« Genève 1850 un voyage révolutionnaire »: une expérience immersive en réalité virtuelle proposée par les Musées d’art et d’histoire de Genève

A partir du 12 avril 2019, « Genève 1850 : un voyage révolutionnaire » propose une expérience inédite en réalité virtuelle dans laquelle le visiteur embarque pour un voyage au cœur de l’histoire
genevoise. Coproduite par la Fondation Artanim et le Musée d’art et d’histoire, ce projet résulte de la numérisation puis de modélisation de la maquette du Relief Magnin réalisée en 2017.

« Genève 1850 : un voyage révolutionnaire » est le fruit du partenariat entre le Musée d’art et d’histoire et la Fondation suisse Artanim, acteur majeur de la réalité virtuelle sur le plan mondial. Le projet résulte de la volonté du maire de Genève, Sami Kanaan, qui a souhaité que les données de la numérisation du Relief Magnin, maquette de Genève reproduisant fidèlement l’aspect de la cité en 1850, soient proposées en open data afin de susciter des projets créatifs et innovants.

Bande-annonce de l’expérience:

Le Relief Magnin et sa modélisation

Le Relief de Genève est une maquette en métal, en bois et en verre de 30 m2 (7,25 x 5,25 m) qui
montre la ville encore enserrée dans ses trois rangs de fortifications, juste avant que ne débutent le
démantèlement de ses murailles et le comblement de ses fossés. Achevé en 1896, après dix-huit ans
d’études et de travaux, il a été réalisé par une équipe d’orfèvres sous la direction de l’architecte
Auguste Magnin. Ce dernier a relevé les mesures de chaque rue, chaque immeuble, chaque îlot, tout
en se documentant sur les parties déjà détruites. Il a ensuite fait appel à des artisans spécialisés pour
les détails techniques, comme les maisons de zinc et les toits de cuivre. Le Relief Magnin est une
œuvre imposante constituée de 135 éléments (80 pour la ville et 55 pour les fortifications), agencés à la manière d’un gigantesque puzzle, pesant près de 800 kilos.

(c) Remy Gindroz

En 2011, le Relief a été numérisé en 3D par un consortium d’ingénieurs et d’historiens qui ont
constaté que cette maquette avait été réalisée avec une précision géométrique insoupçonnée pour
son époque. La Ville de Genève a souhaité que les données récoltées au cours de ce titanesque
travail soient mises à disposition, afin que les créateurs, les scientifiques et les historiens puissent se
réapproprier ce magnifique ouvrage.

Une exploration en réalité virtuelle

L’expérience vr prolonge donc de l’opération de numérisation puis de modélisation du Relief Magnin réalisée en 2017.

Comme l’explique le musée: « les données récoltées à partir de cette maquette d’une précision et d’une fidélité stupéfiantes, conservée par le Musée d’art et d’histoire, ont permis de recréer une Genève d’antan plus vraie que nature ».

Paré d’un équipement de réalité virtuelle dans lequel les images se mêlent aux sons, aux odeurs, aux vibrations et aux objets, le visiteur fait un bon dans l’espace et dans le temps.

À la Maison Tavel où le Relief est présenté, l’expérience d’une quinzaine de minutes est conçue pour
quatre visiteurs en simultané. Transformés en personnages virtuels vêtus en tenue d’époque, ils
peuvent interagir les uns avec les autres et se déplacer au cœur de la ville. Ensemble, ils vivent une
aventure en immersion totale, qui les mène du haut du Salève aux bords du Léman, en passant par
les ruelles de la Vieille-Ville.

« Dans ce scénario inédit se déroulant en 1846, ils sont aux premières loges des bouleversements qui touchent la cité. En effet, cette année-là, sous l’impulsion d’une révolution menée par James Fazy, Genève entame une mutation politique et sociale, à l’image de celle entreprise dans le reste de l’Europe ».

L’expérience « Genève 1850 : un voyage révolutionnaire » est donc un véritable voyage dans le temps, révolutionnaire à plus d’un titre.

Immersion virtuelle, audiovisuelle, olfactive et tactile

Cette expérience est révolutionnaire tout d’abord par la technologie mise en œuvre. La plateforme de réalité virtuelle d’Artanim permet à plusieurs utilisateurs d’interagir entre eux et avec leur environnement en temps réel.

Grâce à ses nombreux effets spéciaux, l’immersion est à la fois audiovisuelle, olfactive et tactile – les participants manipulent des objets réels correspondant
parfaitement à leur version virtuelle.

Grâce à la technologie Real Virtuality développée par Artanim, plusieurs utilisateurs peuvent interagir physiquement dans un environnement virtuel. La plateforme combine un environnement en 3D, qui peut être vu et entendu par le biais d’un casque virtuel, avec une scène grandeur nature. Les utilisateurs sont équipés d’un casque connecté à un PC embarqué, d’écouteurs et de marqueurs sur les mains et les pieds. Un système de capture de mouvements optique composé de caméras
infrarouges suit les marqueurs dans l’espace, ce qui permet de déduire le positionnement et les
mouvements des utilisateurs. Ce dispositif leur permet de voir leur propre corps et de se déplacer
physiquement dans un environnement virtuel.

Cette plateforme combine des éléments ou objets physiques « connectés » au monde virtuel afin de
recréer les sensations tactiles que seuls les objets réels sont capables d’apporter. Grâce à d’autres
éléments haptiques, tels des ventilateurs, des diffuseurs d’odeur ou encore des dispositifs vibrants,
l’expérience devient multi-sensorielle, offrant ainsi l’illusion réaliste d’un voyage dans un autre univers.

Comparé à d’autres systèmes de réalité virtuelle avec un positionnement statique (ex : assis sur une
chaise avec un joystick pour se déplacer), Real Virtuality, développé par Artanim, permet aux
utilisateurs de s’immerger dans une scène virtuelle (6 x 9 m), de marcher, de courir, de toucher des
objets concrets et de rencontrer d’autres personnes. Le positionnement et les mouvements des
utilisateurs correspondant exactement aux mouvements de leurs avatars dans l’environnement 3D, ce
système ne crée pas d’inconfort (sensation similaire au mal de mer).

Cette technologie innovante a déjà fait ses preuves dans les milieux du cinéma, avant d’être mise à profit par Hollywood afin de créer la nouvelle génération de centres de divertissement basés sur la réalité virtuelle.

Cette technologie innovante a été récompensée par le Prix Laval Virtual 2016, le Prix Innovation et le Prix du public au Festival du nouveau cinéma de Montréal 2017. Elle était parmi les trois finalistes du concours « Immersive Realities (AR/VR) » de la conférence SIGGRAPH 2015 à Los Angeles, récompensant les meilleures expériences de réalité virtuelle ou augmentée. Elle a été présentée au Festival Tous Écrans 2015, à Swissnex San Francisco en 2015, au Festival Sundance New Frontier 2016 et au Festival de Cannes 2016. Elle a été sélectionnée au Festival Sundance New Frontier 2018, à la Biennale de Venise 2018 et à la Biennale de la danse de Lyon 2018. Enfin, cette technologie est depuis 2016 commercialisée dans le domaine du divertissement par Dreamscape Immersive, branche commerciale de la Fondation Artanim, dans laquelle ont investi plusieurs studios hollywoodiens majeurs (Warner Bros, 20th Century Fox, MGM), IMAX, AMC et Steven Spielberg.

Une immersion dans les mouvements révolutionnaires européens du XIXe siècle

Cette expérience est révolutionnaire ensuite par l’épisode historique dans lequel est plongé le visiteur. Au milieu du XIXe siècle, Genève est sous l’impulsion de la révolution fazyste et connaît une mutation tant politique qu’urbanistique. Ce mouvement radical, né dans un contexte d’opposition constante entre mouvements progressistes et conservateurs, est à l’origine de changements sociétaux profonds (premier système de retraite, disparition des remparts de la ville, reconnaissance des religions minoritaires, etc.). Cette période est charnière pour toute l’Europe, qui voit l’expression de nouveaux idéaux politiques et culturels (révolution parisienne de 1848, mouvements insurrectionnels autrichiens et allemands, mouvements ouvriers des canuts, etc.).

Ainsi, au-delà d’une immersion spectaculaire dans la Genève d’antan, le dispositif Genève 1850 offre
une occasion unique de voyager dans le temps et de prendre conscience des grandes mutations
politiques et sociales européennes du XIXe siècle.

L’expérience en réalité virtuelle immersive

L’expérience dure environ 15 minutes et se fait sur réservation. Par groupe de quatre, les visiteurs
sont équipés de casques de réalité virtuelle et de capteurs de mouvement. Incarnant différents avatars en tenue d’époque, ils se retrouvent alors projetés en pleine révolution fazyste, à l’instant où Genève s’apprête à basculer dans la modernité. Ils arrivent dans la ville au tout début du mois d’octobre 1846, à la veille d’un soulèvement populaire.

Grâce à une panoplie d’objets haptiques (clé, plan de la ville, lampe, etc.), ils entrent en interaction avec leur environnement, leurs compagnons de route et les personnes qu’ils croisent. Une promenade en diligence à travers la cité, son patrimoine architectural et ses ambiances variées est l’occasion d’observer les tensions sociales de l’époque. Les acteurs principaux de la vie politique, qui fomentent une révolte, apparaissent au détour de la visite d’un journal local. Le reste du parcours dans la ville s’effectue à pied, de nuit, un moment idéal pour y entendre toutes ses messes basses. Au petit matin, face au lac, un soulèvement populaire force les visiteurs à partir au plus vite – en montgolfière – pour échapper aux boulets de canons…

Un nouveau format de proposition culturelle

Comme l’explique le musée: « les technologies de réalité virtuelle, aujourd’hui en plein déploiement, constituent l’une des probables évolutions majeures des années à venir en matière de médias et de loisirs culturels ».

Le développement de l’expérience « Genève 1850 » construite sur les données 3D issues de la numérisation du Relief Magnin, exposé dans les combles de la Maison Tavel, préfigure ainsi les supports et les outils qui viendront à brève échéance faire évoluer le monde de la médiation culturelle et des musées. Il interroge les usages culturels contemporains et explore de nouvelles modalités d’expérience de visite.

La première mise en œuvre de l’expérience Genève 1850 : un voyage révolutionnaire prend tout son sens à la Maison Tavel, la plus ancienne bâtisse de la cité de Calvin. Cette proposition d’interprétation historique s’intègre parfaitement aux dispositifs de médiation plus classiques.

Le dispositif technique

L’expérience est prévue comme une installation pouvant prendre place dans des espaces variés.

D’une durée totale d’environ 45 minutes à 1 heure, elle permet d’accueillir 2 groupes de 4 personnes
en même temps, soit 8 visiteurs par heure. Elle est disponible en version originale française et
doublée en anglais.

2 groupes de 4 personnes en alternance toutes les 45 minutes
• Préparation, instructions et équipement : 10 min.
• Expérience : 15-17 min.
• Remise de l’équipement : 5 min.

Les partenaires du projet

La Fondation ArtanimArtanim est une fondation à but non lucratif fondée en 2011 et dédiée au développement et à la promotion de la capture de mouvement. Artanim mène des projets de recherche et de développement selon deux axes principaux. D’une part, la recherche médicale, où la capture de mouvement combinée à l’imagerie médicale 3D sert à mieux comprendre les structures articulaires  humaines et à améliorer le diagnostic et le traitement des troubles musculosquelettiques. D’autre part, le développement d’applications en réalité virtuelle ou augmentée, centrées sur l’interaction en temps réel et en utilisant des technologies de pointe de capture de mouvement ou de scanning 3D du corps. Artanim poursuit également des activités de formation et de production afin de rendre les technologies de capture de mouvement plus accessibles et d’encourager leur utilisation dans des contenus audiovisuels variés, tels que les jeux vidéo, les films, les performances en temps réel ou des applications immersives.

Site Internet : www.artanim.ch  Facebook : artanim.mocap  Twitter : @artanim_mocap

Le Musée d’art et d’histoire de la Ville de Genève. De nature pluridisciplinaire, le Musée d’art et d’histoire invite les visiteurs à un voyage à travers le temps, jalonné par les grandes étapes de l’histoire des civilisations occidentales. Avec des collections d’archéologie, d’arts appliqués et de beaux-arts, il expose près de 7 000 objets dans ses salles pour un total de 650 000 œuvres. Il se déploie sur plusieurs sites au cœur de Genève :

– le Musée d’art et d’histoire, navire amiral inauguré en 1910 et figurant parmi les trois plus grands
musées de Suisse. Il abrite également le Cabinet d’arts graphiques et la Bibliothèque d’art et
d’archéologie ;
– la Maison Tavel, demeure historique classée, située en Vieille-Ville qui est l’une des plus anciennes
habitations privées conservée à Genève et qui représente un témoignage unique de l’architecture
civile médiévale. Transformée en musée en 1986, elle raconte l’histoire de Genève et de ses
habitants.
– le Musée Rath, l’un des premiers musées en Europe à avoir été conçu dès son origine pour accueillir
et exposer des œuvres et qui accueille les expositions temporaires du Musée d’art et d’histoire.

Site Internet : www.mah-geneve.ch  Facebook : mahgeneve  Twitter : @mahgeneve

Cette exposition a bénéficié du généreux soutien de la Ville de Genève et de la Fondation Ernst
Göhner.

Cette expérience de réalité virtuelle est un nouveau jalon dans l’usage des technologies numériques de médiation culturelle. Offrant aux utilisateurs un véritable voyage dans le temps et la possibilité de se plonger dans une période emblématique de l’histoire, elle ouvre la voie à de nouvelles perpectives muséales. Par ailleurs, grâce aux progrès du numérique, le Relief Magnin gagne une dimension nouvelle que son créateur Auguste Magnin n’aurait certainement pas reniée.

Informations pratiques

Réservations: Pour les visiteurs individuels: réservation en ligne sur
https://etickets.infomaniak.com/shop/VoyageVirtuel/
Pour les groupes (de 20 à 30 personnes max.): créneau horaire unique de 10h à 12h, du mardi
au dimanche, réservation obligatoire auprès du secrétariat de la Médiation culturelle
Tarifs: CHF 10.- par personne. Gratuit pour les écoles publiques du canton de Genève (dès CO uniquement)
Durée. L’expérience dure 15 à 17 minutes. Compter 45 min. à 1 heure sur place.
Conditions de participation. Âge minimum: 12 ans révolus
Pour les personnes majeures, une décharge obligatoire est à signer sur place. Pour les personnes mineures non accompagnées d’un adulte le jour de l’expérience, une décharge obligatoire est à imprimer ici (FR) (EN) et à faire signer par le représentant légal. Elle doit impérativement être présentée sur place.

SOURCE: Musée d’art et d’histoire de Genève, Fondation suisse Artanim

Photos: Musée d’art et d’histoire de Genève, Fondation suisse Artanim

Date de première publication: 10/04/2019

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

La réalité virtuelle s’installe de manière permanente dans un nouvel espace du Palais de Tokyo

Avec la VR, le Royal Air Force Museum offre une expérience immersive de pilotage d’un avion de guerre

Le Musée américain d’histoire naturelle intègre à sa nouvelle expo sur le T.rex une première expérience de réalité virtuelle multijoueur interactive

La Cité de l’architecture et la mission ScanPyramids invitent le public à une visite virtuelle en groupe dans la pyramide de Khéops

Laisser un commentaire