L’artiste Beeple présente sa sculpture numérique générative au M+ de Hong Kong

M+ , le premier musée consacré à la culture visuelle contemporaine d’Asie, situé dans le quartier culturel de West Kowloon à Hong Kong, vient de dévoiler la première asiatique de HUMAN ONE, une sculpture vidéo cinétique imaginée par le pionnier de l’art numérique Beeple. L’œuvre est présentée du 9 décembre 2022 au 30 avril 2023, dans la Focus Gallery du musée. Elle sera peut-être « accrochée » dans le futur musée en cours de création par Mike Winkelmann.

Actuellement présentée au M+, « HUMAN ONE » de Beeple est une œuvre d’art hybride numérique et physique en évolution dynamique, qui montre « le premier humain né à l’intérieur du métaverse, le monde virtuel 3D accessible uniquement via Internet ».

La création avait déjà été incluse dans une exposition au Castello di Rivoli en Italie en 2022. (ARTICLE CLIC: Le Musée d’art contemporain Castello di Rivoli de Turin inclut une création NFT de l’artiste Beeple dans sa nouvelle exposition) L’œuvre a été achetée en tant que NFT pour plus de 28 millions de dollars lors d’une vente aux enchères de Christie’s en 2021.

« Je suis extrêmement excité et honoré que mon travail soit présenté dans M + », a déclaré Beeple« Je crois que des œuvres d’art comme celle-ci, qui sont dynamiques et ont la capacité de changer de sens sur une longue période, montrent le véritable potentiel de l’art numérique, aujourd’hui et à l’avenir. »

L’œuvre représente une figure humaine que l’artiste appelle « voyageur » ​​qui apparaît dans une structure en forme de boîte tournante de plus de 2 mètres de haut composée de quatre écrans LED. Le voyageur porte une combinaison d’astronaute et avance dans un paysage virtuel en constante évolution.

Vue d’installation de Beeple : HUMAN ONE, 2022. Photo : Lok Cheng. H+, Hong-Kong

Conçu comme un « accrochage numérique dynamique » qui évoluera périodiquement au fil du temps, HUMAN ONE présente « une conversation continue en réponse aux événements actuels et reflète les intérêts changeants de l’artiste au cours de sa vie ».

Beeple mettra à jour ce paysage numérique de temps en temps, intégrant des éléments d’internet et sa propre pratique pour répondre à l’état général du monde.

« Le voyage extraordinaire du voyageur rappelle aux téléspectateurs le flou continu de notre propre existence numérique et physique – une métaphore du progrès humain » explique l’artiste.

Les visiteurs titulaires de billets d’admission générale au M + peuvent visiter Beeple: HUMAN ONE dans la galerie Focus, en plus des autres galeries en accès libre. Les billets peuvent être achetés en ligne via le site Web M +, le site Web du district culturel de West Kowloon, l’application du district culturel de West Kowloon, Cityline et d’autres plateformes de voyage.

Suhanya Raffeldirectrice du musée, M+, déclare : « M+, en tant que musée pionnier de la culture visuelle, s’est consacré à approfondir notre engagement avec les technologies émergentes. Nous avons observé de près le développement rapide et la popularité croissante du métaverse et de l’art numérique parmi les communautés locales. Par conséquent, nous avons travaillé pour intégrer ces nouvelles créations dans nos programmes de recherche institutionnelle et de conservation. M+ est ravi d’être la première institution en Asie à présenter HUMAN ONE, une œuvre ambitieuse de notre temps qui oscille entre les domaines physiques et virtuels. Il n’y a vraiment pas de meilleur endroit pour présenter la chronique visionnaire de Beeple que M+ qui est situé dans le centre de la ville cosmopolite et vibrante de Hong Kong ».

  • Une conférence en ligne avec l’artiste

À travers sa sculpture cinétique HUMAN ONE, Beeple « interroge la progression de notre voyage évolutif ». Où allons-nous avec le flou continu de notre existence numérique et physique ?

Le 10 décembre 2022, une conférence avec Beeple, proposée en anglais et diffusée en direct via le site Web de M+, M+ Facebook et YouTube a tenté de répondre à ces questions.

  • En attendant le musée réel de l’artiste

Beeple (né en 1981, États-Unis) alias Mike Winkelmann, est un artiste numérique et designer de premier plan, au cours de ces vingt dernières années. Le travail de Beeple incorpore des références à la culture pop, à la science-fiction et à la politique. Au cœur de sa pratique artistique se trouve son projet Everydays, pour lequel il télécharge quotidiennement des images sur son site Web qu’il transforme en création numérique. C’est avec cette création que Beeple est entrée dans l’histoire de l’art. L’œuvre Everydays: the First 5,000 Days, un collage d’images frappées en tant que NFT, a rapporté 69,3 millions de dollars aux enchères en mars 2021 chez Christie’s.

Beeple conduit actuellement de nouveaux projets et initiatives, notamment la création d’un studio et d’une galerie d’art numérique physique qui devraient ouvrir en 2023, en Caroline du Nord. (ARTICLE CLIC: A Charleston, l’artiste Beeple va transformer un entrepôt de 5 000 mètres carrés en studio musée dédié à l’art numérique)

M+ a ouvert ses portes en novembre 2021 dans le quartier culturel de West Kowloon à Hong Kong. Le cœur de la collection du musée provient du collectionneur d’art suisse et ancien ambassadeur en Chine, Uli Sigg. Le musée abrite actuellement un certain nombre d’autres œuvres numériques, notamment l’œuvre générative alimentée par l’IA de Ian Cheng, BOB (Bag of Beliefs) (2018–19), Parallels I-IV de Harun Farocki (2012– 14), une installation vidéo qui rend hommage à la culture des premiers jeux vidéo et RMB City (2009) de Cao Fei, une œuvre virtuelle qui « dépeint une terre dans Second Life, qui est à toutes fins utiles, une première vision du métaverse ».

www.mplus.org.hk/en/exhibitions/human-one-beeple/

SOURCES: M+, Beeple, presse

PHOTOS: Beeple, M+, Christie’s

PHOTO du carrousel: l’artiste Beeple face à son œuvre Human One (c) Christie’s

Date de première publication: 14/12/2022

Laisser un commentaire