Aux musée du Louvre et d’Orsay, les danseurs transforment les salles en scènes

Partager :

En novembre et décembre 2022, la danse contemporaine sort de la scène et entre dans les salles des musées d’Orsay et du Louvre. A l’occasion de l’exposition Munch, Orsay a invité le Ballet de Norvège tandis que les danseurs Anne Teresa de Keersmaeker et Nemo Flouret présentent la « Forêt », dans la grande galerie du Louvre, dans le cadre de l’édition 2022 du Festival d’Automne. Plus que jamais, en cette période post-covid, l’heure est à l’interdisciplinarité et à la transversalité des arts.

  • Le Ballet de Norvège met en danse l’exposition Munch à Orsay

le 22 et 23 novembre 2022, le Ballet de Norvège a investi le Musée d’Orsay. Dans le cadre de l’exposition Munch, ses danseurs et danseuses ont proposé une série de représentations dans la nef du musée. Au programme du spectacle « Portrait de famille », des adaptations de pièces d’Henrik Ibsen, que Munch admirait, pour deux soirées nordiques et dansantes.

Les danseurs et danseuses du Ballet national de Norvège ont été invités à se produire dans le cadre de l’exposition consacrée au plus célèbre des peintres norvégiens, Edvard Munch.

Sandra Bernard, responsable de la programmation musique et spectacle vivant du musée d’Orsay, explique: « Je pense qu’ils ont évidemment à cœur de de promouvoir les grandes figures de la culture norvégienne que nous connaissons mal. Nous avons envie de les découvrir, de sentir cette intensité. Je pense les textes d’Ibsen donnent un éclairage particulier à l’exposition Munch. On est vraiment dans la même atmosphère sombre, mystérieuse, on sent les connexions entre les œuvres d’Ibsen et de Munch ».

La compagnie présente ainsi trois adaptations chorégraphiques de pièces du poète norvégien Henrik Ibsen, GhostHedda Gabler, et Le canard sauvage, sur une musique de Nils Petter Molvaer.

Elles ont été mises en scène par Marit Moum Aune qui revient sur les liens qui unissent ces deux grandes figures nationales : « Jeune peintre, Munch était obsédé par Ibsen. Et il y a même ici, dans l’exposition, des tableaux inspirés de la scénographie qu’il avait conçue pour les pièces Ghost et Hedda Gabler, à Berlin en 1906. Donc les connexions entre les deux sont très fortes, même s’ils n’ont pas vécu à la même époque ».

« Portraits de famille », le 22 et 23 novembre 2022, à 20 heures et 21 h 30. De 10 à 14 euros. 

www.musee-orsay.fr/fr/agenda/evenements/portraits-de-famille-ballet-national-de-norvege

D’autres événements culturels sont proposés autour de l’exposition Munch:

. Week-end « Imaginaires norvégiens »Salon de lecture éphémère. Les samedi 3 et dimanche 4 décembre, le musée d’Orsay, en partenariat avec NORLA (Norwegian Literature Abroad), consacre un week-end entier aux imaginaires littéraires norvégiens, des polars glacés au théâtre contemporain. Au programme de ces rencontres à découvrir ci-dessous, entretiens, performances, discussions, ainsi qu’un salon de lecture éphémère ouvert à tous.

Samedi 3 décembre 2022 – de 13h30 à 17h30 et Dimanche 4 décembre 2022 – de 9h30 à 17h30 – fumoir du musée.

Curieuse nocturne · Munch Live. 8 décembre 2022. À la manière d’une inauguration festive, le musée d’Orsay s’associe à son cousin norvégien, le musée Munch d’Oslo, pour proposer une soirée spéciale à la découverte de l’œuvre sombre et vertigineux du peintre du Cri. Invitées vedettes de cette soirée, Okay Kaya et Mette Henriette livreront trois concerts dans la nef. 12 euros, gratuit pour les moins de 26 ans.

. Musiques actuelles Bal Munch avec Nuits sonores. 21 janvier 2023. Pour la dernière semaine de l’exposition consacrée à Edvard Munch, le musée d’Orsay et le festival Nuits sonores s’associent et convient le public à un événement de clôture exceptionnel.
© Musée d’Orsay / Sophie Crépy

De 19h à minuit, le public est invité à un grand « Bal Munch » dans les espaces du musée reconvertis pour l’occasion en dancefloor : deux scènes live dans le cadre du restaurant et de la salle des fêtes de la gare d’Orsay ainsi que des performances au cœur de l’exposition. « Au programme, et en clin d’œil à Edvard Munch et à sa célèbre Danse de la vie, une sélection entièrement dédiée aux artistes de la prolifique scène électronique norvégienne avec une programmation d’une réjouissante diversité » annonce le musée. de 8 à 26 euros.

L’exposition Munch est présentée jusqu’au 22 janvier 2023.

  • Anne Teresa de Keersmaeker et Nemo Flouret dansent la « Forêt », dans le cadre de l’édition 2022 du Festival d’Automne

Durant 9 soirées (23 Novembre, 24 Novembre, 26 Novembre, 30 Novembre, 1 Décembre, 3 Décembre, 7 Décembre, 8 Décembre, 10 Décembre 2022) les danseurs Anne Teresa de Keersmaeker, Nemo Flouret et les la troupe Rosas présentent dans les salles du musée du Louvre, la performance « Forêt », dans le cadre de l’édition 2022 du Festival d’Automne. « Forêt » est un projet muséal pour onze danseurs, proposé au premier étage de l’aile Denon du Musée du Louvre.

Anne Teresa De Keersmaeker réunit une nouvelle génération d’artistes et de danseurs. Pour ce nouveau projet, De Keersmaeker retrouve Némo Flouret avec qui elle avait collaboré en 2021 sur la création de Dark Red à la Fondation Beyeler. Les galeries italiennes et françaises du Louvre sont ici le point de départ d’une réflexion sur les images, en tant qu’outils dans la construction d’un mondeForêt examine l’émergence d’une culture visuelle et du régime moderne du regard, sous forme d’une plongée dans les collections, des XIVe au XIXe siècles. Le projet se penche particulièrement sur les questions de seuil et de limite, en relisant les œuvres et l’architecture du lieu à travers des stratégies de changement d’échelle et de contraste, de cadrage, d’excès. Expansion et contraction travaillent les corps, autant que le temps et l’espace.

Mais au Louvre, comment se tenir ? Comment les artistes se positionnent-ils face au poids de l’information, à la force des récits qui y circulent ? Quelle résonance produiront leurs corps et leurs voix, propulsés dans un espace d’une telle densité ? Et quelle solitude, peut-être, en résultera-t-il ?

En jouant avec une grande variété de mediums, Forêt ouvrira un large spectre de situations et de scènes, qui ponctueront le parcours du spectateur d’imprévisibles rencontres.

Ce spectacle de danse prend la forme d’une déambulation dans plusieurs salles du musée, et notamment dans la Grande Galerie. Il est proposé en nocturne, après la fermeture au public, au tarif de 35 euros, 25 euros (réduit), 10 euros (jeunes), pour 2 heures 30 d’activité. Les réservations et achats se font en ligne, par téléphone et au musée. Des places sont remise en vente avant chaque représentation.

« Forêt » est un projet conçu et chorégraphié par Anne Teresa De Keersmaeker et Nemo Flouret pour le premier étage de l’aile Denon du musée du Louvre, dans le cadre de l’édition 2022 du Festival d’Automne. Coproduction: Festival d’Automne à Paris, Musée du Louvre. Cette production est réalisée avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, en collaboration avec Casa Kafka Pictures – Belfius. La troupe Rosas bénéficie du soutien de la Communauté flamande, la Commission communautaire flamande (VGC), et de la Fondation BNP Paribas.

www.louvre.fr/en-ce-moment/evenements-activites/anne-teresa-de-keersmaeker-nemo-flouret-rosas

  • Danse avec les stars au musée du Louvre

Autre exemple de la présence de la danse contemporaine au musée du Louvre, cette vidéo publiée le 23 novembre 2022 par l’association Agefiph, sur son compte Youtube. Cette vidéo destinée à promouvoir l’emploi des personnes handicapées présente le danseur Yann Alrick Mortreuil, filmée dans une salle du musée sur la musique du titre « minuit » d’Aaron.

Connu du grand public pour sa participation en tant que danseur masculin dans l’émission Danse Avec Les Stars durant 3 saisons, peu de gens savent qu’il est atteint de surdité à 80 %. « A force de détermination, il a réussi à réaliser ses rêves de danseur, passant outre les moqueries dues à son handicap durant l’adolescence. Il est aujourd’hui chorégraphe, danseur professionnel au palmarès impressionnant, et milite pour la démocratisation de l’appareillage » explique l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées.

SOURCES: musée du Louvre, musée d’Orsay, presse

PHOTOS: musée du Louvre, musée d’Orsay

Date de première publication: 25/11/2022

Le musée du Louvre et le musée d’Orsay sont membres du CLIC

Partager :

Laisser un commentaire