Dans le cadre de la quatrième édition de sa Semaine Digitale, la Ville de Bordeaux a réaffirmé son engagement en faveur du numérique culturel, en signant notamment un accord cadre avec Wikipédia et en organisant un Wiki Day avec 10 établissements culturels de Bordeaux.

rsz_p1200814 (2)

Le samedi 18 octobre 2014, de 10h à 18h, dans le cadre de sa 4ème Semaine digitale, 10 établissements culturels de Bordeaux et Wikimédia France ont invité les bordelais à participer à un « Wiki Day » novateur à l’échelle de la ville de Bordeaux. Chacun était invité à venir s’impliquer et contribuer à l’histoire numérique de son lieu culturel préféré. L’occasion pour le public de participer à l’enrichissement des fonds numériques de ces lieux à découvrir sous un angle nouveau, au cours d’un événement inédit.

Pour la 1ère fois en France sur autant de lieux en simultané et dans un contexte national d’ouverture numérique des données publiques, 10 établissements culturels de Bordeaux ont ouvert leurs portes pour ce Wiki Day : Musée d’Aquitaine, Musée des Arts Décoratifs et du Design, Musée des Beaux-Arts, Muséum d’histoire naturelle, CAPC, Conservatoire, Archives Municipales, Cap Sciences, Musée national des Douanes et Centre Jean Moulin.

Des thématiques originales étaient proposées par chaque établissement qui a mis à disposition des participants de la documentation pour rédiger in situ des articles en ligne sur Wikipédia.

Le samedi 18 octobre, la matinée du «Wiki Day Bordeaux» a été consacrée à une formation à la contribution sur Wikipédia programmée à l’auditorium du Musée d’Aquitaine. Les établissements participants ont présenté les thématiques proposées au public, réparti l’après-midi dans les différents établissements pour les ateliers. Des professionnels de Wikipédia et les personnels des différentes structures étaient présents pour accueillir, former et encadrer les contributeurs.

Un projet à long terme

Cet événement constitue la première étape d’un partenariat durable grâce à la signature d’une convention entre la Ville de Bordeaux et l’association Wikimédia France. D’autres manifestations et projets de contribution devraient ainsi être organisés pour encourager les démarches d’ouverture des données culturelles.

La 4ème Semaine Digitale incluait également une journée Culture & Numérique durant laquelle le Clic France a présenté son Cahier de Tendances Automne 2014.

4 QUESTIONS A … Fabien Robert, maire adjoint de Bordeaux, en charge de la Culture

rsz_p1200816 (2)Pourquoi la Ville de Bordeaux a-t-elle décidé de signer ce partenariat avec Wikipédia ?

Ce partenariat résulte de 3 motivations:

. nous avons lancé un ambitieux projet de transformation de Bordeaux en Cité Digitale, par lequel le numérique devra irriguer toutes les politiques de la ville, y compris la culture et le patrimoine

. nous souhaitons être à la pointe de l’innovation

. nous pensons qu’il faut changer la relation entre le public et les musées, en favorisant notamment et la participation de ce public à la production des contenus.

D’où l’organisation de ce Wiki Day ?

Oui il correspond exactement à cette volonté de transformer l’expérience muséale mais également d’imaginer une nouvelle implication du public. Et nous sommes ravis que Bordeaux soit la première ville de France à accueillir simultanément des contributeurs Wikipédia dans autant de lieux culturels

Comment peut se prolonger une telle expérience ?

Ce n’est qu’une première étape. Après le Wiki Day, nous pouvons imaginer une Wiki Week ou un Wiki Week-End.

Et nous devons maintenant faire vivre cet accord et lui donner encore plus de substances. Dans une prochaine étape, nous devrions peu à peu mettre à disposition de Wikipédia plus de contenus numériques enrichis, photographies, sons et images animées. Wikipédia doit nous permettre  de mieux diffuser ces contenus et de donner  accès à notre patrimoine au plus grand nombre.

Wikipedia doit être un booster d’audience pour nos contenus mais également pour nos musées. La diffusion de nos contenus doit également nous permettre de diversifier nos publics et d’augmenter la fréquentation de nos lieux culturels.

Est-ce également une manière de passer de la théorie à la pratique en matière d’ouverture des données culturelles ?

oui, beaucoup en parlent nous souhaitons le faire de manière concrète et pragmatique. Nous allons notamment le faire dans le cadre de ce partenariat avec Wikipédia.

Mais nous travaillons également sur d’autres projets autour de nos archives, que nous espérons voir labelliser Bibliothèque Numérique de Référence. Nous allons ainsi bientôt rendre public une partie des archives municipales et ensuite le Musée des Arts Décoratifs et du Design et le Conservatoire.

Nous avons également équipé de tableaux blancs interactifs toutes les écoles de Bordeaux afin de leur donner accès aux contenus culturels, et notamment ceux de nos musées.

Quels sont vos prochains projets en matière de numérique culturel ? 

La prochaine Semaine Digitale verra sa dimension culturelle encore renforcée car nous croyons plus que jamais au triangle vertueux Numérique / Culture et Economie.

Nous souhaitons augmenter le rôle du numérique dans la scénographie de nos musées. Après les nouvelles salles 19è du Musée d’Aquitaine (Article du Clic France: Le Musée d’Aquitaine de Bordeaux met le cap sur le numérique !), les outils numériques doivent être beaucoup mieux intégré dans la médiation culturelle.

Nous travaillons enfin sur la transformation de notre agenda culturel sur le web et sur les terminaux mobiles.

Propos recueillis à Bordeaux le 16/10/2014

Date de première publication: 20/10/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

 

Le Musée d’Aquitaine de Bordeaux met le cap sur le numérique !

En finançant un module interactif, le Crédit Agricole devient l’un des principaux mécènes de la future Cité des civilisations du vin à Bordeaux

Près de 150 participants au 2nd Forum régional Culture & Innovation(s), à Bordeaux, le mardi 26 mars 2013

La RFID s’installe dans les expositions du Cap Sciences de Bordeaux