Le domaine de Chaumont-sur-Loire ouvre sa « galerie digitale » dédiée aux arts numériques, avec une création de Davide Quayola

Partager :

A quelques semaines de l’ouverture de sa « Saison d’art », le domaine de Chaumont-sur-Loire a inauguré le 5 mars 2022 un nouveau lieu artistique permanent dans l’aile Est du château, une « galerie digitale » dédiée à l’art numérique. Première œuvre présentée : une création mondiale de l’artiste italien Davide Quayola, commandée par la région Centre Val de Loire qui a financé l’aménagement de ce nouvel espace. Une belle manière d’accompagner également le 30ème anniversaire du festival international des jardins. 

Célèbre pour son château, son Festival international des Jardins et depuis une quinzaine d’années pour sa « Saison d’art », le Domaine de Chaumont-sur-Loire offre un nouveau visage avec l’ouverture d’un espace artistique baptisé la Galerie digitale.

Dans la continuité des installations présentées, depuis 2012, autour de la création numérique, le Centre d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire présentera dorénavant des créations de grands artistes contemporains et il offrira au public des expériences inédites d’immersion esthétique.

Cet espace de 300 m2, entièrement dédié à l’art numérique, a été aménagé dans les combles de l’aile Est du château et n’avait jamais été ouvert à la visite.

L’idée est née à l’occasion d’importants travaux de restauration dans cette partie de l’édifice et financée par la région Centre Val de Loire, propriétaire du domaine et du château.

« Comme la charpente est apparue et qu’il y avait un volume extraordinaire, je me suis dit qu’une galerie numérique, ce serait tout à fait en écho aux expériences que nous avons menées dans ce domaine. On est dans le respect du patrimoine, des murs anciens, des œuvres anciennes, et on regarde vers notre temps. Et quand on a la chance de pouvoir faire le pont entre le passé, le présent et le futur, je me dis qu’on joue notre rôle de Centre d’arts et de nature« , raconte Chantal Colleu-Dumond, directrice du Domaine de Chaumont et commissaire des expositions. « l’art numérique, quand il est aux mains de grands artistes, c’est l’art du 21e siècle » »

Plus de deux millions d’euros de travaux menés avec le ministère de la Culture ont permis de créer cette surface supplémentaires d’exposition.

  • Une création mondiale de Davide Quayola

Pour sa première exposition d’art numérique, la Galerie digitale accueille une création mondiale de l’artiste italien Davide Quayola, une commande du Domaine, également financée par la Région Centre-Val de Loire.

La galerie, plongée dans l’obscurité, accueille une toile-écran de 60 m2, sur laquelle est projetée l’œuvre de Quayola

Baptisée Effets de Soir aux accents impressionnistes, cette création a pour point de départ des clichés de végétaux des jardins de Chaumont, retravaillés à l’aide d’un logiciel de l’artiste. L’univers sonore qui accompagne les visiteurs a également été imaginé par Davide Quayola.

« Cette œuvre vidéo est basée sur des photographies de compositions florales prises la nuit, éclairées par des lumières artificielles et des réflecteurs. Les images à très haute résolution, prises dans les jardins luxuriants du château de Chaumont-sur-Loire, deviennent la source à partir de laquelle il façonne ses tableaux, des suites visuelles et sonores dans lesquelles il expérimente des dynamiques compositionnelles et rythmiques » décrit le domaine..

« Je voulais créer un procédé informatique qui pourrait imiter le courant impressionniste, et en même temps, aller plus loin que le traitement humain. J’aime jouer avec l’idée de virtuosité non-humaine. L’œuvre se réfère à un mouvement pictural historique, mais propose aussi d’autres manières numériques d’explorer le sujet« , explique Davide Quayola.

Reportage de France 3 (07/03/2022) :

Parallèlement à la création Effets de soir, le visiteur est accueilli dans le vestibule en haut de l’Escalier d’honneur par une œuvre intitulée Pointillisme, conçue par l’artiste en 2021, qui entraîne dans l’univers de la peinture. Il s’agit d’un hommage au mouvement pictural éponyme de la fin du XIXe siècle. Une fois encore, Quayola « divise, lie, mélange les divers paramètres de l’image vidéo afin de créer cet effet d’optique où seul le recul nous donne à percevoir une vision plus précise et définie de l’image, entremêlant ainsi les courants artistiques picturaux et vidéo entre eux« .

  • 15ème édition de sa Saison d’art

Pour la quinzième édition de sa Saison d’art, le Centre d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire accueillera, du 2 avril au 30 octobre 2022 une quinzaine d’artistes de tous âges et de tous horizons, invités à créer spécialement des œuvres qui trouveront place dans le château, ses dépendances et dans les parcs du Domaine.

Une nouvelle folie installée dans le Parc Historique a été créée par Miquel Barceló. Trois sculptures monumentales de Jaume Plensa accueilleront le visiteur dans la Cour de la Ferme, où il sera aussi possible de découvrir, dans les Galeries de la Cour Agnès Varda, une œuvre de Fabienne Verdier spécialement conçue par l’artiste pour le Domaine.

Cinq autres artistes y déploieront également la poésie de leur univers en lien avec la nature : Stéphane Guiran dans la Galerie basse du Fenil, l’artiste allemande Evi Keller dans la Grange aux Abeilles, Christophe Marchalot, Félicia Fortuna et Lélia Demoisy dans l’Asinerie. Deux œuvres conçues in situ par deux artistes américains Alison Stigora et John Grade complèteront l’ensemble avec des installations sises dans le Parc Historique, tandis qu’une sculpture de Bob Verschueren verra le jour en mai dans la cour du futur hôtel du Domaine : “Le Bois des Chambres”.

Le Festival international des jardins, qui fêtera cette année son trentième anniversaire, se déroulera du 21 avril au 6 novembre.

  • Un hôtel en mai 2022

Depuis 15 ans, le Domaine, propriété de la région Centre-Val de Loire, s’est développé selon trois axes :

. le patrimoine avec l’enrichissement des collections, la restauration et l’ouverture de nouveaux espaces pour le public

. les jardins avec l’agrandissement du circuit de visite des espaces naturels, l’aménagement des Prés du Goualoup (10 nouveaux ha), la réalisation de jardins permanents, le développement de collections végétales et aussi l’ouverture du Festival international des jardins à des thématiques d’actualité comme le réchauffement climatique, la biodiversité ou le biomimétisme

. et l’art avec l’ouverture du Centre d’arts et de nature, l’établissement d’une programmation “art contemporain” et la création de manifestations régulières comme “Chaumont-Photo- sur-Loire”, et “Quand fleurir est un art”.

Au milieu des bougies d’anniversaires (du festival et de la saison), un projet immobilier d’envergure viendra compléter ce parcours entre flore et culture.

L’hôtel-restaurant du Domaine, “le Bois des Chambres”, situé à deux pas du festival, devrait prolonger l’expérience végétale et culturelle des touristes à partir de mai 2022. 

  • Un studio et des contenus podcast

Le domaine vient également de se doter d’un studio d’enregistrement et lance également des “conversations sous l’arbre”, soit autant de rencontres savoureuses à venir avec des personnalités du monde du paysage, des jardins, de l’art et de la pensée.

“Nous aimerions bien un rendez-vous mensuel. Nous allons filmer et mettre en place des podcasts. J’ai déjà effectué une entrevue avec Tania Mouraud (artiste performeuse, DJ à ses heures, qui a participé à l’édition Chaumont-Photo-sur-Loire, 2021, ndrl) par exemple. L’idée est de créer ainsi des espaces de réflexion sur les grands systèmes de pensée qui touchent à notre société » explique Chantal Colleu-Dumond. “Cette dimension supplémentaire, cette élévation nous manquaient; le numérique encore une fois nous offre cette opportunité.”

Le Château et le Parc Historique (collections et œuvres d’art contemporain) sont ouverts tous les jours de 10h00 à 18h00 (dernier accès billetterie 45 minutes avant la fermeture de Domaine).

SOURCES: domaine de Chaumont-sur-Loire, France 3, presse

PHOTOS: domaine de Chaumont-sur-Loire

PHOTO du carousel: capture d’écran du reportage de France 3

Date de première publication: 15/03/2022

La région Centre Val de Loire et le domaine de Chaumont-sur-Loire sont membres du CLIC France

Partager :

Laisser un commentaire