Le 16 septembre 2014, la Cité de l’architecture & du patrimoine a lancé une campagne de financement populaire pour la restauration d’une maquette du Mont Saint-Michel, réalisée au début des années 1880. Cette souscription utilisera notamment la plateforme Ulule qui devrait également aider le musée d’Orsay à restaurer son chef d’oeuvre L’atelier du peintre de Courbet.

Dessin du projet de restauration du Mont-Saint-Michel, Edouard Corroyer, 1873 © MAP

Dessin du projet de restauration du Mont-Saint-Michel, Edouard Corroyer, 1873 © MAP

L’ambition de la Cité de l’architecture & du patrimoine est de présenter à tous un panorama couvrant près de mille ans d’histoire de l’architecture française, du Moyen Age jusqu’à nos jours. Ce parcours à travers les âges s’appuie sur les collections extraordinaires du musée des monuments français, dont les réserves détiennent encore de véritables trésors. Parmi eux, la maquette de la Merveille du Mont-Saint-Michel

Restaurons la Merveille !

cité architecture restaurons la merveille_a4_k_db5d0Cette maquette en calcaire de l’Oise de 2,60 mètres de hauteur reproduit à l’échelle 1/20 la partie gothique de l’abbaye du Mont-Saint-Michel avec une finesse et une précision extraordinaires. Réalisée au début des années 1880 dans le cadre du projet de restauration du Mont-Saint-Michel mené par l’architecte des monuments historiques Edouard-Jules Corroyer, la maquette a été donnée au musée en 1885. Présentée au public sans interruption de 1892 à 1997, la maquette est aujourd’hui un dépôt de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine à la Cité. En raison de son état très critique, cette œuvre monumentale n’est pas en mesure de retrouver sa place au cœur des grandes galeries du musée.

La Cité a donc décidé de lancer une campagne de restauration pour sauver cette pièce unique, à la fois mémoire de l’architecture gothique et des campagnes de restauration du XIXème siècle et d’y associer le public par le lancement d’une souscription populaire, utilisant notamment la plateforme Ulule. L’objectif affiché sur la page dédié du projet sur le site Ulule est de récolter 15 000 euros en 70 jours

Les particuliers peuvent faire un don en ligne en passant par le site ulule.com à partir du 20 septembre 2014, à partir de 5 euros (ou en envoyant un chèque directement à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine). Les dons seront déductibles à 66% de l’impôt sur le revenu, dans la limite de 20% du revenu imposable.

Un don .. des contreparties

. Pour 5 € ou plus: remerciements + un visuel numérique « Mécène de la Merveille » à intégrer à votre page Facebook et votre signature mail

. Pour 25 € ou plus (soit 7 € après déduction fiscale): remerciements et reçu fiscal + goodies « Merveille » (Carte postale + Badge de la Merveille)

. Pour 50 € ou plus (soit 17 € après déduction fiscale) : remerciements et reçu fiscal + goodies « Merveille »: carte postale et badge + visite guidée du musée et présentation de la maquette en 2015

. Pour 100 € ou plus (soit 34 € après déduction fiscale): remerciements et reçu fiscal + goodies « Merveille »: carte postale et badge + invitation au vernissage VIP de l’exposition en 2015, en présence de la conservatrice

. Pour 500 € ou plus (soit 170 € après déduction fiscale): remerciements et reçu fiscal + goodies « Merveille »: carte postale et badge + Invitation à une visite privée en janvier 2015 avec le restaurateur + Invitation au vernissage VIP de l’exposition en 2015, en présence de la conservatrice

. Pour 1 000 € ou plus (soit 340 € après déduction fiscale): remerciements et reçu fiscal + goodies « Merveille »: carte postale et badge + Invitation à une visite privée en janvier 2015 avec le restaurateur + Invitation au vernissage VIP en présence de la conservatrice + remerciements avec inscription du nom du mécène à proximité de la maquette

Le budget global de la campagne de restauration n’a pas été révélé mais elle devrait nécessiter au moins 150 jours de travailA l’issue de la restauration, la maquette fera l’objet d’une nouvelle présentation au sein de la galerie des moulages et donnera lieu à une exposition « Merveille d’architecture gothique » en 2015

Une simulation 3D de l’aspect final de la maquette après restauration a été réalisée par la société Sculptéo et est présentée sur le site Ulule. Une impression 3D miniature de la maquette sera d’ailleurs offerte aux 10ers souscripteurs de plus de 1 000 euros.

Présentation vidéo de la souscription:


Restaurons la Merveille, une maquette du Mont… par Cite-architecture

Le public invité à restaurer L’Atelier du Peintre de Courbet

Selon le magazine Challenges daté du 18 septembre 2014, le musée d’Orsay va également faire appel prochainement au site de crowdfunding Ulule pour contribuer à financer la restauration du célèbre tableau de Courbet, L’Atelier du peintre. Ulule a confirmé cette prochaine collaboration avec le musée d’Orsay et annoncé également 4 projets en Patrimoine avec la Fondation VMF et un autre pour une gare à Tours.

© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le financement d’un chef-d’oeuvre de la tapisserie d’Aubusson non couvert par le public

Ce n’est pas la première fois que la plateforme Ulule s’associe à une institution culturelle française pour restaurer ou acquérir une oeuvre.

© Fondation du Patrimoine - Tous droits réservés

© Fondation du Patrimoine – Tous droits réservés

En 2014, la plateforme à collecté plus de 82 000 euros pour la restauration de 3 monuments avec la même Fondation VMF: l’abbaye de la Clarté-Dieu (19 290 euros, 192% de collecte), le château de Quintin (24 761 euros, 247%) et l’hôtel des Monnaies dans l’Hérault(38 198 euros, 381%).

En juin 2014, Ulule a également été le partenaire de la Cité de la Tapisserie d’Aubusson pour réunir le financement restant nécessaire à l’achat d’une tapisserie auprès d’une galerie allemande. « La verdure fine aux armes du Comte de Brühl » sera un des chefs-d’œuvre de l’exposition inaugurale de la nouvelle Cité internationale de la tapisserie en 2015. Hélas, le financement populaire n’a permis de collecter que 935 €, soit 10% des 9 000 euros attendus.

La Cité internationale de la tapisserie poursuit cependant son opération de souscription publique, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, pour réunir les 50 000 € restants nécessaires à l’acquisition de cette pièce majeure. Le 18 septembre, plus de 7 000 euros ont été collectés sur le site de la Fondation du Patrimoine. D’un montant total de 180 000 €, l’acquisition est déjà financée pour moitié par l’État grâce au Fonds du patrimoine, à quoi s’ajoutent 40 000 € dégagés par les subventions exceptionnelles du Conseil régional du Limousin et du Conseil général de la Creuse ainsi que par des fonds propres.

SOURCE: Cité de l’Architecture, Cité de la tapisserie, Fondation VMF