Frédéric Dufau (Abbaye de Fontevraud): « Nous cherchons en permanence à améliorer l’expérience de visite »

Après la création de sa nouvelle identité visuelle en 2014, de sa smartbox et de son magazine et le déploiement de son dispositif in situ Paint, l’Abbaye de Fontevraud vient d’installer huit écrans le long de son parcours de visite. A cette occasion, le CLIC France a posé quelques questions à Frédéric Dufau, Chef de projets numériques à l’Abbaye de Fontevraud. Ecrans numériques, application ludique Les BoZZons, dispositif Paint… il revient pour nous sur les initiatives numériques récentes de l’Abbaye.

Lire à ce sujet: L’histoire de Fontevraud s’anime avec 8 écrans déployés sur le parcours de visite

Nouveau dossier~1

Pouvez-vous vous présenter ? 

freddufauJe suis Frédéric Dufau, j’ai 41 ans et je travaille à l’Abbaye Royale de Fontevraud depuis 3 ans en tant que chef de projets numériques. Avant Fontevraud, je travaillais en freelance comme concepteur multimédia notamment pour des agences de com’ sur Paris. J’ai donc à la fois des compétences en design graphique et en ergonomie mais également sur les aspects plus techniques liées aux technologies de développement. J’ai aussi un parcours qui m’a fait passer par la formation professionnelle et encore avant par l’animation auprès de public jeune, j’ai donc également une sensibilité particulière sur les questions pédagogiques.

Quel est votre rôle à l’Abbaye de Fontevraud ?

A Fontevraud, ma mission consiste à développer et mettre en œuvre le projet numérique lié à l’établissement en lien avec la direction générale. Mes interventions démarrent donc dès la conception et se poursuivent jusqu’à la mise en exploitation des dispositifs. Il s’agit donc essentiellement d’une mission de design de dispositifs numériques dont le but est d’améliorer l’expérience de visite de notre site. Evidemment cette mission implique d’intégrer au cours des projets les différents partenaires de création : la direction générale, l’équipe de médiation, les équipes d’accueil, le service technique ou encore nos visiteurs que nous intégrons de plus en plus dès la conception de nos dispositifs.

Combien de visiteurs a accueilli l’Abbaye en 2015 ?

L’abbaye Royale de Fontevraud accueille chaque année près de 200.000 visiteurs de 56 nationalités différentes.

Vous venez de déployer des écrans vidéos sur le parcours de visite de l’Abbaye, quelles sont les caractéristiques techniques de ces écrans ?

Ce sont des écrans LED de 75″ de 450 candelas prévus pour fonctionner sans problème 16h par jour. Nous les avons équipés de petits lecteurs vidéos reliés eux même à un CMS qui nous permet de mettre à jour tous nos écrans très facilement depuis une interface web. Nous avons aussi fait quelques réglages pour éviter qu’ils ne soient trop lumineux et qu’ils s’intégrent au mieux dans le site.

ecran_motion_fontevraud_cloitre-800x492

Quels sont vos objectifs avec ces écrans ? Répondent-ils à un besoin exprimé par les visiteurs ?

Nos visiteurs ne nous ont jamais demandé d’écrans, par contre nous avions des retours assez réguliers d’une insuffisance de contenus sur l’histoire de Fontevraud. Il s’agit de visiteurs qui ne prennent pas de « suppléments » de visite (visite guidée, audioguide, …). Nous avions pourtant des cartels « statiques » tout au long du parcours, mais ils peinaient à rendre compte de l’histoire de Fontevraud et notamment de la période durant laquelle l’Abbaye était une prison car toutes les traces de cette occupation ont été effacées durant les campagnes de restauration des années 1960-70.

Nous cherchions donc un système pour raconter l’histoire de Fontevraud tout au long du parcours.

Nous voulions aussi nous mettre plus à la portée de nos visiteurs en proposant un système narratif assez court et condensé qui va à l’essentiel. Ainsi nos films d’animation durent entre 1mn30 et 2min (hors vidéo d’introduction de 4min), nous utilisons des phrases courtes, le plus souvent possible nous utilisons des éléments empruntés à la datavizualisation et évidemment cela a été l’occasion d’utiliser le plus possible des photos, des illustrations, des schémas. Nous avions en tête que nos films devaient être compréhensibles par des enfants de 12 ou 13 ans, ce qui nous semblaient garantir qu’ils seraient accessibles au plus grand nombre. Enfin nous avons prêté une attention particulière au design graphique et au design des animations qui contribuent à donner envie de s’arrêter devant ces écrans juste pour le plaisir. L’objectif était que l’on puisse avoir envie de revoir une animation juste pour ses qualités graphiques.

Si les textes et titres des films sont en français, chaque film est sous-titré en anglais pour les nombreux visiteurs étrangers de l’Abbaye.

motion_design_signaletique_fontevraud_5-800x492

Pourquoi avez-vous choisi l’agence Graphéine pour concevoir les contenus des écrans ?

Nous travaillons depuis 2 ans avec l’agence Graphéine qui nous avait déjà accompagné lors de la refonte de notre identité visuelle. Cette première collaboration fut assez fructueuse et nous avions pu déjà les tester sur la partie « motion design » lors de la mise en place de Fontevraud TV, notre chaîne interne diffusée notamment sur les écrans des chambres de l’hôtel

Quand ont-ils été déployés ?

Le déploiement a été progressif depuis le début de l’été dernier, au fur et à mesure que les films étaient produits, nous les mettions en exploitation. Et nous venons de finaliser ce chantier durant l’hiver avec l’installation du dernier film qui est installé sur un écran en extérieur.

installation_motion_1000ans_fontevraud-800x492

Quel a été le budget de ce projet numérique ?

Il s’agit d’un budget d’environ 120.000€ comprenant le matériel et la production des films par l’agence. Ce budget ne tient pas compte du travail effectué en interne notamment sur l’écriture des films. Le financement est en fonds propres.

Avez-vous déjà des retours de la part de vos visiteurs ?

Les équipes ont été agréablement surprises car depuis le début de la mise en exploitation, il est fréquent que les salariés qui croisent des visiteurs à proximité des écrans soient directement interpellés pour leur adresser des compliments concernant ce dispositif. Nous allons mettre en place des outils d’évaluation prochainement pour connaitre avec précision la perception de nos visiteurs mais les premiers retours ont l’air d’être très positifs.

Un visiteur de l’Abbaye: « A mon sens, les derniers écrans installés dans l’Abbaye sont vraiment réussis. Ils abordent de nombreux sujets, s’intègrent dans le site, ils ne sont pas trop longs pour le visiteur. J’apprécie également leur mise en forme et l’animation avec des icônes simples et efficaces. Au final, on en apprend beaucoup sur l’histoire du site de manière simple et sans être assommé d’informations (que l’on trouverait par exemple dans des panneaux trop longs dans un musée ou autre). » 

Vous avez lancé en 2012 le jeu Les boZZons, créé par Cent millions de pixels: quel bilan pouvez vous en tirer ? Allez-vous le faire évoluer ?

Le taux de prise est de 30% sur le public familial. Le jeu de piste sur iPad est toujours en exploitation depuis 2012 et mis à part quelques modifications mineures sur le parcours et quelques mises à jour pour suivre les évolutions techniques d’Apple, le jeu n’a pas évolué. Pour autant il rencontre toujours autant de succès et pour les familles qui font le choix de cette visite, on peut dire aujourd’hui que les enfants peuvent se réconcilier avec l’abbaye en profitant d’une visite ludique et pédagogique.

Nous savons aujourd’hui qu’il fonctionne bien pour la tranche d’âge des 8 – 15 ans, idéalement nous souhaiterions proposer un autre outil de visite pour la tranche d’âge juste au dessus.

bozzons_02

L’Abbaye a installé en juin 2015 le dispositif PAINT qui permet sur une table tactile de redécorer un mur de l’abbatiale et de projeter le résultat sur ledit mur: quel était votre objectif avec cette installation ?

Nous cherchions depuis un certain temps un moyen de parler de la polychromie dans les édifices religieux.

Il faut savoir que la plupart des monuments religieux était généreusement recouvert de peintures murales dans une palette de couleurs assez vive et avec l’objectif d’éduquer les visiteurs (on parle souvent de la bible des illettrés) mais aussi dans le but d’impressionner et de démontrer la puissance de la communauté religieuse.

Nos premières réflexions nous ont amené à envisager une reconstitution en réalité augmentée mais en l’absence de sources fiables sur la réalité historique des peintures murales nous avons préféré abandonner cette piste.

L’idée de Paint est apparue quand nous avons commencé à imaginer (d’abord avec humour) de permettre aux visiteurs de peindre eux-même les murs. Cela nous semblait nécessaire pour pouvoir intéresser nos visiteurs à un sujet – qui n’est de fait pas très passionnant. Et comme cela n’est pas réellement envisageable, nous avons travaillé à cette idée de simuler numériquement la peinture murale pour donner le pinceau au visiteur.

L’autre élément important de ce dispositif est la manière dont nous restituons les dessins des visiteurs. En effet le dessin est mis en scène et les éléments architecturaux de la travée comme les colonnes, les chapiteaux et les arcatures sont peints avec des couleurs qui sont calculées en fonction des couleurs utilisées par le visiteur dans son dessin.

fontevraud-11

Six mois après, quel est son bilan d’après vos retours utilisateurs ?

Le dispositif a été très bien accueilli, il y a plusieurs raisons à ça :

. le dispositif est spectaculaire, on peint une surface de 75m2

. le dispositif est ludique

. il est placé au début du parcours de visite

. il est inattendu

. il est discret et parfaitement intégré au monument

. il est possible de l’utiliser à 3 utilisateurs en même temps

Vous avez partagé 343 dessins sur le site consacré; quelles sont les statistiques du site ?

Le site n’est pas très fréquenté. Avec ce site nous expérimentions, nous voulions savoir si une exploitation post-visite d’une expérience fonctionnait ou pas. Il s’avère que ce n’est pas le cas mais en même temps avec du recul la proposition de simplement revoir son dessin et de le partager sur les réseaux est peut-être assez faible.

FireShot Screen Capture #068 - 'Fontevraud PAINT _ des couleurs dans l’abbatiale !' - paint_fontevraud_fr

En dehors du site internet, les visiteurs peuvent-ils repartir avec leur dessin, sous une forme numérique ou matérielle ?

Oui les visiteurs peuvent imprimer leur dessin à la billetterie en sortant sur un papier photo au format carte postale et cela leur est offert. A nouveau nous expérimentons en proposant la fabrication d’un souvenir in-situ.

Quelles sont les statistiques d’utilisation du dispositif ?

Il y a eu plus de 13.000 dessins enregistrés, une centaine de partages sur les réseaux sociaux et plus de 400 dessins imprimés par les visiteurs.

Quel a été le budget et le financement de ce projet ?

Le budget global de l’opération est d’environ 150.000€ comprenant l’audiovisuel, le développement applicatif, le mobilier spécialement réalisé (nous avons intégré 3 écrans tactiles dans un meuble type « table d’architecte » en métal). A noter que le poids de l’achat des vidéo-projecteurs pèse très fort dans ce budget car il représente 60% du coût global.

Le financement est à 50% privé et 50% public.

Vous avez parlé de Fontevraud TV, quels sont les contenus de cette chaîne ? Où est-elle disponible et comment est elle diffusée ?

L’Abbaye a-t-elle de nouveaux projets numériques ?

Nous cherchons en permanence à améliorer la manière dont nous racontons l’histoire de Fontevraud et l’expérience de visite. Nous travaillons actuellement sur un projet qui va remettre en cause notre audioguide traditionnel pour proposer une véritable expérience sonore interactive. Sur les aspects techniques, notre objectif est de proposer un outil plus simple à utiliser qu’un audioguide classique. C’est surtout sur le contenu et la manière de raconter l’histoire que nous allons tenter de surprendre nos visiteurs avec une expérience nouvelle.

Interview réalisée par mail le 09/02/2016

SOURCE: Abbaye Royale de Fontevraud, Agence Graphéine

Photos: Agence Graphéine, Cent millions de pixels, Abbaye de Fontevraud

Date de première publication: 11/02/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

L’histoire de Fontevraud s’anime avec 8 écrans déployés sur le parcours de visite

Top 40 des musées et monuments français sur facebook et twitter (1er janvier 2016): l’Abbaye de Fontevraud et le Grand Palais en forte hausse !

DOSSIER / Tour de France des nouveaux dispositifs numériques muséaux et patrimoniaux (25/01/2016)

Top 40 des musées et monuments français sur facebook et twitter (1er décembre 2015): l’Abbaye de Fontevraud et le Palais de la Découverte en premières lignes !

David Martin (Abbaye de Fontevraud) : « le numérique permet de réinterroger les habitudes, de sortir de nos certitudes et de repenser la visite »

Jeu de piste jeunesse sur iPad dans l’Abbaye de Fontevraud

Evadez-vous de la prison de Fontevraud avec la table Multitouch !

Laisser un commentaire