Les amateurs de bandes dessinées américaines peuvent désormais télécharger, gratuitement et légalement, 15 000 BD tirées de l’âge d’or des comics. Un contenu en langue anglaise qui va faire le bonheur des collectionneurs.

digital comic museum comic-book-8_4822782

Le Digital Comic Museum, musée numérique américain du comics, vient d’ouvrir. il met à disposition des internautes une partie de ses archives, en libre téléchargement. « Le meilleur site de téléchargement gratuit de comics », selon la publication en ligne OpenCulture.com.

« Notre but est de propager et rendre disponibles ces comics au plus grand nombre », explique les responsables du musée.

Digital comic museum blue-boltDigital comic museum eh-cover digital comic museum captain flash comic-book-7_4822780

Le Digital Comic Museum, musée numérique américain du comics, vient d’ouvrir. il met à disposition des internautes une partie de ses archives, en libre téléchargement. « Le meilleur site de téléchargement gratuit de comics », selon la publication en ligne OpenCulture.com.

La plupart des 15 000 numéros concernés datent de l’âge d’or des comics, c’est-à-dire d’avant 1959. On peut par exemple y trouver les personnages Capt. Marvel, Bulletman, Minute-Man, Spy Master et Mr. Scarlet.

digital comic museum comic-book-8_4822782 americas greatest comicsLe contenu ainsi proposé est libre de droit, donc son téléchargement est légal aux Etats-Unis mais également en France.

«Pour l’instant il n’y a pas de limite de téléchargements pour les utilisateurs enregistrés, mais cela pourrait changer. Selon les dons et l’utilisation de bande passante, nous pourrions avoir à revenir sur des limites de download pour les membres non VIP», précise le site.

Par conséquent, les œuvres proposées sont des œuvres tombées dans le domaine public, qui ont plus de 60 ans pour certaines.

Par ailleurs, de très nombreux éditeurs sont absents de cette sélection : DC Comics, Marvel, ou encore Disney n’y apparaissent pas, pour éviter tout problème juridique. Certains héros, pourtant célèbres à l’époque de l’âge d’or, sont également absents : pas de Flash Gordon, de Buck Rogers ou de Tarzan, pour ne citer qu’eux. Le forum du DCM explique la difficile tâche qui a consisté à ne proposer que du contenu gratuit légal.

Découvrir des titres moins connus

Malgré cette limite, ce site offre la possibilité de découvrir des titres moins connus – certains étant même parfois improbables – et des séries complètes.

Publication pré-1959 oblige, on comprend mieux le rôle joué par les comics pendant la deuxième Guerre mondiale et la Guerre froide. Une illustration décalée du rôle du « monde de la culture » en temps de guerre, quand le patriotisme et la propagande opèrent à plein régime.

Les numéros des comics sont compressés au format CBR, et contiennent des fichiers JPG. L’inscription au site est obligatoire pour accéder à la totalité du contenu en téléchargement. Le site vit essentiellement de l’affichage publicitaire, et des dons effectués.

Pour vous inscrire, c’est ici, et pour commencer à télécharger, c’est sur le Digital Comic Museum.

SOURCES: Open Culture (03/03/2014), clubic.com, lexpress.fr, actualitte.com (06/03/14)

Date de première publication: 10/03/2014