Après le succès de la diffusion en salle de la visite de l’exposition Leonardo da Vinci de Londres, ses producteurs s’associent avec de nouveaux partenaires pour lancer une série de visites de musées intitulée « Exhibition ». Au même moment, British Museum prépare sa propre visite nocturne cinéma de l’exposition Pompeii.

Cette série de  programmes destinés aux salles de cinéma sera produite par les initiateurs de « Leonardo Live », PhilGrabskyFilms.com et BY Experience, associés dorénavant au distributeur NCM Fathom Events.

Ellee sera lancée en avril 2013 avec « Manet: une vie dédiée au portrait », une visite exclusive de l’exposition consacrée au peintre impressioniste au Royal Academy of Arts de Londres, qui sera diffusée dans les salles de cinéma. Suivront ensuite la visite de l’exposition « Edvard Munch » à Oslo en juin et celle consacrée à « Johannes Vermeer », en octobre à la London’s National Gallery.

Cette programmation dédiée aux grandes expositions entend rencontrer le même public que les grandes restransmissions d’Opéra et de spectacles vivant, diffusés en salles, en direct ou en différé, mais toujours en HD. Précurseur sur ce marché porteur, le Metropolitan Opera a maintenant été rejoint par d’autres lieux comme le London’s National Theater mais également l’Opéra de Paris.

Les producteurs de la série « Exhibition » souhaitent proposer aux musées et autres institutions culturelles un moyen d’élargir leur public, leur marque mais également leurs revenus propres. La série sera diffusée dans 70 cinemas de Grande Bretagne mais également dans près d’un milliers d’autres dans près de 30 pays du monde.

D’après BY Experience, « Leonardo Live, » le programme cinéma de 100 minutes qui proposait une visite de l’exposition par 2 personnalités a été diffusé dans près de 500 salles de cinéma américaine durant sa diffusion unique en direct et a fait l’objet de plus de 100 000 tickets d’entrée.

Le programme « Manet » sera diffusé dans plus de 450 salles américaines mais également sur des grands écrans de 30 pays, et notamment en Argentine, France, Australie, Canada, Chili, Croatie, République Tchèque, Danemark, Hongrie, Inde, Italie, Malte, Pays Bas, Nouvelle Zélande, Norvège, Pologne, Russie, Suède, Suisse et Royaume Uni.

Le programme « Manet: Portraying Life » sera diffusé le 11 avril, soit quelques jours après la fin de l’exposition, le 14 avril.

Le film sera notamment composé des coulisses de la préparation de l’exposition, d’une visite exclusive de l’exposition accompagné d’un célèbre historien de l’art et présentateur TV et d’une courte séquence biographique de l’artiste.

Charles Saumarez Smith, Directeur général de la Royal Academy of Arts, a déclaré, “Nous sommes fiers et excités de travailler avec Phil Grabsky et son équipe pour produire le film « Manet : Portraying Life at the Royal Academy of Arts ». Grace à ce film diffusé en 5 langues, dans des salles de cinéma de plus de 30 pays, nous allons permettre à un public mondial de découvrir cette exposition remarquable.”

Les producteurs d’Exhibition préparent déjà leurx évènements pour 2014. 

PhilGrabskyFilms est la filiale cinéma du producteur indépendant anglais Seventh Art Prods, dirigé par le documentariste récompensé par un oscar, Phil Grabsky. BY Experience était déjà en charge de la distribution aux USA des programmes spéciaux du Met et du National. DSAT Cinema, le réseau de diffusion satellite est le partenaire européen de la série « Exhibition ».

Site web de la série « exhibition »

« Pompeii Live » depuis le British Museum

Le 18 et 19 juin 2013, le British Museum proposera pour la première fois la diffusion d’un programme en direct à destination des salles de cinéma.

Ce programme consacré à l’exposition « Vie et mort à Pompeii et Herculaneum » (28 mars – 29 septembre 2013), sera diffusé dans les salles de cinéma du Royaume Uni et d’Irlande. La seconde diffusion sera destinée aux élèves des écoles.

Le programme, présenté par le directeur du British Museum, Neil MacGregor, accompagné d’experts et d’historiens, proposera une visite dans une rue et des maisons de la ville romaine, avant l’éruption du Vésuve, il y a 2 000 ans.

D’après Neil MacGregor  “suite au succès des diffusions cinéma live de pièces de théâtre, d’opéra et de ballets, le British Museum est fier d’être un des premiers musées à diffuser un tel programme. Cette expérience unique permettra à notre public national de participer à une visite nocturne de notre merveilleuse exposition. Nous espérons que cette visite à distance incitera le public à venir visiter l’expositiion au British Museum”.

Le programme sera diffusé dans les principaux circuits cinéma britanniques. Selon la société IHS Screen Digest, en 2012, 212 évènements hoprs cinéma ont été diffusés dans les salles britanniques, contre 109 en 2011 et 44 en 2010. La majorité de ces programmes était des spectacles d’opéras, de ballets et de musique classique. « Equipées en numérique à 100%, les salles doivent chercher de nouveaux programmes et attirer de nouveaux publics, ces programmes grand public autour des expositions et des musées peuvent constituer un  nouveau genre de contenus alternatifs pour le grand écran. »

La séance du 19 juin, destinée aux écolier sera plus ludo-éducative et interactive.

#PompeiiLive

Qu’attendent les organisateurs de nos grandes expositions françaises pour exporter également ces évènements ?  

Succès de l’Opéra en direct en France

La retransmission d’opéras en direct dans les salles UGC est également un vrai succès en France.

. Le distributeur UGC compte développer le nombre de projections. L’Opéra de Wagner, la Walkyrie, enregistré à la Scala a ainsi séduit 8 500 spectateurs français, dans 26 salles UGC, soit un taux de remplissage de 85%, pour un prix moyen du billet à 21 euros.

. De son côté l’Opéra de Paris souhaite également développer cette activité. Des entreprises se mettent même à organiser des opérations de relations publiques dans certains cinémas ! Dès l’été 2013, le dispositif va être complété par des projections d’opéras gratuites en plein air dans les stations balnéaires de Bayonne et de La Baule, et peut être aussi dans le cadre de Paris-Plages. « Nous espérons que d’autres municipalités nous solliciterons. Il ne leur en coûtera que la location du matériel de projection, estimé à 20.000 euros », précise un représentant de l’Opéra de Paris dans un article paru dans Les Echos le 26 février.

Informations fournies par PhilGrabskyFilms et Variety