Mis en ligne ce lundi 11 novembre 2013, le dispositf « 14-18, une guerre photographique » consiste en une exploration en ligne de fonds photographiques de la première guerre mondiale en utilisant de nouvelles formes d’interactions, d’interfaces, de narration et d’organisation de données.

Ce projet est le fruit d’une coopération entre le Musée Nicéphore Niepce, le pôle Nicéphore Cité et la société on-situ. Il a bénéficié du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, au titre des projets innovants 2012.

L’objectif du projet est de permettre à un large public d’avoir une expérience muséographique interactive en ligne en explorant un corpus de documents multimédia diversifiés sur la première guerre mondiale. Cette mise en scène immersive et interactive des fonds d’images de la première Guerre Mondiale devrait permettre au grand public le décryptage du conflit au travers de différents médiums.

Le corpus utilisé est composé de sélections iconographiques organisées et documentées en provenance du Musée Nicéphore Niépce. Mais le site web développé sera, à terme, ouvert à d’autres fonds que ceux du Musée Nicéphore Niépce.

Le dispositif se présente sous la forme de 2 modules pour 2 fonds photographiques disponibles sur le site www.uneguerrephotographique.eu depuis ce lundi 11 novembre 2013.

Les 2 modules sont:

. le miroir, une revue photographique août 1914 – décembre 1919

. les yeux de la guerre, vues stéréoscopiques.

Plusieurs innovations

Pour cette expérimentation, l’équipe d’on-situ mettra en oeuvre plusieurs innovations:

. utilisation de métaphores visuelles et interactives innovantes pour la navigation au sein du Corpus et sa manipulation,
. mise en ordre interactive des données dans un espace 3D par analyse factorielle temps réel basée sur les métadonnées (issues de l’indexation),
. narration interactive accompagnant le visiteur dans sa découverte du Corpus de documents,
. visualisation de fonds stéréographiques sur internet avec vision relief dynamique dans un espace en 3 dimensions (stéréoscopie anaglyphe).

Le miroir, une revue photographique

Ce premier module présente le récit de la Grand Guerre, au travers des 282 numéros de l’hebdomadaire illustré « le Miroir » parus de août 1914 à décembre 1919.

Ces archives sont accessibles par numéros, dates et titres géolocalisés.

« Le Miroir », hebdomadaire tiré à plus d’un million d’exemplaires pendant les hostilités, a rendu compte du conflit quasiment en temps réel.

Deux particularités distinguent « Le Miroir » d’autres revues de l’époque : l’utilisation massive de la photographie pour illustrer le propos et l’organisation de concours photographiques, rémunérés, encourageant l’envoi de photos par les particuliers ou les soldats et visant à contourner la censure qui se met en place.

Le site internet « 14-18″ s’appuie ainsi sur un vrai trésor. Et l’internaute peut ainsi explorer l’histoire du conflit au travers du récit du miroir, et mieux comprendre les implications et les rôles des différents pays.

Les yeux de la guerre

Ce second module présente 680 images stéréoscopiques rassemblées en 28 thématiques. Cette application met en scène un fonds de vues stéréoscopiques sur la Guerre Mondiale, diffusé plusieurs mois après le conflit. L’internaute peut explorer en 3D, à son rythme, et en variant les points de vue et les sujets, l’intégralité des collections stéréoscopiques du Musée Niépce.

Dans le projet, le Musée Nicéphore Niépce a eu en charge la sélection iconographique et le traitement des méta données, on-situ le développement, le design des applications et la mise en oeuvre de celles-ci et Nicéphore Cité a coordonné le projet d’un point de vue financier, administratif et technique.

Le projet « 14-18, une guerre photographique » a été retenu lors de l’appel à projets culturels innovants 2012 parmi 220 projets proposés.

Lors de la première édition en 2010, Nicéphore Cité, le Musée Nicéphore Niépce et on-situ avaient déjà été sélectionnés avec le projet « loc-at » que le public a pu découvrir lors de la manifestation Dazibao en automne 2010.

Informations fournies par le Musée Nicéphore Niepce

Date de première publication: 11/11/2013

Photos: (c) musée Nicéphore Niépce / Ville de Chalon sur Saône