Le British Museum permet l’exploration d’une petite partie de sa collection en réalité virtuelle sur Oculus Rift

Le 9 mars 2017, la plateforme mondiale d’Oculus Rift a publié une nouvelle application permettant d’explorer une partie de la collection du British Museum. « Deux millions d’années d’histoire et d’humanité » a été éditée par Boulevard, un développeur américain de contenu de réalité virtuelle (VR).

British-Museum-Slider2

L’application « deux millions d’années d’histoire et d’humanité », conçue pour le casque Oculus Touch, permet aux utilisateurs Oculus de visualiser et de comparer 48 objets de la vaste collection du British Museum. Grâce à l’utilisation de l’Oculus Touch, il est même possible de saisir et manipuler des objets tels que le mésopotamienne Flood Tablet, ou un outil de coupe en pierre vieux de deux millions d’années , qui est l’élément le plus ancien de la collection du British Museum.

Chris Michaels, directeur du numérique et de l’édition du British Museum a déclaré: « La réalité virtuelle est la prochaine frontière pour les musées. Bien que rien ne puisse remplacer l’expérience de visite physique d’un musée, et l’apprentissage d’un objet grâce à la recherche, cette technologie ajoute un nouvel élément à cette expérience et permet l’ouverture d’un genre d’étude intime auparavant réservé aux conservateurs spécialisés. Le British Museum est ravi de collaborer avec Boulevard sur cette incroyable nouvelle façon de partager notre collection avec le monde. »

L’utilisation de l’Oculus Rift et de ses contrôleurs tactiles permet aux utilisateurs de l’application de découvrir et comparer 48 objets issus de la collection du British Museum, et aux origines diverses tant dans l’espace que dans l’histoire des arts.

« Deux millions d’années de l’histoire et de l’humanité » est disponible gratuitement sur le magasin Oculus, et accessible pour les utilisateurs du monde entier.

48 objets manipulables

british museum boulevard app rosetta vasebritish museum boulevard app parthenon

british museum boulevard app flood tabletbritish museum boulevard app mold gold cape

Les visiteurs virtuels peuvent ainsi manipuler une pièce d’échecs en ivoire du 12ème siècle, une tablette de Mésopotamie et même un outil en pierre daté de deux millions d’années, l’objet le plus ancien dans le musée. Les 48 objets sont présentés dans le même espace immersif, pour favoriser « des comparaisons et connections entre les cultures ».

British-Museum-Galleon-ship-1024x576

Après avoir organisé un week-end spécial consacré à la réalité virtuelle en août 2015, le British Museum, plus ancien musée public national du monde, fait ainsi son entrée réelle dans le monde de la réalité virtuelle.

Mais une entrée très prudente avec moins de 50 objets et une interactivité encore très limitée. Une bonne manière cependant d’évaluer les usages de cette nouvelle forme de médiation et de valorisation de sa collection.

Dans ce projet, British Museum a choisi de s’associer à Boulevard, une des sociétés américaines les plus investies dans le secteur de la réalité virtuelle, appliquée à l’art et à la culture. Avant le British Museum, la start up avait déjà noué des relations avec plusieurs institutions culturelles telles que la Courtauld Gallery / Somerset House (Londres), De Young Museum (San Francisco), Victoria & Albert Museum (Londres) et Rubin Museum of Art (New York).

SOURCE: Boulevard

Date de première publication: 18/03/2017

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Le British Museum présente son nouveau guide multimédia avec des contenus enrichis et la géolocalisation Google Maps

Accord British Museum-Google: plus de 4 500 objets en ligne, des visites virtuelles et un site sur l’histoire mondiale de l’art

Durant un week-end, Samsung et le British Museum ont proposé un voyage à l’âge du bronze en réalité virtuelle

British Museum: premier musée du monde à proposer une visite live sur l’application Periscope

Laisser un commentaire