L’application Prisma transforme les photos amateurs « à la manière » d’un célèbre peintre

Créée en Russie, Prisma est une application permettant de transformer les photos de ses utilisateurs en reproduisant la technique d’un artiste peintre. Les détournements s’inspirent de courants artistiques emblématiques tels que l’impressionnisme, le fauvisme ou le cubisme. Connaissant un succès croissant auprès des mobinautes d’Europe de l’Est, Prima est d’ores et déjà disponible sur GooglePlay et Appstore.

screen322x572screen322x572 (3) screen322x572 (2)

Sortie en 2015 sur l’Appstore mais ayant bénéficié d’une importante mise à jour pour son lancement hors de Russie le 11 juillet 2016, Prisma a déjà attiré l’attention de nombreux mobinautes amateurs d’art. Atteignant les 650 000 téléchargements en à peine une semaine, le succès de cette application gratuite est dû à son concept ambitieux : faire des photos des utilisateurs de véritables œuvres d’art.

Contrairement aux applications telles qu’Instagram ou Snapchat, Prisma n’utilise pas de filtre classique pour embellir les prises de vues. L’application utilise exclusivement une technologie neuronale permettant de recevoir des informations venant de plusieurs sources et de produire un signal en fonction d’une combinaison de ces entrées. Ce procédé permet de redessiner totalement la photo prise par un utilisateur et permet de modifier l’image afin d’imiter la technique picturale d’un artiste mondialement connu. Ainsi, les photos sont réalisées « à la manière » d’un grand peintre tel que Chagall, Van Gogh ou Picasso.

photo article wordpressLe fondateur de l’application et gérant de l’entreprise Mail.ru (portail web et moteur de recherche) Alex Moiseenkov explique que ce concept est né en Russie et se développe rapidement dans une dizaine de pays de l’Est (Biélorussie, l’Estonie, la Moldavie…).

Aujourd’hui, l’application comptabilise plus de 15 millions de téléchargements et la start-up en charge de son développement tente d’améliorer la puissance des serveurs, avant de s’exporter dans des pays occidentaux. Prisma est d’ores et déjà disponible sur GooglePlay et Appstore.

Selon RBC magazine, l’application Prisma est estimée à 10 millions de Dollars et est à la recherche d’investisseurs  pour développer et améliorer le contenu de cette application qui séduit les utilisateurs.

SOURCES: Rfi, Vedomosti, RBC

PHOTOS: Prisma 

Date de première publication: 20/07/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

« MémoiredHomme » Une nouvelle application qui veut géolocaliser les tombes des morts pour la France. 

La ville de Paris lance deux applications pour inciter les supporters de l’Euro à explorer le patrimoine de la capitale. 

Une application mobile offre un flashback numérique dans le New York des années 1870-1970. 

Laisser un commentaire