La visite live du British Museum sur Fliggy (Alibaba) a attiré plus de 370 000 visiteurs chinois

Après avoir organisé la première visite virtuelle en direct depuis le Château de Versailles le 14 mai 2020, Fliggy, la plateforme de services de voyage d’Alibaba, a renouvelé l’expérience avec le British Museum le 30 juin 2020. Résultat : 370 000 visiteurs et ce, dès la première minute du livestream, selon les chiffres fournis par Alibaba.

Le British MuseumLe British Museum

Le livestream de 120 minutes a été notamment animé en direct du musée par un guide chinois, Yiman Lin, afin d’accompagner les visiteurs virtuels à travers les œuvres célèbres exposées, telles que la Pierre de Rosette, la statue du roi Ramsès II, les sculptures du Parthénon et le serpent aztèque à double tête. Alibaba a annoncé que 370 000 personnes avaient regardé pendant la première minute.

Selon Roderick Buchanan, directeur commercial du British Museum : « Ce fût incroyable de pouvoir suivre cette visite en direct, avec notamment certains des objets les plus appréciés du musée. Avec les restrictions de voyage international toujours en place, nous souhaitions trouver une nouvelle façon de donner aux potentiels visiteurs une chance de découvrir le musée. En nous associant avec Fliggy, nous avons pu y parvenir. Grâce à la technologie de livestream, nous pouvons offrir à des milliers de personnes en Chine un accès VIP à nos expositions, présentant la richesse et la diversité de l’extraordinaire collection du musée. Nous sommes impatients de rouvrir et nous nous réjouissons d’accueillir les touristes du monde entier, lorsque cela sera possible en toute sécurité ».

visuel-visite

 

L’explosion du live streaming en Chine

Si le livestreaming est un phénomène relativement nouveau en Europe, il a su se faire une place de choix et il même devenu une arme marketing en Chine, notamment avec le confinement. Du voyage au shopping, les consommateurs adoptent ce format d’achat plus interactif. À lui seul, Fliggy a organisé 30 000 visites touristiques en livestreaming depuis février 2020, attirant plus de 270 millions de visiteurs.

Principale plateforme de commerce touristique en chine, en compétition avec Ctrip, Fliggy agrège plus de 400 compagnies aériennes et agents de voyages aériens, plus de 8 000 sites pittoresques, plus de 600 000 hôtels et auberges ainsi que des centaines de milliers d’activités de divertissement locales.

Tirant parti de l’écosystème d’Alibaba, Fliggy fournit également aux commerçants de l’industrie du voyage une riche plate-forme numérique pour les aider à interagir avec les voyageurs chinois. Avec diverses offres de services de voyage et des innovations numériques, Fliggy agit comme un guichet unique pour les voyageurs chinois à la recherche de l’expérience de voyage ultime.

Le British MuseumLe site de commerce électronique chinois a déjà organisé des événements en direct dans d’autres attractions européennes, notamment le château de Versailles, la capitale de la Serbie, Belgrade et le parc national de Nuuksio en Finlande.

David Lloyd, directeur général pour le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les pays nordiques du groupe Alibaba, a déclaré: « Les voyageurs en provenance de Chine sont essentiels pour l’industrie du tourisme au Royaume-Uni et avant la pandémie, la demande restait élevée, avec des réservations de vols pour 2020 de la Chine au Royaume-Uni en hausse de 33%. d’année en année. La diffusion en direct offre une toute nouvelle perspective aux voyageurs chinois qui souhaitent explorer le Royaume-Uni une fois que les restrictions de voyage se seront atténuées. Au lieu de simplement enregistrer une vidéo, la diffusion en direct donne aux clients la possibilité de regarder de plus près et d’en savoir plus sur le musée. Visit Britain estime qu’un emploi dans l’industrie du tourisme au Royaume-Uni est créé pour 22 touristes chinois entrants, et nous espérons que le flux en direct d’aujourd’hui fournira à l’industrie du voyage un coup de pouce indispensable lorsque les restrictions de voyage seront levées ».

Le British Museum en Chine

En 2016, le British Museum avait déjà conclu un premier partenariat avec la plateforme de licence en ligne d’Alibaba, Alifish, pour l’aider à développer un portefeuille de produits adapté au marché chinois. Un partenariat renforcé en décembre 2018. (Lire article du Clic France: Le British Museum renforce son partenariat avec Alibaba pour augmenter les ventes de produits dérivés sur Tmall, l’Amazon chinois)

Deux ans plus tard, il a lancé un magasin propre sur Tmall, ce qui en fait le premier musée international à le faire. Son premier lot de produits s’est épuisé en 16 jours, devenant si populaire qu’il a dû reconstituer les ruptures de stock plus de 30 fois en deux mois. Aujourd’hui, le magasin compte près de 1,45 million d’abonnés. (Lire article du Clic France : 30 jours après son ouverture, la boutique en ligne chinoise du British Museum fait un tabac sur Tmall / Alibaba)

SOURCES: Alibaba, British Museum

PHOTOS: Alibaba

Date de première publication: 02/07/2020

La Fondation Cartier offre une visite virtuelle de sa première exposition en Chine, actuellement à Shanghai

Première en Chine: le musée V&A de Londres ouvre une galerie permanente à Shenzhen, en partenariat avec un investisseur public

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Le Petit Palais de Paris: premier musée non-chinois à proposer une visite live sur les réseaux sociaux chinois

Laisser un commentaire