Le Design Museum et Snap révèlent les effets extrêmes du changement climatique à Londres

Partager :

Le Design Museum a décidé de célébrer son cinquième anniversaire en offrant une expérience virtuelle qui imagine les effets dramatiques du changement climatique à Londres. Le projet Landmarker, lancé en en partenariat avec Snap, invite les visiteurs à visualiser le bâtiment du musée à travers un filtre Snapchat qui imagine une réalité alternative apocalyptique. En Australie, Snap s’est également associé à la Great Barrier Reef Foundation pour raconter comment celle-ci tente de sauver les coraux. Dans les 2 cas, la société américaine souhaite sensibiliser ses utilisateurs à la sauvegarde de la planète.

L’architecte Mariam Issoufou Kamara a travaillé avec la technologie réalité augmentée de Snap pour donner vie au projet du Design Museum.

« Pour un architecte dont le cabinet se situe dans un pays désertique comme le Niger, les effets de la crise climatique sont déjà tout autour de nous à travers l’augmentation des sécheresses, des inondations et même des réfugiés climatiques » explique Mariam Issoufou Kamara. « Cette collaboration avec le Design Museum et Snap m’a vraiment permis d’explorer un avenir où le climat a radicalement changé, une nouvelle normalité si vous voulez. Je voulais utiliser la façade du Design Museum pour explorer comment l’environnement bâti pourrait répondre à des conditions difficiles, et comment nous pourrions peut-être utiliser les bâtiments pour répondre à de nouveaux besoins dans des conditions extrêmes ».

  • Montrer Londres sous les eaux pour alerter
Dans le contexte des effets dramatiques du dérèglement climatique décrits par le filtre RA, les matériaux du bâtiment se transforment également et montrent ainsi la manière dont les immeubles peuvent s’adapter aux exigences de leur environnement. 

Pour le conservateur en chef du Design Museum, Justin McGuirk, le filtre est une chance d’expliquer comment les structures existantes peuvent faire partie de la réponse au changement climatique.

« La réflexion imaginative sur les structures existantes doit être au cœur d’une architecture soucieuse du climat » explique-t-il. « Et puisque la réalité augmentée est un moyen si attrayant de réimaginer les bâtiments, nous sommes ravis de nous associer à Snap et Mariam Kamara pour explorer comment notre propre maison pourrait être adaptée à l’avenir. Quelle meilleure façon de célébrer l’anniversaire du Design Museum et la renaissance d’un bâtiment très apprécié, que de continuer à imaginer des futurs alternatifs pour le musée et son bâtiment ».

  • Soutenir la sauvegarde de la grande barrière de corail

 

En Australie, Snap s’est également associé à la Great Barrier Reef Foundation pour faire connaître son travail crucial de plantation d’un million de coraux durant l’été 2021.

Les Snapchatters du monde entier sont ainsi encouragés à partager cet engagement environnemental unique en son genre via un objectif dédié.

Snap souhaite ainsi démontrer l’impact du changement climatique sur le récif coralien et expliquer comment le public peut agir pour aider à le protéger.

 

Avec ces 2 collaborations, Snap espère « que les Snapchatters du monde entier apprécieront ces expériences de réalité augmentée révolutionnaires et utiles qui aideront à mieux comprendre le monde qui les entoure ».

SOURCES: SNAP, presse

PHOTOS: SNAP

Date de première publication: 07/12/2021

Partager :

Laisser un commentaire