Les archives de Bordeaux ont numérisé et mis en ligne 200 000 pages des registres d’état civil

Dans le cadre du programme initié en 2014, les archives de Bordeaux ont numérisé et mis en ligne 200.000 pages soit 910 registres issus des différentes paroisses de Bordeaux, Caudéran et Pessac. Ces registres rédigés entre 1541 et 1792, comportent des milliers d’actes de baptêmes, de mariages et de sépultures issus des paroisses bordelaises.

Jusqu’à la révolution française, les registre d’état civil étaient tenus par le curé de la paroisse, la seule personne lettrée. Les Archives de Bordeaux Métropole proposent désormais en ligne l’intégralité de ces registres via le site des Archives de Bordeaux Métropole. Les documents originaux sont toujours consultables sur place.

Les registres sont accessibles dans l’onglet e-archives du portail des Archives de Bordeaux Métropole via une salle des inventaires et une salle de lecture virtuelle. Les répertoires et tables des cultes catholique, israélite et protestant ont été ajoutés.

Découverte de trésors 

Cette démarche de valorisation numérique a permis de mettre à jours de véritables trésors,

Comme l’explique les archives de Bordeaux Métropole: « On a une collection complète de l’état civil avec ces 300 ans de registres paroissiaux qui étaient autrefois conservés dans le palais Rohan (actuelle mairie de Bordeaux) et heureusement, ils ont réchappé à l’incendie en 1862. Dans cet acte de baptême rédigé le 16 août 1656, le nom du parrain est celui du célèbre comédien et dramaturge français, Jean baptiste Poquelin qui a donné son prénom à son filleul comme c’était la tradition à cette époque. Cet acte est très intéressant, car il prouve le passage de Molière à Bordeaux. Autre trouvaille, l’acte de mariage du grand penseur Bordelais Montesquieu datant d’avril 1715 »

Préservation d’un patrimoine historique écrit, unique

Ces travaux de numérisation permettent ainsi de préserver ce patrimoine fragile et unique, et de le communiquer au plus grand nombre.

Les registres paroissiaux et les registres d’état civil constituent une source d’information précieuse pour la connaissance historique et démographique. La numérisation et la mise en ligne répondent d’ailleurs à la demande des chercheurs, et des généalogistes.

Outil pour faciliter le travail des généalogistes 

Le regroupement de tous les registres en une seule collection virtuelle, consultable à distance, offre de multiples avantages, comme l’aide à la recherche automatisée, par exemple.

Un formulaire propose de cibler les résultats selon certains critères : paroisse, type de registre, type d’acte, année. Un critère spécifique aux paroisses et cultes permet de sélectionner les lieux d’enregistrement des actes par culte (catholique, israélite, protestant) et par paroisse pour le culte catholique.

Les registres étant écrit à l’encre, il est parfois difficile de les déchiffrer. La numérisation facilite ainsi la lecture. Sous format JPEG, il est possible de feuilleter, zoomer, télécharger et imprimer les pages.

« On peut zoomer dans l’image, et ainsi être amené à voir des détails qu’on ne verrait pas forcément sur le registre original » explique Veleda Robin, web master.

De nouveaux programmes de numération en perspective

La prochaine campagne de numérisation portera sur l’état civil de Bruges et celui des trois nouvelles communes ayant rejoint cette année les Archives Bordeaux Métropole : Ambarès-et-Lagrave, Blanquefort et le Bouscat. De plus, la numérisation et la mise en ligne des recensements de la population de Bordeaux seront prochainement lancées.

La Numérisation et la mise en ligne des états civils et paroissiaux de la métropole de Bordeaux reconstitue ainsi progressivement 300 ans d’histoire municipale.

Informations pratiques

Possibilité de consulter les archives en ligne ou sur place

Archives Bordeaux Métropole

Parvis des Archives

33100 Bordeaux

Site web: archives.bordeaux-metropole.fr

SOURCE:  Archives Bordeaux Métropole

Photos: Archives Bordeaux Métropole

Date de première publication: ge/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Une association anglaise a créé une bibliothèque numérique mondiale constituée de plus de 80 000 aquarelles

La BNF enrichit sa collection «Patrimoines partagés» avec le lancement de la bibliothèque numérique France-Chine

Les 2 premières éditions de l’Encyclopedia Britannica (1771 et 1773) maintenant disponibles en ligne gratuitement

Les fonds iconographiques et photographiques des musées de la ville de Paris bientôt en accès libre

Laisser un commentaire