Le 15 mars 2016, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et l’Institut Culturel de Google lancent – en première mondiale – le projet Bruegel / Unseen Masterpieces qui réunit à ce jour huit prestigieux musées internationaux autour de la figure de Bruegel l’Ancien. À travers une large palette d’expériences accessibles en ligne et au cœur du musée, cette initiative inédite propose à chacun de s’immerger dans les chefs-d’œuvre de Bruegel. Ainsi, 12 peintures – soit un quart des peintures de Bruegel encore existantes et dont certaines n’ont pas voyagé depuis plus de 100 ans en raison de leur fragilité- sont disponibles en ligne en ultra-haute résolution grâce à la technologie Gigapixel. Le Google Art Project devient également la plateforme de référence pour les oeuvres de Bruegel avec 45 peintures, dessins et gravures accessibles en ligne. 

musées royaux belgique bruegel_2340x760_v2_large@2x

Dans le cadre du projet Bruegel / Unseen masterpieces, 12 chefs-d’œuvre de Bruegel appartenant aux plus grands musées du monde sont présentés avec un niveau de détail invisible à l’oeil nu grâce aux technologies de l’Institut Culturel de Google. L’imagerie résultante, complétée par des ressources iconographiques et par les connaissances des experts de chaque musée, a permis de concevoir des expériences innovantes qui rendent une multitude de détails et d’histoires accessibles au public.

“Grâce à la technologie, c’est un nouveau dialogue qui s’engage entre les visiteurs et les peintures conservées au musée. Chacun peut désormais, par le jeu des écrans et des tableaux, entrer dans les œuvres pour en tirer de nouvelles connaissances, de nouvelles histoires. On assiste ici à la rencontre entre l’art et la technologie, qui permet de révéler des secrets encore inconnus du grand public. La plupart des peintures de Bruegel sont des panneaux en bois extrêmement fragiles et difficiles à déplacer. Grâce à l’utilisation de nouvelles technologies, les générations futures pourront apprécier ces œuvres qui ont survécu à l’Histoire. Dans chaque détail, librement, comme, où et quand ils le souhaitent.” explique Michel Draguet (Directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique).

“Aujourd’hui, nous présentons l’oeuvre de Bruegel en mobilisant les technologies du 21ème siècle. En utilisant la ultra-haute résolution, la réalité virtuelle et d’autres outils immersifs, nous accompagnons les visiteurs au plus près de scènes à la fois étranges et familières de ses peintures. Comme si nous étions conviés, il y a 500 ans, à un mariage flamand, une sortie en patins à glace ou une fête de la Moisson. Nous vous invitons à entrer dans le monde de Bruegel, à la fois en ligne et au musée.” ajoute Amit Sood (Directeur de l’Institut Culturel de Google).

“Le Lab de l’Institut Culturel de Google est un espace de recherche et de développement, conçu afin d’imaginer de nouvelles solutions technologiques avec nos partenaires. Ce fut un privilège de collaborer avec les conservateurs des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique à la création d’expériences digitales immersives, présentées au sein même du musée.” complète Laurent Gaveau (Directeur du Lab de l’Institut Culturel Google).

Présentation vidéo du projet:

Un dispositif multi-expériences in et ex-situ

Le dispositif conçu et proposé à partir du 15 mars 2016 se compose des élements suivants:

- 19 expositions virtuelles accessibles librement sur la plateforme en ligne de l’Institut Culturel de Google, dans l’espace Bruegel du Google Art Project, explorent les chefs-d’œuvre du peintre, documentant sa vie, ses influences et son héritage (Bruegel et son temps, les mythes de Bruegel, l’artiste et son art, Bruegel pour les enfants …)

- Dans l’enceinte des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, 12 de ces expositions multimédia sont présentées sur des stations interactives développées spécialement dans le cadre du projet.

(c) D-Sidegroup, 2016

(c) D-Sidegroup, 2016

- Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ont par ailleurs mis au point le concept inédit de la «Bruegel Box», un nouveau dispositif d’immersion, développé grâce au soutien d’Engie. Dans l’une des salles du musée, des vidéos immersives – dédiées à des chef-d’oeuvres – sont projetées sur trois murs, du sol au plafond, grâce à un système de projecteurs ultra-performants et à l’imagerie en ultra-haute résolution de l’Institut Culturel de Google. Les spectateurs pourront se fondre parmi les villageois des Proverbes (1559) de Bruegel, faire face au diseur de bonne aventure dans la Prédication de Saint Jean Baptiste (1566) ou s’approcher au plus près de La Chute des Anges Rebelles (1562).

- le casque de réalité virtuelle Google Cardboard permet une expérience immersive centrée sur La Chute des Anges Rebelles (1562). l’expérience plonge le spectateur dans un univers à 360° à partir d’un smartphone. Cette expérience de réalité virtuelle est disponible sur la chaine YouTube des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Comme jamais auparavant, la peinture prend vie sous les yeux du spectateur : vous devenez à votre tour une des créatures de Bruegel.

(c) D-Sidegroup, 2016

(c) D-Sidegroup, 2016

La vidéo immersive destinée aux Cardboard:

Signalons que pour la première fois depuis le lancement du Google Art Project, un musée partenaire -les musées royaux des Beaux Arts de Belgique- bénéficie d’un grand nombre de numérisation d’oeuvre en gigapixel, en l’occurence 6 chefs d’oeuvres de Bruegel diffusés sur la page Google Art Project du musée (qui offre en outre 143 autres images et 12 expos virtuelles)La Chute des anges rebelles (1562), Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oi… (« 1565″), Le Bâilleur (undated), Le Dénombrement de Bethléem (1566), La Chute d’Icare (undated) et L’Adoration des mages (undated). 

Un projet d’envergure internationale

Le projet Bruegel / Unseen Masterpieces a une vocation internationale : réunir virtuellement toutes les peintures connues et conservées du maître flamand afin d’en proposer une rétrospective digitale accessible à tous.

Grâce au concours de l’Institut Culturel de Google, un quart des peintures de Bruegel l’Ancien (sur la quarantaine d’œuvres recensées à ce jour) peuvent désormais être admirées en ultra-haute résolution.

Huit prestigieux musées, européens et américains, ont contribué à cette première phase du projet :

● Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles

● The Frick Collection, New York

● Gemäldegalerie, Staatliche Museen zu Berlin, Berlin

● The Metropolitan Museum of Art, New York

● Museum Boijmans van Beuningen, Rotterdam

● Museum of Fine Arts, Budapest

● Royal Collection Trust, Londres

● Statens Museum for Kunst, Copenhague.

Un patrimoine à préserver et à partager

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ont initié cet événement avec l’Institut Culturel de Google, dans la perspective du 450ème anniversaire de la mort de Bruegel en 2019 et de l’ouverture au public de la Maison Bruegel à Bruxelles la même année.

Si rien ne remplace l’expérience de l’œuvre originale, les technologies digitales offrent de nouvelles solutions pour pallier la fragilité de l’art ancien. Elles sont un moyen de préserver ce patrimoine inestimable mais aussi d’en renouveler l’expérience et de favoriser l’accès à la culture, en diversifiant les publics et en mettant l’art à la portée de tous.

#UnseenMasterpieces
#BruegelBox

LE PROJET EN CHIFFRES

En ligne :
. 8 peintures de Bruegel accessibles pour la première fois en ultra haute résolution (Gigapixel)
. au total, 12 peintures de Bruegel désormais consultables en ligne dans ce format
. 19 expositions virtuelles créées par les 8 musées partenaires du projet
. 1 expérience de réalité virtuelle dédiée à La Chute des Anges rebelles, à visionner avec un masque Cardboard

In situ :
. 3 vidéos immersives projetées dans la Bruegel Box, consacrées à des oeuvres de Bruegel visibles à Bruxelles, Berlin et Budapest
. 9 stations interactives localisées en 5 points de la collection Old Masters (art ancien) des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

SOURCES: Google Cultural Institute

Date de première publication: 15/03/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La start up française Iconem numérise en 3D et publie sur le web les sites archéologiques syriens menacés

3ème Forum CLIC Nord / Museohub 4 le 19 et 20 avril 2016 à Lille: découvrez le pré-programme du Forum

Le Mundaneum de Mons se dévoile sur tablette avec un serious game gélocalisé

Exposition «2050, une brève histoire de l’avenir» aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique: une statuette en 3D, une appli et un photomaton

Avec 4 nouveaux lieux déjà ouverts, Mons veut devenir une métropole muséale européenne