Le National Museum of Australia (Canberra) inaugure deux nouvelles galeries dédiées à l’environnement et aux enfants

Partager :

Le 16 septembre 2022, le National Museum of Australia (NMA) de Canberra a ouvert deux nouvelles galeries dans le cadre du plus grand réaménagement depuis son ouverture il y a plus de 20 ans. Le projet, doté d’un budget de 34 millions de $ australiens (23 millions d’euros), permet la création de deux espaces dédiés à l’environnement et aux enfants.

La NMA a déclaré que la galerie Great Southern Land était « une exploration de l’Australie et de l’histoire du continent », exposant plus de 2 000 objets dans ce que le musée a décrit comme une « riche expérience multisensorielle ».

La galerie explore le vaste et complexe continent australien, ses origines anciennes, ses caractéristiques géologiques, ses espèces uniques, ses forces naturelles et le rôle que jouent les humains dans l’écosystème.

L’installation immersive « forêt tropicale » de la nouvelle galerie Great Southern Land

La collection de la galerie comprend notamment un stromatolite vieux de 2,7 milliards d’années du Pilbara en Australie occidentale, une collection de jouets de brousse inventifs fabriqués par des enfants arborigènes en Australie centrale ou un crocodile d’eau salée taxidermique de 4,5 mètres. Les visiteurs peuvent également découvrir des objets de villes australiennes touchées par une catastrophe naturelle, le cyclone Tracy à Darwin en 1974 ou les feux de brousse de 2019.

La galerie propose des expériences numériques interactives et immersives inédites liées à l’environnement et à l’histoire naturelle de l’Australie.

Ces expériences immersives de la galerie incluent également des répliques d’arbres d’une forêt tropicale du Queensland, des spectacles son et lumière et une chance de « nager avec un ornithorynque » dans une expérience interactive.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Consacrée à l’environnement, la nouvelle galerie souhaite également renforcer la relation entre la population australienne et les cultures autochtone.

Fiona Jose, membre du Conseil national des musées et présidente du groupe de référence autochtone, a déclaré que la galerie Great Southern Land présentait également « des liens entre les Australiens des Premières Nations et le pays, avec l’inclusion de certains objets et histoires de tout le pays. Des histoires sur la façon dont les peuples des Premières Nations ont appartenu à leur pays et en ont pris soin pendant d’innombrables générations sont tissées dans toute la galerie. Cette nouvelle galerie montre comment les connaissances des aborigènes et des insulaires du détroit de Torres sur cet ancien continent sont un héritage sur lequel tous les Australiens peuvent puiser, et la clé pour assumer notre responsabilité partagée de soigner et de nourrir la terre. »

La galerie propose ainsi une œuvre interactive d’Alison Page est une descendante des peuples Walbanga et Wadi Wadi de la nation Yuin. « Nous commençons tout juste à donner la parole aux Autochtones et à leur lien avec le pays » a déclaré l’artiste. « Nous sommes confrontés à des changements climatiques majeurs auxquels les peuples autochtones ont survécu et ils ont survécu parce qu’ils ont conçu une société où le pays était au milieu de cette société. L’Australie peut se tourner vers ces histoires de peuples autochtones et concevoir une société où le pays est au cœur de chacun d’entre nous. »

La galerie Great Southern Land a été conçue par la société américaine Local Projects, reconnue pour son travail sur le Mémorial et musée national du 11 septembre ou le Cooper Hewitt de New York.

  • Espace de jeu amusant et immersif

Le nouveau centre de découverte du musée est décrit par la NMA comme un « espace de jeu amusant et immersif », pour les enfants jusqu’à six ans, leurs soignants et leurs familles.

Selon la NMA, l’objectif du Discovery Center est de « permettre aux enfants d’explorer l’Australie, ses histoires et ses habitants ».

Au fil du parcours, les enfants sont accompagnés de personnages fil-rouge: Chris le mouton; Gelam, un garçon qui s’est transformé en dugong, et Trim le chat.

Une des salles du nouveau Discovery Center

La directrice du Discovery Center, Carlie Walker, a déclaré que l’espace avait été conçu pour inspirer et intriguer son jeune public.

« Les éléments de l’espace suscitent la curiosité et favorisent le jeu créatif pour favoriser l’amour de l’apprentissage de diverses histoires australiennes, dès le plus jeune âge », a déclaré la directrice du Discovery Center. « L’espace présente des histoires significatives de création, de transformation, d’exploration et d’imagination du passé lointain, des cultures des Premières Nations et de l’histoire locale. »

Le Discovery Center, dont le budget a atteint 9 millions de dollars australiens (6 millions d’euros) a été largement financé par un don de Tim and Gina Fairfax. Ce mécénat justifie le « naming » de l’espace.

La galerie fera l’objet d’une journée d’accès public gratuit une fois par mois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En mars 2022, le National Museum of Australia s’est associé à la société Grande Expériences pour créer la première expérience immersive itinérante consacrée à l’art autochtone. (ARTICLE CLIC: Avec Grande Experiences, le musée national d’Australie produira la première expérience immersive et multisensorielle sur l’art autochtone)

https://www.nma.gov.au/exhibitions/great-southern-land

https://www.nma.gov.au/whats-on/fairfax-discovery-centre

SOURCES: National Museum of Australia

PHOTOS: National Museum of Australia

Date de première publication: 19/09/2022

Partager :

Leave a Comment