Avec ses nouvelles expériences, le musée du futur de Dubai associe immersion artistique et conscience écologique

Partager :

Le Musée du futur de Dubai vise à donner à ses visiteurs l’occasion de découvrir le futur en le visualisant et en le réimaginant. Pour son ouverture en février 2022, le lieu a notamment programmé une série d’installations immersives spectaculaires qui mettent en lumière l’écologie fascinante mais fragile de notre planète et la menace qui pèse sur elle dans un avenir prévisible.

Choisis par l’équipe du Museum of the Future de Dubaï, plusieurs studios de création et de design numérique venant du monde entier ont travaillé ensemble pour donner vie à ces installations et expériences futuristes, particulièrement innovantes.

  • 3 studios internationaux impliqués

L’atelier Brückner, basé à Stuttgart, a été chargé de la conception globale de l’environnement et de l’espace, ainsi que de la supervision de la production.

Le musée a confié au studio britannique Superflux le concept créatif, de la conception de l’exposition et du développement du contenu de l’installation « The Library », qui comprend 2 400 bocaux contenant des spécimens d’une forme de vie existante ou éteinte.

Les britanniques du groupe Marshmallow Laser Feast (MLF) ont créé une série d’œuvres multisensorielles interconnectées appelées « The Forest », « The Living Wall » et « The Lab » et inspirées des écosystèmes tropicaux riches en biodiversité.

Les 3 collectifs d’artistes ont puisé leur inspiration dans la nature symbiotique des écosystèmes vivants et l’urgence d’agir pour préserver leur biodiversité. Le musée a souhaité que ces expériences commandées spécifiquement concilient force de l’immersion visuelle et véracité du message scientifique.

« Nous aimerions que les invités repartent avec un sentiment d’émerveillement face à la diversité des créatures sur la planète, favorisant ainsi un sentiment de responsabilité pour le maintien d’une écologie dynamique », a déclaré Anab Jain, co-fondateur et directeur de Superflux. « Nous aimerions également que les visiteurs repartent avec une compréhension de notre impact sur la planète et aient de l’empathie pour la précarité dans laquelle se trouvent certaines espèces. »

Tout en travaillant sur leur projet respectif, les différents créateurs ont identifié de manière collective les thèmes qui allaient être traités par les différentes expériences: la séquestration du carbone, la détoxification des sols ou le rôle majeur des arbres.

  • La vision encyclopédique étonnante de l’expérience « Library »

L’installation « The Library » (Vault of Life) présente une « vaste archive écologique de l’abondance naturelle de notre planète ». Cette bibliothèque interactive d’espèces, qui raconte l’histoire de la vie sur Terre, a été conçue et réalisée par Superflux pour le Museum of the Future.

« Nous sommes en 2071 et de nombreux écosystèmes du monde ont subi des dommages irréparables. Le Caveau de la Vie est composé de 2 400 bocaux de spécimens de cristal suspendus dans un espace de 375 m², chacun gravé d’une image d’une forme de vie unique existante ou même éteinte. La Bibliothèque répertorie la majestueuse diversité des êtres vivants de notre planète, invitant les visiteurs à forger un lien plus profond avec la nature. Son immense échelle et son souffle révèlent la nature profondément interconnectée de toute vie sur terre et ce que nous pouvons faire pour restaurer nos riches écosystèmes ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les visiteurs du Vault of Life voyagent ainsi dans le temps pour « apprendre comment l’humanité a travaillé collectivement pour réparer, restaurer et renouveler notre écologie planétaire » et pour « imaginer un avenir alternatif plein d’espoir pour toutes les espèces de la planète ».

Cette expérience captivante et immersive vise également à inspirer les visiteurs à devenir des agents actifs du changement aujourd’hui.

« Ce n’est que lorsque les gens commencent à ressentir un sentiment d’amour et à se connecter avec les espèces qui les entourent, que le travail orienté vers l’action décollera vraiment, car tout le monde ressentira vraiment le même sentiment. d’urgence. Si nous croyons que d’autres mondes sont possibles, nous voudrons faire quelque chose à ce sujet. C’est sur cela que s’appuie notre travail, c’est une sorte d’activisme lent, ou d’activisme critique. Il s’agit de nourrir l’imagination du public ». Anab Jain, Superflux

Le quatrième niveau du musée du futur accueille l’énorme installation interactive de Superflux. La galerie centrale du niveau quatre abrite la Voûte de la Vie, ses 2 400 spécimens remplissant la galerie du sol au plafond.

superflux.in/index.php/work/the-vault-of-life-in-museum-of-the-future/#

  • Les écosystèmes tropicaux réimaginés par Marshmallow Laser Feast

Utilisant des éléments multisensoriels, des contenus scientifiques et des visuels à fort impact scénique, Marshmallow Laser Feast a développé trois œuvres d’art distinctes mais interconnectées (The Forest », « The Living Wall » et « The Lab ») qui invitent les visiteurs à naviguer de manière inattendue dans les écosystèmes tropicaux, en étudiant à la fois les méthodes de protection et de régénération de ses écosystèmes en voie de disparition.

. La première étape du voyage est The Forest, la recréation numérique d’une partie de la forêt amazonienne à Leticia, en Colombie, qui simule l’écosystème avec un réalisme extrême grâce à un énorme processus de collecte de données. À l’intérieur de l’installation vidéo multisensorielle interactive, les visiteurs pénètrent dans un espace caverneux où devient visible un réseau caché de relations complexes qui aide à mieux comprendre la nature et la responsabilité de l’homme face aux changements environnementaux.

The Forest by Marshmallow Laser Feast, Musée du futur, Dubaï
. Dans la troisième œuvre d’art, The Lab , les visiteurs sont invités à pénétrer dans un simulateur d’écosystème tropical multisensoriel et immersif dans lequel la flore peut être introduite et testée. Le laboratoire montre comment les écosystèmes collaboratifs fonctionnent en harmonie et permet de comprendre leurs complexités.

Pour concevoir son installation, l’équipe du MLF a travaillé avec des scientifiques et des experts de premier plan sur les écosystèmes des forêts tropicales humides et a entrepris des visites sur le terrain en Amazonie colombienne. Ils se sont également appuyés sur le Stockholm Resilience Centre et le Cornwall Eden Project, dont le réseau de scientifiques a aidé à examiner leurs résultats et leurs progrès en termes de précision scientifique.

Ersin Han Ersin, directeur de la création chez MLF, a expliqué que « le plus difficile a été de passer au crible une énorme quantité d’informations, de décider ce qui était le plus important à communiquer et de le faire d’une manière accessible au visiteur sans nécessiter aucune connaissance préalable. Notre avenir collectif dépend de notre compréhension de notre interconnexion avec le monde naturel, et pour cela, nous devons explorer le monde au-delà de nos sens humains. Mettre en évidence l’invisible et explorer la symbiose de tout peut transformer notre compréhension du monde – et la façon dont nous interagissons avec lui ».

  • Un guide numérique fil rouge

Toutes les installations de la thématiques écologie proposées par le musée du Futur sont connectées par un outil mobile qui rend l’expérience des visiteurs encore plus participative. Le Biosynth, appareil portable personnalisé, a été développé par Marshmallow Laser Feast.

Dans la « forêt » de MLF, le « compagnon numérique » permet de mieux comprendre comment les relations interspécifiques sont au cœur de la subsistance de la communauté étroitement intégrée dans l’habitat amazonien.

Le Biosynth permet aux visiteurs d’interagir avec « The Library ». Image: Sandra Ciampone

Dans l’installation « Library », chacun des bocaux de spécimens possède un code QR infrarouge qui donne accès à des informations sur l’espèce afin d’en savoir plus sur son rôle écologique et son contexte. L’appareil permet également aux visiteurs d’interagir et de participer, les invitant à concevoir de nouvelles formes de vie qui peuvent rajeunir un écosystème endommagé.

Dans « The Lab », le Biosynth agit comme un dispositif de rétroaction, partageant les résultats des entrées des visiteurs dans le simulateur d’écosystème.

La programmation audacieuse du Museum of the Future de Dubai prouve une nouvelle fois la manière dont l’art immersif et l’expérience multisensorielle peuvent être un outil efficace de sensibilisation et de mobilisation du public en matière d’enjeux climatiques.

SOURCES: Museum of the Future, Superflux, Marshmallow Laser Feast

PHOTOS: Museum of the Future, Superflux, Marshmallow Laser Feast

PHOTO du carrousel: Une visiteuse dans The Library. © Sandra Ciampone 2022 / Superflux

Date de première publication: 25/07/2022

Partager :

Leave a Comment