Le VOMA, premier musée mondial intégralement virtuel, a ouvert ses portes avec des oeuvres d’Orsay, du MoMA et du Whitney

La pandémie du coronavirus a incité les musées et les galeries à repenser la manière dont les œuvres d’art et les artistes peuvent être présentés en ligne à un public plus large. Le samedi 5 septembre 2020, le Musée d’art virtuel en ligne (VOMA) est devenu « le premier musée virtuel entièrement interactif au monde » selon les mots de son créateur. Pour son ouverture, le VOMA présente 2 expositions virtuelles thématiques, accessibles gratuitement.

Imaginé par Lee Cavaliere, expert du monde muséal et construit par l’artiste Stuart Semple, VOMA a choisi de démarrer son existence en « accrochant » des œuvres de certaines des institutions les plus prestigieuses du monde, notamment le musée d’Orsay, le Whitney Museum of American Art, le Museum of Modern Art, New York et l’Art Institute de Chicago. 

D’entrée de jeu, Lee Cavaliere annonce ses ambitions: « avec VOMA, nous sommes en train de créer une institution numérique capable de présenter l’art d’une manière dont le public n’a pas eu la chance de faire l’expérience auparavant et, si nous avons de la chance, un héritage numérique qui vivra pendant des années. »

Reconstituant un bâtiment entier et ses jardins dans une modélisation 3D interactive, cette nouvelle institution propose au public du monde entier d’explorer gratuitement des expositions virtuelles imaginaires, présentant des d’œuvres classiques et contemporaines, « accrochées » dans une mise en scène originale.

VOMA existe grâce à « une équipe mondiale d’architectes, de designers CGI, des experts du jeu et des conservateurs pour créer un bâtiment numérique qui peut s’adapter à n’importe quel fuseau horaire ou emplacement géographique spécifique ». Immersif et interactif, avec le VOMA, Il sera possible d’évoluer grâce à un avatar, à l’instar d’un jeu vidéo.

« Une salle de visionnage virtuelle peut ressembler à un endroit isolé – calme, vide, parfois un peu mal à l’aise », explique Stuart Semple. « En construisant et organisant VOMA, nous voulions nous éloigner de ce sentiment, qui n’est pas si différent de marcher dans un espace de galerie arrogant et silencieux et de se sentir un peu gêné. Nous voulions intégrer le sens de la communauté et le sentiment d’aller dans un musée sympa, où il y a souvent tellement de spectacles différents, et des expériences immersives ou interactives. Je crois que l’art devrait être pour tout le monde. L’Internet est l’espace public le plus inclusif et le plus démocratique que nous ayons, et il est temps que nous ayons une institution de style musée numérique prête à inspirer et à connecter le public en ligne avec le grand art.»« 

Chaque œuvre d’art, affichée en haute résolution, est présentée avec une gamme d’informations et de références connexes « pour vraiment enrichir la compréhension du visiteur de l’œuvre d’art particulière et de son histoire ».

Ceux qui entrent dans le VOMA peuvent aller où bon leur semble, même en quittant complètement le bâtiment et en se promenant dans le parc du musée. Afin de mettre en valeur les technologies révolutionnaires de VOMA, « le monde hybride numérique change selon l’heure de la journée ou la saison; reflétant les impacts environnementaux de la lumière, du vent et de la pluie ».

 

View this post on Instagram

 

VOMA is ready!!! We’ve finally finished building you all a museum and we are giving it away free! You can download your copy now at www.voma.space. Works in these images from @mishamilovanovich @luizzerbini @martinlgust @abeodedina and more to come@from @phoebe.boswell and @bumisees with support from @daata.art and @caucuskollektiv From founder @stuartsemple Art should be for everyone! Thank you to everyone who’s supported and contributed to making this happen over the past few months. It’s been a tremendous amount of work for all of us and we couldn’t have done it without you! Expect to see works by #ottodix #gilbertandgeorge #matisse #caravaggio #seurat #hieronymusbosch #amarteygolding and many many others! I need to give some huge love and thanks to @leecavaliere the director of the museum, who has worked tirelessly to ensure we all have some of the greatest artworks of not just our time but all time to consider in some astonishingly curated shows! I need to tip my hat to Corneel and Michael, the dream tech team for the late nights and dedication that went above and beyond – art and tech fused! And @erehana for designing a piece of architecture to house this vision and @cj.alive for keeping the wheels on! Enjoy voma and thank you!!! #online #museum #art #for #everyone #launch #welcome #matisse #caravaggio

A post shared by Lee Cavaliere (@leecavaliere) on

Caractéristique du projet, le VOMA ne se visite pas en ligne mais après le téléchargement gratuit d’un logiciel sur l’ordinateur, PC ou mac, de l’utilisateur.

Deux premières expositions virtuelles

« VOMA ouvre ses portes au public avec une exposition qui comprendra des œuvres importantes telles que l’ Olympia d’ Édouard Manet , Le Jardin des délices terrestres de Jérôme Bosch et L’Incrédulité de Saint Thomas du Caravage » annonce Stuart Semple.

. Galerie 0: Exposition « As we meet »

En forme de clin d’œil a notre époque, cette exposition explore la nature du rapprochement. Elle examine « la rencontre des esprits et des personnes à travers l’histoire de l’art, permettant à différentes visions du monde, positions personnelles et politiques de se faire face et d’entrer en conversation ». L’exposition rassemble des œuvres du monde entier et se penche sur des actes de rencontre, de réunion, de rapprochement.

« Une rencontre peut être joyeuse, un soulagement, un plaisir; il peut aussi être interdit, caché et conflictuel.Cette exposition célèbre ces fils invisibles qui nous unissent, ces regards, ces moments de schisme et de renouveau. Nous devons nous souvenir de notre communauté mondiale, de la puissance de notre connexion universelle; que nous avons tous besoin les uns des autres, avons besoin des autres. Une réunion est un moment monumental; aussi puissant qu’universel ».
Artistes: Michelangelo Merisi da Caravaggio, Georges Seurat, Ligia Clark, Paula Rego, Nelly Guambe, George Hendrik Breitner, Henri de Toulouse-Lautrec, Gilbert and George, Édouard Manet, Hieronymus Bosch, Li Wei, Amartey Golding, Martin Gustavsson, Luiz Zerbini, Abe Odedina.

. Galerie 1: Exposition « Degenerate Art »

En 1937, le gouvernement nazi allemand a organisé une exposition à Munich intitulée «Entatrtete Kunst», ou art dégénéré. Les œuvres d’art qui n’étaient pas purement figuratives ou décoratives étaient considérées par les nazis comme une menace pour les valeurs traditionalistes allemandes, pour l’avenir du pays et le mode de vie de ses habitants. Le pouvoir hitlérien a organisé cette exposition pour dénoncer publiquement les œuvres d’artistes tels que Matisse, Dix et Beckmann, qui sont devenus plus tard « certains des artistes les plus fascinants et les plus influents du siècle dernier ».

Certaines des œuvres phares de ces artistes sont rassemblées dans cette exposition inaugurale du VOMA. Cette galerie est là pour « regarder de manière transparente les moments les plus difficiles de l’histoire, où l’art et sa destruction ont été utilisés comme moyen d’oppression ou de soumission, et les moyens par lesquels ces moments ont été ou non surmontés ». Les citations sur les murs sont tirées du catalogue original de l’exposition «Entartete Kunst» et sont recréées ici pour « souligner à quel point nous avons et n’avons pas progressé, depuis ce moment sombre de notre histoire récente ».

Artistes: Otto Dix, Max Beckmann, George Grosz, Henri Matisse, André Derain.

. Exposition « Sculptures on the Pavillon »

A VENIR: exposition monographique consacrée à Phoebe Boswell

La première exposition personnelle de VOMA présentera « le travail unique et brillant de l’artiste kényane-britannique Phoebe Boswell ». Travaillant à travers le dessin, l’animation, le cinéma, le son, la performance et l’interactivité, Boswell explore les histoires personnelles, les lieux et le sans-lieu. Elle crée des installations en couches et profondément immersives pour célébrer la nuance et la complexité des communautés, des voix, des cœurs et des histoires qui, comme la sienne, « sont souvent marginalisées, simplifiées, passifiées, homogénéisées ou mises de côté en tant qu ‘«autres» ».

Dans le cadre du programme Digital Firsts Commission de VOMA, Phoebe créera une œuvre unique répondant à l’espace, avec un paysage sonore créé par l’auteur-compositeur-interprète écossais-nigérian Bumi Thomas.

Financement participatif

Le projet a fait l’objet d’une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kicktarter. En 3 mois, 232 contributeurs se sont engagés à 9 165 £ pour aider à concrétiser le projet.

Avec leur projet, les créateurs du VOMA souhaitent aborder (et résoudre?) non seulement les problèmes de fréquentation des musées avec des mesures de distanciation sociale en place, mais également des questions plus complexes concernant l’accès (encore trop limité) aux grandes institutions culturelles.

Comme l’explique son créateur, Lee Cavaliere: « VOMA est plus qu’une simple salle de visionnage en ligne ou la numérisation de quelque chose qui existe dans le monde physique. Nous travaillons sur une fusion magnifique d’un commissariat original et réfléchi, d’une architecture visionnaire, d’interactivité et de communauté mondiale. Nous sommes en train de créer une institution numérique capable de présenter l’art d’une manière dont le public n’a pas eu la chance de faire l’expérience auparavant et, si nous avons de la chance, un héritage numérique qui vivra pendant des années. »

Par sa philosophie, le VOMA se rapproche beaucoup de la plateforme française Universal Museum of Art. Espérons que le français, qui a été pionnier, conserve son avance.

Site Web du VOMA

VOMA est sur instagram, twitter, facebook et youtube.

SOURCES: voma.space, hypebeast.com,

PHOTOS: voma.space

Date de première publication; 07/09/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

UMA, le CLIC France et 64 institutions culturelles s’associent pour créer et diffuser la plus grande exposition virtuelle française

. Universal Museum of Art lance une collecte de fonds pour créer une exposition virtuelle sur les œuvres spoliées par les nazis

Universal Museum of Art (UMA) offre une seconde exposition virtuelle consacrée aux plus grands chefs-d’œuvre du Street Art

Le musée virtuel Sacem fête ses 2 ans et s’enrichit d’expositions, podcasts, chroniques et archives exceptionnelles

Une association anglaise a créé une bibliothèque numérique mondiale constituée de plus de 80 000 aquarelles

Google Arts & Culture ouvre une première version virtuelle du musée national du Brésil, ravagé par les incendies

Le musée Mauritshuis, associé à Google et à d’autres institutions culturelles, offre une exposition virtuelle sur Vermeer, en réalité augmentée

Laisser un commentaire