Des artistes célèbres ont créé les œuvres exposées dans les stations de la nouvelle ligne « Elizabeth » de Londres

Partager :
«  C’est le plus grand projet de l’histoire des transports londoniens », explique Eleanor Pinfield, responsable de l’art dans le métro. « C’est incroyable que Londres soit une ville qui donne la priorité à l’art et au design – mais en fait ce n’est pas surprenant. Londres est un phare de culture et de dynamisme, et elle ne fait que rassembler tout cela ici.  Nous voulons que les gens soient excités, intrigués, engagés. C’est ce que font ces projets et c’est ce que font ces œuvres d’art, et ils vont continuer à le faire pendant des années ».
« .

Les œuvres présentées incluent notamment :

. « A Cloud Index » de Spencer Finch qui peut être vu à la gare de Paddington. L’œuvre de 120 mètres de long et 18 mètres de large montre 32 types de nuages ​​différents dessinés au pastel qui ont ensuite été imprimés sur des panneaux de verre et constituent une image de nuages ​​dans un ciel bleu avec un clin d’œil aux peintures de paysages anglais de Constable et Turner.

Spencer Finch, A Cloud Index, 2016. Gare de Paddington (ligne Elizabeth). Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la Lisson Gallery. Photo: GG Archard
. La création « sans titre » du lauréat du prix Turner, Richard Wright, a été accrochée dans la gare de Tottenham Court Road. L’œuvre d’art présente un motif géométrique à la feuille d’or, minutieusement doré à la main par l’artiste et une équipe d’assistants. Il peut être vu sur le plafond au-dessus des escaliers mécaniques dans le hall de billetterie est de la station Tottenham Court Road, situé à Charing Cross Road.
Richard Wright, sans titre, 2018. Station Tottenham Court Road (ligne Elizabeth). Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Gagosian. Photo: GG Archard

. « Avalanche » et « Spectre » de l’artiste Simon Periton peuvent être admirés dans la gare de Farringdon. « Avalanche » présente un entrelacs d’énormes diamants comme un clin d’œil aux orfèvres, bijoutiers et forgerons de Hatton Garden, qui se trouve à proximité. L’œuvre d’art est située dans le hall de billetterie ouest de la station Farringdon. « Spectre » présente un motif incurvé imprimé sur le vitrage extérieur et s’étend sur trois côtés du bâtiment et s’inspire de la ferronnerie victorienne du marché voisin de Smithfield. « Spectre » est présenté dans la billetterie est de la station.

L’artiste Simon Periton a déclaré : « Mes deux œuvres seront vues dans la vie. C’est là qu’une œuvre d’art publique a un impact différent que dans une galerie car elle est observée pendant de plus petites périodes mais plus régulièrement, c’est donc une expérience artistique complètement différente. »

Simon Periton, Avalanche, 2016. Station Farringdon (ligne Elizabeth). Avec l’aimable autorisation de l’artiste et du siège social de Sadie Coles. Photo : GG Archard
. « Un dimanche après-midi à Whitechapel » de Chantal Joffe est présenté à la gare de Whitechapel. L’œuvre d’art reflète la communauté locale de l’est de Londres qui profite d’un dimanche après-midi et se croise sur les quais de la gare.

L’artiste Chantal Joffe a déclaré : « Toute ma réflexion autour de ce projet a porté sur les voyages que nous effectuons et sur la façon dont nous les approprions – à travers les personnes que nous voyons quotidiennement ou des cartes privées de lieux importants que nous portons dans nos têtes. Une partie du défi a été de développer de petits collages intimes en œuvres à grande échelle et de conserver un sens du personnel dans un espace public ».

. « Transitions » de l’artiste israélien Michal Rovner est présenté à la gare de Canary Wharf. C’est une installation d’œuvres d’art vidéo de 16 mètres de long qui reflète des éléments architecturaux, des monuments et des mouvements de personnes à travers l’histoire et le temps. L’œuvre d’art se trouve à Crossrail Place, qui mène à la billetterie de la gare de la ligne Elizabeth.

Michal Rovner, Transitions, 2019 (vue d’installation), mur vidéo LED, installé à Canary Wharf, Crossrail Station (The Elizabeth Line). Crédit : Michal Rovner Studio.
. L’artiste britannique afro-caribéenne Sonia Boyce, récente lauréate du Lion d’or de la Biennale de Venise, présente « Newham Trackside Wall », une pièce qui mesure plus de 1 500 mètres, ce qui en fait l’une des plus longues œuvres d’art du pays, et traverse Custom House, Silvertown et North Woolwich. L’œuvre d’art reflète la communauté locale et a été avec les contributions de plus de 170 témoignages de résidents locaux tissés dans la pièce finale. L’œuvre a été produite par UP Projects et conçue par Atkins.
Newham Trackside Wall par Sonia Boyce OBE RA, 2021. Produit par UP Projects. Crédit : Thierry Bal
« Newham Trackside Wall » dispose d’un site Web dédié qui présente tous les témoignages de la communauté www.newhamtracksidewall.com

Le projet n’est même pas encore terminé : d’autres créations et installations d’artistes de renommée internationale sont annoncées sur la nouvelle ligne, dont Yayoi Kusama à Liverpool Street, des œuvres vidéo du lauréat du prix Turner, Douglas Gordon à Tottenham Court Road et trois œuvres d’art abstraites par l’artiste britannique Darren Almond à Bond Street.

Simon Periton, Spectre, 2016. Station Farringdon (ligne Elizabeth). Avec l’aimable autorisation de l’artiste et du siège social de Sadie Coles. Photo : GG Archard
Les œuvres ont été commandée par la Crossrail Art Foundation, fondée en 2014 et qui a bénéficié du soutien et du financement de la City of London Corporation pour démarrer et maintenir le programme d’art public pour les gares centrales de la ligne Elizabeth. Le Crossrail Art Program de la Crossrail Art Foundation « espère connecter les gares à leur quartier tout en apportant des espaces inspirants à travers l’exposition d’art public à l’échelle de la ligne ».

En complément de la ville de Londres, la fondation bénéficie du soutien financier de plusieurs mécènes publics et privés: Heathrow AirportSelfridges & Co.AlmacantarDerwent LondonGoldman SachsBritish LandLandsecArt Fund_Canary Wharf Group PLC et Randeree Charitable Trust.

Michael Cassidy CBE, président de la Crossrail Art Foundation, a déclaré : « Ce moment marque le magnifique point culminant d’un processus d’une décennie visant à créer un héritage artistique à la hauteur du triomphe technique de l’entreprise Crossrail. Sans frais pour le projet ferroviaire lui-même, l’organisme de bienfaisance a entrepris d’offrir des expériences individuelles dans les gares souterraines qui améliorent l’environnement des voyageurs et fournissent un sujet de discussion sur l’emplacement de chaque site. Nous espérons que le programme excitera et intriguera tous ceux qui passeront par là ».

L’entretien des œuvres d’art a été transféré à l’équipe Art on the Underground de Tfl.

https://www.crossrail.co.uk/benefits/art-on-crossrail/crossrails-art-foundation-funding-partners

SOURCES: TFL, presse

PHOTOS: TfL, artistes

PHOTO du carousel: Station Whitechapel (ligne Elizabeth). (c) TfL

Date de première publication: 29/05/2022

Partager :

Laisser un commentaire