Une basilique du Var expose un chef-d’œuvre de Raphaël récemment authentifié

Partager :
Temps de lecture : 5 min

Sa valeur est quasi inestimable. Une peinture représentant Marie-Madeleine est présentée au public pour la première fois depuis le samedi 20 avril 2024, dans la basilique de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var). Ce tableau de Raphaël a été authentifié très récemment après avoir été acheté en ligne pour la modique somme de 34 000 euros par un couple de collectionneurs parisiens qui ignoraient qu’il s’agissait d’un Raphaël.  

Il s’agit d’un portrait de Marie-Madeleine dont les traits doux et énigmatiques émergent d’un fond noir. Ce petit tableau sur bois avait disparu depuis le milieu du 17e siècle. Il a été peint par Raphaël vers 1505, date à laquelle le maître italien de la Renaissance rencontre Léonard de Vinci. Cela explique peut être pourquoi ce portrait se rapproche dans sa technicité et dans sa finesse d’exécution de l’esprit de Léonard de Vinci. Raphael a pris pour modèle Chiara Fancelli, l’épouse du Pérugin. L’objectif de Raphaël, à travers un subtil clair-obscur, consistait à rendre les mouvements de l’âme. Un travail de recherche dans les archives italiennes a permis de dire qu’il appartenait au duc d’Urbino, la ville natale de Raphaël.

“La dernière fois que l’on a enregistré cette peinture, c’était dans une archive de 1623, à Urbino, quand toutes les caisses étaient prêtes à partir à Florence. Mais cette peinture n’est jamais arrivée à Florence”, raconte Stefano Fortunati, expert en documents et papiers anciens à Florence.

Marie-Madeleine, Raphaël – Ville de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
  • Un chef d’œuvre acheté en ligne 38 000 euros ….

Ce portrait de Marie-Madeleine vieux de plus de 500 ans est réapparu en 2023 lorsque des collectionneurs français le découvrent et l’achètent sur internet à une galerie londonienne pour …  34 000 euros !

Les acheteurs ignoraient sa véritable valeur, mais frappés par la qualité du tableau, ils ont consulté des experts français et italiens.

À l’issue d’analyses, dont la visualisation grâce à la lumière infrarouge des couches de carbone cachées par les pigments de peinture, les experts ont pu attribuer le tableau à Raphaël et ont considéré qu’il s’agit de l’interprétation la plus réussie de la célèbre Marie Madeleine du Pérugin (1500), conservée au palais Pitti de Florence.

L’authentification de ce tableau, en octobre 2023, a pu se faire par des experts scientifiques après une légère restauration de cette peinture sur bois. 

“Le nettoyage a permis de révéler les qualités essentielles de cette peinture, en particulier, le travail de la lumière, mais aussi la finesse, la délicatesse du dessin, caractéristiques de Raphaël” explique Nathalie Nolde, conservatrice Restauratrice agréée des musées de France.

Aucune estimation n’a été rendue publique, mais la valeur d’une peinture de Raphael peut atteindre des sommets vertigineux.

Accrochage du tableau de Marie-Madeleine dans la Basilique de Saint-Maximin © Florence Giroux / France Télévisions
  • … exposé dans la Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin

Le tableau de Marie-Madeleine par Raphael est exposé dans la basilique Sainte-Marie-Madeleine à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var). Le lieu n’a pas été choisi par hasard. L’édifice religieux abrite le tombeau de sainte Marie-Madeleine, qui, dans la Bible, est le premier témoin de la résurrection de Jésus. La basilique y conserve et présente dans la crypte en permanence ses reliques, son crâne, enchâssé dans un casque d’or et protégé par un globe de verre, ainsi qu’un lambeau de chair enclos dans un tube en cristal.

Ce lieu de pèlerinage est d’ailleurs considéré comme le troisième tombeau de la chrétienté après Jérusalem et Rome, sépultures reconnues du Christ et de saint Pierre.

La Basilique se situe à une vingtaine de kilomètres de la grotte Sainte-Marie-Madeleine, où elle aurait vécu les 30 dernières années de sa vie.

Le lieu est encore plus visité depuis la publication en 2003 du best-seller de Dan Brown, Da Vinci Code, qui évoque une légende selon laquelle Marie Madeleine aurait été la compagne de Jésus et lui aurait donné une descendance.

À l’occasion de l’inauguration du chœur restauré de l’édifice gothique, le public peut donc venir admirer le chef-d’œuvre de Raphael, pendant 1 mois, du samedi 20 avril 2024 au lundi 20 mai 2024.

“Il y a une présence, c’est là qu’on voit la différence entre l’un des plus grands maîtres de la peinture et les autres peintures de Marie-Madeleine qui sont actuellement autour. On voit des personnages qui sont plus figés, moins colorés, moins lumineux, moins vivants, tout simplement” explique Florian Racine, recteur de la basilique Sainte-Marie-Madeleine.

Le trésor, petit panneau de bois de peuplier, mais œuvre magistrale, est présenté au public dans un cadre hautement sécurisé.

Ceux qui entrent dans la basilique peuvent admirer le chef d’œuvre en payant 3 euros, sommes intégralement consacrées à la rénovation de la Basilique.

Après sa présentation dans la basilique, le tableau pourrait être prêté par ses heureux propriétaires en permanence dans un musée ou en itinérance dans différents lieux culturels.

Horaires de visite : de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 18H00 – sauf le dimanche de 15h00 à 18h00.

L’entrée est gratuite le samedi 20 avril 2024, puis 3 euros pour permettre, comme l’ont voulu les propriétaires du tableau, de poursuivre les travaux de rénovation de la basilique.

  • Expérience Raphael au Palais des Beaux Arts de Lille, du 18 octobre 2024 au 17 février 2025

De façon exceptionnelle, le Palais des Beaux-Arts sort de ses réserves l’ensemble de ses dessins de Raphaël (1483-1520) qui, avec Léonard de Vinci (1452-1519) et Michel-Ange (1475-1564), forme le trio mythique de la Renaissance italienne.

Palais des Beaux Arts de Lile “Étude pour la Madone d’Albe” Raphael

À travers ce trésor inestimable, le musée invite le public à découvrir la destinée hors du commun du « Prince des artistes », de sa formation à sa gloire, sa carrière de Pérouse, à Florence et à Rome.

EXPÉRIENCE RAPHAËL sera une exposition expérientielle et immersive, associant œuvres originales, reconstitutions et dispositifs numériques pour nous plonger dans le processus de création de l’artiste, du dessin à la peinture illustrée grâce à des prêts prestigieux des musées du Louvre et d’Orsay ou de grands musées étrangers.

L’art de Raphaël sera aussi mis en perspective à travers la postérité de ses œuvres devenues iconiques, de Rubens à Kehinde Wiley, en passant par Degas et Dalí.

Exposition réalisée en coproduction avec la RMN-GP

SOURCES: Ville de Saint-Maximin, France Télévisions, La Parisien, Beaux Arts 

PHOTOS: France Télévisions

PHOTO du carrousel: Détail du tableau de Raphaël © Florence Giroux / France Télévisions

Date de première publication: 20/04/2024

Le Palais des Beaux Arts de Lille est membre du CLIC

banner malaga juin 2024

Laisser un commentaire