Holocauste : les musées et lieux de mémoire utilisent Minecraft et la réalité virtuelle

Partager :
Temps de lecture : 4 min

78 ans après la libération du camp d’Auschwitz, la journée mondiale du 27 janvier 2023 honore les victimes de l’Holocauste. Afin que les souvenirs des survivants ne s’effacent jamais, les lieux culturels, les éducateurs et les historiens cherchent de nouvelles façons de garder ces expériences vivante et de tisser des liens avec les jeunes en utilisant les technologies numériques. Ces nouvelles manières de préserver et transmettre cette mémoire est d’autant plus nécessaire au moment où le négationnisme se propage sur les réseaux sociaux et “contamine” ses utilisateurs les plus jeunes.

Un rapport de l’Organisation sioniste mondiale publié à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste décrit ainsi une montée de l’antisémitisme mondial après que la pandémie de COVID-19 a créé une « nouvelle réalité » diffusée par les réseaux sociaux. Selon une enquête publiée cette semaine par une organisation œuvrant pour obtenir une indemnisation matérielle des survivants, près d’un quart des Néerlandais nés après 1980 pensent que l’Holocauste était “un mythe ou que le nombre de ses victimes a été grandement exagéré”.

  • Le mémorial de Yad Vashem s’installe sur Minecraft

Des créateurs israéliens et allemands utilisant le populaire jeu vidéo Minecraft ont dévoilé le vendredi 27 janvier 2023 la version numérique du musée Yad Vashem de Jérusalem, à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Le projet – dirigé par l’équipe de Build Israel et environ 50 adolescents israéliens – fait partie d’une modélisation plus large couvrant Israël et comprenant déjà la vieille ville de Jérusalem, la place Rabin, le bâtiment du parlement israélien et la célèbre rue Dizengoff de Tel Aviv.

“Lorsque nous avons eu l’idée de construire le musée Yad Vashem et de mettre en place une exposition éducative dans Minecraft à travers celui-ci, nous avons immédiatement contacté Yad Vashem, qui a répondu à notre demande à bras ouverts et s’est assuré de nous fournir du matériel éducatif, des vidéos et même de nous faire visiter le site”, a déclaré Alex Gold, PDG de Build Israel. “À la fin de nos discussions, nous avons réalisé l’ampleur du défi et nous nous sommes tournés vers une communauté de joueurs allemands BTE qui ont immédiatement demandé de l’aide et, avec eux, nous avons réussi la modélisation collective”.

Avec plus de 140 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, Minecraft n’est pas seulement le jeu vidéo le plus populaire de tous les temps, mais il peut également servir d’outil pédagogique.

www.buildisrael.net/yad-vashem-museum-minecraft

. La réalité virtuelle apporte l’histoire de l’Holocauste aux générations futures

Plus de 1,1 million de personnes, dont environ 90% de Juifs, ont été tuées à Auschwitz, l’un des camps gérés par l’Allemagne nazie sur le sol polonais occupé pendant la Seconde Guerre mondiale. Le site de l’ancien camp est ouvert aux visiteurs en tant que mémorial et musée.

Avec le film « Triumph of the Spirit », diffusé sur un casque de réalité virtuelle, les jeunes spectateurs se retrouvent dans le camp de la mort nazi d’Auschwitz et découvrent la communauté juive polonaise avant l’Holocauste.

Les trois cinéastes à l’origine du projet espèrent que des technologies comme la réalité virtuelle pourront permettre de mieux sensibiliser les jeunes générations à la mémoire de l’Holocauste.

“Le fait est que les jeunes sont dans cette technologie. Cela nous aide à capter leur attention”, explique la co-créatrice Miriam Cohen.

L’expérience de 65 minutes est proposée aux groupes qui peuvent réserver des séances pour lesquelles les équipements sont prêtés. Les utilisateurs individuels peuvent regarder le film VR en ligne et même dans un centre commercial de Jérusalem.

« Triumph of the Spirit » propose une visite guidée de la vie juive en Pologne à Cracovie, avant l’Holocauste, une visite du camp d’extermination nazi, puis une visite d’Israël tout en écoutant des histoires de survivants.

Pour Menachem Haberman, 95 ans, qui a été envoyé à Auschwitz en 1944 dans un train à bestiaux, l’expérience immersive a été bouleversante. Il a pleuré en enlevant les lunettes VR, raconte Reuters. “J’avais l’impression de revenir à la même période. Je me suis souvenu de certaines choses que je ne peux pas oublier à ce jour” a témoigné le “survivant”.

jvr360.co.il/en/

  • Quand le petit fils d’une survivante partage les souvenirs de sa grand-mère sur TikTok

Tova Friedman est l’une des plus jeunes personnes à avoir survécu à l’Holocauste, en échappant au camp de concentration d’Auschwitz à seulement 6 ans. Son petit-fils, Aron Goodman, utilise désormais TikTok pour raconter son histoire et éduquer la jeune génération. Aron a créé un compte au nom de sa grand-mère, qui génère aujourd’hui des millions de vues. “Nous devons montrer cette histoire aux jeunes générations, qui peuvent ensuite la partager avec leurs amis et leurs propres enfants, et ainsi la transmettre aussi longtemps que possible”, a déclaré Aron Goodman au site NowThis.

En Israël, une exposition d’art a récemment présenté des œuvres d’art générées par l’IA qui ont donné vie aux souvenirs des survivants de l’Holocauste. Grâce au récit verbal de moments spécifiques, un opérateur de logiciel d’IA a pu créer des visuels correspondant aux émotions et aux paysages dont se souviennent les survivants.

L’exposition présentait des images de 19 survivants israéliens de l’Holocauste. L’un d’eux, Dov Sagaju, 86 ans, a déclaré que l’expérience était formidable. “J’ai eu des frissons. Je ne pouvais pas comprendre que c’était moi. C’était difficile pour moi de traiter cette image”.

Depuis plusieurs mois, des musées et lieux de mémoire consacrés à l’Holocauste proposent des expériences hologramme et VR permettant d’écouter les témoignages de survivants. (ARTICLE CLIC: Le Illinois Holocaust Museum & Education Center de Chicago fait témoigner les survivants dans une exposition en réalité virtuelle)

SOURCES: Build Israel, Reuters, presse

PHOTO du carrousel: modélisation 3D de Yad Vashem sur MInecraft. (c) Build Israel

Date de première publication: 27/01/2023

banner malaga juin 2024

Laisser un commentaire