Ce mercredi 18 janvier 2017, le Palais des Beaux-Arts de Lille a présenté son nouveau projet de réaménagement de l’Atrium et une nouvelle expérience visiteur qui seront proposés au public en juin 2017. Bruno Girveau, Directeur du Palais des Beaux-Arts, en avait déjà dévoilé les grandes lignes lors du Forum régional du CLIC France en avril 2016 et lors de la journée « Innovations dans les Musées des Beaux-Arts » du 11 octobre 2016.

Atrium rénové

Le réaménagement de l’Atrium et la mise à disposition d’une nouvelle expérience visiteur sont la première étape d’un vaste projet de « réinvention du musée » qui s’échelonnera de 2017 à 2022 en s’appuyant sur un nouveau projet scientifique et culturelle.

Un nouveau projet scientifique et culturel

Comme l’explique Bruno Girveau : « Ce projet scientifique et culturel sera notre feuille de route stratégique pour l’avenir qui, en conjuguant analyse et créativité, veut permettre au Palais des Beaux-Arts d’être au rendez-vous du XXIème siècle. »

Les grandes orientations qui animent le projet scientifique et culturel sont les suivantes :

. Des collections redéployées et mieux contextualisées, pour une meilleure compréhension

. Des collections mieux identifiées, documentées, préservées et augmentées

. Un musée avec une meilleure prise en compte des aspirations de tous les types de visiteurs

. Un musée participatif, dans son fonctionnement et la définition de son offre

. Une programmation évènementielle grand public et de qualité

. Des outils de médiation où le numérique jouera un rôle important

. Une adaptation et une optimisation de l’utilisation des moyens budgétaires et humains du musée

Plan

Une nouvelle démarche collaborative

Le projet scientifique et culturel a été conduit dans un esprit de concertation et de participation. Tous les agents du musée ont été associés aux différentes étapes du travail, de même que plusieurs catégories de publics ont été interrogées et consultées.

Parallèlement, le dialogue avec des experts, des intellectuels ou des professionnels dans de nombreux musées du monde a guidé la réflexion. Ce dialogue a été élargi à d’autres domaines que celui de la culture par la rencontre de chefs d’entreprise et de responsables de lieux publics confrontés aux mêmes évolutions de la société.

La mise en œuvre de ce projet scientifique et culturel s’appuie également sur le soutien de partenaires publics (notamment l’État) et privés, grâce auxquels le musée peut développer ses ambitions.

C’est notamment le mécénat de la Fondation du Crédit Mutuel Nord Europe qui a favorisé cette mise en œuvre rapide, complété par un soutien financier du Fond régional Pictanovo et le mécénat de compétence du groupe Orange pour les outils numériques.

Les propositions du projet scientifique et culturel permettront de redéfinir le rôle du musée, à la fois dans la ville et au-delà. Le Palais des Beaux-Arts a pour vocation de s’adresser à la fois à un public local et plus largement aux visiteurs du monde entier, cherchant à devenir un lieu de vie et d’échanges où chacun peut apporter sa contribution.

Espace salon

Un nouvel atrium

Lieu de passage pour le public, l’Atrium va pleinement trouver, au printemps 2017, sa place de forum en accès libre. L’ouverture de ce nouvel atrium sera la première étape clé du projet scientifique et culturel du musée.

L’Atrium deviendra un lieu de vie et d’échange autour de services repensés (la librairie-boutique et le café seront redéployés et réaménagés) et de nouveaux espaces de repos, de consultation et de médiation. Le musée devant être accessible au plus grand nombre et chercher à accompagner les évolutions et les pratiques de la société, le nouvel Atrium contribuera à désacraliser le lieu et à en faire un espace de dialogues, de curiosités, de pratiques innovantes, inscrit dans un esprit participatif.

L’animation du lieu sera nourrie d’accès direct à une sélection d’ouvrages et de périodiques, de temps d’échanges avec les conservateurs et les équipes du musée, ou encore de « rendez-vous coups de cœurs et actualités ».

Ainsi, la programmation culturelle du musée intégrera des invitations d’artistes ou de personnalités qui prendront place dans l’Atrium sur des créneaux horaires décalés. Le Palais des Beaux-Arts continuera d’accueillir des disciplines multiples, allant toujours dans le sens du forum et du lieu de vie (par exemple des cours de yoga, déjà expérimentés dans certains musées).

Enfin, comme les autres salles du musée, l’Atrium présentera des installations et œuvres d’art contemporain.

Boutique

Une nouvelle expérience visiteur

L’Atrium sera le point de départ et la conclusion de l’expérience de visite et au-delà, un espace d’exploration des collections à partir d’outils innovants. Seront mis à la disposition du public les dispositifs numériques suivants :

. Une version 2.1 du site internet enrichie de nouvelles fonctionnalités : personnalisation des contenus et des parcours de visites (albums, favoris, coups de  cœur des visiteurs).

. Une toute nouvelle application associée à un réseau de 60 bornes iBeacon, permettant au visiteur de se géolocaliser dans les salles et de recevoir de l’information sur son smartphone durant sa visite.

. Des tables tactiles et un mur d’émotions connecté. Les tables tactiles seront directement reliées à la version 2.1 du site internet. Le visiteur pourra créer son compte personnel et construire son parcours, avant de l’effectuer dans les salles. Sur le mur d’émotions s’affichera le fil d’actualité du musée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et les œuvres « coup de cœur » des visiteurs.

. Un espace d’accueil numérique pour individuels et groupes. Cet espace offrira à tous d’être accueillis dans un environnement privilégié et confortable. Il permettra aux guides d’introduire leurs propos et de les illustrer sur écran.

. Un espace d’exploration des œuvres en gigapixels. La numérisation en gigapixels de quatre chefs-d’œuvre de la collection permettra une exploration interactive inédite sur écran avec commentaires et données informatives sur les œuvres, le contexte de leur création, la technique ou l’artiste. Les images en gigapixels seront intégrées à la V2.1 du site internet.

Tables tactiles

L’ensemble de ces outils bénéficiera de l’apport de contenus du projet WikiMuseum, lancé en novembre 2016. Il s’agit de la première collecte de photographies et de témoignages en ligne sur l’histoire du musée de ses origines à nos jours. Plus de 800 photos ont été versées à ce jour en faisant apparaître des documents rares et des photos souvenirs personnelles et sensibles. Tout ce qui est versé l’est en « open content » réutilisable à l’infini.

Ils contribuent au projet

Architecte : Atelier Smagghe

Signalétique : Les Produits de l’Épicerie

Projets numériques : Buzzing Light, Dévocité et son équipe technique, Endétail, Orange et ses équipes techniques, Sinapses Conseils,Telmédia

Et les Services de la Ville.

Une seconde vie pour les plans-reliefs

Le Palais des Beaux-Arts de Lille présente une collection de quinze plans-reliefs, déposés par l’État et le Musée des plans-reliefs de Paris au cours des années 1980. Clef de voûte de la rénovation de 1997, la salle des plans-reliefs devait mieux répondre aux attentes des visiteurs. Souhaités par Louis XIV, ces objets d’art militaire ne sont pas seulement le reflet politique du « pré carré » de Vauban, ils sont aussi les témoins d’une évolution européenne des territoires qui devra être davantage mise en valeur dans la nouvelle présentation. La seconde étape du projet de « musée réinventé » portera sur la valorisation de ces plans-reliefs

Pour parvenir à financer ce projet, une seconde étape de mécénat participatif est lancée en janvier 2017 dans la lignée d’une première campagne couronnée de succès qui a permis de restaurer les sculptures « Les Belles du Nord » en 2016. L’objectif pour le plan-relief de Lille est de doubler la mise, avec 50 mécènes, pour atteindre 100 000€ de dons. La stratégie de financement devra réunir plusieurs grands mécènes associés à d’autres nombreux partenaires privés et publics.

Plan relief

Prochaines réalisations du Palais des Beaux-Arts

Des réalisations emblématiques scanderont les dix ans à venir et dessineront le nouveau visage du musée. Les prochaines grandes étapes seront :

. Juin 2017 : Inauguration officielle du nouvel Atrium et célébration des 20 ans de la réouverture du musée

. Fin 2018 : Réaménagement du département des plans-reliefs

. Fin 2019 : Réaménagement de la galerie d’études et du département Moyen Âge (niveau -1)

. Fin 2020 : Réaménagement de l’étage des peintures (1er étage)

. Fin 2022 : Réaménagement de la galerie Antiquités

Source : Palais des Beaux-Arts de Lille (dossier de presse)

Photos : Palais des Beaux-Arts de Lille, Atelier Ludovic Smagghe

Date de première publication : 18/01/2017

a-lire-sur-le-site-du-clic

Entre science et arts, l’exposition ScanPyramids se dévoile au Palais des Beaux-Arts de Lille

WikiMuseum : Le Palais des Beaux-Arts de Lille et Wikipédia lancent une grande collecte des photos historiques du musée

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose une exposition des meilleurs clichés réalisés pendant sa journée Instameet de février 2016

Quatre statues des XVI et XVIIèmes siècles déposés par l’Etat au Palais des Beaux Arts de Lille et bientôt rénovées avec le soutien des PME régionales

Le 23 février 2016, le Palais des Beaux-Arts de Lille invite les instagramers en ses murs pendant une journée

Florence Raymond (PBA Lille): « Notre ambition est d’utiliser le meilleur des nouvelles technologies en évitant le gadget éphémère »

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose des tablettes tactiles pour mieux accueillir les 6-12 ans

F. Raymond (Palais des Beaux-Arts, Lille): « les contenus audio et vidéo sont encore trop linéaires et laissent peu de place à une réelle interactivité! »

a lire sur le web

. « Lille: A vingt ans, le Palais des Beaux-arts se paye un petit lifting » (20 minutes, 18/01/2017)

. « Le palais des Beaux-Arts se réinvente : épisode 1, l’atrium » (La Voix du Nord, 21/01/2017)