La Nocturne du samedi, le nouveau rendez-vous mensuel, gratuit et festif du Louvre, à partir du 5 janvier 2019

À partir du 5 janvier 2019, le musée du Louvre crée une nocturne gratuite le premier samedi du mois de 18h à 21h45. Le Louvre veut ainsi proposer à ses visiteurs de proximité, aux Franciliens, aux jeunes, aux familles avec de grands enfants et adolescents ainsi qu’aux visiteurs qui viennent pour la première fois un rendez-vous qui réponde à leurs besoins et leurs envies.

Ces douze soirées remplacent les six premiers dimanches gratuits d’octobre à mars, durant lesquels le musée est désormais ouvert selon les conditions tarifaires normales.

Pour Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, « la nocturne gratuite du samedi, c’est une manière nouvelle, plus conviviale, de découvrir le Louvre. Je souhaite que ce musée soit un lieu populaire qui rassemble tous les publics autour de l’émerveillement qui peut naître de la rencontre du Beau ».

Voir les chefs-d’œuvre, s’amuser et découvrir le musée gratuitement

Le musée élargit donc ses horaires d’ouverture chaque premier samedi du mois de 18h à 21h45 pour profiter gratuitement de l’atmosphère particulière de la nocturne.

Conçues comme un moment festif et populaire, ces nocturnes visent à encourager de nouveaux visiteurs à découvrir les œuvres et le palais du Louvre dans un contexte privilégié.

La soirée proposera 2 offres différentes :

. le public pourra visiter librement les ailes Denon et Sully où l’on peut admirer les peintures italiennes et françaises, les antiquités égyptiennes, grecques, étrusques et romaines ou encore les arts de l’Islam. On y trouve La JocondeLa Victoire de Samothrace, La Vénus de Milo ou Le Scribe accroupi.

. l’aile Richelieu accueillera en son sein une médiation humaine et une programmation culturelle dédiée, gratuite, mais uniquement accessible sur réservation, dans la limite des places disponibles. Cette offre attractive sera également proposée aux détenteurs du Pass Culture et aux publics éloignés du musée, afin que cette nocturne soit un véritable levier de démocratisation du Louvre. Au cœur des collections d’antiquités orientales (Le code d’Hammurabi, les Taureaux de Khorsabad), d’objets d’art et de sculpture française (les magnifiques cours Marly et Puget), plusieurs activités seront offertes aux visiteurs.

Le programme du samedi 5 janvier 2019 dans l’aile Richelieu

Dans la cour Marly, les familles seront accueillies pour une première découverte du musée : espace jeux de société et coin lecture se glissent entre deux sculptures du XVIIe siècle. Les cuivres de l’Orchestre de Paris enchanteront la cour Puget. La cour Khorsabad, plongée dans la pénombre, se découvrira à la lampe torche. Contes, ateliers de croquis, présentations inattendues d’œuvres, jeux de piste à la recherche de détails surprenants viendront compléter cette folle découverte des collections du Louvre.

Les inscriptions ouvrent le 10 décembre 2018 et comme l’annonce le musée: « seuls les plus rapides pourront participer ! ».

Attirer (vraiment) ceux qui ne viennent pas ou peu

La gratuité le premier dimanche du mois fut instaurée en 1996 pour attirer les publics les plus éloignés de la visite au musée. Si l’objectif a été en partie atteint au cours de la dernière décennie, les études de publics ont révélé que le nombre de visiteurs nationaux venant pour la première fois au Louvre était en baisse lors des dimanches gratuits alors que la fréquentation des visiteurs étrangers augmentait considérablement, en particulier à l’initiative de certaines agences touristiques profitant de cet effet d’aubaine.

Le baromètre des publics du musée du Louvre* montre ainsi que :
. les dimanches gratuits n’attirent pas davantage de visiteurs qui viennent pour la première fois que les autres jours : 55% des visiteurs du dimanche gratuit viennent pour la première fois. Ils sont 58% les dimanches payants et 59% les autres jours.
. les catégories CSP+ sont plus présentes les dimanches gratuits : 26% des visiteurs appartiennent aux catégories supérieures, professions libérales et enseignants du supérieur contre 22% les dimanches payants et 21% les autres jours.
. les catégories populaires ne sont pas plus nombreuses les dimanches gratuits : il y a 16% d’ouvriers les dimanches gratuits contre 18% les dimanches payants et 14% les autres jours.

Mieux accueillir les visiteurs

Le musée a déjà mis en place plusieurs réponses pour faciliter la visite : des créneaux horodatés qui permettent d’accéder aux collections en moins de 30 minutes, des offres pour mieux comprendre ce qu’est le Louvre (le Pavillon de l’Horloge, la Petite Galerie, la visite « Bienvenue au Louvre »).

Le Louvre choisit de poursuivre l’accès gratuit aux collections mais repense son offre en créant donc la Nocturne du samedi :
. une nouvelle plage horaire dédiée à laquelle les groupes touristiques n’ont pas accès.
. un horaire plus adapté au quotidien des actifs et des Franciliens.
. des animations ludiques et conviviales car l’interaction avec des médiateurs facilite la découverte des œuvres.
. un accès prioritaire aux animations pour les jeunes porteurs du Pass Culture ou de la carte Amis du Louvre jeune avec l’accompagnant de leur choix.
. un moment proposé aux associations et partenaires engagés dans des actions de démocratisation culturelle que le musée mobilise plus particulièrement ce soir-là.

L’année 2019 est une année test, tant sur le choix de la plage horaire que sur les animations proposées. Les ajustements et les retours d’expérience doivent permettre de soumettre un bilan dans un an au ministère de la culture et d’en tirer des enseignements pour l’année suivante.

La Nocturne du samedi s’inscrit dans une offre globale menée par le musée du Louvre en matière de démocratisation culturelle, l’une de ses missions premières.

Le musée du Louvre est et restera gratuit toute l’année pour :
. les moins de 26 ans résidents UE et les moins de 18 ans pour les autres pays
. les enseignants sur présentation du Pass Éducation
. les enseignants en histoire de l’art, arts plastiques et arts appliqués
. les artistes plasticiens affiliés à la Maison des Artistes et à l’Association internationale des arts plastiques
. les demandeurs d’emploi
. les bénéficiaires de minimas sociaux et les demandeurs d’asile
. les visiteurs handicapés et leur accompagnateur
. les journalistes
. et les professionnels des musées : cartes Culture, ICOM et ICOMOS.

40% des visiteurs du Louvre entrent gratuitement. Le musée du Louvre est gratuit le 14 juillet.

Le musée a également offert des soirées gratuites pour les derniers jours de l’exposition Delacroix en 2017.

Le retour des JOP

A l’occasion des « Jeunes ont la parole », plus de 400 étudiants investissent les salles du musée les vendredis 30 novembre, 7 et 14 décembre 2018 en nocturne et créent la surprise en proposant aux visiteurs des médiations gratuites, courtes et participatives devant les œuvres qu’ils ont choisies. Interprétations musicales et théâtrales, jeux et maquettes créatives, propositions audio et vidéo, expériences tactiles… Leurs approches inventives et pleines d’un enthousiasme communicatif offrent une belle occasion pour une première découverte ou une redécouverte des collections du musée.

Les JOP en quelques chiffres :
. Plus de 400 étudiants venant de tous horizons
. Près de 20 établissements (universités, associations) sont partenaires
. Chaque nocturne attire entre 2 500 et 3 000 visiteurs
. Plus de 200 œuvres ou espaces commentés

Une autre manière originale d’attirer de nouveaux visiteurs.

Le cap des 10 millions de visiteurs franchi en 2018 ?

Au vu de la fréquentation enregistrée fin novembre 2018, le Louvre devrait atteindre les 10 millions de visiteurs en fin d’année. Le record de fréquentation annuelle établi en 2012 avec 9,7 millions de visiteurs serait ainsi dépassé, selon la direction du musée. En 2017, le Louvre avait enregistré une forte hausse de sa fréquentation (après l’année 2016 en recul, après les attentats de 2015 à Paris), accueillant 8,1 millions de visiteurs.

* Source : Baromètre des Publics du Louvre.Périmètre : période  janvier 2014 – septembre 2018. Premiers et quatrièmes trimestres, seuls concernés par la mesure de gratuité des dimanches. Visiteurs des collections permanentes âgés de 11 ans et plus, hors groupes scolaires.

SOURCE: Musée du Louvre

Photos: Musée du Louvre

Date de première publication: 04/12/2018

Après Orsay et le Louvre, le Grand Palais propose des visites nocturnes gratuites pour les moins de 26 ans 

Le 22 septembre 2016, la soirée « Curieuse Nocturne » du Musée d’Orsay présente des pastiches d’oeuvres par onze jeunes créateurs

Le 31 mars 2016, la nuit du Douanier veut faire découvrir différemment l’exposition « Le douanier Rousseau » du Musée d’Orsay

. DOSSIER / Quand les musiques actuelles s’invitent dans les musées ou les lieux patrimoniaux

. La Fondation Louis Vuitton lance sa Collection en ligne, l’application « Lucky Vibes » et ses nocturnes mensuelles

Laisser un commentaire