Google Arts & Culture s’associe avec des institutions culturelles de la mode en France et dans le monde, pour dévoiler plus de 300 ans de mode. Avec son initiative “We wear culture”, Google souhaite rendre le patrimoine et la culture de la mode accessible à tous. Grâce aux technologies  Street View ou Gigapixels, Google propose une immersion  au cœur même des musées pour des visites à 360° et une exploration de certaines créations numérisées en très haute définition. A l’occasion du lancement de cette nouvelle chaîne thématique, Google Art & Culture à proposé un week end spécial au Musée ds Arts Décoratifs de Paris.

Le jeudi 8 juin 2017, l’institut Culturel Google a lancé un nouvel espace entièrement dédié à la mode, permettant de faire découvrir les tendances de la cour de Versailles sous l’Ancien Régime à celles des rues de Tokyo aujourd’hui. Après avoir lancé en 2011 Google Arts & Culture, Google propose dorénavant une plongée  dans plus de trois mille ans d’histoire de la mode.

En association avec 180 institutions culturelles, issues de plus de 70 pays à travers le monde (dont le MoMA, le V & A Museum, le musée des Arts décoratifs, l’institut Esmod, le Centre national du costume de scène, de Moulins mais également le Château de Versailles ou le Kyoto Costume Institute), We Wear Culture, donne accès à près de 50 expositions virtuelles (par exemple le design japonais au Kyoto Costume Institute ; la composition du vêtement au Victoria & Albert Museum), 50 visites de musées en vision panoramique à 360°, des expériences autour de vêtements iconiques, des vidéos sur les coulisses des collections et des expériences d’immersion en réalité virtuelle avec Cardboard, la découverte d’une vingtaine de pièces couture numérisées en gigapixels permettant de zoomer et de scruter des détails invisibles à l’œil nu, offrant à chacun la possibilité de (re)découvrir pas moins de 30 000 vêtements et accessoires, chefs-d’œuvre sous toutes leurs coutures.

google we wear culture banner

Exclusivement consacrée à la mode, cette plateforme numérique invite à admirer via son ordinateur ou son téléphone la collection de photos de Carla Sozzani, récemment exposée à la Galerie Azzedine Alaïa, visiter la nouvelle exposition dédiée à Rei Kawakubo au Metropolitan Museum of Arts, revivre l’exposition consacrée aux chaussures de Marilyn Monroe au Musée Salvatore Ferragamo à Florence, en 2013, admirer la collection « New Look » de Christian Dior – conservée au Metropolitan Museum of Art de New York et datant de 1947, explorer un manteau Alexander McQueen au pixel près, en apprendre un peu plus sur les origines de la petite robe noire de Coco Chanel et l’admirer en réalité augmentée depuis le musée des Arts décoratifs, apprécier l’exposition virtuelle sur Audrey Hepburn et son chausseur Salvatore Ferragamo, enrichie à partir des pièces du Museo Salvatore Ferragamo  ou encore à découvrir le dress code idéal à l’époque de Marie-Antoinette proposé par le château de Versailles.

Vidéo de présentation de la chaîne We wear culture:

« La technologie permet de faire revivre l’histoire », explique Laurent Salomé, directeur du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, partenaire du projet.

De son côté, Olivier Gabet, directeur du musée des Arts décoratifs de Paris, souligne la dimension « innovante, inédite et ambitieuse autour de la mode. We Wear Culture permet de partager un domaine encore réservé à une forme d’élite mais qui nourrit l’appétit de beaucoup de personnes ».

« Nous voulions montrer que la mode est beaucoup plus profonde que ce que vous portez, qu’il y a une histoire derrière, il y a des gens, des influences du monde de l’art, de la musique, de la culture au sens large, et, au final, ce que l’on porte influence la culture », commente Kate Lauterbach, l’une des responsables du projet, au site Business of Fashion.

Grâce aux technologies qui ont fait le succès de Google, comme Street View ou encore son service de numérisation Gigapixels, We Wear Culture entraîne le public au cœur même des musées pour des visites à 360°. Numérisés en très haute définition, tableaux, photos, pièces de haute couture et « tissuthèques » peuvent se toucher du regard.

« Notre objectif est de rendre le patrimoine et la culture accessibles au monde entier. Avec “We wear culture”, nous souhaitons décoder l’histoire des vêtements que nous portons. L’expérience numérique n’est pas en concurrence avec la confrontation réelle. C’est un cercle vertueux. Elle donne envie d’en savoir plus et de se déplacer » explique Laurent Gaveau, directeur du lab de Google Arts & Culture.

Trésors mondiaux de la mode

Parmi les trésors mondiaux de la mode proposés par Google art & Culture, la Cité de la dentelle et de la mode de Calais présente une sublime robe de cocktail signée Balenciaga, en 1953, numérisée par l’Art Camera de Google. La fonction zoom met en valeur la dentelle rebrodée par le brodeur Lesage avec des pierres cristal rubis, des paillettes irisées et des tubes en argent.

google we-wear-culture-google_5894411

 

La technologie Street View ou la prise de vue par Art Camera permettent également de plonger dans les archives Christian Dior et Fendi, de l’usine de fabrication de chaussures de luxe Rossimoda, non loin de Venise.

Vidéo du Museo Salvatore Ferragamo:

We Wear Culture propose également des vidéos de réalité virtuelle, plongeant l’utilisateur dans le laboratoire de conservation des costumes du MET ou mettant en avant des pièces de mode aussi iconiques que la célèbre petite robe noire de Coco Chanel. Avec l’aide d’un smartphone et d’une Cardboard les mobinautes peuvent accéder à une nouvelle manière ludique de découvrir des extraits d’un patrimoine aussi riche que celui de la mode.

Deux jours d’ateliers découverte à Paris, au musée des Arts Décoratifs

Au sein du musée des Arts décoratifs, dans le quel a été lancé We Wear Culture, une exposition entièrement gratuite, à invité le public à venir tester les 8 et 9 juin 2017 l’étendue de cette nouvelle ofrre numérique. L’exposition a mis à disposition des technologies de Google permettant aux jeunes designers comme Gabrielle Beau, créatrice de chaussures et maroquinerie, de conceptualiser directement leurs idées sur ordinateur grâce au procédé « Tilt Brush ».

L’exposition gratuite a expliqué les différentes fonctionnalités de l’initiative et proposé de tester les vidéos de réalité virtuelle et d’utiliser les lunettes de réalité virtuelle CardBoard.

Le musée des arts décoratifs propose notamment une expérience réalité virtuelle autour de la « robe noire » de Chanel (1925). Sur la plateforme g.co/wewearculture, le public peut découvrir en deux minutes trente et en réalité virtuelle l’histoire de la robe noire depuis le XIXesiècle jusqu’à nos jours.

google we wear culture banner 2Sur la chaîne, le musée des Arts décoratifs présente 1750 éléments de ses collections présentés sur Google Arts & Culture et notamment 7 expositions virtuelles consacrées à « la Mécanique des dessous, déboutonner la mode », « transferts, la mode occidentale à la rencontre de l’Orient », « la mode au XVIIIe siècle : Ornement et Textile », « la mode au XVIIIe siècle : Élégance et vie de cour », « la mode au XIXe siècle : Forme et silhouette », « la mode au XIXe siècle : Naissance de la Haute couture ».

Avec « We wear culture », Olivier Gabet, directeur du musée des Arts décoratifs, souhaite conquérir un nouveau public, « Tout est très compliqué avec la mode, y compris la montrer (…) Avec seulement deux expositions par an, nos collections sont très éphémères et disparaissent. “We wear culture” permet de redonner vie, sur le long terme, à de grands projets ».

Même objectif pour la Cité internationale de la dentelle et de la mode, située à Calais et également associée au projet.

« Nous souhaitons faire découvrir les bases de l’histoire de la mode à tout le monde. Notre défi est de faire apprécier à tous les œuvres de couturiers et de couturières« , dit Anne-Claire Laronde, directrice des Musées de Calais.

La chaîne We wear culture est disponible sur internet mais également sur l’application mobile Arts & Culture en versions Android et iOS sur le Google Play Store et l’App Store, qui est selon Google, la plus téléchargée du monde (plus d’un million d’utilisateurs).

L’exposition « We Wear Culture » a été proposée les 9 et 10 juin 2017 au musée des Arts décoratifs de Paris.

SOURCES: Google, musée des Arts décoratifs

Date de première publication: 10/06/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC12

Avec sa Gallery 10, en Réalité Augmentée utilisant Tango, le National Museum de Singapour propose une visite virtuelle et historique

En mai 2017, le British Museum lance sa première visite virtuelle de salles avec Oculus

La ville de Rome offre désormais une visite virtuelle du Palais de Néron

Google développe la visibilité de l’art et des oeuvres sur son moteur de recherche et sur ses maps

Avec Google Tango et Guidigo, les collections du Musée des Beaux-Arts de Detroit s’explorent en réalité augmentée