La ville de Lyon lance la Carte Culture pour ses musées et bibliothèques et mise sur la fidélisation transversale

En complément des deux cartes existantes (Musées et Bibliothèque Municipale), la ville de Lyon lance sa Carte Culture qui offre désormais musées et bibliothèque à volonté. Une révolution tarifaire qui s’accompagne d’une nouvelle offre pour les 18/25 ans et d’un premier pas vers un CRM tranversalisé, permettant d’analyser les comportement des publics de l’ensemble des institutions culturelles de la ville.

lyon carte culture big

Depuis le 1er septembre 2015, les Musées de la Ville de Lyon (Musées Gadagne, MAC, Musée des Beaux-Arts, de l’Imprimerie, de l’automobile ou encore Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation) et la bibliothèque municipale de Lyon proposent de nouvelles formules d’abonnement pour profiter de l’offre culturelle locale.

Aux cartes Musées et bibliothèque « nouvelle version » vient donc s’ajouter la carte Culture : le sésame pour accéder de façon illimitée aux musées, aux services de la bibliothèque municipale et à de nombreuses institutions partenaires. Autre nouveauté de la rentrée : des cartes spéciales Jeunes aux tarifs avantageux.

« Parce que les pratiques artistiques et culturelles évoluent, les institutions lyonnaises se devaient d’adapter leur offre tarifaire. Elle n’avait pas bougé depuis 2009 alors même que certains établissements ont été totalement rénovés (CHRD et Imprimerie). La Ville de Lyon mise sur un système de billetterie harmonisé et qui offre plus de liberté aux visiteurs, avec la création de nouvelles cartes pour fidéliser le public et lui permettre de découvrir une offre culturelle plus large. Une attention particulière a été portée aux jeunes avec de nouvelles formules en accès illimité très avantageuses pour les 18-25 ans. », explique Georges Képénékian, premier adjoint au maire délégué à la culture, aux grands événements et aux droits des citoyens.

Fruit d’un travail de longue haleine (le projet a été lancé il y a deux ans), cette nouvelle offre répond à un besoin de simplification des grilles tarifaires.

« Nous ne souhaitions pas aborder la question des prix, mais plutôt créer de nouvelles conditions d’accès aux lieux culturels, explique Georges Képénékian. Avec cette carte, les accès sont facilités et les tarifs négociés. Elle offre plus de liberté aux visiteurs et va permettre de fidéliser le public en balayant un panel culturel plus large. »

La culture en toute liberté : une nouvelle gamme de cartes

lyon carte culture3 cartes sont dorénavant proposées aux lyonnais:

  • La carte Culture: grande nouveauté de la rentrée 2015, parce que la culture ne se limite pas aux musées, la carte Culture offre non seulement l’accès aux 6 musées municipaux mais également à l’ensemble des services de prêt de la bibliothèque municipale pour 38 euros par an. Elle permet également de bénéficier de tarifs réduits pour certains spectacles dans des grandes salles lyonnaises (le théâtre des Célestins, l’auditorium, l’opéra, la Maison de la danse, le théâtre de la Croix-Rousse et le TNP). Elle donne également droit au tarif réduit au musée Lumière et aux séances de l’Institut Lumière ainsi qu’au cinéma Comoedia. A terme, d’autres établissements lyonnais seront amenés à intégrer cette carte multipartenaires.
  • La carte Musées: elle permet, pour 25 euros par an, d’accéder aux expositions permanentes et temporaires des 6 musées municipaux MAC, Musée des Beaux-Arts, Musées Gadagne, CHRD, Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique et Musée de l’Automobile Malartre. A noter que cette carte offre également un tarif préférentiel à la Biennale d’Art Contemporain (8 euros au lieu de 15).
  • La carte Bibliothèque: la bibliothèque municipale opère une refonte complète de ses tarifs. Avec la nouvelle formule Biblyo pour 18 euros par an seulement, il est possible d’emprunter 20 documents tous supports ainsi que d’accéder à la consultation sur place et aux ressources numériques.

La gratuité s’applique toujours à certains publics : les bénéficiaires du RSA, les personnes en situation de handicap ou de chômage et non imposables. Et une tarification spéciale a été imaginée pour les 18/25 ans.

« L’objectif est de faire de nos établissements non plus des lieux de visite mais des lieux de fréquentation dans lesquels on revient régulièrement, indique Georges Képénékian, adjoint à la mairie en charge de la culture. Il s’agit également d’attirer plus de jeunes » explique Georges Képénékian.

« Les visiteurs auront ainsi la possibilité de faire un circuit, d’aller d’un musée à l’autre. Cela va les aider à pousser les portes de nos institutions et à revenir voir une exposition », espère Xavier de la Selle, le directeur des musées Gadagne, de l’imprimerie et Malartre.

lyon carte-culture-1Offres dédiées pour les jeunes

La Ville souhaite encourager les jeunes à s’approprier l’offre culturelle locale en fréquentant librement ses institutions. L’entrée des musées est toujours gratuite pour les moins de 18 ans. Et il existe désormais deux formules d’abonnement avantageuses dédiées aux 18/25 ans.

  • Pour seulement 7 euros par an avec la carte jeune Musées, ils peuvent visiter autant qu’ils le souhaitent les 6 musées municipaux.
  • Pour 15 euros par an, grâce à la carte jeune Culture, en plus de l’entrée libre et illimitée aux musées, ils ont accès aux services de la bibliothèque municipale et tous les autres avantages de cette formule.

900 cartes vendues en deux jours à la bibliothèque municipale

Gilles Eboli, le directeur de la bibliothèque municipale ne tarit pas d’éloge sur cette nouvelle offre : « Chez nous, la tarification était devenue un obstacle. Elle était totalement dépassée puisqu’elle reposait sur les supports proposés (livres, CD, DVD). Ce qui ne fonctionne plus du tout en raison de la multiplicité des supports. L’objectif est de faire revenir la catégorie des 13-29 ans, en recul ces dernières années. »

Et les premiers résultats répondent à cette attente. En deux jours, l’établissement a déjà vendu 522 cartes culture et 376 cartes bibliothèques.

Un premier pas vers un CRM global

La municipalité a annoncé que d’autres établissements lyonnais sont amenés à intégrer cette carte multi-partenaires. A commencer par le musée des Confluences dès le mois de janvier et le le Marché Gare qui en a rapidement fait la demande.

Inspirée d’un modèle existant déjà dans d’autres villes françaises ou étrangères, comme en Estonie où tous les musées nationaux sont accessibles en un seul et unique badge, cette carte se veut également intelligente. Ses nombreuses données collectées permettront en effet d’étudier le profil de ses utilisateurs et, ainsi, de mieux répondre à leurs attentes.

« Ce projet s’inscrit dans une dynamique de rapprochement à la fois des musées entre eux, mais aussi du public vers ces institutions. Ses détenteurs développeront un lien privilégié avec ces musées, qui les inviteront à participer à des projets ou qui les informeront des nouvelles expositions« , se réjouit Xavier de la Selle.

Les données récoltées par cette carte seront riches d’enseignement.

SOURCES: lyon.fr, lyonmag.com, lyoncapitale.fr, 20minutes.fr

Date de première publication: 04/09/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Dallas Museum of Art s’associe au musée Grace (Texas) pour étendre son audacieux programme de fidélisation

Le musée des Beaux-Arts de Lyon met à la disposition de ses visiteurs quinze tablettes et une nouvelle application téléchargeable

Art Institute Chicago décline sa carte de membre et son magazine sur les terminaux Apple

Le Whitney Museum invente la fidélisation à la carte

La carte NaturePlus du Natural History Museum prolonge la visite

Laisser un commentaire