Week-end du 15 et 16 février 2020 : Bruxelles capitale européenne des expositions numériques et/ou immersives ?

Durant le week-end du 15 et 16 février 2020, les habitants et visiteurs de passage à Bruxelles ont pu découvrir et tester de nombreuses expositions et expériences numériques et / ou immersives. Bruegel, Raphael, Monet, Dali, Keith Haring, bright festival …  les multiples expériences de mapping, VR ou reproductions numériques démontrent l’importance de la technologie numérique dans les nouvelles formes d’exposition, quelles soient consacrées à l’art ancien ou moderne.

Dans le centre de Bruxelles, à proximité du Mont des Arts, pas moins de 7 expositions, expériences ou festival étaient ainsi proposées durant le week-end du 15 et 16 février 2020.

Le CLIC France vous propose un tour de l’innovation muséale et artistique dans la capitale Belge.

  • Espace immersif au début de l’exposition Dali – Magritte aux musées royaux des Beaux Arts de Belgique

L’exposition Dali Magritte consacrée à l’influence réciproque de ces 2 artistes fermaient ses portes le dimanche 16 février 2020. Le temps du week-end, l’événement a fait salle comble.

En plus de pouvoir admirer plus de  oeuvres des 2 artistes surréalistes, les visiteurs pouvaient démarrer le parcours par une étape dans un cube immersif reconstituant plusieurs oeuvres de Dali et Magritte.

  • Enrichissement de la Bruegel Box des musées royaux des Beaux Arts de Belgique

En parallèle de ses expositions temporaires, le musée des Beaux-Arts de Bruxellles continue de proposer à ses visiteurs sa Bruegel Box  et à l’enrichir de nouveaux films qui racontent en 3D l’histoire d’un tableau de l’artiste.

La Bruegel Box emmène le visiteur au cœur de l’œuvre de Bruegel. Cinq vidéos – chacune concerne une peinture – proposent une immersion par projection HD sur les murs, du sol au plafond. Les visiteurs se retrouvent ainsi au milieu des villageois des Proverbes (1559) ou face à face avec le diseur de bonne aventure dans la Prédication de Saint Jean-Baptiste (1566). Les monstres et les anges de La chute des anges rebelles (1566) prennent vie grâce à des animations uniques et des effets de morphing.

Bruegel Box — © Olivier Anbergen – I Love Light

Le 15 septembre 2019, la Bruegel Box s’est enrichie de deux nouvelles vidéos immersives se focalisant sur les scènes d’hiver de Bruegel, visibles dans la collection des MRBAB : le Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux (1565) et le Dénombrement de Bethléem (1566).

L’entrée au musée des Beaux-Arts (qui possède la seconde plus grande collection d’oeuvres de Bruegel) donne droit à une réduction de 2 euros sur le ticket d’entrée à l’exposition numérique temporaire « Beyond Bruegel ».

  • Exposition numérique « Beyond Bruegel »

Installée au Palais de la Dynastie, à 100 mètres du musée des Beaux-Arts, l’exposition numérique « Beyond Bruegel » a été inaugurée en avril 2019 dans le cadre de l’année de commémoration des 450 ans de la mort de l’artiste, décédé à Bruxelles, le 10 septembre 1569.

« Pieter Bruegel l’Ancien est reconnu comme l’un des artistes les plus importants de la peinture néerlandaise et flamande de la Renaissance (ca.1525 – 1569). Bruegel était fasciné par la nature et l’humanité. Il avait aussi un grand sens de l’humour. Il est donc célèbre pour ses paysages détaillés, ses perspectives comiques et ses représentations colorées de la vie paysanne. BEYOND BRUEGEL vous emmène à la découverte du monde de l’artiste et vous propose ainsi de voir ses tableaux sous un jour différent. Dans cette exposition vous ne trouverez aucun vrai tableau, mais des projections extrêmement nettes et des détails animés extraits de l’oeuvre de Bruegel« .

4 salles immersives

. La visite commence au deuxième étage du Palais de la Dynastie. Dans la première salle, les visiteurs découvrent les éléments caractéristiques de l’œuvre de Pieter Bruegel l’Ancien à travers des détails sélectionnés autour de différents thèmes. « Ici les mots ne sont pas utiles, seule compte l’émotion procurée par les images projetés en grand format et en haute définition ».

. Dans la deuxième salle, le public prend le temps de se familiariser avec l’immense œuvre du Maître flamand. Il découvre où se trouvent dans le monde les oeuvres originales de Bruegel, et explorent ses tableaux originaux dans ses moindres détails.


. Après avoir laissé libre cours à ses sensations, le visiteur entame la descente des escaliers dans une version animée de ‘La chute des anges rebelles’. « Les anges et démons accompagnent le visiteur du paradis au monde souterrain effrayant, où Bruegel lui-même prend la relève pour emmener le visiteur vers une expérience artistique inédite… »

. La dernière étape et le point culminant de l’expérience est une projection à 360 degrés qui vous mène au cœur de l’univers de Bruegel. Ici, le visiteur peut marcher dans les peintures et les gravures du maître ! « Vous vous tenez debout aux côtés de l’armée de Margot La Folle et vous embarquez à bord d’un navire qui vous mène aux pieds de la tour de Babel. Pendant que son œuvre prend vie, Bruegel vous conte son histoire, son travail, mais aussi ses espoirs et ses doutes ».

L’expert Bruegel Prof. Dr. Manfred Sellink: « L’imagination effrénée et l’ingéniosité avec laquelle Pieter Bruegel compose ses tableaux jusqu’au dernier détail ne devrait pas être sous-évalué. C’est en effet sans doute l’une des raisons principales pour laquelle nous sommes fascinés par l’œuvre de ce maître pendant des générations. La manière dont il représente les détails ne fait pas uniquement preuve de ses inventions remarquables et son savoir-faire, mais est surtout très amusant. Malgré les années que j’ai passé à étudier et examiner l’œuvre de Bruegel, je suis toujours surpris par le montant de choses nouvelles que je découvre à chaque fois. C’est la raison pour laquelle Beyond Bruegel est une excellente occasion pour redécouvrir l’œuvre de Bruegel. Cette expérience immersive rend l’art plus qu’accessible. C’est une exposition de haute qualité qui rend tangible l’œuvre du maître Flamand pour tous les âges. »

L’exposition a ouvert le 6 avril 2019 et devait refermer ses portes en décembre 2019. L’exposition est maintenant présentée jusqu’au 26 juin 2020.

Le CLIC France a apprécié cette expérience et la qualité de sa conception et réalisation.

Site web de l’exposition Bruegel

Beyond Bruegel

Mardi – dimanche, de 10.00 à 18.00

Tarifs: Adultes € 13.50 (€ 14.50 le week-end), enfants (-5 ans) gratuit, enfants (5 -12 ans) € 9.50 ou € 10.50, étudiants (-26 ans) € 11.50 ou € 12.50, seniors € 11.50 ou € 12.50, familles (2 adultes & 2 enfants) € 39 ou € 45, enseignants gratuit (sur présentation de la carte d’enseignant).

 

  • Espace immersif à la fin de l’exposition Keith Haring à Bozar

BOZAR Bruxelles présente une grande rétrospective de l’artiste américain légendaire, Keith Haring. Ami et compagnon d’art à la fois d’Andy Warhol et de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring « a occupé une présence unique dans le New York des années 1980, jouant un rôle clé dans la contre-culture et créant un style immédiatement reconnaissable ».

Surtout célèbre pour ses motifs iconiques − chiens aboyeurs, bébés rampants et soucoupes volantes −, Haring cherchait à faire œuvre  d’« art public » qu’il diffusait à travers son Pop Shop, les médias ou encore dans les métros et les espaces urbains collectifs.

« Puisant ses influences dans l’expressionnisme abstrait, le pop art, la calligraphie japonaise ou les travaux des grapheurs new-yorkais, son style singulier, en apparence spontané, était tout autant traversé par les énergies de son époque, du voyage dans l’espace au hip-hop et aux jeux vidéo. Une œuvre puissante, qui n’a rien perdu de son actualité ».

L’exposition est organisée par la Tate Liverpool en collaboration avec BOZAR/Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et le Musée Folkwang, Essen.

L’exposition se termine par une salle immersive la Blacklight Room. Cet espace reconstitue la seconde exposition officielle de l’artiste, en décembre 1983. A cette occasion, Keith Haring décide de transformer les caves de la galerie Tony Shafrazi en une sorte de night-club typique de la scène locale et présente notamment une peinture fluorescente Day-Glo sous éclairage UV. L’expérience est en outre rehaussée de morceaux hip-hop et disco jouée par un DJ.

En hommage à cette exposition, Bozar propose une immersion dans une salle éclairée avec des néons et présentant une partie des oeuvres exposées en décembre 1983. Une bande son, disponible à la vente sous format vinyl et cd, accompagne cette expérience. En raison de la fragilité des œuvres présentées dans la Blacklight Room, les néons ne sont allumés qu’à certaines heures.

Signalons la programmation très riche d’activités culturelles et de médiation autour de cette exposition Keith Haring avec notamment un week-end famille les 28 et 29 mars 2020, des visites guidées interactives pour les élèves, des parcours découvertes pour les classes et les familles, des lectures de poésie, 2 journées spéciales écoles, des visites en langue des signes.

Bozar propose également la série Walk With Me, durant laquelle un conférencier externe au Palais propose un voyage personnel à travers l’exposition.

Site web de l’exposition Keith Haring

  • Exposition de facsimilés numériques des oeuvres de Raphael

A l’occasion du 500ème anniversaire de Raphaël, la région des Marches en Italie, dont il était originaire, lui consacre une exposition itinérante en Europe baptisée « Raphaël : une exposition impossible. » Et son premier arrêt a lieu à Bruxelles.

Dans l’espace The Square au cœur de Bruxelles, toutes les œuvres emblématiques de l’un des trois grands maître de la Haute-Renaissance sont exposées le temps d’une « exposition impossible. »

Cette exposition permet de découvrir les œuvres de manière plus approfondie, et de pouvoir combiner et comparer des œuvres qui sont normalement très éloignées les unes des autres”, explique Ferdinando Bologna, commissaire du catalogue des œuvres présentées, qui a effectué la sélection, “Plus important encore, cette nouvelle génération de reproductions artistiques, en grandeur nature et en haute définition, permet une meilleure approche des originaux que les originaux eux-mêmes, en raison des conditions de sécurité dans lesquelles ils sont conservés dans les musées et les collections privées“.

45 œuvres d’art de l’artiste, accrochées dans 17 viles différentes, sont ainsi réunies dans un même lieu, un défi qui n’aurait jamais été réalisable sans le numérique et la production de facsimilé de très haute qualité. L’exposition retrace le parcours du peintre, au moyen de reproductions exceptionnelles d’œuvres exposées dans les plus grands musées du monde, comme le musée du Vatican, le Louvre, ou la National Gallery de Washington.

La fresque de l’Ecole d’Athènes, la Madonna del Cardellino, le Stanze Vaticane, ou encore la Deposizione … les œuvres les plus emblématiques de l’artistes ont été reproduites à l’aide d’un procédé ultra innovant. Chaque reproduction a été imprimée sur un tissu transparent et rétro-éclairé qui lui procure une « lueur sacrée » et permet d’admirer des détails et des nuances qu’il serait difficile d’apercevoir à l’œil nu dans les originaux ou les reproductions imprimées plus courantes.

Les visiteurs sont accompagnés par des commentaires audio de chaque oeuvre, via une webapp.

En teasing de l’exposition, la reproduction grandeur nature de la fresque de l’Ecole d’Athènes, est « installée » dans le cube vitré du centre de convention.

Après une première étape à Bruxelles, au cœur de l’Union européenne, l’exposition voyagera également à Paris, Moscou, Sofia, Munich, Francfort et Vienne. Et l’exposition est gratuite, mécénée par la région italienne des Marches, avec le soutien du ministère italien des activités culturelles et du tourisme.

Le CLIC France aime cette initiative qui associe le tourisme et l’innovation culturelle.  

« Raphaël : une exposition impossible », jusqu’au 14 mars 2020

The Square – Brussels Convention Center, au Mont des Arts, 1000 Bruxelles.

  • Exposition numérique Monet

Depuis le 28 novembre 2019, l’exposition Monet : The Immersive Experience est installée à Bruxelles. Plus de 300 tableaux de Claude Monet prennent vie devant le public, qui peut ainsi s’immerger dans le travail et l’oeuvre de l’artiste.

La Galerie Horta accueille l’exposition, à 200 mètres de la Grand Place de Bruxelles, jusqu’au 19 avril 2020.

Après Turin et Barcelone, Bruxelles accueille cette exposition itinérante. Sur les murs et sur le sol, 300 tableaux et plus de 100.000 images sont projetés en totalité ou dans leurs détails, par une soixantaine de projecteurs sur 1000 m2 d’écrans.

Sur des murs de 7 mètres de haut, des images sont projetées en boucle de 30 minutes pour « créer un environnement plus grand que la vie« , explique Mario Iacampo, producteur de l’exposition, un Canadien établi depuis dix ans dans la capitale belge. « Dans un musée, face au vrai tableau peint en 1890, on se retrouve confronté à l’histoire. Ici on est plutôt immergé, c’est une émotion davantage visuelle ».

L’exposition est produite par la société Exhibition Hub, qui avait déjà proposé à Bruxelles en 2018, l’exposition immersive consacrée à Van Gogh. L’expérience a été conçue en collaboration avec le studio de création belge Dirty Monitor, spécialisé dans la modélisation en 3D.

En complément de l’exposition en grand format, un parcours en réalité virtuelle de 10 minutes une autre vision du travail impressionniste de Monet.

Exposition « Monet : The Immersive Experience »

Galerie Horta, 116 rue du Marché Aux Herbes, 1000 Bruxelles.

Du 28 novembre 2019 au 19 avril 2020. Tous les jours sauf le mardi (exceptions les 24/12 et 31/12), de 10h à 18h, dernier accès à 17h. Tous les jeudis : ouvert de 10h à 23h, dernier accès à 22h.

Prix: Adulte: 14,50 €, enfant (4 à 17 ans): 9,50 €, enfant (moins de 4 ans): Gratuit, family Pass ( 2 adultes + 2 enfants ): 39 €, étudiant (sur présentation de la carte d’étudiant): 11,50 €, senior (à partir de 65 ans): 11,50 €. + 2 euros le week-end.
Expérience VR (réalité virtuelle): supplément de 2 €

Site web de l’exposition

  • Festival de mapping artistique Bright Festival

Du 13 au 16 février 2020, Bruxelles s’est dévoilée sous d’autres éclairages grâce au Bright Brussels, le festival des lumières de la capitale Belge.

Pendant 4 jours, des artistes nationaux et internationaux ont illuminés des monuments de la ville, avec des créations originales, sous la forme d’Illumination chromolithe, ray lights, vidéo mapping ou luminéoles. Une autre forme d’expérience immersive artistique.

Bright Brussels 2020
Notre-Dame des Sablons Bright Brussels 2020

Cette année, les illuminations étaient présentées dans le quartier de Sainte-Catherine, sur la Grand-Place, mais aussi dans les Marolles, le quartier Royal, et jusque la Porte de Hal.

Site web du festival.

SOURCES: musées et producteurs 

PHOTOS: institutions et Sinapses Conseils 

Date de première publication : 18/02/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

Avec l’exposition française « cités millénaires », un musée de Washington offre une visite immersive de 4 joyaux du patrimoine de l’humanité

DOSSIER / Expériences immersives artistiques en format XXL: la bataille mondiale est lancée

Le musée Van Gogh d’Amsterdam s’invite à Londres avec son exposition immersive Meet Vincent

Shanghai, Hambourg et Macao … le collectif japonais Teamlab étend sa toile dans le monde de l’art immersif

La nouvelle expérience immersive Meet Vincent Van Gogh voyagera prochainement à Barcelone et à Séoul

TeamLab annonce plus de 2.3 millions de visiteurs annuels dans son espace permanent de Tokyo et l’ouverture d’un nouveau lieu à Shanghai à l’automne 2019

La Villette accueille « Au delà des limites », la première exposition immersive française du collectif japonais Teamlab

A Tokyo, une exposition numérique redonne vie aux chefs d’oeuvres de Van Gogh

Laisser un commentaire