Le château de Nogent-le-Rotrou, rebaptisé château des Comtes du Perche, propose une expérience de visite enrichie avec la réalité augmentée et virtuelle

Depuis le 11 mai 2019, le château de Nogent-le-Rotrou, rebaptisé château des Comtes du Perche, propose un nouveau parcours de visite dédié à l’histoire du Perche. Cet exemple d’architecture médiévale exceptionnel est mis en valeur à travers une application en réalité augmentée et réalité virtuelle qui enrichit la nouvelle muséographie et aide à la compréhension du site. 4 mois après le bilan est très positif.

L’histoire du Perche s’écrit depuis plus d’un millénaire à Nogent-le-Rotrou. C’est dans cette ville, en 1030, que les Rotrou ont posé la première pierre du château qui a accueilli de nombreuses familles de comtes, dont l’illustre Louis Ier de Bourbon-Condé qui y a développé une vraie vie de cour au XVIe siècle.

Après plusieurs mois de travaux, le nouveau musée a ouvert ses portes le 11 mai 2019 pour faire découvrir l’histoire des seigneurs du Perche, étroitement liée à celle de la région.

Des objets inédits 

Harold Huwart, vice-président de la Région Centre-Val de Loire, a été l’un des artisans de la rénovation du Château.

L’élu municipal et historien de formation raconte: « des comtes du Perche partis aux Croisades au Moyen Âge au duc de Sully et marquis de Nogent-le-Rotrou au XVIIe siècle, en passant par l’époque des princes de Bourbon-Condé et des guerres de religion, le château de Nogent-le-Rotrou a connu une période faste jusqu’à la Révolution et s’est trouvé au cœur de l’histoire de France. À la fois parce qu’on a reconnu à ses différents propriétaires et occupants une légitimité internationale alors que la constitution du royaume de France n’était pas encore achevée, mais aussi parce que ces derniers ont su jouer de leur influence auprès des puissants ».

Le nouveau parcours consacre une place importante à Maximilien de Béthune, ministre d’Henri IV, duc de Sully et marquis de Nogent-le-Rotrou.

Un volet du musée est également dédié aux Beaux-Arts et notamment aux représentations du château au fil des siècles. Les artistes natifs de Nogent-le-Rotrou sont aussi mis à l’honneur : les incontournables aquarelles de Louis Moullin côtoient les clichés de Camille Silvy, photographe de renommée mondiale.

Un musée 3.0

Depuis mai 2019, les visiteurs peuvent également redécouvrir l’histoire du château, notamment le donjon et les appartements seigneuriaux vidés de leur décor, grâce à des reconstitutions 3D.

Cette expérience de visite innovante a été développée par Art Graphique & Patrimoine, grâce à la collaboration du personnel du château, de la ville de Nogent et du comité scientifique du musée.

Une visite historique augmentée

Disponible sur tablette tactile et sur casque de réalité virtuelle, l’application Nogent-le-Rotrou 3D a été conçue comme un compagnon de visite pédagogique et ludique.

Elle s’intègre dans la nouvelle muséographie en respectant le rythme de la déambulation, tout en favorisant l’interaction entre les supports multimédia et les objets de l’exposition.

Reportage de France 3 sur la visite enrichie:

Deux « modes » de visite enrichie sont proposés: guide ou ludique. Le parcours ludique est « conseillé pour les familles ou pour les groupes, il entremêle énigmes et jeu pour progresser dans la visite », explique Gwenaëlle Hamelin, directrice du musée de l’histoire du Perche.

Au fil du parcours, six points d’intérêt aident à la compréhension du site grâce aux reconstitutions 3D des décors et des éléments d’architecture aujourd’hui disparus.

L’application joue donc le rôle de passeur d’histoire, pour faire voyager les visiteurs dans les époques qui ont marqué le château des Comtes du Perche, entre 2019, le Moyen-Âge et la Renaissance.

Bénéficiant de la voix de Stéphane Bern, pour la version française, l’application est également proposée en langue anglaise et allemande.

Avec le casque de réalité virtuelle, l’immersion est encore plus grande mais les explications moins développées que sur tablette.

« Les deux dispositifs sont complémentaires », explique la directrice du musée.

Des tablettes tactiles et des casques de réalité virtuelle sont mis à la disposition des visiteurs, en location au tarif de 2€ à l’accueil du Musée – Château des Comtes du Perche.

Des premiers résultat très positifs 

Quatre mois après l’ouverture du musée de l’histoire du Perche à Nogent-le-Rotrou, le bilan est plus que positif.

« Les objectifs sont atteints » s’enthousiasme Harold Huwart, à l’heure du bilan de la saison estivale du château des Comtes du Perche et du musée.

A l’ouverture du musée, le 11 mai 2019, l’élu souhaitait que le site historique de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) « devienne l’endroit le plus fréquenté du Perche, en mettant à part la Chapelle-Montligeon (Orne) ». Un pari qui pourrait-être tenu.

Du 11 mai au 31 août, 13 349 personnes ont visité le château dont 4 409 à l’occasion de Percheval (1er et 2 juin, sur les heures habituelles d’ouverture du musée). Sur cette période, la saison 2019 est la meilleure depuis dix ans. Le nombre de visiteurs sur ces trois mois et demi est même supérieur à la fréquentation annuelle de 2017 (11 109 entrées) et de 2018 (12 830 entrées).

« C’est vraiment au-delà de tout ce qu’on espérait » se réjouit-il. Le doublement de la fréquentation n’est pas seulement qu’un doux rêve. Il est devenu réalité. Et pas une réalité augmentée » se réjouit Harold Huwart. « Face à la richesse de l’offre constituée par la nouvelle muséographie et les outils numériques, les visiteurs prévoient la plupart du temps de revenir dès qu’ils le pourront ».

L’élu considère d’ailleurs que « la réalité augmentée est la locomotive » de ce rebond du visitorat.

Les tablettes et les casques enregistrent un excellent taux de prise en main qui s’établit fréquemment, sur une journée, entre 20 % et 30 %. Les familles et les groupes d’amis s’équipent (presque) tous d’un ou plusieurs appareils.

Ces bons résultats devraient permettre d’amortir en 3 ans les 20 % investis par la Ville (60 000 euros) en complément de l’apport de l’Etat et la Région, qui ont subventionné le projet de réalité augmentée et virtuelle, à hauteur de 80 %.

Mais la municipalité ne compte pas en rester là et mise désormais sur le développement des visiteurs étrangers, qui représentent 6 % du public, notamment des pays européens mais également de contrées plus lointaines comme le Brésille Japonl’Argentinel’Australie

Le musée-château annonce également l’installation d’un foodtruck qui proposera des produits locaux, bio, en circuit court « pour que les personnes puissent rester au château et s’y poser dans le parc pour se restaurer ».

Informations pratiques:

Le Château est ouvert tous les jours, sauf le mardi :
Du 2 mai au 30 octobre : le matin de 10h à 12h, l’après-midi de 14h à 18h
Du 2 novembre au 30 avril : le matin de 10h à 12h, l’après-midi de 14h à 17h
Fermeture : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre
TARIFS Adulte : 4,50 € Enfant : 2,50 €
Tarif réduit adulte (justificatif) : 3,50 €
Tarif réduit enfant de famille nombreuse (justificatif) : 2 €
Location casque ou tablette : 2 €

SOURCES: Art Graphique & Patrimoine, actu.fr, 

PHOTOS: Art Graphique & Patrimoine, 

Date de première publication: 22/10/2019

Art Graphique & Patrimoine est membre du CLIC France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Avec « le Château est à vous », Versailles propose une visite virtuelle privée de l’ancienne demeure des rois

Pour Noel 2018, 10 261 personnes se sont achetées une part d’un château médiéval des Deux-Sèvres

DOSSIER / La réalité virtuelle dans les lieux de patrimoine artistique, historique et scientifique 

Château-musée de Nemours : avec la réalité virtuelle, les visiteurs peuvent replonger au Moyen-Age

Laisser un commentaire