l’acoustique. Les architectes Rem Koolhaas et Shohei Shigematsu de l’Office for Metropolitan Architecture (OMA), sont chargés d’aider AMI à créer de nouvelles façons pour le public et les artistes d’interagir. Au total, 20 millions de dollars sont nécessaires pour terminer la rénovation du lieu choisi pour installer le musée.

Marina a financé la phase zéro de ce processus de développement en achetant le bâtiment pour 950.000 $ et en en faisant don à une association. Elle a payé les honoraires d’AMI pendant six mois et a commandé le concept architectural.  

Comme elle l’explique: « AMI favorisera la collaboration entre l’art, la science, la technologie et la spiritualité, amenant ces domaines en conversation avec un long travail de durées. AMI offrira un espace éducatif à des ateliers d’accueil, des conférences, des résidences et de la recherche. »

Le musée virtuel MAI se visite déjà en vidéo.

Présentation du Marina Abramovic Institute sur Kickstarter

Vidéo sur Marina Abramovic

Sources: Mashable, The Verge, Kickstarter