DOSSIER / Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine, en 2019 (15/12/2019)

Partager :

A Strasbourg, Toulon, Romainville, Montauban, Montpellier, Dunkerque, Epinay sous Senart, Chantilly, Lyon ou Paris, des lieux artistiques et culturels sont en cours de création, aménagement ou rénovation. Ce dossier du CLIC France propose un panorama des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux culturels en France en 2019. NOUVEAU: rénovation du Musée d’Art de Toulon (réouverture le 16 novembre 2019) et du Musée de la Poste, Paris (réouverture le 23 novembre 2019), ouverture du 5ème Lieu de Strasbourg (7/12/2019), ouverture du musée Ingres Bourdelle de Montauban (14/12/2019).

 

. Rénovation des appartements privés du Duc d’Aumale au Château de Chantilly, Chantilly (23 février 2019)

« Les seuls appartements princiers de la monarchie de Juillet entièrement conservés en France »

Le 23 février 2019, les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale ont ouvert leurs portes après presque 2 ans de travaux. Aménagés entre 1845 et 1847 et décorés par Eugène Lami, ces 8 salles ont bénéficié d’une restauration fondamentale de leur décor et mobilier. Une occasion inédite, pour les visiteurs, de revivre les fastes de la monarchie de Juillet dont le château de Chantilly abrite les seuls appartements princiers entièrement conservés en France.

(c) J.-Houyvet

Situés au cœur de la partie la plus ancienne du château de Chantilly, au sein du Petit Château Renaissance bâti à partir de 1557-1558 par l’architecte Jean Bullant pour le compte du connétable Anne de Montmorency, les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale, figurent parmi les espaces les plus chargés en histoire et en émotion du château de Chantilly.

Grâce à l’Institut de Francela Fondation pour la Sauvegarde et le Développement du Domaine de Chantilly et la Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France, une restauration des structures et des décors a été menée, sous la maîtrise d’œuvre de Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des monuments historiques.

Les travaux ont enfin permis de réfléchir à une meilleure mise en valeur muséographique, avec l’aide notamment de nouveaux systèmes d’éclairage.

Tout le charme et l’attrait des appartements privés de Chantilly est conféré par le mobilier et les œuvres qui s’y trouvent, témoins d’une période féconde des arts décoratifs et de souvenirs personnels du duc d’Aumale et sa famille. C’est uniquement grâce au généreux mécénat des Amis du Musée Condé en premier lieu, des Friends of the Domaine de Chantillyd’entreprises (Yves Delorme et la Compagnie des Montres Longines Francillon SAet de particuliers, qu’un important chantier des collections, avec d’impressionnantes restaurations à la clé, a pu être lancé.

A la réouverture, visite guidée par petits groupes de 12 personnes maximum.

Présentation du projet sur le site web du Domaine de Chantilly

(Source: Domaine de Chantilly)

  • La Maison des arts et de la culture ouvre ses portes à Epinay-sous-Sénart (11/05/2019) 

Deux ans et demi après le début des travaux, la Maison des arts et de la culture ouvre ses portes le week-end du 12 et 13 mai 2019. La MAC, nouveau lieu culturel de la commune et de la communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine propose une salle de spectacle polyvalente de 400 à 600 places, un hall d’exposition, un espace de restauration ainsi qu’un lieu dédié aux nouvelles technologies, composé d’un musée numérique et d’un espace de réalité virtuelle, dans le cadre du réseau artistique Micro-Folie. Le lieu a été inauguré les samedi 11 et dimanche 12 mai 2019, à travers deux journées de représentations et de festivités.

« Depuis cinq ans, notre ville change et cette inauguration en est une magnifique représentation, s’est exprimé Georges Pujals, maire de la commune d’Epinay-sous-Sénart. La Maison des arts et de la culture est une illustration de cette nouvelle dynamique, de ce nouveau souffle.« 

(SOURCES: communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine, le-republicain.fr)

. Poursuite du réaménagement du musée de Dunkerque 1940 – Opération Dynamo, au Grand Large à Dunkerque  (ouverture en mai 2019)

La Communauté urbaine de Dunkerque (Cud) poursuit son projet de rénovation et d’aménagement du musée de Dunkerque 1940 – Opération Dynamo, au Grand Large à Dunkerque. La première partie des travaux s’est déroulée afin que le musée soit opérationnel en 2017, pour la sortie du film Dunkirk, en juillet de la même année. L’accueil avait été aménagé, l’exposition permanente renouvelé et les collections valorisées. Montant de cette première phase : 1 175 000 euros.

La Cud passe maintenant à la deuxième et dernière phase. A partir de janvier 2019, les façades seront rénovées et les portes de l’établissement changées. L’exposition permanente sera complétée, avec un dispositif de médiation multimédia. La fin des travaux est programmée pour mai 2019.

Ce musée de Dunkerque est spécialisé dans l’Opération Dynamo. Un moment crucial de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de Dunkerque et de ses habitants.

(Source: nordlittoral.fr, 10/01/2019)

. Citeco, Paris (ouverture le 14 juin 2019)

Née de l’initiative de la Banque de France face au constat que la population française se voit démunie en matière d’économie, la Cité de l’Economie et de la Monnaie – plus communément nommée Citéco – est un espace entièrement dédiée à l’accessibilité de la culture économique.

Etablissement dont la gouvernance est assurée par la Banque de France, le conseil scientifique de l’institution rassemble des personnalités issues d’horizons variés : monde universitaire et académique, journalisme, partenaires institutionnels… travaillant à expliquer les notions et les enjeux économiques, monétaires et financiers.

Cette initiative est une première en France et s’appuie sur l’idée d’une Cité accessible et pluraliste au grand public, en particulier aux néophytes qui n’ont jamais étudié l’économie. Elle s’appuie sur des dispositifs de médiation originaux mêlant innovations technologiques et accompagnement humain autour de ses contenus pédagogiques.

La Cité de l’Economie et de la Monnaie se trouve au 1 Place du Général Catroux dans le 17e arrondissement de la ville de Paris. Le bâtiment est l’Hôtel Gaillard, ancienne succursale de la Banque de France.

Le lieu, entièrement réaménagé, pour accueillir la Cité de l’Economie a ouvert ses portes le 14 juin 2019.

Site web

Articles: « Le musée de la Banque de France va enfin ouvrir » (lejournaldesarts.fr, 06/02/2019,  « A Paris, le musée Citéco veut vous faire aimer l’économie » (Le Parisien, 16/03/2019), « CITÉCO, le musée de l’économie ouvre à Paris en juin » (up-magazine.info, 28/03/2019)

(Source: Citeco)

  • Musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo (ouverture le 21/06/2019)

Le vendredi 21 juin 2019, le musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo rénové a ouvert ses portes. Parmi les nouveautés : une visite numérique innovante qui offre une immersion « à ciel ouvert ».

L’extension et la modernisation du musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo s’est donc achevée le 21 juin 2019 avec son inauguration et la présentation d’une innovation numérique : une application immersive permettant de revivre la bataille de Dunkerque et l’Opération Dynamo.

Seconde phase de travaux

Rouvert au public depuis le 1er juin, le Musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo a bénéficié d’une seconde phase de travaux.

Outre la rénovation de la façade, le réaménagement de l’accueil et le remplacement des portes d’entrée, les salles ont été refaites du sol au plafond pour permettre à l’association Le Mémorial du Souvenir une présentation plus confortable de sa riche collection.

Doté d’un espace de projection vidéo, le lieu offre également une plus grande accessibilité aux milliers de visiteurs qui ont déjà franchi ses portes.

Le montant de l’investissement sélève à 1,6 million d’euros, financé par la CUD (Communauté urbaine de Dunkerque).

Une application mobile inédite

Répondant à l’esprit du « musée à ciel ouvert numérique », cette solution numérique vise autant à renforcer l’attractivité des sites mémoriels de Bray-Dunes à Dunkerque qu’à répondre à de nouvelles pratiques touristiques (autonomie du visiteur, tourisme expérientiel, médiation numérique…).

L’application sur smartphone propose aux visiteurs « une expérience immersive à travers des parcours scénarisés et des contenus augmentés » permettant de favoriser l’interprétation des différents épisodes de l’Opération Dynamo.

Elle propose notamment les fonctionnalités suivantes:

. Géolocalisation et système de guidage entre les sites

. Modélisation de sites et de scènes de vie aujourd’hui disparus (ex : épaves de bateaux coulés pendant l’opération, rembarquement, vie des soldats…)

. Découverte en réalité virtuelle commentée

. Accès à des sources audiovisuelles in situ : presse, archives audios et vidéos d’époque, extraits de films inspirés de l’Opération Dynamo, imagerie drone des sites, témoignages…

Deux autres parcours en 2020

Après un premier « parcours mémoire » reliant Dunkerque à Malo-les-Bains, mis à disposition durant l’été 2019, deux autres parcours sont prévus pour 2020 : Leffrinckoucke et Zuydcoote – Bray-Dunes.

L’Objectif de la CUD est de « développer progressivement de nouveaux contenus jusqu’en 2020 à l’occasion du 80e anniversaire de l’opération Dynamo ».

En 2018, 68 000 visiteurs dont 85 % de touristes étrangers ont franchi la porte du musée, de mars à novembre.

(Sources: CUD, actu.fr)

  • Nouveau MO.CO, Montpellier Contemporain, à Montpellier (ouverture les 29 et 30 juin 2019) 

Le MOCO a été inauguré le 29 juin 2019 à Montpellier. Le ministre de la culture, Franck Riester, était invité pour l’ouverture de ce nouveau centre d’art contemporain sans collection permanente, en présence du maire et du grand public. 15 000 personnes ont visité le lieu durant le premier week-end.

Le nouveau MOCO est installé dans l’hôtel particulier Montcalm, renommé pour l’occasion l’Hôtel des collections, rue de la République, à deux pas de la gare Saint-Roch.

Le ministre de la culture Franck Riester et Philippe Saurel ont inauguré le MOCO ce samedi 29 juin en présence d'élus locaux et du public / © FTV LR
Le ministre de la culture Franck Riester et le maire Philippe Saurel ont inauguré le MOCO le samedi 29 juin en présence d’élus locaux et du public / © FTV

Voulu par le maire Philippe Saurel, ce nouveau quartier général de l’art contemporain n’aura pas de collection permanente, mais exposera des collections publiques et privées existantes, qui seront renouvelées 3 fois par an. Il vient compléter l’offre culturelle du Centre d’Art Contemporain, de la Panacée, et de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts.

Pour son ouverture, le MOCO expose une partie de la collection de l’industriel japonais Yahusaru Ishikawa, qui rassemble des oeuvres récentes d’une douzaine de grands noms de l’art contemporain, dans une exposition intitulée « Distance intime ».

Sous Georges Frêche, le bâtiment construit en 1816 devait abriter un polémique « musée de la France en Algérie ». Aujourd’hui, il est présenté comme le « Beaubourg » de Montpellier, et son ouverture marque l’un des points d’orgue de la vie culturelle montpelliéraine. Le nouveau bâtiment a été redessiné par l’architecte Philippe Chiambaretta comme un lieu de vie, et intègre un jardin, un restaurant avec terrasse, une bibliothèque, et une boutique.

« On a souhaité un havre de fraîcheur et de culture où on peut venir plusieurs fois dans le mois, même si on a déjà vu l’exposition. On veut que ce soit un peu une maison, un lieu familier dans lequel on a envie de se retrouver », Philippe Chiambaretta, architecte.

Les tarifs ont été rendus attractifs, de 8 euros en tarif plein, 5 euros en réduit à la gratuité pour les précaires. 100.000 visiteurs sont attendus par an pour 7 millions d’euros de retombées économiques.

Reportage de France 3:

(Sources: Ville de Montpellier, Moco, France Télévisions)

  • Maison de Balzac à Paris (réouverture le 23/07/2019)

Après un an de travaux, la Maison de Balzac, ce musée intimiste, niché dans le 16e arrondissement, a rouvert ses portes au public le 23 juillet 2019. 

Nichée sur les coteaux de Passy, la Maison de Balzac est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste aujourd’hui. C’est dans le cabinet de travail que Balzac a corrigé, de 1840 à 1847, l’ensemble de La Comédie humaine.

© Paris Musées Raphaël Fournier
Nouvel accueil, nouveau café, nouveau jardin et nouveau parcours permanent, les travaux de rénovation qui ont commencé à l’été 2018 permettent désormais d’offrir une nouvelle expérience de visite, encore plus novatrice et toujours plus agréable pour se plonger dans l’univers de l’auteur de La Comédie humaine.

Doté d’une vue imprenable sur la tour Eiffel, le jardin de la maison a été entièrement repensé. Cet espace végétalisé qui s’étend sur 650 mètres carrés a été replanté selon trois zones :

  • Un rideau de verdure le long du mur côté rue Raynouard,
  • Une pelouse arborée,
  • Des bosquets, des vignes et des arbres fruitiers palissés, côté rue Berton.

On ne connaît pas l’état du jardin lorsque Balzac occupait les lieux. Il a donc été entièrement réécrit pour offrir un agréable moment aux visiteurs. Des plantes indigènes ont été privilégiées et le jardin sera plus fleuri qu’auparavant.

Un nouvel accueil

L’entrée au musée, accessible aux personnes à mobilité réduite, s’effectue désormais via un nouveau bâtiment situé de plain-pied sur la rue Raynouard. Avec sa structure légère, située à quelques pas de la Maison de Balzac et conçue dans l’esprit du bâtiment voisin (l’immeuble Perret), cette construction s’intègre dans le paysage urbain et respecte la quiétude des lieux.

Outre une boutique, cette nouvelle entrée accueille notamment à son rez-de-chaussée, un nouveau café donnant sur le jardin.

Un nouveau café

Un café, une gourmandise et un peu de lecture grâce à la mise à disposition d’ouvrages de Balzac, avec la possibilité de s’installer en terrasse quand le temps s’y prête : telle est l’expérience que propose le café Rose Bakery, installé dans le jardin de la Maison de Balzac.

Plus qu’un musée, plus qu’un lieu dédié à l’œuvre de l’écrivain, la Maison de Balzac devient, avec l’installation de ce café et son nouveau jardin, un havre de paix où les visiteurs sont invités à se prélasser et à venir découvrir l’univers balzacien.

Une nouvelle scénographie

Le parcours permanent du musée a été entièrement réorganisé à l’occasion de ces travaux, et l’ancienne cuisine de la Maison de Balzac, qui servait d’accueil, est désormais intégrée au parcours.

Un mot d’ordre dans la révision de ce parcours : conserver le charme du musée tout en conduisant le visiteur vers la lecture de La Comédie humaine.

(Source: Paris Musées CP)

  • Musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin (réouverture le 25/08/2019)

Désormais situé dans un pavillon Ledoux de la place Denfert-Rochereau, le musée a rouvert ses portes au public le 25 août 2019.

Le nouveau Musée de la Libération de Paris – Musée du général Leclerc – Musée Jean Moulin propose au public de découvrir une page majeure de l’histoire à travers un parcours inédit ponctué de 300 objets illustrant le récit de deux figures héroïques de la Seconde Guerre mondiale : Philippe Leclerc de Hauteclocque et Jean Moulin. 

Anciennement situé à proximité de la gare Montparnasse, le nouveau musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin se situe désormais dans un endroit plus visible, plus accessible au public : sur la place Denfert-Rochereau.

Le musée propose à tous les publics de suivre Jean Moulin et Philippe de Hauteclocque au fil d’un parcours ponctué par les rencontres et les récits de celles et ceux qui ont fait le choix de résister.

Plus de 300 objets, documents originaux, photographies, vidéos d’archives ou de témoignages évoquent la résistance, les combats, la répression, la clandestinité et la liberté retrouvée, suivant un nouveau parcours d’exposition chronologique et selon une approche pédagogique.

La scénographie imaginée par Marianne Klapisch (agence Klapisch-Claisse) donne corps et émotion à l’histoire.

(c) Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Un abri de défense passive transformé en PC militaire

Un moment phare de l’exposition, situé à 20 mètres sous terre ! Si vous ne craignez pas d’affronter la centaine de marches, vous pourrez découvrir le poste de commandement du colonel Rol-Tanguy, chef des FFI (France Française de l’intérieur) d’Ile de France. Pour une expérience encore plus immersive, ce PC peut être visitée en réalité mixte, via la technologie de lunettes hololens.

Au-delà des collections permanentes (dont l’accès est gratuit), le musée organisera également des expositions temporaires.

Prochaine exposition : Les Parisiens dans l’exode de 1940 (Du Jeudi 27 février au dimanche 30 août 2020)

Musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin
4, avenue du colonel Henri Rol-Tanguy (Place Denfert-Rochereau)
75014 Paris

Le musée est ouvert au public du mardi au dimanche de 10h à 18h (dernier accès à 17h30, fermeture des salles à 17h45)

Site Internet du musée

La rénovation du musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin a été rendue possible grâce au généreux soutien d’AXA France. Le musée remercie également ses mécènes: la Fondation d’entreprise La France Mutualiste, la Fondation d’entreprise Carac et la Fondation d’entreprise Banque Populaire Rives de Paris.

(Lire l’article du CLIC France: Le nouveau musée de la Libération de Paris ouvre en offrant une expérience de réalité mixte, une application mobile et plusieurs autres outils numériques)

(Source: Paris Musées)
  • Maison de Balzac : un nouveau café dans le jardin (ouverture le 20/09/2019)

Un café Rose Bakery a ouvert ses portes le 20 septembre 2019 dans le nouveau jardin de la maison de Balzac à Paris, dans le 16ème arrondissement.

Un café, une gourmandise et une lecture au soleil, en terrasse avec une vue imprenable sur la tour Eiffel : telle est l’expérience que propose le café Rose Bakery. Salades, pâtisseries, plats chauds bio, boissons froides et chaudes sont proposés au visiteur qui peut s’installer, au choix, à l’intérieur de ce nouveau bâtiment moderniste paré de bois et de verre ; ou en terrasse avec une vue privilégiée sur le nouveau jardin du musée et, au loin, la tour Eiffel.

Plus qu’un musée, plus qu’un lieu dédié à l’œuvre de l’écrivain, la maison de Balzac devient, avec l’installation de ce café et son nouveau jardin, un havre de paix où les visiteurs sont invités à se prélasser et à venir découvrir l’univers balzacien.

Rose Bakery s’était déjà installée dans le jardin du musée de la Vie romantique (Paris 9e), il y a quelques années.

Café Rose Bakery
Dans le jardin de la maison de Balzac
Du mardi au dimanche de 10h à 18h

(Source: Paris Musées)

Plus d’informations sur le site de la maison de Balzac

  • Voltaire, un nouveau lieu de l’art contemporain à Paris (ouverture le 4/10/2019)

Au cœur du XIe arrondissement le promoteur immobilier Emerige installe, pour un an, son activité de soutien à l’art contemporain, dans un espace associant galerie, résidence d’artistes, librairie et restaurant associatif.

Grand amateur, connaisseur et collectionneur d’art contemporain, le PDG d’Emerige, Laurent Dumas, mène depuis des années une politique de soutien aux jeunes artistes, leur offrant notamment ses sites avant réhabilitation.

Depuis 2014, il a aussi mis en place la Bourse Révélations Emerige, qui récompense chaque année un artiste de moins de 35 ans, français ou vivant en France.

L’idée étant d’aider « ces jeunes artistes au moment compliqué de leur carrière où ils ne sont pas encore soutenus par une galerie et n’ont pas les moyens de montrer leur travail ou de produire leurs pièces ».

Depuis cinq ans donc, le lauréat bénéficie de l’accompagnement d’une galerie internationale et de la mise à disposition d’un atelier pendant un an, ainsi que d’une dotation de 15 000 euros pour la réalisation de son exposition personnelle dans cette galerie.

Voltaire, le nouveau lieu de l'art contemporain a Paris
L’entrée de Voltaire (c) Emerige

Boulevard Voltaire, dans un passage typique du XIarrondissement, Emerige installe donc un site de production artistique et d’exposition temporaire, appelé tout naturellement … Voltaire.

Pour son ouverture, Voltaire propose « L’effet falaise », une exposition collective de la 6édition de la Bourse Révélations – dont le lauréat est Paul Heintz – , parallèlement à une exposition rétrospective des cinq lauréats des éditions précédentes.

Voltaire, le nouveau lieu de l'art contemporain a Paris
Le restaurant Les Cuistots Migrateurs, conçu par les architectes Julia Nowodworski et Martin Dymensztein (c) Emerige

L’espace d’exposition est complété par une librairie spécialisée dans les livres sur l’art, la p­hotographie, le graphisme et l’illustration jeunesse, et par le restaurant Les Cuistots Migrateurs.

Il s’agit de la première adresse « fixe » de cette association qui s’est donné pour but de faire changer le regard sur les réfugiés en leur donnant la possibilité de partager leurs talents culinaires.

Voltaire, 81 boulevard Voltaire­­, 75011 Paris,

www.revelations-emerige.com

Expositions jusqu’au 9 novembre 2019, entrée libre du mercredi au dimanche, de 12 h à 19 h.

(Sources: Emerige, admagazine.fr)

  • La Fondation Carla Sozzani ouvre ses portes à Paris (ouverture le 14/10/2019)

La galeriste et éditrice italienne, ancienne rédactrice mode et amie proche d’Azzedine Alaïa, inaugure ce soir son nouveau lieu d’exposition dans un ancien bâtiment industriel du 18ème arrondissement.

À quelques pas du Théâtre des Bouffes du Nord, la Fondazzione Sozzani est installée dans un ancien bâtiment industriel de 1000 mètres carrés, avec sol bétonné, structures apparentes et une grande verrière qui laisse passer la lumière.

« J’aime beaucoup l’idée d’emmener la culture en dehors du centre-ville, comme nous l’avions fait à Milan à l’époque. » explique Carla Sozzani. « Lorsque nous avons acheté le lieu, il y a plusieurs années, il était occupé par des bureaux, mais je pense qu’il s’agit d’une ancienne usine de fromage, nous avions trouvé au sous-sol tout le matériel nécessaire à sa conservation. »

Pour sa première exposition parisienne, la nouvelle galerie invite l’artiste américain Kris Ruhs, qui en 1990 inaugurait sa première galerie.

« Le lieu se prête à son travail, qui mêle la peinture et les installations. J’ai trouvé très beau et symbolique de le faire revenir 30 ans plus tard. »

La première exposition est ouverte jusqu’au dimanche 20 octobre, avant de laisser place à World Press Photo, le rendez-vous du photo-journalisme, à partir du 3 novembre 2019.

Fondazione Sozzani, 22 Rue Marx Dormoy 75018 Paris fondazionesozzani.org/en/paris

Exposition « Kris Ruhs – Creation Language », du mardi 15 au dimanche 20 octobre 2019.

(Sources: Fondation Sozzani, Vogue.fr)

. Cité de la gastronomie, Lyon (ouverture le 19/10/2019)

Lyon_CiteGastronomie_01

Lyon, qui s’était vu qualifier en 1934 de « capitale mondiale de la gastronomie » par le critique culinaire Curnonsky, est l’une des 4 villes à avoir reçu le label « gastronomie », lancé à la suite de l’inscription par l’Unesco du repas gastronomique français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Cité gastronomie lyonLe 19 octobre 2019, la Cité de la gastronomie de Lyon a ouvert ses portes dans l’enceinte de l’Hôtel-Dieu, célèbre pour son dôme signé par Soufflot, profitant de la réhabilitation de cet ancien hôpital monumental qui a vu en son temps œuvrer dans ses murs pas moins que Rabelais.

La cité occupe 3 700 m2 des 50 000 m2 des bâtiments classés qui s’étirent le long du Rhône.

Lyon a choisi, dans cet ancien hôpital, de s’intéresser aux relations entre gastronomie et santé.

« On retrouve ainsi la grande tradition humaniste de cette villeconsidère le maire de Lyon, Gérard CollombOn va y explorer les rapports qu’entretient l’homme avec la nature et avec lui-même. »

La cité comprend un parcours du goût où le visiteur sera invité à découvrir un même produit à travers ses cinq sens et une exposition permanente retrace l’histoire de l’alimentation des chasseurs-cueilleurs à aujourd’hui. Ce parcours permanent, ouvert aux connaisseurs comme aux profanes, présente différentes façons de concevoir la gastronomie dans le monde, mais aussi une plongée immersive dans l’histoire de la gastronomie lyonnaise.

Les étapes du parcours sont:

. Une exposition sur l’histoire de la gastronomie Lyonnaise, les grands chefs et les « mères » qui ont fait la renommée de Lyon autour d’objets de collection ;
. Un espace numérique sur le repas gastronomique des français, les terroirs et la confection des repas ;
. Une exposition sur l’histoire du Grand Hôtel-Dieu ;
. Un espace consacré aux réflexions sur les enjeux de la nutrition de demain ;
. Une salle de voyage interactif au fil des pages de l’atlas mondial de la gastronomie…
. et un espace gastro-ludique « MiamMiam ! » pour éduquer les enfants aux plaisirs du bien-manger dès le plus jeune âge.

La visite est placée sous le signe de l’immersion afin de proposer des expériences sensorielles, ludiques et pédagogiques au grand public, associée à une programmation variée. 

Reportage sur l’ouverture de la Cité (Euronews):

 

Un « espace gastronomique » accueille aussi des grands chefs en « résidence » qui, sur des thèmes précis (pays, produits), peuvent partager leur talent et faire goûter leurs petits plats aux visiteurs.

De décembre 2019 à mai 2020, la première exposition temporaire sera consacrée au peintre italien Archimboldo, auteur de portraits suggérés par des végétaux, des animaux ou des objets astucieusement disposés ; le premier pays invité sera le Japon, à l’automne 2020.

L’espace se veut aussi participatif et proposera ateliers de cuisine et dégustation.

“Nous abordons toutes les facettes de la gastronomie. Il s’agit de mettre en valeur le repas gastronomique des Français qui a été inscrit à l’Unesco, la gastronomie lyonnaise mais aussi l’ensemble des professionnels de la filière. Mais la Cité est aussi un lieu d’éducation et de transmission qui présente tous les enjeux liés à l’alimentation de demain, à la santé et au bien-être, et cela dans le monde entier. On pourra aussi assister à des lectures publiques, à des pièces de théâtre, voire même à des animations musicales !”, explique Florent Bonnetain, directeur de la Cité internationale de la gastronomie.

Site web

Portée par la ville et la métropole, avec deux millions d’euros chacune, et par le mécénat (11 entreprises dont Eiffage qui a réalisé le chantier) à hauteur de 10,5 millions, la Cité de la Gastronomie adossée aux nouvelles Halles de Lyon restera ouverte 362 jours par an.

Elle espère accueillir près de 300 000 visiteurs annuels. L’entrée sera de 12 euros par adulte mais il faudra s’acquitter du double pour participer aux dégustations proposées par les chefs.

En juillet 2018, Le Grand Lyon a désigné le délégataire de la future Cité internationale de la gastronomie. Il s’agit du groupe espagnol Magma Cultura, dont la délégation va durer huit ans. La Ville a ainsi refusé les offres de GL Events et d’Operel.

Selon le vice-président métropolitain à la commande publique, Gérard Claisse, le groupe espagnol a fait l’unanimité sur tous les critères de sélection, obtenant une note de 18,2.

L’offre de Magma l’a emporté en proposant un projet visant un public divers et plus large, une ouverture sept jours sur sept, les prix d’entrée les plus bas, la fréquentation la plus ambitieuse avec 300 000 visiteurs par an et un dossier avec les conditions juridiques et financières les plus satisfaisantes”, a jugé Gérard Claisse.

Le complexe Grand Hôtel-Dieu, ouvert en mai 2018, accueille également un hôtel de luxe, des bureaux, des restaurants et de nombreux commerces.

Infos pratiques :
Ouverture tous les jours de 10h00 à 19h00. Chaque samedi, jusqu’à 22h00, programmation thématique dans le cadre des Samedis soirs à la Cité (conférences, projections, débats…).
Tarif plein : 12€.  Tarif réduit : 8€ (-16 ans) 3€ (allocataires de minimas sociaux et chômeurs)
Gratuité : enfants de -5 ans et accompagnants de personnes à mobilité réduite.
Ticket dégustation : 12€
Abonnement annuel 51€ (23€ pour les -16 ans).

Articles: « Cité internationale de la Gastronomie : ouverture à l’automne » (lyon.fr, 29/01/2019), « Lyon Cité de la gastronomie : l’entrée et la dégustation à 24 euros » (lyoncapitale.fr, 29/01/2019), « La première cité de la gastronomie sera lyonnaise » (Le Parisien, 01/02/2019), « La Cité internationale de la gastronomie lève le voile sur son programme » (Les Echos, 20/02/2019), « Dans le Grand Hôtel-Dieu, elle ouvre fin 2019 » (lyon-france.com, 19/03/2019)

(SOURCES: Lyon, grandlyon.com, lhotellerie-restauration.fr)

  • Avec Komunuma, la Fondation Fiminco inaugure son écosystème culturel à Romainville (ouverture le 20/10/2019)

Un nouveau centre d’art de 11 000 m2 a ouvert au public le dimanche 20 octobre à Romainville, dans les anciens laboratoires pharmaceutiques Roussel-UCLAF. A terme, ce nouveau lieu sera l’un des plus grands quartiers culturels d’Europe, selon son investisseur, la Fondation Filminco.

Les 11 000 m2 de cet ancien site industriel composé de bâtiments en briques ont été réhabilités par la fondation d’entreprise Fiminco, pour le transformer en un immense lieu culturel dédié à l’art contemporain.

Sa conception a été confiée au cabinet d’architectes Freaks, dans le cadre de la ZAC de l’Horloge pilotée par Est Ensemble.

Quatre galeries d’art contemporain 

Cinq bâtiments composent ce pôle culturel, dominé par l’immense cheminée de l’ancienne chaufferie qui a été conservée pour rappeler le passé industriel de ce quartier.

Le centre d’art a ouvert sur l’ancien site industriel des laboratoires pharmaceutiques Roussel-UCLAF, qui a été réhabilité. © Axelle Poisson

Le complexe abritera à terme un ensemble de galeries, un café, une résidence d’artistes, ainsi que des espaces d’exposition.

Lors de ce lancement officiel, quatre galeries d’art contemporain ont déjà ouvert leurs portes au public : Air de ParisSatorJocelyn Wolf et In Situ Fabienne Leclerc.

L’association Jeune Création, qui soutient les jeunes artistes contemporains en devenir, y organisera également des expositions composées d’œuvres d’artistes émergents. La célèbre chorégraphe andalouse Bianca Li y établira également sa compagnie dans les prochaines semaines.

18 artistes internationaux en résidence

Dès janvier 2020, ce lieu unique accueillera également 9 artistes internationaux en résidence.
Ils seront au final 18 sur l’année à venir y travailler, venant de tous les pays, Mexique, Afghanistan, Colombie, Canada, mais aussi de France… Un programme d’exposition sera aussi proposé dès janvier au public.

Les réserves du Frac vont s’installer à Romainville fin 2020. Fondation (c) Fiminco/Freaks architect

Le FRAC IdF à l’automne 2020

Enfin, le nouveau complexe d’art accueillera à l’automne 2020 les réserves du Fonds régional d’art contemporain d’Île-de-France, qui comptent plus de 1 600 œuvres. La première pierre du FRAC a été posée le mardi 15 octobre 2019.

A l’automne 2020, le grand public pourra voir certaines des œuvres de la collection du FRAC IdF, choisir celles qui seront exposées grâce à un dispositif innovant et découvrir le travail de conservation et de restauration réalisé par ses agents.

En savoir plus sur le site de la fondation Fiminco

Komunuma par la Fondation Fiminco
43 rue de la Commune de Paris, à Romainville

(Source: Fondation Fiminco)

  • Musée d’Art de Toulon (réouverture le 16 novembre 2019) 

Soucieuse de son patrimoine culturel, la ville de Toulon a souhaité engager des travaux de réhabilitation de son Musée, afin de redéployer les collections du musée et proposer des expositions temporaires d’envergure nationale.

Pour ce faire, le projet scientifique, culturel et pédagogique a été rédigé par la conservation du Musée d’Art et validé par le Service des Musées de France. Une étude de programmation muséographique, architecturale et technique a été conduite par le cabinet Aubry & Guiguet. Le chantier de réhabilitation a été confié par appel d’offre au cabinet d’architectes Duchier et associés en collaboration avec Philippe Maffre, scénographe et architecte du patrimoine.

Ce projet s’inscrit naturellement dans une démarche globale en lien avec l’opération du nouveau Quartier de la Connaissance et de la Créativité regroupant dans un même périmètre : l’Ecole Supérieure d’Art et de Design TPM, l’Ecole Nissim de Camondo , la Kedge School, une médiathèque de 5 000 m2 et un parc historique classé requalifié.

Le nouveau musée a rouvert ses portes le 16 novembre 2019.

Il est doté de nombreux outils numériques fixes de médiation, conçus par Mosquito.

Pour sa réouverture, le Musée d’Art de Toulon présente l’exposition « Picasso et le paysage méditerranéen » qui vient conclure l’événement « Picasso-Méditerranée ».

(Source: Musée d’Art de Toulon, Ville de Toulon, Mosquito Photos: Ville de Toulon, Mosquito)

. Rénovation du Musée de la Poste, Paris (réouverture le 23 novembre 2019) 

Le Musée de La Poste a fait l’objet d’une profonde restructuration architecturale, tout en gardant l’âme du bâtiment du Musée de La Poste, inauguré en 1973.

Le nouveau bâtiment est plus ouvert vers l’extérieur et beaucoup plus visible et s’intègre davantage dans le boulevard de Vaugirard. Il entend devenir « un lieu culturel contemporain ».

Initialement fondé sur la mise en accessibilité aux personnes en situation de handicap de tous les établissements recevant du public (ERP), le projet porte aussi sur la « réaffirmation d’une ambition culturelle et patrimoniale dans le paysage muséal français ».

Le projet a permis la revalorisation complète du bâtiment à travers un nouveau concept muséographique et architectural incluant notamment une colonne de verre centrale ainsi que de grandes ouvertures sur les façades nord et sud. L’opération vise des objectifs environnementaux ambitieux et novateurs pour un site muséal, notamment la certification HQE niveau excellent bâtiment durable et le label Accessibilité délivrés par Certivéa.

Le 4 décembre 2018 Le « totem », cœur du nouveau Musée de La Poste, ouverture sur tous les espaces d’exposition, est en place © Photos Thierry Debonnaire

Le nouveau musée propose une scénographie totalement repensée et organisée sur trois plateaux, un hall d’accueil lumineux, une boutique en mezzanine plus vaste, des ascenseurs panoramiques, deux ateliers pédagogiques et des espaces privatisables avec un auditorium au dernier étage du bâtiment.

La façade sur le boulevard de Vaugirard a été remise en valeur pour redonner leur sens aux sculptures d’origine, dessinées par l’artiste Robert Juvin.

Une ouverture vitrée est intégrée directement sur la galerie d’exposition temporaire qui révèle la profondeur des nouveaux espaces intérieurs.

Le projet architectural et muséographique a été confié au cabinet Jung Architectures et la maitrise d’ouvrage à Poste Immo, filiale immobilière du Groupe La Poste.

Outils numériques fixes et mobiles

Tables multitouch, expérience interactive kinect, cartels numériques et bornes vidéos … de nombreux outils numériques de médiation fixes ont été conçu par Opixido et déployés dans l’ensemble des salles.

Un guide mobile de visite, sans téléchargement, a également été développé par Livdeo.

Décembre 2018 : le cœur du nouveau Musée de La Poste est en place

La structure métallique, à la fois élégante et imposante, est positionnée. Et les escaliers intérieurs qui s’y adossent sont posés, comme le sont aussi les rambardes et les vitres de protection.

Toutes les installations de câbles, de gaines, de canalisation et de climatisation du bâtiment sont posées.

Pendant toute la durée des travaux, le Musée a poursuivi ses activités hors les murs.

Site web présentant le projet

Source: Musée de la poste (dossier de presse et site web)

  • Le 5e Lieu de Strasbourg valorise son patrimoine, son architecture, sa collection de dessins et sa vie culturelle (Ouverture le 7/12/2019) 

A partir du week-end du 7 et 8 décembre 2019, le 5e Lieu permettra de (re)découvrir la ville de Strasbourg à travers son patrimoine, son architecture et sa vie culturelle. Ce lieu ressource est ainsi envisagé comme un point de départ invitant à découvrir la ville et ses structures culturelles grâce à une offre complète de services. Sur plus de 1000 m2 accessibles au public, le 5e Lieu associe également à l’espace de promotion de l’offre culturelle, l’exposition très numérique « Un voyage à Strasbourg » et le Cabinet des Estampes et des Dessins. Visite guidée de ce lieu culturel d’un genre unique en France, imaginé par la Ville et Eurométropole de Strasbourg.

Lire l’article du CLIC France: Le 5e Lieu de Strasbourg valorise son patrimoine, son architecture, sa collection de dessins et sa vie culturelle

  • Rebaptisé Musée Ingres Bourdelle, le musée de Montauban rouvre le 14 décembre 2019 NOUVEAU

L’institution devient le musée Ingres Bourdelle et rend ainsi aux deux immenses artistes originaire de la ville Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) et Antoine Bourdelle (1861-1929).

Agrandi, modernisé, digitalisé… le musée se déploie aujourd’hui sur 2 700 m2 avec de nouveaux espaces, dont 800 m² pour les expositions temporaires. Le nouveau musée offre également de nouveaux services, notamment numériques.

Lire l’article du CLIC France : Après 3 années de travaux, le nouveau Musée Ingres Bourdelle de Montauban a ouvert ses portes le 14 décembre 2019

Musée Ingres Bourdelle

19, rue de I’Hôtel-de-ville – 82000 Montauban

Date de réouverture au public : 14 décembre 2019

(Source: Musée Ingres Bourdelle)

SOURCES: musée, presse

Photos: musées

Date de première publication: 02/01/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Un musée numérique et immersif sur l’histoire du 20ème siècle ouvre à 20 minutes du centre historique de Venise

DOSSIER / Ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en France, en 2018 

Le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon rouvre ses portes avec une médiation repensée

Exploracentre, le nouveau musée ludique, interactif et éducatif a ouvert ses portes le 10 novembre 2018 à Genève

Partager :

Laisser un commentaire