La Fondation Cartier offre une visite virtuelle de sa première exposition en Chine, actuellement à Shanghai

Depuis le 14 juin 2018, la Fondation Cartier pour l’art contemporain à mis en ligne sur son site internet une visite en réalité virtuelle de son exposition « A Beautiful Elsewhere », actuellement présentée au Power Station of Art (PSA) de Shanghai. Le public pourra également venir tester l’expérience le samedi 23 juin de 11h à 15h au sein de la Fondation Cartier, à Paris dans le 14ème arrondissement. 

La Fondation Cartier pour l’art contemporain créé l’événement en Chine, en présentant pour la première fois une partie de sa collection, au Power Station of Art (PSA), à Shanghai. L’exposition intitulée « A Beautiful Elsewhere » (du 25 avril au 29  juillet 2018) propose près de 100 œuvres emblématiques de la scène artistique contemporaine internationale, choisies parmi plus de 1 500 créations qui constituent la collection de la Fondation Cartier.

« A Beautiful Elsewhere » se veut une invitation au voyage : une exploration du monde, des géographies et des imaginaires, telle que l’a conduite la Fondation depuis sa création en France en 1984, au fil de ses expositions parisiennes et internationales.

Elle donne à voir l’essence de la collection de la Fondation Cartier : « des œuvres uniques et des univers forts issus d’une programmation riche et pluridisciplinaire, des commandes passées aux artistes, un parti pris d’ouverture sur le monde et sur la société actuelle ».

 

 

 

 

 

 

 

 

De Shanghai au Monde !

En parallèle, la Fondation Cartier propose une version en réalité virtuelle de l’exposition, disponible sur ordinateurs, tablettes et mobiles, que l’on peut retrouver sur son site internet.

Pour promouvoir cette initiative, la Fondation invite le public le samedi 23 juin 2018 à venir tester son dispositif, équipé de casques de réalité virtuelle.

L’expérience propose une plongée digitale immersive en très haute définition, rendue possible « grâce aux techniques graphiques les plus avancées, utilisées dans l’industrie du jeu vidéo ».

Les visiteurs du monde entier peut ainsi visiter l’exposition présentée au PSA, et se déplacer autour de Kelvin 40, l’avion au design futuriste imaginé par Marc Newson, se retrouver face à l’une des sculptures saisissantes de réalisme de Ron Mueck et en apprécier les textures troublantes, s’émerveiller devant l’extraordinaire palette de couleurs des peintures de Chéri Samba, ou encore observer la multitude de détails de l’immense dessin de Cai Guo-Qiang.

Ce parcours virtuel invite également le visiteur à rentrer dans la Petite Cathédrale en mosaïque d’Alessandro Mendini et à découvrir la mystérieuse sculpture qu’elle abrite.

Tout au long de son expérience, le visiteur est accompagné par une voix-off fournissant des informations sur les œuvres et leur contexte.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet a été piloté par LR Studio, et la virtualisation des œuvres confiée à l’équipe de Directive Games, connue pour avoir réalisé l’univers virtuel du du film de Steven Spielberg Ready Player One (2018) et le jeu vidéo The Machines (2017).

Comme l’explique la Fondation Cartier: « les dernières techniques et moteurs graphiques de l’industrie du jeu vidéo on était utilisés, associées aux innovations du cinéma en prise de vues pour plus de réalisme ».

La Fondation Cartier entend ainsi davantage « rapprocher le public des œuvres de sa Collection et ainsi poursuivre son engagement pour la diffusion de la création contemporaine ».

Source : Fondation Cartier (communiqué de presse) 

Date de première publication : 18/06/2018

Photos: (c) Fondation Cartier

La Fondation Cartier est membre du CLIC France

La Fondation Cartier lance deux webséries qui dévoilent les trésors et les coulisses de sa collection

Le site internet du Grand Orchestre des Animaux de la Fondation Cartier reçoit le « FWA of The Day Award »

La Fondation Cartier lance son nouveau site internet adapté à tous les supports

Universal Museum of Art lance une collecte de fonds pour créer une exposition virtuelle sur les œuvres spoliées par les nazis

A Londres, l’exposition Nausea réunit six artistes contemporains et leurs créations en réalité virtuelle

Laisser un commentaire