DOSSIER / Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en 2021 (28/11/2021)

Partager :

La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères, musée des égouts de Paris, Al Thani Collection à Paris, Science Expériences Paris, Bourse de Commerce – Pinault Collection, Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement, Maison de Victor Hugo, Villa du Temps retrouvé Cabourg, Musée de la chasse et de la nature Paris, Narbo Via, Luma Arles, Fondation Paul Ricard, Musée Courbet d’Ornans, Centre de la photographie de Mougins, musée des égouts de Paris, Les Franciscaines Deauville, Musée Carnavalet, musée d’art moderne de Fontevraud, Hôtel de la Marine Paris, Science Expériences Paris, Maison – musée Serge Gainsbourg … En raison de la pandémie, de nombreux lieux culturels et artistiques ont du décaler leur ouverture ou réouverture initialement annoncée en 2020, à l’année suivante. Ce dossier du CLIC France propose un panorama des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux culturels programmées en France en 2021. Les dates ci-dessous sont sujettes à modification et report en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

NOUVEAU: La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères, Musée des égouts de Paris, Al Thani Collection à Paris, Science Expériences Paris.

Photo Carousel : vue intérieure de la La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères © ville d’Hyères

. Réouverture de la Maison de Victor Hugo (réouverture en juin 2020, décalée à 2021 – Ouverture le 19/05/2021)

. L’ancien Muséum des Sciences Naturelles d’Orléans devient MOBE, Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement (Réouverture le 19/05/2021)

. Ouverture de Narbo Via, l’histoire romaine de Narbonne (annoncée à l’automne puis en décembre 2020, reportée à 2021 – Ouverture le 19/05/2021) 

. La Villa du Temps retrouvé à Cabourg : retour à la Belle Epoque (Ouverture le 19/05/2021)

Ouverture des Franciscaines : un nouveau musée-bibliothèque à Deauville (prévue le 27 juin 2020, reportée au printemps 2021 – Ouverture le 19/05/2021)

. Nouvel espace de la Fondation Paul Ricard (ouverture en décembre 2020, reportée au printemps 2021 – Ouverture le 19/05/2021)

. Ouverture du nouveau musée d’art moderne de Fontevraud (été 2021 – Ouverture le 19/05/2021)

. Ouverture de la Bourse de Commerce – Pinault Collection (prévue en juin 2020, reportée au 23 janvier 2021 puis au Printemps 2021 – Ouverture le 22/05/2021)

Réouverture du Musée Carnavalet (prévue au printemps 2020, reportée au printemps 2021 – Ouverture le 29/05/2021)

. Ouverture de l’Hôtel de la Marine (prévue en juin 2020, reportée au printemps 2021 – Ouverture le 12/06/2021)

. Ouverture de la Tour et du parc paysager de Luma Arles (printemps et été 2021 – Ouverture le 26/06/2021)

. Réouverture du Musée Courbet d’Ornans (1 juillet 2021)

. Ouverture du Centre de la photographie de Mougins (03/07/2021)

. Réouverture du Musée de la chasse et de la nature (Printemps 2021 – Réouverture le 06/07/2021)

. Réouverture du musée des égouts de Paris (23/10/2021)

. Ouverture de Science Expériences Paris (Ouverture le 28/10/2021)

. Ouverture de la collection Al Thani à Paris, à l’Hôtel de la Marine (Ouverture le 18/11/2021)

. Ouverture de La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères (ouverture le 27/11/2021)

 

  • Rénovation de la Maison de Victor Hugo (réouverture en juin puis novembre 2020, décalée au printemps 2021. Ouverture le 19/05/2021)

Située en plein cœur du Maris, sur la place des Vosges, la Maison de Victor Hugo est fermée pour travaux depuis le printemps 2019. Près d’un an plus tard, l’ancienne résidence de l’écrivain français, qui habitait le deuxième étage de 1832 à 1848 où il a notamment écrit les Misérables, devait rouvrir ses portes en juin 2020. Un évènement 2 fois repoussé en raison de la pandémie.

Rouvert le 19 mai 2021, le musée est enrichi d’un café niché dans la cour auparavant inaccessible au public. Un endroit secret, traversé discrètement par Victor Hugo lorsqu’il se rendait à un rendez-vous galant, enfin accessible aux visiteurs qui pourront s’accorder une pause gourmande à l’ombre de sept marronniers plantés il y a 150 ans. Aux commandes du café-salon de thé, le pâtissier Gérard Mulot.

Site web du musée

(Source: Paris Musées, Maison de Victor Hugo, presse)

  • L’ancien Muséum des Sciences Naturelles d’Orléans devient MOBE, Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement (Réouverture le 19/05/2021)

Après 7 ans de fermeture et 17 millions d’euros d’investissements, l’ancien Muséum des Sciences Naturelles d’Orléans a rouvert le 19 mai 2021 sous le nom de MOBE, Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement.

Avec 3 553 visiteurs le week-end inaugural du 3 octobre 2021, ce lieu de partage scientifique plonge le visiteur dans une découverte inédite du vivant. Une renaissance pour ce muséum, qui fêtera ses 200 ans en 2023.

« Replacer l’homme dans son environnement en lui donnant les clés pour comprendre ce qu’est la biodiversité » est l’un des enjeux du nouvel établissement. Son parcours est jalonné de vitrines où sont exposées 1 200 pièces issues des 435 000 des collections du MOBE, de bornes tactiles, de pupitres interactifs multimédias, de microscopes, et de maquettes à manipuler.

Des dispositifs interactifs permettent d’écouter et regarder des vidéos, en français ou en anglais. L’une d’elle est notamment dédiée aux virus. On peut aussi manipuler des dispositifs en bois pour des activités plus ludiques, mais toujours avec l’objectif d’en apprendre plus.

https://www.orleans-metropole.fr/culture/musees-expositions/museum-dorleans-pour-la-biodiversite-et-lenvironnement

magcentre.fr/218085-mobe-avec-un-b-comme-biodiversite/ (13/10/2021)

larep.fr/orleans-45000/loisirs/on-a-visite-le-nouveau-museum-d-orleans-et-on-l-a-trouve-vraiment-tres-beau-et-instructif (19/05/2021)

Informations pratiques :

Deux types de vistes sont possibles : visite libre en individuel et visite flash (20 mns de découvertes avec un médiateur scientifique du muséum)

Réservations via https://billetterie.orleans-metropole.fr

Horaires en période scolaire : mardi, jeudi et vendredi de 12h à 18h, mercredi, samedi et dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi.

Plein tarif : 6€

(Source: MOBE, Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement – orleans-metropole.fr)

  • NarboVia raconte l’histoire romaine de Narbonne (ouverture à l’automne 2020, décalée au printemps 2021, ouverture le 19/05/2021)

Le musée NarboVia, anciennement MuRéNA, ou musée régional de la Narbonne antique, est un musée de Narbonne dont l’ouverture était prévue à l’automne 2020. En raison de la pandémie, son ouverture a été repoussée au 19 mai 2021

Musée Narbo Via, Kansei TV

Première colonie romaine créée en Gaule, ancienne capitale de la province de Gaule narbonnaise, Narbonne fut un foyer de la civilisation romaine dont le patrimoine antique fait figure de référence.

La décision de créer le musée a été prise par la région Languedoc-Roussillon en 2010 sous l’impulsion de Georges Frêche. Un choix confirmé par la nouvelle région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Le futur musée a pour objectif de faire renaître la cité antique de Narbonne aux yeux de tous les publics. Il se veut aussi un outil pour renforcer l’identité du territoire et revaloriser son passé romain, tout en contribuant à son développement culturel et touristique et à celui de la grande Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée.

La première pierre du bâtiment, signé de l’agence Foster + Partners, a été posée le 10 novembre 2015. L’inauguration du musée est prévue courant 2020.

5 collections réunies

Les collections du nouveau musée résulte de la réunion d’une partie des collections de cinq lieux, dont le musée archéologique, le fonds lapidaire alors conservé à Notre-Dame de Lamourguier et le dépôt archéologique d’État Sainte-Rose.

Les collections comprennent 15 000 pièces, dont 1 000 pierres funéraires réemployées à l’époque médiévale pour composer les murs d’enceinte de la Ville.

Article du CLIC France: A partir de 2021, le nouveau musée Narbo Via racontera l’histoire romaine de Narbonne

Dossier de presse du nouveau musée

https://www.artistes-occitanie.fr/2020/12/08/a-narbonne-louverture-du-musee-narbo-via-repoussee-a-la-fevrier-2021

(Sources: région Occitanie, wikipedia)

  • La Villa du Temps retrouvé à Cabourg : retour à la Belle Epoque (Ouverture le 19/05/2021)

A Cabourg, le lieu de villégiature estivale de Marcel Proust, de 1907 à 1914, (la « Balbec » de ses romans), la toute nouvelle « Villa du Temps retrouvé » fait revivre 150 ans après sa naissance, l’écrivain et ses personnages, et, au-delà, toute l’atmosphère de la Belle Epoque.

Le lieu a ouvert au public le 19 mai 2021, avec une première exposition temporaire, « Fantômas et le miroir de la Belle Epoque » proposée jusqu’au 11 novembre 2021.

Dès l’entrée dans la villa entièrement restaurée dans son aspect d’origine, une véritable machine à remonter le temps plonge les visiteurs dans l’ambiance de l’âge d’or de la Côte Fleurie.

Par la magie d’un parcours immersif, avec effets visuels, sonores, et même olfactifs, quelque 350 objets – meubles, tableaux de maîtres, costumes, films ou photographies- invitent à explorer ce temps suspendu entre deux siècles.

Cette immersion artistique et historique permet de découvrir une génération d’artistes phares, Claude Monet, Eugène Boudin, Auguste Rodin ou Claude Debussy.

En parallèle de cette plongée dans la bonne société proustienne, le parcours temporaire jette également un éclairage inédit sur la culture populaire de l’époque.

Le 12 septembre 2021, la villa a accueilli son 20 000ème visiteur. Le lieu propose un chatbot « je suis marcel », développé par AskMona.

https://villadutempsretrouve.com/

(ARTICLE CLIC: Le 14 avril 2021, la Villa du Temps retrouvé à Cabourg offrira un voyage immersif dans la Belle Epoque de Marcel Proust)

actu.fr/normandie/cabourg_14117/cabourg-a-deux-mois-de-son-ouverture-la-villa-du-temps-retrouve-se-devoile

france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/cabourg-14-la-villa-du-temps-retrouve-rend-hommage-a-proust-et-a-la-belle-epoque (07/04/2021)

(Source: Ville de Cabourg)

  • Le nouvel espace d’exposition de la Fondation d’entreprise Pernod Ricard s’installe près de Saint Lazare, à Paris (ouverture en décembre 2020, reportée au printemps 2021 -Ouverture le 19/05/2021)

Le nouveau centre d’art de la Fondation d’entreprise Pernod Ricard s’installe au 1 cours Paul Ricard, près de la Gare Saint Lazare, dans le 8e arrondissement de Paris. L’ouverture du lieu, « conçu comme un écrin pour les pratiques contemporaines pluridisciplinaires », a eu lieu le 19 mai 2021.

« Nouveau lieu, nouvelle ambition, nouvelles rencontres artistiques : la Fondation Pernod Ricard ouverte sur la ville et le monde continuera d’œuvrer avec le même engagement pour soutenir la jeune scène française contemporaine et la rendre accessible au plus grand nombre » annonce la Fondation.

La Fondation d’entreprise Pernod Ricard, héritière de la fondation Ricard créée il y a 22 ans, a pour vocation de soutenir la jeune scène française contemporaine.

Le nouvel espace pluridisciplinaire, dont l’aménagement a été confié à l’agence NeM / Niney et Marca Architectes, se situe au 1 Cours Paul Ricard, à la proue du nouveau siège mondial du Groupe éponyme, en plein cœur de la Capitale et du quartier Saint Lazare.

Il dispose d’un espace principal d’exposition de 300 m2, mais aussi d’un auditorium de 130 places et d’un hall modulable pouvant notamment accueillir des performances ou des accrochages ponctuels. Le café Mirette proposera un lieu de rendez-vous convivial et chaleureux à tous les amateurs d’art. L’espace sera ouvert sur une grande terrasse accessible au public : le cours Paul Ricard !

Le nouvel lieu est doté d'un auditorium lumineux de 130 places © Fondation d'entreprise Pernod Ricard
L’auditorium de 130 places du nouvel espace de la Fondation © Fondation d’entreprise Pernod Ricard

Anciennement Fondation Ricard, la Fondation devenue Pernod Ricard depuis le 1er Juillet 2020, reste l’héritière du mécénat pour l’art contemporain développé depuis plus de vingt ans par la société Ricard.

« Elle entame désormais un nouveau chapitre de son histoire et amorce un virage international. La Fondation opèrera comme une plateforme au service et au contact direct des artistes afin de faire rayonner cette jeune scène, ici et ailleurs en utilisant notamment plus fortement les ressources offertes par un groupe mondial aux 86 filiales » explique la Fondation.

Depuis son ouverture à Paris en 1998, la Fondation a présenté plus de 1000 artistes invités par 250 commissaires au cours de 150 expositions. « Sans collection, son identité est façonnée par celles et ceux qui l’animent au quotidien : artistes, curateurs, auteurs, intellectuels… Elle se fait ainsi le reflet de la diversité de la création et vibre au rythme de ses variations ».

En plus d'événements et de rencontres, le lieu accueillera quatre expositions d'envergure par an © Fondation d'entreprise Pernod Ricard
Le nouvel espace accueillera quatre expositions d’envergure par an © Fondation d’entreprise Pernod Ricard

Dans ce nouvel écrin, la Fondation Pernod Ricard mènera une programmation « défricheuse et audacieuse » pour reprendre les mots de sa directrice Colette Barbier, faite d’expositions personnelles et collectives et proposera des cycles de rencontres dédiées à la performance artistique, à la poésie ou aux débats de société.

Ouverte sur la ville et son quartier, la Fondation gardera une échelle humaine, en favorisant les rencontres et les échanges, et restera, comme depuis sa création, accessible à tous gratuitement.

Alexandre Ricard, Président-directeur général du Groupe et Président de la Fondation a déclaré : « L’ouverture de la Fondation d’entreprise Pernod Ricard marque une nouvelle étape de l’histoire de notre Groupe, symbole de la pérennité de notre engagement en faveur de la création et de nos valeurs de transmission. Nous sommes très heureux de pouvoir offrir à Paris, en plein cœur du bouillonnant quartier de Saint Lazare, un nouveau lieu artistique qui contribuera au dynamisme de la vie culturelle de la Capitale et à faire vivre cette convivialité que nous souhaitons véhiculer autour de nous. Je me réjouis donc dès aujourd’hui de pouvoir fréquenter au quotidien les artistes, les créateurs et amateurs d’arts. Ils seront source d’inspiration pour nos 900 collaborateurs du site, de leurs échanges jailliront de belles créations et de magnifiques rencontres. »

Une exposition inspirée par Dali

La première exposition collective « Le Juste Prix » sera réalisée sous le commissariat de l’artiste Bertrand Dezoteux. En hommage à Salvador Dali, l’exposition sera conçue à l’image d’un « labyrinthe physique autant que mental ». La programmation 2021 sera complétée par une rétrospective du travail d’Isabelle Cornaro, lauréate du prix Fondation d’entreprise Ricard en 2010.

L'inauguration en février 2021 se veut « joyeuse, baroque, jubilatoire » © Fondation d'entreprise Pernod Ricard

(Source: Fondation d’entreprise Pernod Ricard; Photos: © Fondation d’entreprise Pernod Ricard)

  • Les Franciscaines : un nouveau musée-bibliothèque à Deauville (ouverture le 27/06/2020, reportée au 20 mars 2021 – Ouverture le 19/05/2021)

Installé dans l’ancien couvent des Franciscaines, restauré et aménagé par l’agence d’architecture Moatti-Rivière, un nouveau lieu hybride de 6 000 m2 a ouvert ses portes le 19 mai 2021 à Deauville, près d’un an après sa date d’ouverture initiale du 27 juin 2020.

A la fois musée, auditorium, bibliothèque et centre de documentation, ce nouveau lieu veut mêler les savoirs et les arts.

Son exposition inaugurale, imaginée par Régis Debray, sera consacrée à l’idée et aux représentations du paradis, à travers plus de 100 œuvres et objets (créés par de nombreux artistes tels que Brueghel l’Ancien, Dürer, Turner, Chagall, Braque, Pierre et Gilles, Garouste, Bill Viola…).

En décembre 2019, la Ville de Deauville et le Crédit Agricole ont signé une convention de mécénat au titre de « Grand bâtisseur » des Franciscaines. La banque normande apporte sa pierre à l’édifice dans le cadre de son fonds « Initiatives Normandie », adossée à la Fondation du Crédit Agricole – Pays de France. Le montant du soutien n’a pas été annoncé.

lesfranciscaines.fr/fr/actualites/ouverture-des-expositions

(Source: Ville de Deauville, presse)

  • Ouverture du nouveau musée d’art moderne de Fontevraud (Ouverture le 19/05/2021)

Dans le Maine-et-Loire, le musée d’art moderne de Fontevraud a ouvert ses portes le 19 mai 2021.

Cette nouvelle institution installée dans l’abbaye royale de Fontevraud (propriété de l’État, protégée au titre des monuments historiques) présentera des œuvres de la collection de Martine et Léon Cligman, qui ont cédé près de 600 pièces à l’État et 300 oeuvres à la région Pays de la Loire.

« La donation et le futur musée viennent enrichir de manière exceptionnelle la dimension patrimoniale et culturelle de Fontevraud », le plus ancien des centres culturels de rencontre, labellisé en 1976 et soutenu par le ministère de la Culture, « lieu phare rayonnant sur le territoire des Pays de la Loire et bien au-delà ».

Article sur l’ouverture du musée

(Source : Abbaye de Fontevraud)

  • La Bourse de Commerce, lieu permanent d’exposition de la collection Pinault (Ouverture en juin 2020, repoussée au 23 janvier 2021, puis au Printemps 2021 – Ouverture le 22/05/2021)

L’inauguration en juin 2020 de la Bourse de commerce, l’ambitieux centre d’art contemporain de François Pinault devait être l’un des événements culturels de l’année en France. Avec la crise du covid-19, l’événement a été repoussé au 23 janvier puis au 22 mai 2021.

Après Venise, le milliardaire breton a enfin trouvé le lieu idoine pour présenter en France de manière permanente son immense collection: l’ancienne halle rénovée par l’achitecte japonais Tadao Ando, entre le Forum des Halles et le Louvre.

Équipé de sept galeries et d’un auditorium pour la création sonore et vidéo expérimentale, le musée présentera certaines des 5 000 œuvres de la collection de Pinault, qui comprend des artistes comme Cy Twombly, Cindy Sherman, Jeff Koons et Damien Hirst.

« À la faveur de l’installation d’un nouveau site de présentation de ma collection à la Bourse de Commerce, au cœur même de Paris, une nouvelle étape est franchie dans la mise en œuvre de mon projet culturel : partager ma passion pour l’art de mon temps avec le plus grand nombre. » François Pinault.

(Article du CLIC France: La Bourse de Commerce, futur lieu permanent d’exposition de la collection Pinault à Paris)

Lieu: Paris, France

(Source: Pinault Collection, site web; Photos: Pinault Collection, site web)

  • Rénovation du Musée Carnavalet (réouverture au printemps 2020, reportée au printemps 2021 – Réouverture le 29/05/2021)

Fermé pour rénovation depuis 2016, la réouverture du Musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a eu lieu le 29 mai 2021 avec l’exposition Paris par Henri Cartier-Bresson.

C’est à l’initiative du Baron Haussmann que cet hôtel devient, en 1866, le musée du patrimoine de la capitale, qui conserve ses plus grands trésors historiques de la Gaule à nos jours, en passant par la Renaissance, la Révolution, l’époque napoléonienne et les Lumières.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Musée Carnavalet (@museecarnavalet)

Parmi les pièces incontournables de sa collection: la chambre de Marcel ProustLes Ramoneurs de Charles Nègre, les portraits de Clouet, des maquettes et modèles d’architecture, les trésors du département des photographies, et la riche collection d’objets d’art et d’histoire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Musée Carnavalet (@museecarnavalet)

Restauré par l’agence François Chatillon Architecte, associée à Snøhetta et à l’agence Nathalie Crinière pour la scénographie, l’hôtel particulier où vécut Madame de Sévigné rouvrira au public avec un nouveau parcours chronologique riche de quelque 3 700 œuvres.

« Il y a un renouvellement de 60% des œuvres présentées. On verra des objets d’histoire, des maquettes, des dessins, des tableaux acquis ou jamais montrés. L’occasion, pour les Parisiens, de revenir ici », confiait Valérie Guillaume, directrice de Carnavalet, au Parisien en novembre 2020.

Pendant la durée des travaux, le musée a proposé une série d’expositions hors les murs ainsi qu’un espace d’information sur le projet de rénovation.

L’espace Paris Rendez-vous, situé aux abords de l’Hôtel-de-Ville de Paris, invite donc le public à découvrir le projet de rénovation du plus ancien musée de la Ville de Paris.

A partir d’un dispositif vidéo, les visiteurs peuvent même découvrir les œuvres phares du musée, avant de les découvrir in situ lors de sa réouverture début 2020.

Des ateliers gratuits tous les samedis !

Tous les samedis, de 14h à 15h, l’atelier « Mon Carnavalet » propose aux enfants dès 6 ans de réinterpréter par le dessin et l’écriture une œuvre de leur choix présente dans le futur parcours à hauteur d’enfant du musée. Les enfants sont encadrés par une intervenante culturelle du musée. Gratuit sans réservation à partir de 6 ans.

(ARTICLE CLIC: XXXX)

Site web du musée

www.carnavalet.paris.fr/le-musee/un-nouveau-musee

(Source: Paris Musées, musée, presse)

  • Rénovation de l’Hôtel de la Marine (ouverture en juin 2020, reportée au printemps 2021 puis au 12/06/2021)

Aujourd’hui géré par le CMN, ce monument historique construit sous Louis XV face à la place de la Concorde, devrait devenir un nouveau lieu culturel, multi activités. L’Hôtel de la Marine devait dévoiler ses plus beaux atours en juin 2020, après 3 années de travaux. Son ouverture a été repoussée à 2021, en raison de la pandémie.

Ouvert au public le 12 juin 2021, ce nouveau lieu culturel prend une forme très inédite:

. son premier étage ouvert à la visite, permettra de redécouvrir les appartements de l’intendant et ses décors d’origine, ainsi qu’une partie de la vaste collection Al Thani et un salon de thé Alain Ducasse.

. sa cour d’honneur, ouverte en permanence, accueillera une librairie-boutique du CMN, une épicerie fine et un restaurant piloté par Jean-François Piège.

Partenariat unique avec la Fondation Al Thani

Le Centre des monuments nationaux et la Fondation Collection Al Thani ont signé un accord de longue durée donnant lieu à la mise à disposition d’un espace consacré à des expositions de la Collection Al Thani dans une galerie réservée à cet usage à l’Hôtel de la Marine.

L’accord prévoit aussi un don extrêmement généreux au Centre des monuments nationaux, qui viendra soutenir la restauration de l’Hôtel de la Marine ainsi que d’autres projets patrimoniaux sur l’ensemble de son réseau.

ARTICLE CLIC: XXX et  Sous l’impulsion du CMN, l’Hôtel de la Marine se transforme en un lieu culturel d’un nouveau type

Site web du lieu

(Source: CMN, presse) 

  • La Fondation Luma finalise l’aménagement de sa tour et de son parc paysager à Arles (Printemps ou été 2021 – Réouverture le 26/06/2021)

La tour escarpée en acier inoxydable conçue par l’architecte Franck Gehry et le parc paysager, pièces maîtresses de Luma Arles, devraient ouvrir au printemps 2021, finalisant ainsi le campus de plus de 5 hectares de la Fondation Luma dans la ville du sud de la France.

Arles : le parc des Ateliers sera livré en juin 2021

Bâtiment RessourceLa tour devrait abriter des espaces d’exposition, des archives, une bibliothèque et un restaurant.

Le parc des Ateliers occupe 40 800 m2 des 51 345 m2 de la superficie totale du site. Il a été conçu par l’architecte- paysagiste Bas Smets comme « un écrin pour l’ensemble de bâtiments dédiés à la création et à l’exposition d’œuvres ». Luma Arles rassemble six bâtiments industriels historiques, dont cinq ont été réhabilités par l’architecte allemande Annabelle Selldorf, afin d’accueillir des présentations, des installations, des expositions et des résidences d’artistes.

Initié il y a près de douze ans, le projet d’aménagement du site des anciens ateliers de la SNCF à Arles (Bouches-du-Rhône) entre donc dans sa phase finale.

Le parc a fait l’objet d’un partenariat original pour définir les conditions de sa réalisation, de son entretien et de son utilisation. Ce projet inédit associe l’agence régionale d’équipement et d’aménagement (Area), concessionnaire de la ZAC des Ateliers créée en 2007, la fondation Luma, porteuse du projet culturel, et la Ville d’Arles, à qui reviendra le nouvel espace vert gratuit et ouvert à tous. Par ailleurs, une association syndicale libre (ASL) de propriétaires a été créée par la Ville et la fondation Luma pour faire vivre le lieu.

Depuis sa création, en  2013, Luma Arles a commandité et présenté le travail de plus de 100 artistes, penseur·euse·s et innovateur·rice·s dans de multiples lieux de la cité arlésienne. Chaque été, le festival international de photographie Les Rencontres d’Arles et le festival de musiques du monde Les Suds sont invités à rejoindre le programme présenté aux Parc des Ateliers de Luma.

Présentation du projet sur le site web de l’institution

fr.wikipedia.org/wiki/Luma_Arles

tdg.ch/cote-culture-la-provence-rivalise-avec-les-grandes-capitales-267434077407 (13/10/2021)

la-croix.com/Culture/Luma-Arles-lutopie-singuliere-Maja-Hoffmann (01/08/2021)

telerama.fr/debats-reportages/ouverture-de-la-tour-luma-a-arles-le-projet-flou-de-maja-hoffmann-6922346.php (14/07/2021)

next.liberation.fr/arts/2020/07/09/hans-ulrich-obrist-rassembler-le-poetique-et-le-politique_1793831 (09/07/2020)

lemoniteur.fr/article/arles-le-parc-des-ateliers-sera-livre-en-juin-2021.2079891 (13/03/2020)

lexpress.fr/actualites/1/culture/arles-l-ancienne-cite-ouvriere-qui-joue-la-carte-de-l-art-et-du-tourisme-culturel_2091512.html (25/07/2019)

(Source: Luma Arles)

  • Réouverture du musée Courbet d’Ornans le 1er juillet 2021

Dix ans après son inauguration en juillet 2011 et sa rénovation totale pour près de 10 millions d’euros, le musée Courbet à Ornans, propriété du département du Doubs, s’est lancé dans un nouveau chantier. La fin de celui-ci et la réouverture au public étaient annoncés pour juillet 2021. Le nouveau musée à rouvert ses portes le 1er juillet 2021.

La dynamique créée lors du Bicentenaire de la naissance de Courbet et l’accroissement constant du nombre de ses visiteurs (+ de 70 000 visiteurs en 2019) ont rendu nécessaires certains travaux de modernisation.

« L’évolution des exigences en termes de conservation préventive, la volonté de mieux mettre en valeur les collections et les œuvres de Gustave Courbet et l’essor du numérique ont aussi conduit à repenser certains espaces » explique le musée sur son site web.

Pour répondre à ces enjeux, le musée Gustave Courbet a donc fermé ses portes pour une durée de 9 mois. Tout en restant fidèles au musée rouvert en 2011, « véritable geste architectural ancré dans son territoire », les nouveaux aménagements permettront d’améliorer le confort des visiteurs et de renouveler l’expérience de visite par une muséographie repensée. À quelques pas du musée, le réaménagement de l’Atelier Courbet et la maison attenante, dite Maison Marguier, permettent également d’envisager « de nouveaux possibles quant à l’organisation des espaces de travail ».

Une collection enrichie

Les espaces destinés à la conservation des collections et l’étude des œuvres seront développées afin de mieux correspondre aux normes internationales et de satisfaire les besoins d’une collection en constant enrichissement.

Depuis 2011, la collection s’est ainsi enrichie de plus de treize œuvres dont les tableaux majeurs du Chêne de Flagey et du Veau blanc. La muséographie est également repensée pour accueillir d’autres nouvelles œuvres, comme le Portrait de Juliette (1842), la sœur préférée du peintre et sa seule héritière, que le département vient d’acquérir grâce à une souscription de 155 000 euros lancée par « Les Nouveaux mécènes de Courbet » et une subvention de 55 000 euros versée par la DRAC et le FRAM (Fonds régional d’acquisition des musées).

La collection permanente du Musée Courbet compte environ 400 œuvres dont une soixantaine de l’artiste.

Deux nouveaux espaces seront également consacrés aux peintres comtois du XIXe siècle et à l’histoire du musée et de la maison familiale.

De nouveaux espaces éducatifs

Des mises aux normes seront également entreprises, notamment afin que le parcours muséal puisse bénéficier d’un système de contrôle climatique optimisé, d’installations techniques et d’un éclairage adapté aux exigences muséales. Le réaménagement de l’Atelier et de l’extension dite « extension Juliette » est destiné aux publics en groupe ou scolaires, permettant la création d’un espace spécialement dédié aux offres pédagogiques et à la médiation culturelle.

Le coût des travaux dans le musée et le dernier atelier du peintre est de 2,76 millions d’euros. La rénovation de la maison Marguier, attenante à l’atelier, pour accueillir des espaces dédiés à la médiation et à la conservation ainsi qu’un centre de documentation bénéficie d’un budget complémentaire de 4,88 millions d’euros.

Dix ans après la transformation majeure du Musée Courbet, le Pôle Courbet avec deux de ses sites sera donc accessible à l’été 2021.

Le musée Courbet a rouvert ses portes avec une exposition événement réalisée en partenariat avec le musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie et qui bénéficie du soutien du musée national Picasso à Paris, mais aussi du musée Picasso de Barcelone. « Courbet / Picasso, révolutions ! » est présentée  jusqu’au 18 octobre 2021 au musée Courbet d’Ornans.

Site web du musée et du pôle muséal Courbet

https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/peinture/courbet-picasso-l-exposition-evenement-du-musee-d-ornans-pour-feter-sa-reouverture (01/07/2021)

(Sources: Musée Courbet; photos: musee-courbet.fr)

  • Centre de la photographie de Mougins (03/07/2021)

Le Centre de la photographie de Mougins, consacré à la photographie contemporaine, a ouvert ses portes le 3 juillet 2021.

Ce projet, initié par la Ville de Mougins, a pour mission de soutenir la création et les expérimentations des artistes français et étrangers, émergents ou confirmés par la production, l’exposition, l’édition et l’accueil en résidence.

Le Centre de la Photographie de Mougins cherche un responsable

Un complexe aux différentes missions

La structure, un ancien presbytère réhabilité, propose sur 300 mètres carrés trois niveaux d’intervention : un espace d’accueil et deux plateaux d’expositions.

Pour compléter l’offre, des bâtiments extérieurs au Centre remplissent les différentes missions
nécessaires au fonctionnement du Centre : l’administration, le stockage, la résidence d’artistes, les espaces documentation et ateliers pédagogiques dédiés à la formation et à la médiation.

La direction du Centre est assurée par Yasmine Chemali (auparavant responsable des collections d’art moderne et d’art contemporain au Musée Sursock – Beyrouth) et François Cheval, directeur artistique et commissaire indépendant.

La photographe Isabel Muñoz en ouverture

La saison 2021 débute avec une exposition, sur deux niveaux, consacrés aux derniers travaux de la photographe espagnole Isabel Muñoz.

Il s’agit de sa première exposition personnelle montrée dans une institution française depuis plus de vingt ans. Au Centre de la photographie de Mougins, seront présentés les travaux récents : une série réalisée au Japon, résultat de plusieurs voyages. Photographies inédites pour la plupart, tant pour les vidéos que pour les images fixes, on y retrouve les techniques de prédilection de la photographe, à savoir le tirage platine et les grands formats.

Mougins, ville d’Art, de Culture et de Gastronomie

Mougins et son village méditerranéen dominent la baie de Cannes et Grasse. Son vaste territoire fait partie intégrante de Sophia Antipolis, première technopole d’Europe.

Ville d’art et de culture, Mougins doit sa notoriété aux artistes qui y ont séjourné (Francis Picabia, Pablo Picasso, Cocteau, Paul Eluard, Fernand Léger, Man Ray, Christian Dior, Yves Saint-Laurent, etc). Labellisée Ville et Métiers d’Art au titre de la gastronomie et des arts de vivre, elle doit sa réputation gourmande à Roger Vergé, chef du Moulin de Mougins et à sa légendaire cuisine du soleil exportée dans le monde entier. Elle le doit aussi à son festival, Les Étoiles de Mougins, l’un des plus grands rendez-vous international des chefs et du grand public, créé en 2006.

Une offre complémentaire

Le Centre de la photographie de Mougins, fruit de la politique culturelle de la Ville, s’inscrit en complément des lieux d’expositions de la Région Sud, du département des Alpes-Maritimes. Il rejoint le Musée d’Art Classique de Mougins (MACM) et sa collection privée unique, ainsi que d’autres initiatives comme Mougins Monumental.

Dans une société en profonde mutation, implanté dans le vieux village de Mougins, entre tradition et modernité, le Centre de la photographie souhaite offrir un espace d’expression et de réflexion
tant pour les habitants de Mougins que pour le public de passage.

(Source: Ville de Mougins CP)

  • Réouverture du Musée de la chasse et de la nature, Paris (Printemps 2021 – Réouverture le 06/07/2021)
En travaux pour rénovation depuis juillet 2019, le Musée de la chasse et de la nature, à Paris, a rouvert ses portes le 6 juillet 2021. 

L’institution du Marais a profité du départ des bureaux de la Fondation François Sommer, situés auparavant dans le même bâtiment, pour accroitre sa surface de 250 m2, soit un gain de près d’un tiers.

Les six nouvelles salles créées permettront un nouvel accrochage de la collection permanente et de nouvelles commandes.

(c) Musée de la chasse et de la nature © Sophie Lloyd

Pour sa réouverture, le musée a invité l’artiste Damien Deroubaix qui réalisera pour l’exposition « La valise d’Orphée » un décor monumental à la façon d’un temple primitif.

(Source: Musée de la chasse et de la nature)

  • Réouverture du musée des égouts de Paris (23/10/2021)

Enrichi avec des supports modernisés et un meilleur accès, le musée des égouts de Paris a fait peau neuve grâce à une rénovation entreprise en 2018. Après presque 3 ans de fermeture, 2 millions d’euros, et une ouverture prévue à la fin 2020, le musée a de nouveau accueilli le public le 23 octobre 2021. Objectif : attirer 100 000 visiteurs par an.

Véritable voyage dans le temps, ce musée souterrain vous en apprend plus sur l’histoire des égouts de la ville, de l’Antiquité à aujourd’hui.

2021 : un musée entièrement rénové

Ayant trop longtemps manqué de visibilité « extérieure », le visiteur accède désormais au musée par un nouveau bâtiment, qui se signale par une colonne couleur rouille du plus bel effet. Il descend ensuite quelques pieds sous terre, et pénètre dans une longue et spacieuse galerie totalement réhabilitée, qui est l’artère principale du musée.

Sur ses parois conservant un aspect brut qui sied parfaitement à l’esprit des lieux, se succèdent des panneaux d’information formant l’essentiel du volet « exposition » de la visite : la riche histoire des égouts parisiens y est contée en détails, ses diverses phases illustrées par de nombreux visuels d’époque.

« Une histoire de luttes successives contre l’insalubrité, la pestilence, les rats, les microbes et les bactéries, les maladies et épidémies, et de défis relevés les uns après les autres par les ingénieur·e·s ayant œuvré sur le réseau d’eaux usées parisien » raconte le musée.

Quelques objets d’hier et d’aujourd’hui sont égrenés en parallèle de ces panneaux informatifs, tel « l’uniforme » de l’égoutier, ou des modèles réduits des machines qui circulent dans les innombrables galeries, notamment un « wagon-vanne » destiné à curer leur lit ensablé, que l’on retrouve plus loin grandeur nature.

Plusieurs écrans interactifs parsèment le parcours, permettant notamment de mieux faire connaissance avec les nombreux métiers intervenant dans la gestion des eaux usées, et avec celles et ceux qui les exercent, de l’égoutier·tière mettant littéralement les mains… dedans, à l’ingénieur·e surveillant la bonne marche du réseau.

Dans la seconde partie de la visite, le visiteur emprunte des couloirs et galeries « en activité », entre collecteurs, déversoirs, émissaires, regards…

Pour sa réouverture, le musée des égouts de Paris a fait l’objet d’une campagne sociale très décalée.

Ce musée n’est pas géré par Paris Musées.

Infos pratiques
Musée des égouts, 93 Quai d’Orsay, 75007 Paris
Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 17h (dernier accès à 16h)
Tarifs : de 7 à 9 euros.

https://musee-egouts.paris.fr/

paris.fr/pages/le-musee-des-egouts-retrouve-la-lumiere-19500 (15/10/2021)

https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/10/16/a-paris-le-musee-des-egouts-s-est-refait-une-beaute (16/10/2021)

https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/photos-le-musee-des-egouts-de-paris-rouvre-ses-portes-aux-visiteurs (20/10/2021)

https://www.bfmtv.com/paris/le-musee-des-egouts-a-rouvert-a-paris-apres-trois-ans-de-renovation (24/10/2021)

(Source: musée des égouts de Paris, Photo: Jean Baptiste Gurliat / Musée des égouts de Paris)

  • Ouverture de Science Expériences Paris  (Ouverture le 28/10/2021)

Réalité virtuelle, vidéo mapping, parcours immersifs… Dans un espace de 850 m² au cœur de Bercy Village, Science Expériences invite le public à venir « voyager dans l’univers fascinant des sciences à travers des animations, ateliers et expériences ! ». Ce nouveau lieu parisien dédié aux sciences a ouvert le 28 octobre 2021.

En plein cœur de Bercy Village, le nouveau lieu de 850 m² est un espace à la croisée des chemins entre parc d’attractions et musée.

« A la croisée des chemins entre parc d’attractions et musée scientifique, Science Expériences aborde la science sous le prisme du divertissement avec pour vocation d’étonner, de s’amuser, tout en se cultivant, au travers de moyens immersifs et innovants comme la réalité virtuelle, le vidéo mapping ou des présentations multisensorielles et émotionnelles. Science Expériences est un nouveau concept à la pointe des nouvelles technologies, qui jongle entre réalité virtuelle, projections et techniques immersives pour offrir un véritable voyage dans les domaines scientifiques… » explique ses promoteurs.

7 salles thématiques

Au total, en plus de la salle de briefing où sont présentées les différentes expériences sous le regard d’Einstein, 7 salles thématiques et une expérience de gravité lunaire composent le parcours.

En premier lieu, une odyssée spatiale invite à voyager aux confins de l’univers en réalité virtuelle dans un planétarium d’un nouveau genre, avant une plongée multisensorielle dans le monde mystérieux des abysses. Les visiteurs peuvent également découvrir la Lune, jouer à Jules Verne au centre de la Terre avec un vidéo-mapping volcanique, découvrir les secrets du corps humain, participer à des jeux pour en apprendre plus sur la Nature, faire face à 400 000 volts, et se téléporter comme une particule quantique.

Science Expériences a été imaginé, pensé et conçu avec un comité scientifique composé notamment de David Elbaz, astrophysicien; Bill François, spécialiste en vie marine; Aline Peltier, vulcanologue; Eléa Héberlé, docteure en biologie moléculaire; Marie-Charlotte Morin, docteure en biologie et Nicolas Treps, chercheur en optique quantique.

Les expériences et les activités ont été imaginées par les muséographes d’Ame en Science.

Infos pratiques:
Horaires : tous les jours de 14h à 20h (créneaux toutes les heures)
Nocturnes jusqu’à 23h les jeudis, vendredis et samedis
Lieu : Bercy Village (Paris 12)
Âge requis : tout public
Durée : 1h
Tarifs: de 11 euros (jusqu’à 12 ans) à 19 euros (au dessus de 12 ans). 50 euros pour 2 adultes et 2 enfants. Hors l’expérience Moon en réalité virtuelle sur un harnais vendue 6 euros par session.
Accessibilité : accès PMR disponible

science-experiences.com/

https://www.sortiraparis.com/enfant-famille/articles/263194-science-experiences-le-concept-entre-musee-et-parc-d-attractions-a-bercy-village (22/10/2021)

(Source: Science Expériences)

  • Ouverture de la collection Al Thani à Paris, à l’Hôtel de la Marine (Ouverture prévu le 18/11/2021)

Quelques mois après l’ouverture de l’Hôtel de la Marine, ce nouveau lieu de patrimoine dominant la Place de la Concorde accueille une exposition permanente durant les 20 prochaines années, qui présentera en rotation l’immense collection de la famille qatari Al Thani, qui rassemble plus de 6 000 œuvres de l’Antiquité à aujourd’hui. Les bijoux de cette collection avaient été l’objet d’une exposition phare du Grand Palais en 2017.

Un espace de 400 m2 accueille une exposition permanente de pièces choisies parmi l’ensemble de la collection, tout en réservant une galerie pour des expositions temporaires, des événements éducatifs et des séminaires, ainsi que des prêts de musées partenaires du monde entier.

Sculpture en bronze doré représentant un ours, Chine, dynastie des Han occidentaux, 206 av. J.-C.-25 apr. J.-C. Bronze doré Collection Al Thani.
Sculpture en bronze doré représentant un ours, Chine, dynastie des Han occidentaux, 206 av. J.-C.-25 apr. J.-C. Bronze doré. Collection Al Thani.

La première exposition temporaire intitulée « Trésors de la Collection Al Thani » met en lumière une riche diversité d’œuvres – environ 120 – issues de la Collection et réunira des pièces exceptionnelles couvrant une longue période, de l’Antiquité au XIXe siècle.

« Célébrant la force unificatrice de l’art à travers les cultures, elle présentera au public des œuvres majeures de différentes civilisations, véritables chefs-d’œuvre de l’expression créative à travers les âges et les lieux » explique le communiqué du CMN.

L’exposition se déroule dans quatre galeries, dans les espaces où étaient entreposées les tapisseries des collections royales au temps du Garde-Meuble. Les espaces consacrés à l’exposition ont été dessinés par le cabinet d’architecte parisien ATTA, dirigé par Tsuyoshi Tane.

« L’ouverture des salles d’exposition à l’Hôtel de la Marine fait écho aux débuts de l’histoire du bâtiment, où ces galeries avaient été créées pour présenter les trésors des collections royales françaises. Sous Louis XVI, elles étaient ouvertes au grand public un mardi par mois entre avril et novembre, ce qui a fait du Garde-Meuble de la Couronne le premier musée à Paris ». Centre des Monuments Nationaux. 

 « L’ouverture des galeries de l’Hôtel de la Marine marque une étape importante dans l’histoire de la Collection Al Thani. Présentée depuis plusieurs années lors d’expositions temporaires dans de grandes institutions du monde entier, la Collection est désormais hébergée sur une base plus permanente dans un monument historique en plein cœur de Paris. Ce lieu extraordinaire permettra en outre d’accueillir des expositions bisannuelles, organisées en partenariat avec des institutions du monde entier, ainsi que des événements pédagogiques, notamment des conférences et des symposiums. Ces salles seront, nous l’espérons, une destination capable d’attirer, de fasciner et d’éduquer les visiteurs, tout en servant à encourager les échanges culturels et à célébrer la force unificatrice de l’art ». Amin Jaffer, Conservateur en chef de la Collection Al Thani

Buste de l'empereur Hadrien © The Al Thani Collection. All Rights Reserved.
Buste de l’empereur Hadrien © The Al Thani Collection. All Rights Reserved.

L’exposition réunit des pièces maîtresses telles que la tête d’une figure royale d’Egypte ancienne sculptée dans du jaspe rouge (1475-1292 av. J.-C.), une sculpture chinoise en bronze doré d’un ours assis provenant de la dynastie Han (206 av. J.-C. – 25 apr. J.-C.), un pendentif Maya (200-600 apr. J.-C.) ou encore la coupe de jade de l’empereur moghol Jahângîr (1569-1627).

Conçue pour les expositions temporaires, cette galerie accueille également dans un premier temps des œuvres d’art – manuscrits, pièces de ferronnerie, textiles, céramiques, objets en verre et bijoux – provenant de l’ensemble du monde musulman, du Califat omeyyade à l’Empire moghol.

« Témoignant de la richesse et de la diversité de ce patrimoine, la sélection présentée réunit des objets utilisés à la cour, aussi bien à des fins récréatives que dans un contexte religieux ».

Les galeries d’exposition de la Collection à l’Hôtel de la Marine sont nées d’un accord entre le Centre des monuments nationaux et la Al Thani Collection Foundation. L’Hôtel de la Marine accueillera les œuvres de la Collection au cours des 20 prochaines années, parallèlement à un programme d’expositions temporaires thématiques.

thealthanicollection.com/fr/about-the-collection

hotel-de-la-marine.paris/La-visite/Les-parcours-de-visite/La-visite/La-Collection-Al-Thani#

(Source: Al Thani Collection, Centre des Monuments Nationaux)

  • Ouverture de La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères (ouverture le 27/11/2021)
Le musée des cultures et du paysage, situé dans le bâtiment de l’ancienne Banque de France à Hyères, a ouvert ses portes le samedi 27 novembre 2021, après une décennie d’attente. Pour son ouverture au public, La Banque, musée des cultures et du paysage de la ville d’Hyères, présente l’exposition « Face au soleil ».Quand la Banque devient musée, un bâtiment remarquable au cœur de la villeLes collections hyéroises sont donc à nouveau visibles dans un espace prestigieux : l’ex-Banque de France. Situé en plein centre-ville, ce bâtiment a fait l’objet d’une complète restauration. La Banque, musée des Cultures et du Paysage, restituant l’atmosphère et l’esthétique caractéristique du début du XXème  siècle, entend devenir un lieu majeur de la vie culturelle hyéroise : « un lieu où le public découvrira et partagera l’art du paysage avec délectation ».

Expositions temporaires et parcours permanent

Au rez-de-chaussée, la nouvelle salle d’exposition accueillera chaque année d’importantes expositions temporaires.

Au premier étage, l’ancien appartement du directeur de la Banque a été totalement transformé pour accueillir les collections du musée. Créé en 1883, à l’origine, le musée municipal rassemblait une riche collection d’objets et d’œuvres de l’Antiquité jusqu’à nos jours. La nouvelle présentation de la collection permanente sera entièrement dédiée à l’histoire de la Ville à travers l’évolution de son paysage.

Au sous-sol, la salle des coffres témoigne de la vocation première du bâtiment. Ce lieu présente de façon originale les collections du musée offrant ainsi un espace supplémentaire aux expositions temporaires.

Le jardin, un désir de paysage

Le jardin de la Banque offre un cadre exceptionnel dans la continuité du musée pour la détente. Revisité, il participe à la renaissance de ce lieu. Ce jardin à la française a retrouvé son caractère méditerranéen.

Les collections du nouveau musée

Labellisées Musée de France, les collections du musée d’Hyères, constituées depuis la fin du XIXème  siècle, sont « le vivant reflet de la diversité de l’histoire millénaire et des richesses naturelles » de la ville d’Hyères.

Ce musée se concentre sur la perception de la nature et du paysage à Hyères. Il est aussi bien question de la villégiature d’hiver et du tourisme d’été qui l’a suivi, du patrimoine et des savoir-faire qui en sont nés (fleurs, fruits), que de l’interaction de l’homme et de la nature dans des périodes fastes de l’histoire du littoral.

Parmi les plus de 8 000 objets présents dans les collections éclectiques du musée, l’exposition permanente reprend des éléments de chacune d’elles. Le discours muséographique raconte l’histoire d’Hyères à travers l’évolution de son paysage et de ses activités.

D’Alexandre Cabanel à Benjamin Constant ou de Cartier-Bresson à Karl Lagerfeld et Bernard Plossu, elle présente 200 œuvres pour raconter 2 000 ans de l’histoire d’Hyères.

L’exposition inaugurale

L’exposition inaugurale « Face au soleil » est consacrée à la découverte des paysages méditerranéens par les peintres entre 1850 et 1950.

Avec près de 70 œuvres prêtées par plus de 30 musées et collectionneurs privés, l’exposition permet de « découvrir combien l’attrait d’une lumière nouvelle, bien éloignée de celle des ateliers, offre une nouvelle façon de regarder le paysage ».

Le parcours chronologique propose de confronter la vision des peintres méridionaux (Paul Guigou, Emile Loubon, Vincent Courdouan…) à celles d’autres artistes de toute la France, attirés par la douceur du climat et la singularité des paysages et de leur lumière (Eugène Boudin, Félix Ziem, Adolphe Monticelli…).

La volonté de rendre la fugacité et les vibrations de la lumière de ce pays de cocagne va amener des peintres tels, Auguste Renoir, Paul Signac, Henri Edmond Cross, Pierre Bonnard ou Louis Valtat, à exalter la couleur. Puis progressivement, la Méditerranée va devenir pour Raoul Dufy, André Masson ou Pablo Picasso le motif d’une création aux multiples aspects.

Les enjeux de ce musée

En créant ce nouveau musée, la ville d’Hyères a souhaité relevé plusieurs enjeux:

. proposer un nouvel accrochage de la collection conçu comme un voyage authentique dans l’histoire du paysage de la Ville d’Hyères

. redonner toute leur place aux collections Beaux-Arts restaurées

. créer une médiation innovante et accessible à tous : scolaires, associations, familles, groupes touristiques, …

. proposer des dispositifs numériques interactifs

. créer un Pôle d’Excellence pour la consultation de nombreux ouvrages sur les thématiques suivantes : jardins, paysages et Côte d’Azur

. et offrir un accueil convivial grâce à la création d’une boutique-librairie et d’une ouverture d’un espace détente donnant sur le jardin revisité.

www.facebook.com/MuseeHyeres

Plaquette de présentation du musée

www.hyeres.fr/ville-dart-et-dhistoire

(Source: ville d’Hyères) 

SOURCES: musées, pressePhotos: musées, wikimedia commons

Date de première publication: 29/12/2020

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en 2020

. Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine, de 2021 à 2023

. Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine, en 2019 

. Tour du monde des projets d’ouverture ou d’extension de lieux culturels 2021-2023 

La Ville d’Angers ambitionne de créer le premier « musée des collectionneurs » dans le monde

Ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en France, en 2018 

. Ouverture et réouverture de musées et lieux de patrimoine en France, en 2017

Partager :

Leave a Comment