Lorsque John Singer Sargent a vendu le portrait de l’expatriée Madame Pierre Gautreau à Paris, connue comme Madame X, dans les années 1880 au Metropolitan Museum of Art, il ne se doutait pas qu’elle serait au coeur d’une enquête criminelle. 2012, l’affaire est dévoilée : Madame X a effectivement disparue dans de suspectes circonstances lors d’un gala au musée… Les visiteurs sont invités à éclaircir ce mystère via leur smartphone dans une nouvelle application « Murder at the Met ».

Un jeu de piste mobile pour découvrir les collections

« Virginie Gautreau, connue comme Madame X, a été retrouvée mitre dans une aile du musée. Qui en est responsable et comment ? ». Madame X est ainsi le départ de ce serious game qui amène les visiteurs à jouer dans les différentes ailes du Met. Indices, suspects et éventuels mobiles : l’ensemble du jeu est basé sur les oeuvres exposées dans le musée.

Ces derniers se retrouvent sur une carte interactive du MET qui permet aux visiteurs de s’orienter mais également de prendre des notes. La web application Murder at the Met a été conçue pour Smartphones et tablettes.

« Nous savons que nombre de nos visiteurs possèdent des smartphones et ils recherchent désormais un accès à plus d’informations via leur terminal » affirme Erin Coburn en charge du Département Digital Media. « En ce sens, nous avons récemment optimisé une partie de notre site web mobile pour faciliter l’accès aux mobinautes aux informations sur les oeuvres par exemple« .

L’application Murder at the Met s’inscrit dans la ligne de ces initiatives numériques et engage les visiteurs à jouer et (mieux) découvrir les collections du musée.

Ce dispositif a été soutenu en interne par deux départements : « Education » et « Digital Media ». Ils ont élaboré le discours scientifique en collaboration avec le développeur Green Door Labs. L’application en elle même a été créée via TourSphere, une plateforme qui permet de gérer des contenus destinés à des jeux en ligne pour les « non-programmeurs ». Le Met souhaitait en effet créer une application transversale aussi bien pour iPhone que Android afin de limiter les coûts de production.

Pour le lancement de l’application, le MET a organisé une soirée spéciale pour son jeune public. Après le succès en 2011 de son serious game sur une oeuvre de Léonard de Vinci (article à lire), le MET transforme l’essai.

Retrouvez Murder at the Met et la vidéo de présentation sur le site du musée.

Auteur : Simon Hübe

A lire sur le site du CLIC France :
– 28.12.2011. 76 000 oeuvres du Metropolitan Museum disponibles via l’application Google Googles
– 27.09.2011. Le MET inaugure son nouveau site internet
– 08.08.2001. Enquête au MET…. élémentaire mon cher Watson !