Les sites culturels sont de plus en plus nombreux à faire appel au crowdfunding afin de financer leurs projets. Cette forme de collecte apparaît de plus en plus comme une solution pertinente pour récolter des fonds venant compléter le budget de l’institution et les autres ressources publiques, et permettre ainsi de donner plus d’ampleur à des programmes de restauration et de mise en valeur. Trois initiatives de crowdfunding sont actuellement proposées par des sites culturels de Paris.

Paris, Pont des Arts © Commons Wikimedia

Lire sur le site du CLIC France : Campagnes de crowdfunding en cours dans les lieux français de patrimoine historique, artistique et scientifique (19/07/2017) et Campagnes de crowdfunding dans les lieux de patrimoine français achevées en 2017 : 521 790€ collectés et 39 campagnes réussies (19/07/2017)

  • Le mur végétal du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Lancé le 15 mai jusqu’au 15 juillet 2017 sur la plateforme Commeon, la première campagne de crowdfunding du Musée du Quai Branly – Jacques ChiracDevenez mécène du mur végétal !, est un pari réussi pour l’établissement.

A la date du 8 août 2017, la plateforme avait déjà collecté 5200€ sur un objectif de 50 000€ auprès de 305 mécènes, dépassant ainsi de 10% son objectif initial. Le but de ce projet était la restauration d’un symbole emblématique de l’institution, son mur végétal, conçu  par le chercheur botaniste Patrick Blanc.

Vidéo : Faites le mur | Devenez mécène du mur végétal du musée !

Les travaux ont démarré en juin 2017 et porteront plus spécifiquement sur le redimensionnement des fixations ainsi que l’adaptation du système d’humidification et bénéficiera d’une nouvelle création végétale de Patrick Blanc. Le futur mur comportera 376 espèces du monde entier, issues pour beaucoup de massifs montagneux : Atlas marocain, Drakensberg d’Afrique du Sud, Himalaya, montagnes du Chili et d’Argentine… Quatre phases de travaux sont planifiées avec, pour chacune d’elle, la dépose des végétaux et de la structure, le remontage et la plantation, pan par pan. La réception finale du chantier est prévue en juin 2018.

  • La restauration de Hauteville House, La maison de Victor Hugo à Guernesey

Seul Musée de France hors du territoire national, Hauteville House sur l’île de Guernesey est une propriété de la Ville de Paris, gérée par Paris Musées, qui conserve également l’autre demeure emblématique de Victor Hugo, place des Vosges à Paris. La première campagne de crowdfunding de Paris Musées associé à la Fondation du Patrimoine est dédiée à la restauration de Hauteville House Maison de Victor Hugo à Guernesey,

Malgré son entretien régulier le bâtiment labellisé Maison des Illustres est menacé. La Ville de Paris a lancé un projet de restauration global de Hauteville House, qui se déroulera d’octobre 2017 à avril 2019, avec pour objectifs de sauvegarder les éléments en péril et de restituer le bâtiment et les décors dans leur aspect d’origine.

Vidéo : Aidez-nous à sauvegarder la maison de Victor Hugo à Guernesey !

Les fonds récoltés serviront à la restitution des décors, endommagés par les intempéries et perturbés par les remaniements successifs de la maison :

. 35 000 € permettront de restaurer le look-out, lieu d’écriture de Victor Hugo, aux décors très endommagés par les intempéries ;
. 70 000 € permettront, en plus du look-out, de restituer les décors de l’atelier ;
. 100 000 € permettront, en plus du look-out et de l’atelier, de redonner son lustre au salon rouge.

A la date du 08 août 2017, le premier palier était atteint avec une collecte de 46 561 €.

A l’occasion de cette campagne, ont été créés un site dédié à la restauration de la maison de Victor Hugo à Guernesey et le hashtag #pourvictorhugo. De plus pour mieux comprendre les problématiques de restauration de Hauteville House, les visiteurs de la maison parisienne de Victor Hugo, place des Vosges, ont pu découvrir jusqu’au 12 juin 2017 une sélection de mobilier et objets d’art provenant de Guernesey, exposés avant leur restauration.

  • La restauration de la Cathédrale Notre-Dame à Paris

Lancée sur la plateforme Fondation Avenir du Patrimoine à Paris, la campagne dédiée à la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris a pour but de palier au difficulté du monument à trouver les fonds nécessaires pour répondre à la liste des travaux à mener d’urgence.

Malgré l’entretien régulier et les restaurations périodiques du monument, les dégradations provoquées par les intempéries, la pollution et l’usure du temps, sont telles que les structures rongées menacent la stabilité de l’édifice. Chute de gargouilles, des décors sculptés s’estompent jusqu’à disparaître, dégradation des tableaux, des sculptures, de l’orgue et des cloches… Le poids des siècles se fait sentir.

© Commons Wikimedia

© Commons Wikimedia

Les dernières campagnes de restauration d’envergure remontent aux années 1990 ainsi qu’entre 1844 et 1864, la Cathédrale fut sauvée par les architectes Viollet-le Duc et Lassus.

Un vaste programme de restauration est de nouveau nécessaire qui s’échelonnera sur une vingtaine d’années. Pour assurer sa mise en place un accord mêlant financement public et privé a conclu entre l’État et le diocèse, par l’intermédiaire de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris, le 9 mai 2017. L’Etat, propriétaire de l’édifice depuis la loi de 1905, consacre au bâtiment deux millions d’euros par an. Il s’est engagé à abonder chaque don recueilli par la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris à l’euro près dans la limite de deux millions supplémentaires par an.

Sources : Commeon, La Fondation du Patrimoine, La Fondation Avenir du Patrimoine à Paris, BMFTV.com

Paris Musées, Commeon et le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac sont membres du CLIC France.

Mise en ligne: 9/08/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Campagnes de crowdfunding en cours dans les lieux français de patrimoine historique, artistique et scientifique (19/07/2017)

Campagnes de crowdfunding dans les lieux de patrimoine français achevées en 2017 : 521 790€ collectés et 39 campagnes réussies (19/07/2017)

Galerie photos, crowdfunding… les nouveaux projets d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne

S. Fontan (Musée Aquitaine Bordeaux) : « Avec la campagne de crowdfunding pour Montaigne, nous nous inscrivons dans l’économie collaborative »

F.Frank (Musée des Impressionnismes, Giverny): « le crowdfunding était l’opportunité de créer une dynamique autour d’un musée souvent mal identifié »