À l’occasion de l’exposition « Pasteur, l’expérimentateur », le Palais de la découverte offre quatre dispositifs numériques innovants

À l’occasion de l’exposition « Pasteur, l’expérimentateur », le Palais de la Découverte s’est associé à Aloest et Opixido afin de mettre en place quatre dispositifs numériques. Cette exposition retrace jusqu’au 19 août 2018 le parcours du célèbre homme de sciences, depuis ses expérimentations jusqu’à ces successeurs. 

AFFICHE_RP_40x60_22-09.indd

Trois dispositifs interactifs pour refaire les expériences de Pasteur

Universcience a confié la charte multimédia et audiovisuel, ainsi que trois dispositifs multimédia à Opixido.

À l’aide de ces dispositifs, les visiteurs peuvent prendre la place de Pasteur et réaliser de nouveaux ces expériences. 

. La borne « Ballons col de cygne » explique comment Pasteur a réussi à convaincre l’Académie des sciences que la théorie de la génération spontanée n’était pas recevable. La problématique tourne autour de la question suivante : est-il possible que des êtres naissent à partir de substances qui ne sont pas d’autres êtres vivants analogues ? Pasteur y répond grâce à la mise au point d’un ingénieux dispositif pourtant très simple : le ballon col de cygne. L’écran du dispositif est transparent. Le noir permet de masquer les vrais ballons présents dans la vitrine derrière le dispositif, tandis que la couleur blanche les révèle.

DQ81FpvX4AEQD (1)

. Le dispositif « La Vie sans oxygène », permet de reproduire une expérience de Pasteur. En étudiant la fermentation butyrique, Pasteur fait une découverte surprenante: pendant l’observation au microscope, une goutte d’un liquide subissant une fermentation butyrique, Pasteur remarque que les vibrions situés en périphérie de la goutte sont peu mobiles, tandis que ceux situés au centre gardent toute leur vivacité. L’oxygène, plus présent au bord de la goutte au contact de l’air en son centre, ne nuirait-il pas aux vibrions butyriques? Pour valider cette hypothèse il procède à une expérience qui est restitué sur un écran et qui permet au visiteur d’arriver à la même conclusion que Pasteur: non seulement ces infusoires vivent sans air, mais en plus l’air les tue ».

La table « Tout voir ? »: Ce dispositif permet de montrer qu’il existe de nombreuses techniques scientifiques (microscopes, rayons de lumière diffractés, résonances des atomes). Certains outils permettent d’étudier des objets à hauteur des nanomètres, d’autres jusqu’aux interactions atomiques d’un complexe réactionnel etc. Aucune image ne permet de fournir une image objective et complète de l’objet étudié. « Voir » ces structures microscopiques revient à reconstituer le réel en combinant des résultats issus de différentes techniques. Grâce à un jeu d’assemblages des images entre elles, le visiteur peut reconstituer des familles de techniques et ainsi accéder à un complément d’information, sous forme d’animation.

tout-voir11

Trois vitrines d’objets augmentés

Créer par Aloest Culture, ce dispositif est une installation de trois vitrines contigües, clôturées par trois écrans transparents LG Pro WFC de 32 pouces placés à la vertical. Le visiteur découvre le contenu des vitrines au travers d’une mini-fiction qui en distille la révélation au fur et à mesure de l’histoire. Incarné par un jeune laborantin, celui-ci accueille le spectateur dans son laboratoire pour expérimenter avec lui une toute nouvelle technique de culture de bactéries nommée ”chambre de diffusion”. En effet, chaque écran renferme derrière lui un milieu de culture bactérienne différent : un aquarium, un terrarium, et une prothèse de palais buccal.

Pour que fiction et réalité s’entremêlent harmonieusement, ce film innovant, pédagogique et décalé a représenté un véritable​ ​défi​ ​technique​. La production a ainsi été guidée par plusieurs règles et exigences de réalisation qui rendent ce projet passionnant.

Vidéo de présentation de la vitrine interactive:

Beaucoup utilisé en marketing, la majorité des films sur écrans transparents superposent le film publicitaire à l’objet exposé en vitrine, comme en surimpression. La réalisation assume la collusion visuelle entre la vidéo – souvent en animation graphique – et l’objet. Ici, le scénario prévoit une découverte progressive des vitrines. Il aménage la mise en scène sur les éléments de décor que sont le terrarium, l’aquarium et le palais, par de effets de caches, d’apparitions et de chevauchements entre objets réels et éléments de fiction.

UNIVERSCIENCE-Expo-Pasteur-Culture-des-bacteries-Test

La contrainte principale des écrans transparents tient donc dans l’opacité à maintenir, la couleur noire étant la seule totalement opaque. Toute autre couleur quelle qu’elle soit est transparente, ce qui a valu au film un décor, des objets et un costume de comédien très foncés, loin de l’imaginaire du laboratoire ! A cette contrainte s’ajoutent celles de la lumière et de la perspective propres à cette technologie qui impose une écriture spécifique.

Le Palais de la découverte propose également 3 bandes annonces de l’exposition Pasteur.

Exposition Pasteur, l’expérimentateur

Palais de la découverte

Du 12 décembre 2017 au 19 août 2018

Sources: Opixido, Aloest, Palais de la Découverte (Communiqué de presse)

Date de première publication: 24/12/2017

Aloest Productions et Universcience sont membres du CLIC France 

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

. Dix installations numériques et interactives au Palais de la Découverte

. Premier usage d’une webapp pour un MobiGuide contextuel chez Universcience

. Google Maps Indoor débarque en France sur Android et Universcience se lance dans la géolocalisation

. L’Académie des Sciences et Universcience s’associent à My Major Company pour financer leurs projets

.Universcience lance ses applications de géolocalisation indoor

Laisser un commentaire