A l’occasion de son exposition, la Fondation Cartier propose un site Internet dédié à l’artiste aborigène Sally Gabori et à la culture kaiadilt

Partager :

Du 3 juillet au 6 novembre 2022, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la première exposition personnelle de l’artiste aborigène Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori hors de l’Australie. Pour accompagner cette première exposition personnelle de l’artiste aborigène australienne hors d’Australie, l’institution met également à l’honneur la vie et l’œuvre de l’artiste, à travers un projet immersif en ligne unique et ambitieux, accessible en français et en anglais.

Considérée comme l’une des plus grandes artistes contemporaines australiennes de ces deux dernières décennies, Sally Gabori commence à peindre en 2005, vers l’âge de 80 ans, et atteint rapidement une renommée artistique nationale et internationale. En quelques années d’une rare intensité créatrice, jusqu’à sa disparition en 2015, elle élabore une œuvre unique aux couleurs vibrantes sans attache apparente avec d’autres courants esthétiques, notamment au sein de la peinture aborigène contemporaine.

  • Une première exposition hors d’Australie

Du 3 juillet au 6 novembre 2022, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la première exposition personnelle de l’artiste aborigène Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori hors de l’Australie.

L’exposition comprend une trentaine de toiles de Sally Gabori, dont les spectaculaires grands formats qui ont jalonné sa production artistique, ainsi que trois œuvres collaboratives réalisées avec d’autres artistes kaiadilt, notamment ses filles.

Grâce à des prêts exceptionnels des principaux musées australiens, tels que la Queensland Art Gallery | Gallery of Modern Art, la National Gallery of Australia, la National Gallery of Victoria, l’Art Gallery of New South Wales et la HOTA, Home of the Arts, ainsi que du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac et de collectionneurs privés, l’exposition invite le public à la découverte d’une immense coloriste dont l’œuvre, profondément ancrée dans l’histoire de son peuple, témoigne d’une extraordinaire modernité picturale.

L’exposition a été réalisée en étroite collaboration avec la famille de l’artiste et la communauté kaiadilt, ainsi qu’avec les plus grands spécialistes de l’art et de la culture kaiadilt.

Après sa disparition en 2015, la Queensland Art Gallery Gallery of Modern Art à Brisbane puis la National Gallery of Victoria à Melbourne lui ont consacré une rétrospective majeure en 2016 et en 2017. Ses œuvres sont aujourd’hui présentes dans les plus importantes collections publiques australiennes.

  • Un site internet dédié à l’artiste et à sa culture

Pour compléter cette grande exposition de peintures, qui laisse toute sa place à la contemplation, la Fondation Cartier a crée, en étroite collaboration avec la famille de Sally Gabori et la communauté kaiadilt, un site Internet dédié à la vie et l’œuvre de l’artiste.

Fruit d’un ambitieux travail de recherche, le site dédié sallygabori-fondationcartier.com revient sur le parcours extraordinaire de cette grande artiste kaiadilt. Il témoigne de la richesse de son travail et de l’important legs culturel qu’elle a laissé aux générations kaiadilt.

À travers de nombreux documents et témoignages rassemblés en Australie pour l’exposition, ce site dévoile l’archive la plus exhaustive jamais réunie auparavant sur l’histoire de Sally Gabori et du peuple kaiadilt.

Ce projet inédit a été développé avec le studio Upian.

« C’est une des promesses de l’internet culturel que de donner à voir en profondeur le travail d’une artiste, de permettre une plongée totale dans son univers. Cette vision profondément documentaire du web est rare et absolument nécessaire. Le site est à la fois une base de ressources, un parcours non-linéaire qui s’affranchit de toute velléité narrative et un moyen de partager le travail de Sally Gabori dans le monde entier » Alexandre Brachet, Fondateur d’Upian.

Le site consacré à Sally Gabori est un projet évolutif, qui sera régulièrement enrichi de contributions nouvelles.

  • Une collection de sites dédiés aux grandes figures accueillies par la Fondation Cartier

Mis en ligne le 1er juillet 2022, ce projet ambitieux et exigeant s’inscrit dans la continuité de projets numériques dédiés aux grandes figures accueillies par la Fondation Cartier, comme le bioacousticien Bernie Krause, la photographe Claudia Andujar ou encore le cinéaste Artavazd Pelechian.

 (ARTICLE CLIC: Avec un site web dédié et des contenus sur les réseaux sociaux, la Fondation Cartier célèbre la vie et l’œuvre du cinéaste Artavazd Pelechian)

Exposition Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori

3 juillet — 6 novembre 2022

Fondation Cartier pour l’art contemporain

https://www.sallygabori-fondationcartier.com/fr

https://www.upian.com/fr/project/sally-gabori

SOURCE: Fondation Cartier pour l’art contemporain (CP)

PHOTOS: Fondation Cartier pour l’art contemporain, Upian

Date de première publication: 13/09/2022

La Fondation Cartier pour l’art contemporain est membre du CLIC France 

Partager :

Leave a Comment