Le Garage Museum of Contemporary Art de Moscou lance le programme expérimental Garage Digital

Le 28 novembre 2019, le Garage Museum of Contemporary Art de Moscou a lancé Garage Digital, un nouveau programme expérimental et une plateforme en ligne. Ce lancement est accompagné d’un concours doté de subventions pour les artistes qui travaillent avec la technologie numérique.

Rassemblant des artistes, des scientifiques, des programmeurs et des historiens de l’art, Garage Digital vise à « explorer et à soutenir les nouveaux langages de la culture visuelle qui émergent sous l’influence des technologies avancées et des nouveaux médias sur la vie quotidienne et sur les pratiques artistiques et de recherche ».

Comme l’explique l’équipe du Garage Museum of Contemporary Art: « aujourd’hui, alors que l’Internet mobile et à large bande sont devenus des éléments familiers de la vie urbaine, tout comme l’approvisionnement en électricité et en eau, le musée traditionnel a perdu son monopole en tant que lieu de sauvegarde et d’exposition d’images significatives. Chaque propriétaire d’un smartphone connecté à Internet peut accéder à une quantité illimitée de contenu. L’analyse du Big Data organise la recherche sur le Web et crée un sentiment de disponibilité totale et d’interconnexion, tandis que les algorithmes aident à résoudre des tâches complexes. Il est devenu possible d’approcher le monde comme une source de visualisation à part entière, qui coule de l’environnement réel vers les écrans des appareils numériques. Cela signifie qu’aujourd’hui la réalité se développe à proximité et sous l’influence du domaine numérique, fusionnant parfois presque complètement avec lui ».

Un projet au carrefour des évolutions technologiques

Garage Digital souhaite « étudier et promouvoir l’art contemporain numérique comme le produit d’un nouveau type de pensée et de vie à travers la réalité quotidienne ».

En plus de l’art numérique proprement dit, le programme portera également sur les dernières avancées technologiques – code, réseaux de neurones, analyse des mégadonnées, intelligence artificielle, moteurs de jeu et infographie, impression 3D et autres nouveaux modes de production – qui peuvent être à la fois matériau de l’œuvre, support, et moyens de production.

Anton Belov, directeur du garage Museum, explique : « l’équipe Garage Digital, en collaboration avec des artistes et des experts, souhaite redéfinir le rôle des institutions culturelles et des moyens de créer et d’exposer des œuvres d’art numérique. Lancé en 2019, ce programme est axé sur la réalité numérique, mais cela ne signifie pas que nous choisissons entre la présence en ligne et hors ligne. Pour Garage, ils sont d’égale importance. Par essence, la plate-forme Garage Digital est un espace au sein du Musée, avec ses propres programmes d’exposition et d’éducation ».

Diffusion et activités en lignes

La plateforme en ligne garage.digital propose des œuvres d’art et des projets de recherche créés pour le Garage Digital, mais également des contenus multimédia sur l’art et la culture numériques, des informations sur les subventions et un calendrier des événements hors ligne.

Des œuvres d’art et des projets de recherche conçus en numérique et créés en collaboration avec ou soutenus par Garage sont publiés dans la rubrique « Projets » et sont intégrés « dans une interface de flux de données, reproduisant le flux continu d’images et d’idées visuelles produites par la réalité contemporaine ».

L’un des principaux objectifs du programme est de systématiser les connaissances sur l’art numérique et la « réalité technogénique ».

La plateforme offre également un accès à des vidéos documentaires et à des recherches théoriques sur des thèmes couverts par le programme, comme Game Studies, qui se concentre sur l’étude des jeux vidéo et des simulations informatiques comme support artistique.

Le programme d’événements hors ligne de Garage Digital, qui ont lieu au Musée et hors site, vise à développer une communauté d’artistes numériques et des nouvelles technologies, à permettre l’échange d’expériences et à soutenir les réseaux professionnels.

Des subventions pour les artistes

Garage Digital comprend également un programme de subventions pour les artistes qui travaillent avec les nouvelles technologies. Chaque saison abordera un aspect particulier de la pratique artistique dans l’environnement numérique.

« Garage Digital est comme un virus infiltrant les programmes du Musée. Cela implique une collaboration avec les services d’exposition et d’éducation et les participants au programme de recherche sur le terrain, ainsi que des interventions hors ligne dans les espaces publics du Musée » Garage Museum.

Exposition de lancement « The Coming World »

Pour son lancement, la plateforme présente de nouveaux projets et des œuvres d’art numériques créés pour l’exposition The Coming World:

. James Ferraro et Ezra Miller, Xerces Blau
Cette œuvre en quatre parties produite par le musicien James Ferraro et l’artiste Ezra Miller pour le lancement de Garage Digital plonge le spectateur dans un monde confronté à une crise écologique causée par la pollution et la surproduction technologique.

. Gints Gabrāns, FOOOD 2050
Cette application présente aux utilisateurs une enzyme qui permet aux humains de digérer la cellulose: son utilisation pourrait aider à réduire le volume de production alimentaire et les déchets alimentaires et à éviter la menace de faim causée par la surpopulation.

. Posthuman Studies Lab, Russian Ferations
Carte interactive des créatures et des objets, les héritiers de la culture et de l’industrie soviétiques qui vivent désormais de manière autonome à la périphérie de la civilisation humaine.

. Sascha Pohflepp avec Matthew Lutz et Alessia Nigretti, Those who 2019
Une version en ligne de l’installation multimédia de Sascha Pohflepp produite avec l’utilisation de l’IA et basée sur ses recherches au Musée Darwin à Moscou.

Au sujet du Garage Museum

Fondé en 2008 par Dasha Zhukova et Roman Abramovich, Garage est la première organisation philanthropique en Russie à créer un lieu et un projet public complet pour l’art et la culture contemporains. Le Musée d’art contemporain du garage est « un lieu où les gens, l’art et les idées peuvent créer l’histoire ». À travers un vaste programme d’expositions, d’événements, d’éducation, de recherche et d’édition, l’institution « réfléchit sur les développements actuels de la culture russe et internationale, créant des opportunités de dialogue public, ainsi que la production de nouvelles œuvres et idées à Moscou ». Au centre de toutes ces activités se trouve la collection du Musée, qui est la plus riche du pays consacrée au développement de l’art contemporain russe des années 1950 à nos jours.

Ouvert sept jours sur sept, le musée était initialement installé dans le célèbre garage de bus Bakhmetevsky à Moscou, conçu par l’architecte constructiviste Konstantin Melnikov. En 2012, Garage a déménagé dans un pavillon temporaire à Gorky Park, spécialement commandé par l’architecte primé Shigeru Ban. Un an plus tard, un centre d’éducation spécialement construit a été ouvert à côté du pavillon. Le 12 juin 2015, Garage a accueilli les visiteurs dans sa première résidence permanente. Conçu par Rem Koolhaas et son studio OMA, ce projet de conservation révolutionnaire a transformé le célèbre restaurant moderniste soviétique Vremena Goda (saisons de l’année), construit en 1968 à Gorky Park, en un musée contemporain.

SOURCE: Garage Museum (CP)

PHOTOS:Garage Museum (site web)

Date de première publication: 13/12/2019

 

Durant la Frieze Week 2020, Christie’s mettra en vente «The Life», la première expérience en réalité mixte conçue par Marina Abramović

Shanghai, Hambourg et Macao … le collectif japonais Teamlab étend sa toile dans le monde de l’art immersif

Apple et le New Museum présentent des œuvres d’art et des expériences AR dans les magasins du monde entier

. NEW INC annonce l’incubation d’une nouvelle série d’innovateurs dans le domaine des arts, avec le soutien renforcé de la Knight Foundation

Le premier musée européen dédié à l’art numérique ouvrira au Portugal en 2020

La réalité virtuelle s’installe de manière permanente dans un nouvel espace du Palais de Tokyo

Laisser un commentaire