Le Musée Fabre de Montpellier se prête aux jeux vidéo et à l’art numérique

Pour la 2e année consécutive, le musée Fabre de Montpellier Agglomération fait entrer l’art numérique dans ses salles avec un accrochage inédit, à l’occasion du Montpellier In Game (MIG) de Montpellier Agglomération. Du 18 novembre 2014 au 4 janvier 2015, 39 œuvres d’art numérique sont à découvrir gratuitement dans le hall Buren.

Seasons after fall (c) Swing Swing Submarine
Seasons after fall (c) Swing Swing Submarine

Labellisée French Tech, l’Agglomération de Montpellier met le numérique, le jeu vidéo et l’innovation à l’honneur sur son territoire avec une série d’événements dédiés au secteur. Autour du Digiworld Summit de l’Idate, conférence internationale du numérique, et du MIG de Montpellier Agglomération, salon dédié à l’industrie du jeu vidéo, de nombreux événements coordonnés par la Digiworld Week se succèdent jusqu’au 21 novembre.

Comme en 2013, le musée Fabre de Montpellier Agglomération a souhaité s’engager aux côtés de ce secteur particulièrement dynamique sur le territoire, en promouvant les formes de création les plus novatrices, avec son exposition Jeux vidéo et art numérique.

«C’est un pari osé » avoue Marie Lozon de Cantelmi, conservatrice, au Musée Fabre. « Mais un musée doit être à l’écoute des évolutions de la société et des arts. Et les jeux vidéo, c’est un territoire riche en termes de création. »

Bande annonce vidéo de l’exposition:

39 œuvres numériques sélectionnées

Suite à un appel national, 140 œuvres numériques, envoyées par 65 sociétés ou studios indépendants de toute la France qui pouvaient transmettre jusqu’à 3 tableaux chacun, ont été reçus par le musée Fabre de Montpellier Agglomération. Trente-neuf œuvres numériques ont été sélectionnées par un jury de professionnels de la création numérique et le musée Fabre de Montpellier Agglomération. Cette manifestation est une nouvelle concrétisation du label French Tech obtenu par l’Agglomération de Montpellier.

Vernissage de l'exposition (c) Musée Fabre
Vernissage de l’exposition (c) Musée Fabre

Un accrochage innovant

Pour la première saison de Jeux vidéo et art numérique en 2013, études préparatoires, concept art, étude du personnage et recherches artistiques étaient exposés pour faire découvrir au public les étapes de la conception d’un jeu vidéo et les liens forts entre pratiques traditionnelles (dessins, peintures) et les nouvelles technologies.

Cette année, le musée a fait le choix d’exposer des œuvres créées à l’aide d’outils numériques.

« Ces images, développées au moment de la conception du jeu pour définir son identité visuelle, son atmosphère ou encore ses personnages, reflètent toute la diversité et la créativité du secteur : personnages en action, décors oniriques, parfois cauchemardesques, univers fantastiques, poétiques ou humoristiques » explique le musée.

L’accrochage, très éclectique, se veut le reflet des tendances les plus actuelles dans le secteur du jeu vidéo. Il fait naviguer l’imaginaire dans des représentations très variées, depuis l’esthétique «steampunk» de la Granny Rags du jeu Dishonored jusqu’au Paris futuriste et tentaculaire de Remember Me, en passant par l’amusant Anatomy Ninja, développé par la société montpelliéraine IMAIOS pour permettre l’apprentissage de l’anatomie du corps humain.

Accessible à tous gratuitement, cette présentation inédite permet de « découvrir la vivacité de la création, ainsi que les différentes voies graphiques et imaginaires développées dans le domaine du jeu vidéo ». Comme l’explique le musée, « avec un accrochage de très grande taille (trois mètres de hauteur sur treize mètres de large), c’est un véritable mur d’images qui prend vie au musée. »

Exposition jusqu’au 7 janvier 2015

Site web de l’exposition

SOURCE: Musée Fabre Montpellier

Date de première publication: 24/11/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le premier jeu iPad du V&A Museum s’inspire du designer textile William Morris

Le Royal Ontario Museum anime ses expositions gràce à un « game jam »

Après l’exposition du Smithsonian, le MoMA intègre les jeux vidéo à ses collections

Jean-Samuel Kriegk (Auteur du livre Art Ludique): « Le jeu vidéo a-t-il sa place au musée? »

Le Musée Fabre lance 2 applications à l’occasion de l’exposition Signac

Laisser un commentaire