[DOSSIER] Campagnes de financement participatif patrimoine en France en 2022 (13/02/2022)

Partager :

Acquérir un gisant pour le musée d’Aquitaine, conserver la sculpture Lou au Château de Caen, produire un film sur les enfants d’Izieu, créer un mémorial des bombardements de 1945 sur Royan … en 2022, des lieux de patrimoine français ont lancé des campagnes de financement participatif.

  • Conserver Lou, œuvre de l’artiste Jaume Plensa, dans l’enceinte du château de Caen (02/2022)

Visage monumental en fonte de fer d’une jeune fille aux yeux clos, Lou est une œuvre de l’artiste barcelonais Jaume Plensa, installée à Caen depuis 2018 dans l’enceinte du Château de Caen, devant le musée des Beaux-Arts. Cette statue devait être récupérée l’été 2022 par sa galerie, mais l’engouement des Caennais (comme des touristes) pour Lou est tel, que la Ville de Caen a choisi d’acquérir l’œuvre. Pour compléter le coût de l’acquisition, un financement participatif va débuter le 14 février 2022.

Lou est une tête allongée de 4,50 m de haut, en fonte de fer, imaginée par le Barcelonais Jaume Plensa, un artiste connu pour ses créations dans l’espace public, installées en France (notamment à Bordeaux), et dans le monde entier.

La souscription a été lancée auprès de grands mécènes : le ministère de la Culture, la région Normandie et la ville de Caen. Le musée a également souhaité ouvrir un appel aux dons accessible à tous. Avec un objectif de 600 000 euros, une campagne publique de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank est ouverte entre le 14 février et le 9 avril 2022. Il est aussi possible pour les visiteurs de faire un don libre dans une urne déposée à l’entrée.

https://mba.caen.fr/exposition/acquisition-de-lou-de-jaume-plensa

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/plensaloucaen

(Source: ville et château de Caen)

  • Sauver le gisant médiéval du musée d’Aquitaine de Bordeaux (02/2022)

Depuis 2000, le musée d’Aquitaine abrite un précieux gisant médiéval (structure funéraire), illustrant un chevalier du 13e siècle. Afin d’intégrer cette œuvre dans ses collections, le musée lance un appel aux dons du public.

Ce gisant était conservé dans le parc d’un château de Sadirac, en Gironde, jusqu’en 2000.

Après avoir été restauré et étudié, il a été la vedette de l’exposition « Vie et mort d’un chevalier » et a même connu un succès outre-Atlantique au Québec, lors de l’exposition « Gratia Dei, les Chemins du Moyen Âge ».

Depuis son retour, il est exposé dans le musée d’Aquitaine de Bordeaux.

De dimensions imposantes (plus de 2 mètres de long et d’un poids d’environ 650 kg), il représente vraisemblablement un seigneur de Curton, identifié grâce au lion couronné ornant son écu. Représenté en armes, le corps protégé d’un gambison (pourpoint d’étoffe rembourré), la tête et les jambes couvertes d’une cotte de mailles, il porte l’épée au côté.

Ses propriétaires proposent aujourd’hui au musée d’Aquitaine d’en faire l’acquisition afin que l’œuvre intègre définitivement ses collections.

En vue d’acquérir cet objet unique et précieux, qui constitue une pièce majeure de son parcours de visite, le musée d’Aquitaine doit aujourd’hui de rassembler les fonds nécessaires. Le prix d’acquisition du gisant a été estimée à 200 000 €, avec l’objectif d’un minimum de 15 000 € d’appel aux dons en direction des entreprises et des particuliers.

Le musée d’Aquitaine a choisi KissKIssBankBank comme plateforme de financement participatif. La campagne est ouverte jusqu’au 27 mars 2022.

Le 13 février 2022, la campagne avait déjà collecté 6 920 € Sur 15 000 €, soit 46%, 43 jours avant la fin.

Le projet sur le site du musée d’Aquitaine

Les modalités pour participer à la collecte

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sauvegardons-le-chevalier-de-curton

(Source: Musée d’Aquitaine, Ville de Bordeaux)

  • 78 ans après la tragédie, la maison d’Izieu (Ain) lance un financement participatif pour produire un film (02/2022)
Partager :

Leave a Comment

Club Innovation et Culture France

Bonjour

A l’occasion de ses 10 ans, le CLIC France vous propose une nouvelle version de son site web.

Celui-ci sera prochainement enrichi de nouveaux contenus et services.

Si vous souhaitez être tenu informé de l’actualité du CLIC France et des futures évolutions de son site web, nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter.

L’équipe du CLIC France